AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Jeu 20 Jan - 23:34

Parfois il nous arrive de souhaiter quelque chose et de changer d’avis une fois que l’ont l’ait. Mais pour Derek ce ne fut pas le cas. Même s’il avait du mal, le reporter ne regrettait pas d’avoir accepté de garder Ewen pendant quelques jours. Heureusement que son patron était conciliant et qu’il avait accepté de lui donner ces journées de libre. Mais ce que le reporter souhaitait aurait été juste un petit moment de calme. Lui qui était habitué à un certain calme dans sa vie depuis un bon moment, avoir un bébé de 8 mois dans son appartement était loin d’être de tout repos.

En fond sonore, le dessin animé Mulan tournait depuis maintenant peu de temps. Ayant mit le lit pliant d’Ewen en face, il espérait ainsi juste l’occupé un peu, le temps d’arranger certaines choses. Habillé que d’un bas de pyjama beige, les cheveux en bataille et traînant des valises sous les yeux, Derek repassa à la cuisine pour saisir son portemonnaie et d’en retirer un billet. Il venait justement de commander une pizza et ne devait qu’attendre que le livreur allait venir. Il ouvrit par la suite le frigo pour sortir de la pâté pour chat. « Espoir vient manger » Saisissant une fourchette, il en étala un peu sur une assiette et la déposa sur le sol en voyant la dernière venue arriver pour quasi se jeter dessus. Derek l’avait recueillis depuis avant-hier en bas de son appartement. Les plaies diverses avaient été soigné et commençaient à cicatriser. Par contre il supposait qu’une vilaine cicatrice allait lui rester sur l’œil. Ça lui rappelait Skar… Bref, il avait craint qu’elle soit agressive, mais c’était tout le contraire, à son grand soulagement, car alors il pourrait la garder ici.

Lui donnant une petite caresse sur la tête, il décida de la laisser manger tranquillement, alla rapidement se laver les mains et repassa au salon en bâillant à s’en décrocher la mâchoire. « Bon sang… » Il s’approcha d’Ewen qui était assit par terre en tapant un jouet sur le sol, riant à cette simple bêtise. « Allez vient là » Derek se pencha par-dessus le lit et le prit doucement contre lui. « Qu’est-ce que tu fais, petit bonhomme ? » Il lui déposa un bruyant bisou sur la joue et s’assit sur le canapé en face de la télé, reposant Ewen sur lui. Il soupira et ferma un moment les yeux… Ce qu’il pouvait être épuisé quand même… Depuis lundi qu’il n’avait quasi rien dormi. Mardi soir Val lui avait confié le bébé et là… Dire qu’il le devait garder jusqu’à dimanche soir. Et ils n’étaient que jeudi soir. Derek rouvrit les yeux et sourit à l’agitation du petit. « Et bah… tu sais que tu vas finir par me rendre dingue » Oh mais comment résister à un regard pareil. A de petites mains telles que les avait Ewen. Et leur rire… certes les pleurs étaient moins agréables, mais tout le reste était si magique avec eux. Ils pouvaient rire pour un rien. Encore y a peu, Derek s’amuser à laisser tomber un stylo devant le nez du bébé qui riait à chaque fois aux éclats.

Derek rouvrit les yeux et leva sa main en tapotant légèrement sur le nez d’Ewen qui lâcha à nouveau un rire. A croire qu’il ne faisait presque que ça. « Toi, je pari que tu vas être un sacré rigolo » dit-il en souriant, quand on sonna à la porte. « Ohhh… ça c’est ma pizza. Ne rêve pas, toi, tu as ta soupe. » Derek se releva et déposa Ewen dans son lit qu’était entre le canapé et la télé.

Il contourna le canapé, se grattant le ventre vite fait puis s’étira comme il put pour soulager ses muscles endoloris. Sa vie était vraiment remplie de rebondissement ces derniers temps… Il se demandait bien ce qui viendra après le bébé… Derek saisit la poignet de la porte et ouvrit celle-ci, s’attendant naturellement à voir le livreur lui ramener la pizza, mais… « Andrew ? » Qu’est-ce qu’il faisait là ? Et puis, il n’était même pas présentable… enfin et même… quoi que c’est vrai qu’il lui avait dit de passer s’il le souhaitait…


Dernière édition par Derek J. Morrison le Jeu 10 Fév - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Ven 21 Jan - 12:52


«  Hey, Andrew ? Je parle ? », Andrew quitta ses rêveries tout en levant la tête de ses bouquins. Il secoua ses idées pour faire face à l'un de ses camarades face à lui. «  Oui ? » «  Cela fait dix minutes que je te parle ! », dit un grand roux aux yeux bleus alors qu'il fermait son livre. «  Pardon ! Je suis à la masse ! » répondit Drew' en s'étirant. Il se leva pour quitter la table improvisé dans le salon de son appartement. L'infirmier qui comptait bien devenir médecin avait invité Ted pour réviser avec lui. C'était plus vivant que de juste lire ses bouquins dans son coin, depuis ce matin, ils se posaient des questions, s'interrogeait. Mais à la tête de Sullivan, il devait avoir atteint son quota pour la journée. Il se dirigea vers sa cuisine et sortit une boisson gazeuse de son frigo pour en boire une gorgée. « Déjà, je vais y aller moi ! J'ai ma copine qui m'attends », lança Ted en refermant ses bouquins qu'il balança sans ménagement dans son sac en bandoulière.

Pour sa part, le garçon pensait plus à une bonne douche, un bon repas et au lit pour être en forme demain. « J'ai l'intention de relâcher un peu de pression ce soir ! », lâcha son ami en s'approchant de la cuisine. Il s'arrêta devant un bol de fruit et vola une pomme, avant de croquer dedans. C'est bon, il n'avait pas à lui faire un dessin. « Tu devrais faire de même ! Tu passeras une meilleure nuit ! Fais confiance au vieux sage qui repasse son examen pour la troisième année ! » «  Ouais...Il faudrait que j'ai quelqu'un pour cela », rétorqua Andrew qui regarda le bol de fruit. «  Je croyais que tu avais quelqu'un maintenant ? », Le garçon brun se décida pour une banane. « C'est compliqué...On a dit qu'on irait doucement ! ». Sulli' commença à ouvrir sa banane, étouffa un bâillement, et planta ses dents dans le fruit. «  Il y a des trucs qu'on peut toujours faire sans se lancer dans des grands ébats amoureux... », Ted arqua ses sourcils tout en fixant la banane dans la bouche de son camarade d'un air taquin. Le futur médecin se sentant soudain bizarrement sale, retira le fruit de sa bouche en poussant un petit, Yiark !

«  Tu es dégueu ! Va retrouver ta copine ! », poussa Andrew en jetant Ted dehors. Il le poussa jusqu'à sa porte, alors que son ami était mort de rire. «  Et, j'espère qu'elle aura ses règles ! Cela te ferra les pieds ! », termina t-il par dire en claquant la porte. C'est vrai que voir Derek ne lui ferrait pas de mal. Après, il verrait bien, juste le voir, l'embrasser et peut être passer la nuit avec lui. Après, il n'allait pas le forcer à faire des choses, mais juste le voir, oui c'était bien...

