AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek Mer 5 Jan - 0:56

Cela fait maintenant deux jours qu'Andrew avait quitté le territoire australien avec à son bras son frère Christopher. Ils avaient posés leurs bagages sans encombres dans la vieille maison familiale, que l'infirmier n'avait pu s'empêcher de laver de la cave au grenier. Maniaque le garçon ? Complétement ! Cela faisait du bien de revenir la tête haute dans le pays qui était le sien, de pouvoir se vanter, avec modestie quand même, qu'il avait réussit alors que personne n'avait jamais vraiment cru en lui. Non, par méchanceté, mais en voyant son père, alcoolique notoire et leur mère partie avec le premier touriste venue, ils pensaient tous que le garçon aurait finit pécheur ou serveur au bar du coin.

C'était une première aussi pour beaucoup, d'enfin découvrir au grand jour Christopher, le frère autiste que Josh le paternel avait caché pendant des années. Et, ce qui faisait plaisir au futur médecin c'était de voir que dans le regard collectif, son frère n'était pas un monstre. Il n'était pas très différent, d'un jeune homme de vingt-ans, sauf qu'il était extrêmement timide et que son cerveau semblait bloqué à l'âge des culottes courtes. Néanmoins en ville, à l'hôpital, même dans le centre-ville, il fut accueillit avec plus de sourires bienveillants que des regards accusateurs. Même la célèbre brocanteuse, Madame Applewood insista pour lui offrir une tasse que Chris' n'arrêtait pas de fixer dans sa vitrine. Il la remercia avec son célèbre, et indémodable « Crachouli-machouli » , avant d'aller se coller dans les bras de son grand frère.

En effet, c'était le seul problème depuis leur arrivé, Christopher n'avait pas quitté Andrew, se collant à son bras comme un moule à son rocher. Bien sûr, cela n'avait jamais dérangé l'infirmier, sauf quand on a une envie pressante ou quand doit prendre sa douche. L'ainé de la famille devait alors passer par une crise de larme et une crise d'angoisse carabiné avant de pouvoir faire comprendre à son propre sang qu'il n'allait pas l'abandonner. Heureusement, cela se terminait toujours bien, Drew' ayant la patience et l'amour pour le soutenir. Il savait, avec les années, que ce n'était pas uniquement des caprices, il avait une vraie souffrance derrière, et voir son frère en pleur, c'était comme un poignard dans son cœur.

Et, Derek dans tout cela ? Il ne l'avais pas oublié, même s'il n'avait pu l'appeler à son arrivé, vers les minuit sur Wesport. L'infirmier ne put s'empêcher d'opter pour des sms, informant de sa situation, et de son avancé dans la semaine. Pourtant, par la suite la peur de le déranger commença à grandir en lui, et Chris' n'arrangeait pas les choses : s'occuper de lui, le surveiller, lui faire à manger, et le coucher. Tout, cela ne lui laissait pas beaucoup de temps, alors il opta pour la voix des textos, et ce fut son principal moyen d'expression pendant ses deux jours. Alors sans vraiment attendre rien en retour, il lui envoya des : " Bonjour, comment cela va ce matin ? " , " Fais attention sur la route en rentrant, j'ai entendu aux infos qu'il allait avoir de la pluie ", et le bien choisit " Fais moi plaisir, ce soir évite l'alcool ! LOL ! Désolé, il fallait que je la fasse. "

Mais, pourtant, il avait comme une force qui l'empêchait de l'appeler, ou plutôt des signes bizarres extérieures qui l'empêchaient d'aller au bout de son envie : son frère qui avait besoin de lui, un appel des infirmières, ou encore la visite à l'improviste d'une voisine. Cela avait été comme cela pendant deux jours. La dernière preuve étant leurs attentes pour voir Josh qui se portait comme un charme, engueulant les infirmières et leur mettant des mains aux fesses. En voyant cela Andrew ne pouvait s'empêcher de penser. Et, oui c'est cela mon père...

Et, donc pendant leur attente, il regarda l'horloge, en comptant le décalage horaire, il devait être dans les 17h à Sydney. Il décidait qu'entendre la voix de Morrison était tout ce qu'il voulait à présent. Le garçon s'éloigna, occupant Christopher avec la machine à soda. Mais alors qu'il composait le numéro du journaliste, l'infirmière profita pour l'attraper et lui faire son bilan détaillé de l'était de son père. Celui était sans appel, « Il se porte comme un charme...Honnêtement vu tout ce qu'il boit, je comprends pas » « Moi, non plus ! Donc, tu penses qu'il peut sortir demain ? », le docteur hocha la tête rassurant Andrew qui aurait pas voulu rester plus longtemps. Revenir ici, lui rappelait son adolescence, et surtout celui de Christopher. Leurs vies n'étaient plus ici, c'était certain.