Une heure plus tard, douché, habillé, et se tenant devant la porte du nouveau appartement de Morrisson. Il hésitait à sonner, tenant fermement l'adresse que lui avait laissé son nouveau petit-ami. Bien sûr depuis son départ de chez lui, les choses avaient changés dans sa tête, lui si raisonnable, ne voulait plus qu'une chose, les bras de Derek autour de lui. C'était comme cela, il avait envie de lui, un désir incontrôlable. Peut-être car il lui avait manqué...Il se décida enfin à sonner à la porte, rangea le bout de papier dans son sweat gris. Il se recoiffa, tira légèrement sur la fermeture de son sweat pour laisser découvrir son torse saillant. Le garçon termina de revoir son accoutrement en baissant son bas de pantalon, un jogging gris qui donnait l'air d'être juste retenu par ses hanches.

La porte s'ouvrit...« Andrew ? » , un main sur la fermeture de son sweat-shirt, il n'avait pas envie de passer par quatre chemins. La tenue de Derek ne pouvait que l'encourager dans son plan, ce torse, hum ! La libido de notre infirmier explosa, il voulait Derek, et il avait pleins de moyens qu'il connaissait pour lui donner beaucoup de plaisir comme aurait pu le faire une femme. «  Salut ! Surprit ? Tu m'avais dit que je pouvais passer quand je voulais ! », dit-il en tirant sur la fermeture de son sweat-shirt et s'invitant dans l'appartement sans attendre l'invitation du journaliste. «  Et, j'avais envie de passer là ! Une grosse envie... », nargua t-il en laissant tomber son haut et fermant la porte derrière lui. Il s'avança vers le journaliste et posa une main sur son torse et avant qu'il puisse lui répondre, l'embrassa avec fougue.

Il se colla à lui et laissa glisser sa main sur ce torse qu'il voulait explorer de part en part. Il le poussa en arrière, sans vraiment chercher à être particulièrement attentif au monde qui l'entourait. Ils durent heurter quelque chose, car Andrew ouvrit à nouveau les yeux et remarqua qu'un canapé empêchait maintenant leurs avancés. Pas grave ! Il allait lui faire ce qu'il avait en tête depuis tout à l'heure, ici et maintenant. L'infirmier se dégagea de sa bouche, posa ses mains sur le bas de pantalon voisin et commença à descendre pour s'agenouiller, tout en regardant le beau brun. «  J'ai vraiment envie de te... »

Le cerveau et les actions d'Andrew s'interrompirent quand son regard croisa lors de sa descente, le lit pour bébé juste derrière le canapé. Un bébé ? Comment couper la libido du Néo-Zélandais, et ainsi détourner son attention. Le garçon lâcha Derek pour faire le tour du canapé. «  Oh, mais c'est qui ce petit bout de chou ? », lança Drew' avait une toute petite voix tout en s'approchant à pas de loup devant le magnifique bébé. Qu'est ce qu'il aimait les enfants Sullivan, il en voulait au moins 3 milliards.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Ven 21 Jan - 13:50

Alors non vraiment pas, il ne s’était pas attendu à voir venir Andrew. Il avait pensé même l’appeler plus tard après dîner pour voir comment les choses avançaient. Il ne voulait pas trop le déranger et puis même s’il aurait aimé aller le voir vendredi soir, ça n’aurait pas été possible à cause de bébé. Donc oui, il s’était pas attendu a le voir tant qu’il aurait eut Ewen avec lui. Mais était-ce une mauvaise chose de l’avoir devant lui ? Non, pas du tout. Il était même heureux de le voir, surprit oui, mais heureux.

« Salut ! Surprit ? Tu m'avais dit que je pouvais passer quand je voulais ! » « Oui… »répondit-il en baissant les yeux sur le torse d’Andrew. Qu’est-ce qu’il lui faisait là ? « Et, j'avais envie de passer là ! Une grosse envie... » Ah ? Derek était si fatigué qu’il ne comprit pas tout de suite le sens de ce qui se déroulait en face de lui. Mais dès qu’il goûta aux lèvres d’Andrew, tout lui devint bien clair. Glissant ses mains sur la peau nue du jeune homme, il profita de ce moment juste pour le sentir contre lui. Heurtant derrière le canapé, Derek resta cette fois si coincé entre le meuble et son ami. Ses doigts vinrent s’accrocher au cou du jeune homme, s’enivrant de ces baisers et de la fougue du jeune infirmier. Pourtant la bouche et les lèvres fruitées d’Andrew lui échappèrent et il baissa les yeux vers son ami qui s’était déjà mit à genou face à lui. « J'ai vraiment envie de te... » Et là, son cerveau fit le quart de tour. Sa bouche s’ouvrit déjà pour lui dire d’arrêter, mais la manque d’action d’Andrew fut plus rapide que lui. Et déjà son ami s’était éloigné de lui. « Oh, mais c'est qui ce petit bout de chou ? »

Derek lâcha un soupir, vérifiant encore que son pyjama était bien en place et se retourna vers son ami. Heureusement quand même… il avait un tel manque de vivacité actuellement. Il avait naturellement refusé de prendre des cachets pour s’aider à dormir à cause d’Ewen.

Le journaliste contourna à son tour le canapé, faisant danser ses doigts sur le dos offert de l’infirmier et se baissa un peu. Il posa une main sur la joue d’Andrew pour tourner son regard vers lui. Non mais, c’était bien pour lui qu’Andrew était venu, non ? Derek lui fit une petite moue, mais lui vola tout de même un doux baiser, avant de le lâcher et de se retourner vers Ewen.

« Je te présente Ewen, mon neveu. Je le garde quelque temps… » dit-il sans pouvoir s’empêcher de bâiller à la fin. Ewen, couché sur le dos, ne cessait d’agiter ses petits bras en regardant les deux géants en face de lui. Derek continua à caresser doucement la nuque d’Andrew, mais finit par s’en reculer et de s’assoir sur le canapé. Il s’étira à nouveau puis reposa les yeux sur le jeune homme. « Désolé, mais tes envies coquines, tu attendras qu’Ewen veuille bien fermer l’œil » Quoi que… il risquerait fortement de vouloir dormir aussi à ce moment là. « Ce qui risque pas d’arriver tout de suite… », le prévint-il. Déjà fallait qu’il lui donne son dîner… Bon, en attendant que sa pizza n’arrive… Derek se releva du canapé et alla à la cuisine, ramassant au passage l’assiette vide d’Espoir pour la mettre dans l’évier. Il ouvrit par la suite le frigo pour prendre un des menus d’Ewen et de le mettre dans un bol, qu’il finit par réchauffer dans le microonde un peu.


Dernière édition par Derek J. Morrison le Sam 22 Jan - 15:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Ven 21 Jan - 23:59

« Oh, mais c'est qui ce petit bout de chou ? » , demanda Andrew qui oublia complétement pourquoi il était venu. Il était tellement mignon ce petit bout de chou aussi, comment résister. L'infirmier s'agenouilla en profita pour chatouiller du bout de son doigt la petite canaille qui reposait sur le dos. Il sentit alors presque pas la main du journaliste qui elle même s'aventura sur son dos. Non, il était bien trop occupé à dévorer des yeux ce charmant bébé. Cette main sur sa joue, attira assez son attention pour qu'il plonge, au moins pour quelque seconde dans ceux du beau brun. Il avait l'air fatigué, le pauvre ! Pensa t-il. Puis un gloussement de l'enfant le fit retomber sur le lit, et il accepta ce baiser volé de Derek même si lui même était bien ailleurs.

Il fallait pas que son nouveau petit-ami s'en offusque, il était mignon aussi, mais comment lutter contre l'appel d'un jeune bébé. « Je te présente Ewen, mon neveu. Je le garde quelque temps… » , Andrew revint vers le reporter et passa une main sur sa nuque s'inquiétant un peu de voir son état de fatigue. « Tu survivrais pas une journée en pédiatrie, toi ! », dit-il en plaisantant et en massant avec tendresse la nuque de son ami. C'est qu'il était tout noué ! Puis il retourna vers le jeune enfant. «  C'est mignon comme tout, Ewen ! Oh, oui ? », avança t-il en chatouillant légèrement le menton de l'enfant qui se mit à rire avec intensité. Il regarda Morrison tomber dans le canapé. Drew' ne put s'empêcher de légèrement pouffer de rire devant l'image de cette petite âme qui semblait avoir presque terrassé ce géant. «  Tu en fait voir des vertes et des pas mûrs à ton oncle, pas vrai ? C'est bien cela, petit cœur ! », termina t-il avec beaucoup d'humour.

« Désolé, mais tes envies coquines, tu attendras qu’Ewen veuille bien fermer l’œil » , Andrew releva la tête, semblant presque choqué par ses paroles. Il arqua un sourcil, ne semblant pas suivre du tout son camarade. De quoi il parlait ? «  Ah oui ! Non, mais je te rassure c'est déjà oublié ! » , puis le garçon se concentra à nouveau vers Ewen, commençant un jeu de cache cache avec ses mains. « Ce qui risque pas d’arriver tout de suite… » , Andrew bien trop occupé dans sa nouvelle occupation, n'écouta que d'une oreille et ne répondit que pour la forme. «  Ok ! Ok ! Pas grave ! ». Sully' posa ses mains sur son visage puis les ouvrit avec rapidité. «  Who's the tiger ? There it is ! ». Il continua ainsi de jouer jusqu'à qu'il remarque que Derek n'était plus dans le canapé.

Il le chercha d'abord en levant la tête et le retrouva dans la cuisine. Ewen commença à ronchonner, et à s'agiter. Cela devait être l'heure du repas ? « Oh ! Tu vas pas pleurer, mon grand ? Allez, viens voir Andrew ! », il avança ses bras même si Derek ne lui avait pas donné la permission. L'infirmier prit l'enfant dans ses bras et le posa tout contre son torse pour qu'il puisse se calmer avec les battements de son cœur. Le garçon posa ensuite une main sur la tête d'Ewen et commença à le border tendrement. «  On va aller voir tonton, il doit avoir quelque chose pour toi, hein ! »

Andrew se déplaça tout en sautillant doucement vers la cuisine pour retrouver Derek qui venait d'enfourner un bol pour le faire réchauffer. Le jeune homme s'occupa dans un premier temps de calmer et de rassurer Ewen qui ne le connaissait pas puis il se tourna vers le beau brun. Il monta sa main de libre vers la joue de son voisin qu'il trouvait bien pâle. « Tu m'as l'air épuisé toi ! », il le caressa tendrement jusqu'à que le micro-onde décide de les interrompre par un bip sonore. L'infirmier s'interposa et essaya de repousser Morrison. «  Allez ! Arrête les dégâts là ! Tu as l'air d'un zombie ! Va prendre une douche bien chaude d'une demi-heure ! Dis moi ce qu'il doit manger et je m'occupe de la suite ! Toi, tu as besoin de te détendre ! », dit-il avec beaucoup de tendresse dans sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Sam 22 Jan - 15:38

« Tu survivrais pas une journée en pédiatrie, toi ! » Oh si. Il aimait les enfants, ils étaient tout choux, après tout tant qu’il ne dormirait pas là bas. Car ce n’était pas tellement la faute d’Ewen, qu’il soit fatigué. Derek sourit en se laissant tomber sur le canapé. « Tu en fait voir des vertes et des pas mûrs à ton oncle, pas vrai ? C'est bien cela, petit cœur ! » Ouais… son oncle, son parrain, Derek pouvait être tout pour lui, sauf son père. Déjà logiquement il n’était que son parrain, mais avec Val c’était quasi qu’ils se sentaient frère et sœur, donc… Et il savait qu’il allait toujours être là pour Ewen. Fallait bien une présence masculine quelque part. Enfin… jusqu’à ce que Val trouve quelqu’un…

« Désolé, mais tes envies coquines, tu attendras qu’Ewen veuille bien fermer l’œil », dit-il à Andrew, pour qu’il sache à quoi s’attendre. Puis même, pas sûr qu’il ait la tête à ça. Enfin il verrait après. « Ah oui ! Non, mais je te rassure c'est déjà oublié ! » Derek posa les yeux vers Andrew en fronçant les sourcils. Ah… sympa à savoir. « Ce qui risque pas d’arriver tout de suite… » « Ok ! Ok ! Pas grave ! ». Derek roula des yeux. Et voila, il venait de se faire mettre au tapis par KO par Ewen. Il laissa le jeune homme donc jouer tranquillement avec son nouveau coup de cœur et se leva du canapé pour aller à la cuisine. Il continua tout de même à jeter des coups d’œil aux salon pour vérifier que tout allait bien. Pas qu’il ne faisait pas confiance à Andrew, mais… enfin bon. Déjà que Val l’avait clairement menacé de lui faire avaler ses… si elle retrouverait un seul bobo sur Ewen. Là Derek voulait surtout protéger sa masculinité, qu’il mettait en jeu !

Le reporter regardait défiler les secondes sur le micro-onde, quand il sentit la main d’Andrew sur sa joue. « Tu m'as l'air épuisé toi ! » *Merci de me le faire remarquer, comme si je ne le savais pas* pensa-t-il sans accorder un regard au jeune homme. Pfff… Andrew venait de lui montrer qu’il pouvait se faire facilement jeter pour un bébé. Méchant Ewen ! Fallait pas qu’il soit aussi mignon. Derek sortit de ses pensées quand il entendit le bip bip bip du micro-onde. Il pressa le bouton pour le faire ouvrir, mais se sentit poussé sur le côté. « Mais ! » A quoi Sullivan jouait ? Il savait quand même encore se servir d’un micro-onde. « Allez ! Arrête les dégâts là ! Tu as l'air d'un zombie ! Va prendre une douche bien chaude d'une demi-heure ! Dis moi ce qu'il doit manger et je m'occupe de la suite ! Toi, tu as besoin de te détendre ! »

Le journaliste regarda Andrew et Ewen à tour de rôle. Les laisser tout les deux ? Enfin il supposait qu’Andrew ne le lui proposerait pas, s’il ne saurait pas si faire avec un bébé. « Sa soupe et un de ses yaourts au frigo. » Derek se pencha en avant pour déposer un baiser sur la tête d’Ewen en le caressant doucement. « Mais tu m’appelle s’il y a quelque chose ! », dit-il à Andrew, avant de lui déposer aussi un rapide bisou sur le front.