En rentrant ce soir là, l'infirmier céda pour faire des cookies à son frère qui n'arrêtait pas d'en demander depuis 3h, et 48 minutes. Il acheta sur la route toutes les provisions nécessaires, pensant dans la voiture qu'il avait une bonne occasion pour téléphoner à Derek, pour l'informer de son retour plus tôt que prévu. Il sourit comme un idiot jusqu'à la maison, où il demanda à Christopher d'aller se laver les mains. Il profita de ses minutes pour composer le numéro du journaliste. En regardant l'horloge, d'après ses calculs, il devait autour des 19h à Sydney. Mais, ce fut curieux, peut être un problème de réseau car il tomba directement sur son répondeur. Le garçon décida de laissa un message, un peu déçu.
Citation :
Salut Derek,
J'espère que tout va bien de ton côté ? Je pensais tomber sur toi, bon, c'est pas grave. Alors, bonne nouvelle pour moi, mon père sort demain, donc je pense prendre l'avion demain dans la soirée si tout va bien...Bon, je te rappellerais ! Bise.

Chris' arriva juste à ce moment là, sautant dans les bras de son frère pour lui voler un baiser. Andrew s'essuya la bouche comme à son habitude, toujours gêné de l'aspect très fusionnel que pouvait avoir son frère avec lui. Pour lui, c'était son petit frère, sa bataille, cependant pour l'autiste, cela ressemblait plus à un amour inconditionnel. Ils commencèrent ensemble à faire la patte. Moyen entre frères assez attrayant pour se saupoudrer de farine , à se courir après. Mais aussi à travailler la patte à quatre mains, à offrir des bouchées à l'autre, et à se chamailler. Dur de tenir en ordre, un jeune homme qui était resté bloqué à l'âge de cinq ans. La nuque couverte de beurre, Merci Chris ! Andrew, décida de monter à l'étage pour se changer rapidement. Son portable dans la cuisine sonna à ce moment précis, et Christopher, les yeux malicieux décrocha le téléphone et le porta à son oreille.

« Oui ? », demanda une voix claire et plus proche de la vingtaine. « Tu es qui ? Tu veux quoi ? », ajouta t-il en dodelinant de la tête.



( HJ: Tu vérifias de ton côté, mais je n'ai compter que deux heures de décalage horaire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek Jeu 6 Jan - 17:52

L’écran allumé éclairait un peu son entourage dans la grande salle qui était en majorité plongé dans une semi-obscurité. Au milieu de l’écran, un petit signe tournait, montrant que la recherche était toujours en court. L’endroit était quasi désert, et tout à fait calme jusqu’à ce qu’une porte se referme avec un peu plus de force. Un bruit qui fit se réveiller, Derek, dans un petit sursaut. Se rasseyant plus droit sur son siège, le jeune reporter passa sa main sur sa nuque et regarda d’où venait le bruit. Il vit alors son patron, manteau plié sur l’avant bras passer non loin de lui. « Et bien Derek, toujours là ? On m’a dit que tu étais resté hier aussi. Il faudrait que tu rentre te reposer un peu. » « Oui, je pense bien, patron. », répondit-il dans un petit sourire. « Ah, il faudrait que tu te trouve quelqu’un. Tu aurais une bonne raison de vouloir rentrer chez toi », lui dit son chef en se tapotant le ventre. Il est vrai qu’en voyant son patron, on pouvait facilement imaginer qu’une bonne femme l’attendait en tablier rose, l’accueillant avec un bon rôtis de porc sur la table. Derek fit un léger signe de main à son patron et lui souhaita une bonne soirée, avant de se lever pour se dégourdir un peu les muscles en allant à la salle de repos se verser un peu de café dans une tasse.