Il fit quelque pas vers le salon mais s’arrêta pour revenir vers la cuisine, en sortant son billet de sa poche et de la déposer sur la table de travail. « Y a une pizza qui doit arriver », le prévint il, pour qu’il puisse aller la payer. Derek le laissa donc donner à manger à Ewen et reparti pour monter les escaliers et aller à sa chambre, chercher un caleçon qu’il tâcherait de mettre pour la suite. En passant devant son lit, il donna encore une petite caresse à Espoir qui s’était déjà bien mit sur ses aises dans l’appartement. Il n’avait rien fait pour la garder, mais il semblait qu’il ait déjà été adopté par cette chatte. Redescendant les escaliers, il regarda vite fait les deux garçons dans la cuisine, puis s’engouffra dans la salle de bain, sans fermer totalement la porte derrière lui. Il se débarrassa de l’unique vêtement sur lui, déposant son caleçon propre sur l’évier, puis tendit la main pour ouvrir l’eau et la régler. Oh oui bien chaude, comme il l’aimait, quasi brûlante… et entra enfin à l’intérieure, laissant l’eau lui tomber avec une certaine force sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Dim 23 Jan - 3:04

« Tu m'as l'air épuisé toi ! » , affirma le garçon qui vit Derek prendre légèrement la mouche par cet abandon. Oui, mais il fallait pas qu'il lui mette des bébés comme cela de façon visible. C'était sa Kryptonite. L'infirmier le trouva trop mignon à faire son jaloux alors qu'il lui caressait légèrement la joue. Il ne put s'empêcher de sourire tout en tenant fermement Ewen. Non, il n'avait jamais été père, mais il avait fait de nombreuses gardes depuis deux ans en pédiatrie. Il en avait alors bercé, couché, nourrit et soigné comme enfant. Mais il fallait pas qu'il soit jaloux, Drew' pouvait tout à fait s'occuper des deux, du grand et du plus petit. Il avait de l'énergie à revendre, et l'état du journaliste l'inquiétait. C'était Ewen qui l'avait mis comme cela ? Quand le micro-onde sonna, il donna un coup de fesse pour éloigner son ami. « Mais ! », voulut se défendre Morrison. C'était logique ce qu'il faisait ? Il ne pouvait pas laisser le beau brun dans cet état; un parent reposé est un parent attentif !

« Allez ! Arrête les dégâts là ! Tu as l'air d'un zombie ! Va prendre une douche bien chaude d'une demi-heure ! Dis moi ce qu'il doit manger et je m'occupe de la suite ! Toi, tu as besoin de te détendre ! » , lança t-il d'un ton ferme tout en câlinant Ewen. C'est vrai que c'était beaucoup lui demandé, lui faire confiance, surtout en plus si ce n'était pas son bébé. Mais il lui demandait pas cela en tant que petit ami potentiel, mais en tant qu'infirmier. Il adorait les bébés et il savait s'en occuper, mais que demandez le peuple. « Sa soupe et un de ses yaourts au frigo. » , Andrew regarda Derek embrasser Ewen. C'était si mignon, c'est qu'il était sexy Derek en oncle attentionné. Mais qu'est ce qui se passe ? Sa libido qui reviendrait au galop ? « Mais tu m’appelle s’il y a quelque chose ! » , l'infirmier se laissa embrasser sur le front.

Il poussa le beau brun gentiment hors de la cuisine et essaya de le rassurer. «  Oui, t'inquiète pas ! Je suis infirmier Derek, cela me rappellera le boulot ! », puis il tourna Ewen vers lui qui commençait à avoir faim. «  Tu me fais confiance petit cœur, hein ? Allez ! Tu sais quoi ? Elle me donne vraiment envie ta soupe, je suis jaloux ! » Il regarda Derek sortir un billet de sa poche. Il n'allait pas le payer quand même ? C'était gratuit quand même ! Bon, il n'allait pas refuser de se faire payer en bisous mais cela c'était une autre histoire.

« Y a une pizza qui doit arriver » , Andrew bien occupé à sortir la soupe sans se brûler et sans relâcher l'enfant s'amusa à répondre au beau brun sur le ton de l'humour. «  Range ton billet ! Je sais comment je pourrais le payer... » , son doigt trempa dans la soupe qu'il déposa rapidement sur le plan de la cuisine. Il posa son doigt à ses lèvres et termina dans la même veine. «  Je pourrais lui faire ce que j'étais venu te faire ? Je suis sur que lui il serait très content ! » , et il laissa ensuite Derek disparaître de son champ de vision. Sa libido était bien revenu, je crois qu'il n'y avait plus aucun doute.

Pour sa part, il chercha une cuillère et commença à touiller la soupe pour la mettre à une température supportable pour un bébé. Tout en parlant à Ewen pour l'occuper, rien vraiment de très intéressant, il lui parla de sa journée, de son futur examen. On sonna à la porte. «  Oh ? Tu as entendu ? C'est le diner très diététique de tonton ! ». Le garçon se dandina vers la porte tout en s'amusant avec l'enfant de sa démarche étrange. Il ouvrit la porte, le livreur le dévisagea , oui ! Il faudrait peut être qu'il se rhabille ? Il le paya avec le billet laissé non loin, et alla déposa la pizza sur la table. Il ramassa au passage son sweat-shirt et s'habilla. Il était temps de retourner au repas d'Ewen, c'est le garçon à s'énerver et il avait bien raison. Andrew cala l'enfant et s'installa pour lui servir son repas. La première cuillère qu'il prit la précaution de refroidir passa plutôt bien. Il vit passer Derek et lui salua d'un petit bisou de loin avant de retourner à sa principale occupation.