Deux jours, qu’il s’était plongé dans le travail pour ne penser à rien d’autre. Et pourtant, c’était plus fort que lui… La tasse en main, le journaliste retourna vers son bureau et alluma la lampe pour avoir un peu plus de lumière. Il jeta un coup d’œil à son écran, qui affichait « Cinq résultats en été trouvés ». Saisissant sa souris, il cliqua dessus pour qu’il affiche ce qu’il avait trouvé. Cinq fiche d’étudiants, tous commençant avec le prénom ; Conrad. Etait-ce l’un d’eux ? Mais son regard été plutôt attiré par le second. C’était peut être lui. Il cliqua dessus pour avoir la fiche au complète et lire ce qu’il y avait marqué dessus. La même école, deux ans de plus qu’elle, faisant parti de l’équipe de foot, comme elle l’avait dit. Ne voulant pourtant pas tout de suite l’appeler, Derek saisit son nouveau iPhone et voulu appeler sa grand-mère, mais fut arrêté dans cette envie en voyant qu’il avait un appel dans son répondeur. Il hésita, mais choisit de l’écouter en premier, cela pouvait être important, on ne le savait jamais…

Pourtant ce fut un appel laissé par Andrew. Il l’écouta puis observa son téléphone un moment, puis son écran d’ordinateur. Ça pouvait bien attendre 5 minutes de plus, il avait après tout déjà attendu vingt-six ans. Derek rappela donc Andrew, portant sa tasse de café à ses lèvres pour en boire un peu. Il avait un peu sommeil, n’ayant presque pas fermé l’œil hier soir, étant resté ici. Et il ne savait pas s’il rentrerait ce soir… « Oui ? », entendit-il dans son téléphone, ce qui le fit quitter la photo qu’étais affiché en face de lui sur l’écran. « Tu es qui ? Tu veux quoi ? » Ah ça ce n’était surement pas Andrew. Pourtant… « Bonsoir », répondit-il en déposant sa tasse sur le bureau. Il ne s’attendait pas à ce qu’Andrew ait de la compagnie… Mais un détail le frappa. Il était vrai que le jeune homme lui avait dit avoir un frère, et donc ça pourrait tout aussi bien être lui. Il voyait mal quelqu’un d’autre prendre un appel d’Andrew sinon. « Je m’appelle Derek, un ami d’Andrew. Est-il là ? » Jetant un coup d’œil à l’heure sur son écran qui affichait 19:53, il se rappela que là bas, il devait déjà être presque vingt-deux heures. C’était un peu tard pour un appel tout de même… mais il n’allait pas déranger bien longtemps. Juste un peu pour avoir de ses nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek Jeu 6 Jan - 20:00

Christopher avait décidé de décrocher le portable d'Andrew, connaissant très bien l'interdiction qu'il avait de décrocher quand il n'était pas dans la même pièce. Son frère n'était pas méchant mais il fallait le surveiller. Pour lui les mots, et le sens de ses phrases n'avaient pas le même impact que pour l'environnement adulte très austère. C'était comme la dernière fois quand Chris' décrocha et tomba sur son boss qui demanda « Pourquoi tu n'es pas là, Sullivan  » , l'autiste avait répondu très amicalement, « Il peut pas venir, il doit me laver le kiki d'abord ! », il a fallut trois mois à l'infirmier pour arrêter de raser les murs en présence de son patron après cela. Pourtant, le jeune adolescent porta le téléphone à son oreille avec un regard malicieux.

« Oui ? », demanda t-il. « Tu es qui ? Tu veux quoi ? », oui il ne fallait pas perdre de temps avec lui. Son taux d'attention étant très réduit, et il avait peur lui même de décrocher de la conversation, ce qui pourrait se terminer à laisser parler dans le vide son interlocuteur. « Bonsoir », entendit-il et la voix lui plaisait. Il sourit tout en se déplaçant jusqu'au bout de la cuisine. Il plongea un doigt dans la patte et commença à jouer avec la préparation. Quand son doigt s'enfonçait dans la patte cela faisait des bruits de pets, et cela l'amusait beaucoup. « Je m’appelle Derek, un ami d’Andrew. Est-il là ? » , Ami ? Comment-cela ? Le cerveau de Christopher partit au quart de tour. On lui avait bien parlé d'un Derek. Andrew avait été évasif, parlant juste de la rencontre, du restaurant, ou encore du cinéma. Mais les pleurs, les tensions, les baisers, et Bradley, tout cela avait été épargné au jeune autiste.

« Ah ! Derek, le journaliste ? », Chris demanda d'une voix déjà moins enjoué, mais plutôt songeur. Andrew était sa possession, il lui appartenait. C'était son frère, son prince, son amoureux, tout les sentiments à la fois mélangés. Chris' planta son doigt dans la patte et porta un gros morceau de patte à cookie dans sa bouche. « Mais ami ! Tu veux dire petit ami ? , il laissa une petite pause, le regard soudain absent vers un objet dans la pièce. « Car il a quelqu'un dans sa vie tu sais ! Et, il l'aime plus que tout ! », dit-il en mâchant bruyamment. Puis, il décida de monter sur la table de la cuisine. Il fallait pas essayer de comprendre avec Christopher, il était lunaire. Le jeune homme commença à danser sur la table, tout en gardant le téléphone à son oreille.

« Il l'aime tellement là, qu'il va faire des cookies avec lui, les meilleurs du monde et après ils vont coucher ensemble ! », lâcha tout naturellement le jeune Sullivan. Dans sa tête pour lui bien sûr, coucher voulait dire dormir avec. Christopher ayant du mal à dormir seul même à son grand âge. Andrew, frère prévenant, acceptait donc encore de partager son lit avec lui. Le mot n'avait pas été choisit pour faire mal ou créer un malaise, c'était juste le premier mot qui était sortit de sa bouche. « Toujours là, Derek, le journaliste ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek Jeu 6 Jan - 21:20

Derek passait son doigt sur la tasse, l’iPhone toujours à son oreille, pour écouter son interlocuteur, qu’il supposait être le frère d’Andrew. Il avait juste entendu parler brièvement de celui-ci, mais les paroles du jeune homme dans l’ascenseur lui revint inévitablement en mémoire, et Derek se demanda à nouveau, ce qui avait bien pu se passer… Mais malgré qu’il était curieux, dû à son travail, il se savait ayant aucun droit à demander quoi que ce soit.

« Ah ! Derek, le journaliste ? »
, entendit il et Derek se pencha un peu en avant pour dérider un peu son cou. Il n’avait pas beaucoup quitté ce siège… « Oui c’est bien moi. » Donc Andrew avait un peu parlé de lui. Il se demandait bien ce dont l’infirmier avait bien pu raconter sur lui. A part sa profession… « Mais ami ! Tu veux dire petit ami ? » Petit ami ? Pourquoi lui demander une telle chose ? Andrew aurait il laissé planer un doute quelconque entre eux ? Mais avant qu’il y répondre, la voix à l’autre bout du fil poursuivit. « Car il a quelqu'un dans sa vie tu sais ! Et, il l'aime plus que tout ! » « Ah bon… », lâcha-t-il sans le vouloir. Il fronça les sourcils en laissant retomber son dos contre le siège. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Mais pourtant la phrase qu’il avait entendu était parfaitement clair. Et pourtant, il ne voulait pas y croire. Laisser un doute quelconque… « Il l'aime tellement là, qu'il va faire des cookies avec lui, les meilleurs du monde et après ils vont coucher ensemble ! » Le journaliste cilla des yeux. Là par contre… C’était quoi comme révélation ça ? Pourquoi lui dire de telles choses au téléphone ? Mais il ne savait même pas s’il devait prendre tout ça au sérieux. Pourtant, ça voulait dire qu’il y avait une troisième personne avec lui ? Et peut être même que les mains d’Andrew étaient occupé ailleurs pour ne pas décrocher ce foutu téléphone lui-même. Non mais c’était une blague ? Il ne savait plus ce qu’il devait croire en Andrew ou pas. Qu’était sincère ? Qu’était du parfait cinéma ? Depuis qu’il avait connu Andrew, il avait l’impression de se faire passer pour le con de service. Car il était impossible qu’Andrew ait une bonne relation sérieuse depuis deux jours. Qui sait peut être même que ça durait depuis un bon moment. Puis même, pas la peine que ce soit du sérieux pour Andrew, vu qu’il s’était autoproclamé être un chasseur. Et certainement qu’il était pathétiquement tombé dans le piège de celui-ci. Andrew avait bien joué ! Pourquoi le contacter encore, s’il avait eu ce qu’il voulait ? Quoi que, non, il ne l’avait eu qu’à moitié. Ça devait être encore inachevé pour l’infirmier.

« Toujours là, Derek, le journaliste ? » Derek prit une inspiration et regarda le plafond, avant de soupirer. « Oui, je suis toujours là. » Plus pour longtemps. Il en avait vraiment assez de toute cette histoire. Et sur ce même moment, Derek ne voulait plus rien avoir affaire avec Andrew. « Je m’excuse d’avoir dérangé. Pas la peine de lui dire que j’ai téléphoné. Je vous souhaite encore une bonne soirée. », dit-il calmement puis ne voulant tout simplement plus rien en savoir, le reporter décrocha et jeta son iPhone nerveusement sur le bureau.