La soupe passa même si au prix d'effort, toutes les techniques de Sullivan y passèrent; de la technique de hélicoptère, et tout le reste. Pourtant, Ewen semblait prendre un malin plaisir à passer en mode je n'ai plus faim à j'ai encore faim à une vitesse impressionnante. «  Alors, mon grand, je termine pour toi ? » demanda t-il en montant la cuillère vers sa bouche. Cela semblait l'avoir décidé, au moins pour cette fois, et ils n'étaient qu'à la moitié. Andrew soupira joyeusement, trop heureux de ce moment, même si dans un mouvement de la main le bébé envoya la cuillère contre le haut de l'infirmier. «  Et, bah ? Cela mérite bien que je me rhabille ! Tu es un marrant toi ! », lâcha t-il avec amusement, ce qui fut gazouiller le neveu de Derek. «  C'est bien, ce que je pensais ! »

Quand il ne resta plus que deux cuillères, le garçon décida de passer au dessert, le yaourt ! Rien que de l'amener semblait faire trépigner d'impatience l'enfant. Le déroulement fut presque identique, sauf que le sweat-shirt de Drew' se tacha encore. Cela ne l'inquiétait pas, tout cela partait au lavage. Une fois le yaourt bien entamé, il décida de libérer Ewen qui semblait en avoir trop. Il prit l'enfant dans ses bras et lui posa la nuque sur son épaule, et lui massa en cercle son petit dos pour préparer son rot. Il cru entendre du bruit derrière lui, sauf erreur c'était le beau Derek, ou il allait se retrouver en face d'un cambrioleur. Il commença à se retourner doucement. «  Oh ! Regarde qui nous revient ! Tout beau , tout propre ? Alors, cela ne fait pas du bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Dim 23 Jan - 19:08

Pfff… Andrew était vraiment idiot. Nanana !! Derek agita un peu sa tête de droite à gauche. La façon de payer ses dettes à Andrew, était vraiment ridicule. Et puis pas de gâteries chez lui ! Du moins pas si c’était un autre qu’Andrew ou lui-même. Nah mais oh ! Fallait pas exagérer non plus. Il se racla la gorge, fermant les yeux, ne voulant plus y penser et puis de toute façon il savait que le jeune homme plaisantait. Soupirant, voulant dégager toute la tension en lui, le reporter leva sa main sur son épaule, se massant un peu, tout en remontant sur le cou, continuant toujours à être dos au jet d’eau.

Ce qu’il pourrait être heureux quand Val vient reprendre Ewen… Pas qu’il n’aime pas prendre soin du petit. Mais c’était pour lui pas encore le moment. Oh oui ça lui montrait clairement qu’il n’était pas encore le moment d’être père pour lui. Puis même pas sûr que du coup ça lui arrive. Peut être qu’il faudrait quand même qu’il essaye de voir un psy ? Derek hocha de la tête. Ça ne lui servirait à rien et il n’avait aucune envie de parler de ça. Il y aura bien un moment qu’il arriverait à retrouver le sommeil sans aide ?

Le journaliste changea de main, pour changer d’épaule et continuer son petit massage. Déjà faudrait qu’il recherche à nouveau un autre médicament. Celui qu’il avait maintenant, il avait l’impression qu’il ne faisait plus trop d’effet. Soupirant à nouveau, le jeune homme se retourna pour profiter de l’eau sur lui.

Il resta bien un moment comme Andrew le lui avait conseillé, juste pour essayer de se détendre un peu et au moins la douche le réveillait un peu. Il ne savait pas trop combien de temps il était resté, mais en tout cas plus que d‘habitude. Mais il finit tout de même par quitter la douche et se prit une serviette pour se sécher. N’entendant pas de cris pour appeler de l’aide, le reporter prit encore un peu de temps, n’étant donc pas pressé sur le coup.

Une fois le caleçon et le bas de pyjama enfilé, le journaliste alla ouvrir la fenêtre de la salle de bain, et finit par la quitter. Oh… Andrew était mignon avec un bébé dans les bras. Il espérait qu’Ewen ait pas été trop difficile. Mais le bébé faisait encore pas mal de bêtises avec la nourriture. « Oh ! Regarde qui nous revient ! Tout beau , tout propre ? Alors, cela ne fait pas du bien ? » Derek acquiesça de la tête. « Oui ça va. Il a fait son rot déjà ? », demanda-t-il, car parfois Ewen prenait un peu de temps et il fallait le garder un moment contre soit. « Au moins je vois qu’il a refait la déco de ton sweat » Ah ça… il essayait toujours de ne pas se salir, mais avec le petit c’était mission impossible.

Derek ouvrit le carton de la pizza, vérifiant que tout était en ordre. Il avait commandé une aux fruits de mer, pour changer de temps en temps. « Tu as faim ? » Il ne savait pas si Andrew avait déjà dîner avant de venir ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Lun 24 Jan - 19:03

« Oh ! Regarde qui nous revient ! Tout beau , tout propre ? Alors, cela ne fait pas du bien ? » , Andrew regarda Derek acquiescer de la tête. « Oui ça va. Il a fait son rot déjà ? » , l'infirmier baissa la tête sur Ewen qu'il portait avec douceur dans le creux de ses bras, pour l'instant aucun rot à l'horizon ! Cela n'inquiétait pas le garçon qui continua de sourire face au journaliste qui lui manquait déjà malgré son court passage dans la salle de bain. «  Non, rien pour l'instant mais t'inquiète pas. On s'en occupe, hein petit cœur ? », se tourna t-il vers l'enfant qu'il continua à masser de façon circulaire. En pédiatrie, une fois, il avait attendu une heure avec un nourrisson, à faire les cents pas dans le couloir. Mais il n'avait pas relâché ses efforts, et il avait eu droit au rot tant attendu. Sullivan n'était pas inquiet et adorait serrer Ewen contre lui. « Au moins je vois qu’il a refait la déco de ton sweat »

Le jeune homme baissa les yeux, et regarda les taches sans vraiment s'inquiéter, déjà en présence du bébé rien ne pouvait le toucher, c'était étrange. Il était prêt à endurer bien plus. Qu'est ce qu'on se sentait bien avec ses petites boules d'amour qui respirait contre soi ! Pensa t-il. Cela lui faisait penser que le jour ou Derek voudrait venir entre eux, il n'aurait qu'à lui mettre un bébé dans les bras et lui dire, cela devrait faire l'affaire. «  C'est un artiste que veux tu ! Tu as peut-être devant toi un futur Picasso !? »

Andrew regarda d'un œil moins compressif Derek se diriger vers la pizza. C'était pas vraiment un repas pour lui. Il était vraiment temps qu'il mette son grain de sel dans l'alimentation du reporter. S'il voulait des bon petits plats ? Il n'avait qu'à lui téléphoner, il aurait été très heureux de cuisiner pour lui. « Tu as faim ? » «  Non, cela ira merci ! Le stress pour l'examen de demain, je pense que je pourrais rien avaler du tout ce soir. », dit-il en continuant son massage. Il sentit l'enfant se contracter. Ah ? Ewen lâcha un puissant rot et relâcha un petit filet sur l'épaule de l'infirmier. «  Oh ! C'est bien mon petit cœur ! » Il avait vraiment que les bébés pour vous rendre heureux de vous faire vomir dessus sans broncher. Pourtant le Néo-Zélandais ne simulait pas, tout cela lui plaisait, s'occuper d'un enfant, être là pour lui, et non se faire vomir dessus bien sûr. Qui aime ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Lun 24 Jan - 22:45

Bon pas de rot encore, mais certainement que ça n’allait pas trop tarder. Derek faisait confiance de ce côté-là à Andrew. Déjà c’était normal, sinon il ne l’aurait pas laissé seul avec le bébé. Et le fait qu’Andrew soit infirmier n’y était pas vraiment. Mais de simplement le voir ainsi avec Ewen… c’était tout mignon. Ça se voyait tout de suite qu’Andrew aimait les enfants. Et c’était bien. Pour aucune raison précise…

« C'est un artiste que veux tu ! Tu as peut-être devant toi un futur Picasso !? » Derek sourit et haussa des épaules en s’asseyant pour vérifier que la pizza était en ordre. L’odeur, lui donnait du coup déjà une petite faim. « Tu as faim ? », demanda-t-il pour savoir, car il pourrait très bien partager avec le jeune homme. « Non, cela ira merci ! Le stress pour l'examen de demain, je pense que je pourrais rien avaler du tout ce soir. » Ah… c’est bien probable. Il sourit, laissant le carton se refermer et regarda le jeune homme. « Tu as bien révisé, j’espère ? », sinon, il le ferait s’en aller travailler, un coup de pied dans les fesses. Il espérait vraiment qu’Andrew réussisse son examen. Et il allait penser à lui demain toute la journée pour envoyer le plus d’ondes positives que possible.