En plus faire ce genre de trucs en compagnie de son frère… Puis qu’est-ce qu’il en savait ? C’était peut être même pas son frère. Derek soupira et passa ses mains sur son visage, avant de s’étirer et de se lever de son siège. « T’es vraiment qu’un idiot », dit-il pour lui-même en s’avançant vers les grandes vitres et de regarder la ville éclairé par les lumières. Il n’arrivait pas à croire qu’il avait si facilement été berné. En plus il avait été la cible parfaite, en sachant qu’il se posait des questions sur sa sexualité. Mais là aussi, pour Derek, il venait de tirer un trait dessus. C’était un chapitre, une erreur de sa vie, qu’il voulait tout simplement clore et ne plus revenir dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek Ven 7 Jan - 11:03


« Ah ! Derek, le journaliste ? »
, demanda Christopher. « Oui c’est bien moi. » , l'autisme avait sa confirmation, c'était déjà une bonne chose pour lui, mais il avait une autre questions. Plutôt personnel sur le coup. « Mais ami ! Tu veux dire petit ami ? », demanda Chris', sa question ne laissant aucune équivoque. Andrew n'avait rien laissé planer, mais le jeune Sullivan avait besoin d'être rassuré. « Car il a quelqu'un dans sa vie tu sais ! Et, il l'aime plus que tout ! », « Ah bon… », il essayait par cette occasion à marquer son territoire comme un animal qui grognerait pour montrer aux autres de la meute qu'Andrew lui appartenait. C'était très dur pour l'esprit de Chris' de penser que son grand frère un jour aurait quelqu'un, une relation stable. Il n'y avait jamais vraiment réfléchi plus de dix secondes. Mais rien que d'y penser à cet instant lui donnait des sueurs froides. « Il l'aime tellement là, qu'il va faire des cookies avec lui, les meilleurs du monde et après ils vont coucher ensemble ! » , Christopher ne se doutait pas un seul instant tout le mal qu'il avait pu causé avec quelques mots échangés avec son interlocuteur. Puis, il décida de monter sur la table de la cuisine. Il fallait pas essayer de comprendre avec Christopher, il était lunaire. Le jeune homme commença à danser sur la table, tout en gardant le téléphone à son oreille.

« Toujours là, Derek, le journaliste ? » , s'inquiéta Christopher qui n'entendait plus rien. C'est à ce moment qu'Andrew commença à descendre les escaliers qui donnait directement sur l'avant de la cuisine. L'autiste descendit de la table précipitamment. « Oui, je suis toujours là. », Chris' posa une main sur le combiné sentant quand on allait lui parler. « Tu parles à qui Chris' ? », demanda Andrew qui posa un pied dans la cuisine. Il ouvrit des grands yeux, alors que son frère lui offrait un magnifique sourire. « Je m’excuse d’avoir dérangé. Pas la peine de lui dire que j’ai téléphoné. Je vous souhaite encore une bonne soirée. », Le jeune frère ne répondit rien trop occupé à essayer de fuir l'infirmier qui lui courrait maintenant après.

Le garçon aux cheveux roux n'entendit pas le clic qui l'informait que Derek avait raccroché, et continua de courir le téléphone à l'oreille. « Christopher James Sullivan !! Donne moi ce téléphone tout de suite !! », lâcha Andrew traversant le salaud comme un sprinteur de fond. Mais c'est qu'elle était rapide la petite crevette devant lui, esquivant toutes les tentatives de le stopper dans sa course. Chris' se sentant acculé au rez-de-chaussé, il prit l'escalier, et tournant dans la première pièce qui se proposa à lui. Pas de chance, c'était les toilettes. Il entendit les pas de son grand frère se rapprocher, il paniqua et jeta le téléphone dans la cuvette, comme un drogué qui essaye de se débarrasser de sa dose quotidienne. Andrew arriva essouflé et regarda avec horreur son téléphone.

« Oh, Putain ! C'est pas vrai...», Christopher porta son pouce à sa bouche et osa un maigre. « Tu as dit un gros mots, tu vas devoir payer l'amende. », Andrew regarda son jeune frère, ne pouvant s'empêcher de faire grincer sa mâchoire. « C'était qui ? », demanda t-il avec autorité. « Le père noël ! », répondit Christopher avec enthousiasme qui avait déjà oublié tout ce qu'il avait fait. Andrew regarda son téléphone dans la cuvette, en tout cas il ne serait plus à présent qui avait appelé. Lui, qui attendait un appel de Derek, cela tombait mal. Et, comment il allait faire pour le prévenir pour son avion de retour ? Bon, tout cela allait devoir attendre son retour...Merci, petit frère chéri !

SUJET CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'entendre ta voix ♦ PV Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMMENCEMENT. :: Corbeille :: RP terminés-