En tout cas, Ewen marqua à nouveau sa présence en lâchant un grand rot. Derek prit une serviette et s’approcha des deux garçons, allant nettoyer les petites lèvres du bébé. « Allez donne le moi » Derek reprit son filleul dans ses bras, le regardant avec un grand sourire, déposant un baiser sur son front, puis posa les yeux sur Andrew. « Tu peux retirer ton sweat, faudra le nettoyer après. »

Il n’allait pas non plus laisser son ami avec un sweat tout sale et si le jeune homme voulait se mettre quelque chose sur le dos… « Si tu veux t’habiller tu peux aller piocher dans mes pulls. Tu n'as qu'à monter à l'étage. » Mais bon il ne faisait pas froid chez lui, et rester torse nu ne gênait pas du tout. Du moins pour lui, n’étant pas spécialement frileux.

Derek fit quelques pas vers le salon, tout en bordant Ewen. « Tu vas nous faire un gros dodo ? » Pas sûr… Ewen avait l’air totalement en forme et bien réveillé. Ah mais il dorait tenir Ewen contre lui, c’était une bouille toute chaude et toute mimi. Non mais en fait il comprenait qu’Andrew se soit désintéressé de lui. Les rôles auraient été inversés, certainement qu’il aurait réagit pareil. Comment ne pas craquer pour un bébé aussi mignon. Il était tout fier en plus d’être le parrain d’Ewen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Mer 26 Jan - 12:11

« Tu as bien révisé, j’espère ? », Andrew regarda Derek avec des yeux comme des soucoupes. La phrase lui donnait l'impression de revenir dix ans en arrière. C'était gentil de la part du journaliste, mais il n'était ni son père (et heureusement) et ni son tuteur. Surtout, le reporter ne pouvait encore savoir tout ce qui était en jeux avec cet examen...L'infirmier devait lui en parler et cela il le savait. «  Sinon quoi ? Tu m'envoies dans ma chambre et tu me prives de dessert ? », ajouta t-il sur le ton de la plaisanterie. Pour l'instant, il fallait mieux rire, car ce qu'il avait à dire n'avait rien d'amusant. Mais, il avait un bébé à s'occuper et surtout à aider à faire son rot alors

Ewen lâcha enfin le rot attendu et laissa quelques traces encore sur le sweat du jeune garçon. Andrew n'en fut pas vexé et s'en amusa en tout cas jusqu'à que Derek lui parle. « Allez donne le moi » «  Tiens, bien sûr ! Attention sa tête ! », et il laissa Morisson prendre l'enfant tout en délicatesse. Il se regarda et il ne put s'empêcher de pouffer légèrement. Il ne pouvait pas reprendre le métro comme cela, il aimait faire attention à son image et là il ne ressemblait plus à rien. Derek le regarda, « Tu peux retirer ton sweat, faudra le nettoyer après. » , Andrew acquiesça sans combattre et profita d'avoir les mains libres pour enlever son haut. Il roula celui-ci en boule et se demanda si le beau brun pourrait lui prêter un vêtement ? Mais il le devança : « Si tu veux t’habiller tu peux aller piocher dans mes pulls. Tu n'as qu'à monter à l'étage. »

Il lisait dans son esprit, car il pouvait tout à fait rester torse nu chez Derek, il n'avait pas froid. Mais il se voyait mal rentrer chez lui dans cet accoutrement. «  Ouais ! Je vais faire cela ! Je reviens ! », dit-il en disparaissant à l'étage. Le garçon qui ne connaissait pas les lieux, chercha un pas, ouvrit un tiroir. Oh ! Des caleçons...Puis il ouvrit un placard et découvrit les pulls de Morrison. Alors, non il ne prit pas le premier sur la pille car le jeune homme aimait porter ce qui lui plaisait. Drew' prit donc le temps de choisir, puis tourna son choix vers un pull gris bien moulant comme il aimait. Le petit plus, le vêtement était extrêmement doux au touché, c'était quoi comme matière ? Se demanda t-il.

Andrew revint vers le parrain et son neveu en pleine séance de tentative de couché. Il regarda Derek faire les cent pas avec Ewen dans les bras pour essayer de l'endormir, c'était si mignon comme image. Il resta donc un peu en retrait, les observant et appréciant chaque seconde à voir son ami avec un bébé dans les mains. Puis, voyant que la tentative ne semblait pas vraiment marcher, il pensa à une chose Sully' s'avança. «  Tu as vérifié sa couche ? En général, après le repas cela ne rate pas ! »

Il attendit que son camarade se tourne vers lui et posa un regard sur ce qu'il portait pour demander : « Je t'ai pris cela ! J'espère que cela te dérange pas ? Cela peut être un cadeau ou je ne sais pas...»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Mer 26 Jan - 23:03

« Sinon quoi ? Tu m'envoies dans ma chambre et tu me prives de dessert ? » hum priver de dessert ? Voyons voir ? C’était peut être pas la meilleure des solutions après tout. « Non je préfère la méthode de la récompense. Si au contraire tu t’as bien bossé et que tu réussis ton examen, ce dessert tu l’auras plutôt », répondit-il sur le même ton de la plaisanterie. Mais oui pour Morrison, la punition n’était certainement pas le meilleur moyen d’éduquer des enfants. Parfois, ok, il ne disait pas que ça ne pouvait pas être mieux, mais il ne fallait pas que se baser sur ça.

« Allez donne le moi », lui demanda-t-il quand Ewen fit son rot. « Tiens, bien sûr ! Attention sa tête ! » Oh ça pas de risque. Derek était loin d’être un dur avec son filleul. Le prenant avec précaution tout contre lui, Derek observa l’étendu des dégâts du sweat de son ami. « Tu peux retirer ton sweat, faudra le nettoyer après. » Le reporter s’éloigna de quelques pas, mais garda son attention sur le jeune homme qui retira son sweat, laissant à nouveau voir le torse musclé qu’il avait. « Si tu veux t’habiller tu peux aller piocher dans mes pulls. Tu n'as qu'à monter à l'étage. » Surtout qu’il ne fallait pas tenter le diable. Derek hocha de la tête et détourna les yeux du coup pour s’occuper exclusivement de son filleul.

« Ouais ! Je vais faire cela ! Je reviens ! » Derek acquiesça de la tête, caressant un peu celle d’Ewen. Il l’entendit disparaître en haut et le reporter continua à border le bébé. Il chantonna dans un petit murmure pour essayer de l’endormir, tout en venant vers la table basse et d’éteindre le lecteur DVD, repassant sur la chaîne. Il baissa un peu le son, laissant du coup sur les nouvelles du soir. « Alors petit Ewen… » Il le souleva doucement, sentant la couche de celui-ci. Nan pas d’odeur nauséabonde venant de là. RAS. « C’est que t’es encore tout propre, hum ? Tu me refais plus le même coup que tout à l’autre, hein ? » Il avait cru mourir. Même Espoir s’était refugié en haut pour fuir l’odeur que dégageait la couche. Ah ça, il l’avait tout de suite emmené dans le conteneur à poubelle à côté de l’immeuble. Hors de question d’avoir ça, c’est lui.

Derek dégagea doucement son visage quand Ewen lui prit la main au nez. Il fit semblant de vouloir la lui mordre, en lâchant un Grrrr plaisantant. Il continua à le border doucement, sa main de libre contre celle d’Ewen. Celui-ci se fit un plaisir de lui capturer son indexe.

« Tu as vérifié sa couche ? En général, après le repas cela ne rate pas ! » Derek ne quitta pas le petit des yeux, portant son doigt capturé au petit nez d’Ewen en faisant semblant d’être un avion. Il réussit à retirer son doigt et continua à jouer avec lui, Ewen, tentant de récupérer ce qu’il avait perdu. Derek rit doucement et finit alors par acquiescer de la tête. « Oui, il a rien fait encore. », répondit-il alors. Oh ça quand Derek commençait à jouer avec Ewen, rapidement le reste n’existait plus. Rien que sa pizza avait été oublié. Il la réchaufferait plus tard si elle serait froide. Il posa par la suite son regard sur Andrew. « Je t'ai pris cela ! J'espère que cela te dérange pas ? Cela peut être un cadeau ou je ne sais pas...»

Et… pas mal. Le pull allait très bien au jeune homme, mettant bien en avant le torse de l’infirmier. Du coup ça, ça donnait envie d’y glisser la main en dessus… Derek détourna la tête en sentant Ewen lui capturer son doigt à nouveau. Il lui fit un grand sourire. « Haaa tu m’as eu. Petit filou, je regardais pas. » Il bougea doucement son doigt, essayant sans force de lui faire lâcher prise. « Non, non, ça va tu peux le garder. », répondit-il à Andrew sans pour autant tourner le regard vers lui. « Tu as ton examen à quel heure ? », demanda-t-il en venant caresser le menton de son filleul. Mais naturellement c’était à l’infirmier qu’il parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Ven 28 Jan - 12:18



« Non je préfère la méthode de la récompense. Si au contraire tu t’as bien bossé et que tu réussis ton examen, ce dessert tu l’auras plutôt » , Andrew le regarda avec des grands yeux. Est-ce qu'il avait bien entendu ? Non, ce n'était pas possible, Derek Jeremiah Morrison serait-il entrant de lui faire une proposition à connotation sexuelle ? Alors, peut-être que c'était le petit Ewen, ou l'infirmier était fatigué de sa semaine de révision, mais il se refusa intérieurement à cette idée. Il retourna vers ses quinze ans où souvent on essaye de motiver les mauvais éléments avec des sucreries. Le journaliste devait donc parler de lui acheter une crêpe ou un sunday. Alors le jeune homme lâcha un grand sourire: «  Je vois ! Donc si j'ai bien bossé, j'aurais droit à un petit pot d'Ewen et tu me nourriras à la béqué ? » , ajouta t-il en ne s'arrêtant plus de sourire.

Andrew s'occupa ensuite de changer en laissant le tout mimi Ewen à son oncle. Il prit un pull gris moulant dans une des étagères du reporter. Pour son sweat-shirt taché par son travail de nourri le petit bambin le força à le rouler en boule. Il le posa en redescendant dans un coin visible pour pas l'oublier. Non, cela ferrait mauvais genre de laisser son linge sale chez Derek, il n'était pas là pour faire sa lessive. Une fois tout propre, l'infirmier et futur médecin demain – cela il en avait l'intime conviction – se rapprocha de l'image si belle et rassurante d'un homme prêt d'un enfant avec tout cet amour qu'on pouvait lire dans ses yeux.

« Tu as vérifié sa couche ? En général, après le repas cela ne rate pas ! » , demanda tout en s'agenouillant à côté de Derek. Il posa une main sur le dos de celui qu'il considérait comme son petit-ami, et plaça son autre main sur le bord du lit. L'infirmier complétement absorbé par la petite figure à son tour, c'est qu'il avait comme tout les bébés ce pouvoir d'hypnotiser. « Oui, il a rien fait encore. » , Drew' regarda le petit jeu entre le journaliste et Ewen, c'était si mignon qu'il aurait pu regarder cela toute la soirée. « Je t'ai pris cela ! J'espère que cela te dérange pas ? Cela peut être un cadeau ou je ne sais pas...» , demanda t-il en caressant le dos de son voisin.

Derek l'avait délaissé pour un temps, mais le garçon n'était pas jaloux, non au contraire, pour lui c'était le plus beau des cadeaux de voir le beau brun s'ouvrir comme cela, et de le voir sourire. « Haaa tu m’as eu. Petit filou, je regardais pas. » «  Il est à lui maintenant ! Désolé, Derek ! Tu vas devoir lui laisser. » dit-il en levant un œil sur les lumières au dessus d'eux. Comment ce petit amour allait pouvoir dormir avec toutes ses lumières allumées ? Déjà il le rendrait dés qu'il le pourrait. Le garçon fit un signe de tête et se leva et se dirigea vers les interrupteurs qui semblaient être pouvoir contrôler le volume de lumière sans éteindre complétement. Sully' posa un doigt sur l'interrupteur du salon et interpella gentiment le beau brun. «  Tu permets ? Si tu veux que le petit cœur ferme les yeux... », et sans atteindre il commença à baisser la lumière pour assombrir sans portant éteindre complétement.

« Tu as ton examen à quel heure ? » , même s'il ne le regardait pas, l'infirmier supposait que c'était à lui qu'il s'adressait. Il marcha à pas feutrés jusqu'au lit d'Ewen et caressa l'enfant à son tour. Puis, il prit une voix plus douce surtout pour le bébé et aider l'enfant à trouver le sommeil. «  9h et je termine à 18h ! Le matin examen écrit et l'après-midi examen pratique. En parlant de cela, j'aurais besoin de te parler de quelque chose...mais après que ton neveu soit endormi quand on sera tranquille, ok ? »

Il leva un regard vers Derek pour le rassurer, car le connaissant il allait s'imaginer le pire. Non, il n'était ni mourant, et niveau de ses sentiments envers lui rien n'avait changé. Il avait juste besoin de lui parler des répercutions s'il échouait à son examen. Puis il retourna vers la petite bouille. Il s'assit devant le lit et avec une voix enfantine demanda : «  Alors ! Tu nous racontes une histoire, papa castor ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Ven 28 Jan - 17:24


Derek se trouverait il en présence d’un deuxième bébé ? Mais bon… non les pot d’Ewen restaient pour Ewen. Il sourit à toute cette histoire, continuant du coup à jouer avec le bébé. Il était tellement trognon. Derek pourrait le garder pendant des heures dans les bras, mais pas dit que ce soit peut être le plus confortable pour Ewen. Un bon lit devait être bien mieux pour un dodo réparateur.

Entendant Andrew revenir, le reporter l’avait regardé, tandis qu’Ewen profita de ce moment pour lui capturer le doigt. « Haaa tu m’as eu. Petit filou, je regardais pas. » « Il est à lui maintenant ! Désolé, Derek ! Tu vas devoir lui laisser. » « Je crois bien oui », répondit-il en voyant bien qu’Ewen ne semblait pas vouloir le lâcher tout de suite. C’était qu’en plus ils en avaient de la force. Derek profita du coup pour vérifier les ongles du bébé, mais rien d’alarmant. « Tu permets ? Si tu veux que le petit cœur ferme les yeux... » Le journaliste jeta un rapide coup d’œil au jeune homme avant de reporter son attention à son filleul. « Humhum », fit-il doucement, tout en continuant à border le bébé, en faisant quelques pas ici et là, pas bien loin du lit d’Ewen.

« Tu as ton examen à quel heure ? » , demanda-t-il doucement, caressant la petite main d’Ewen. « 9h et je termine à 18h ! Le matin examen écrit et l'après-midi examen pratique. En parlant de cela, j'aurais besoin de te parler de quelque chose...mais après que ton neveu soit endormi quand on sera tranquille, ok ? » Lui parler ? De quoi ? Derek fronça des sourcils, cherchant le regard du jeune homme. Regard qu’il croisa, mais malgré le fait qu’Andrew voulait le rassurer, il ne le serait qu’en sachant ce dont il s’agissait. Mais bon… certes, fallait peut être bien attendre que son filleul ferme les yeux et parte dans le pays des songes. Normalement il avait son truc pour l’endormir, mais là avec Andrew présent, il n’avait pas vraiment envie de chanter pour faire dormir plus vite le petit bonhomme dans ses bras.

« Alors ! Tu nous racontes une histoire, papa castor ? » Derek se racla doucement la gorge, le sourire aux lèvres. « Oh ça surement pas, j’suis pas doué pour ce genre de choses. » Surtout qu’il en connaissait pas d’histoire, ni ne savait ce qu’on pouvait bien raconter à un bébé. Et jusqu’à présent, il ne l’avait pas non plus fait… En tout cas… « Mais si t’en a hésite pas. Je pari qu’il en sera heureux. » Et du côté d’Andrew il ne doutait pas qu’il en connaissait, vu qu’il avait un jeune frère.

Derek entendit alors sa sonnerie de son iPhone, heureusement pas bien fort, pour ne pas déranger Ewen. Il se baissa sur la table basse pour le saisir et décrocha. « Oui ? », demanda-t-il en posant les yeux sur Andrew, puis sur Ewen, lui faisant comprendre qu’il pouvait le prendre. « Comment il va ? » « Oh merci Val, moi ça va très bien et toi ? Quoi de neuf ? Oh oups, désolé, oublier que tu ne voulais que savoir pour Ewen. T’en fais pas ton fils va très bien, j’essayais justement de le mettre au lit. », répondit-il en souriant, s’éloignant un peu d’Andrew et du bébé pour ne pas trop déranger. « Oh ça va ! J’allais demander après. » « Bien sûr que t’allais le faire, choupette. Ça va toi, pas trop dur à la capitale ? » « J’angoisse de pas avoir Ewen avec moi. » « ça, je peux m’en douter. Ecoute, je t’assure il va très bien. Il a mangé, en a mit partout comme à son habitude et a fait un gros rot bien viril et là il va filer au dodo. » « Merci Derek, j’aurais jamais pu le laisser à une inconnu, voir même mes amies. Et puis je ne t’ai pas fait être son parrain pour rien. » « T’avais déjà tout prévu, c’est ça ? », plaisanta-t-il. « Oui bien sûr. Je peux lui parler ? » « ça va pas la tête. La dernière fois il a été excité pendant des heures ! » « Mais t’es ignoble de refuser qu’une mère parle à son bébé ! » « Je sais, je suis méprisable et le pire des malotrus. Tant pis pour toi, t’aurais dû réfléchir à deux fois de me choisir comme parrain. » « Toi alors ! Bon je dois filer, mes clients m’attendent. Donne lui une gros bisou de ma part et dit lui que sa maman… » « Je sais déjà tout le texte à lui dire, t’en fais pas. Allez bosse bien, choupette. » « Je te donne raison, t’es méprisable… Bon, à la prochaine Dédé. » Le journaliste hocha de la tête en riant, revenant vers les deux garçons, déposant le téléphone sur la table et se retourna vers Ewen. « T’as un gros bisou de ta maman. Et elle t’aime fort fort fort, d’ici jusqu’à la lune, l’allé retour et… et le reste tu le connais par cœur je pari aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Ven 28 Jan - 20:55



« Alors ! Tu nous racontes une histoire, papa castor ? »
, Andrew était maintenant assis en tailleur, une main sur le lit d'Ewen. Il s'amusait avec une bouille enfantine à encourager Derek dans cette lourde tache de raconter une histoire. Le garçon s'empêcha de rire en le voyant se racler la gorge. . « Oh ça surement pas, j’suis pas doué pour ce genre de choses. » , le futur médecin ne voulait pas l'entendre et donna un petit coup d'épaule pour montrer son mécontentent. Il était sûr qu'il était très doué, mais surement sa présence devait le mettre mal à l'aise, il fallait pas qu'il prenne peur, il n'allait pas le juger. « Mais si t’en a hésite pas. Je pari qu’il en sera heureux. » Oh ! Comme il lui refilait la tâche comme cela l'air de rien, Drew' avait plusieurs phrases sous le coude mais le téléphone de Morisson se mit à sonner. Là, il ne pouvait lutter c'était peut-être le boulot. « Oui ? » «  Allez, vas-y ! Je m'en occupe ! » lui annonça t-il en se relevant et déposant un baiser sur les lèvres du beau brun.

«  Alors, mon petit Ewen ! Tu savais que j'ai un frère et qu'il a été aussi petit que toi ? », demanda t-il en se tournant vers l'enfant. De son côté Derek s'éloigner pour prendre sa conversation. « Oh merci Val, moi ça va très bien et toi ? Quoi de neuf ? Oh oups, désolé, oublier que tu ne voulais que savoir pour Ewen. T’en fais pas ton fils va très bien, j’essayais justement de le mettre au lit. » Andrew n'écouta pas d'avantage et se tourna vers l'enfant qui ne semblait pas vouloir dormir. «  C'était un petit dur comme toi au sommeil. Il aimait me faire tourner en bourrique. », l'infirmier attrapa le doudou d'Ewen et le rangea sous la couverture qui le bordait. «  Je racontais des histoires de princes et de princesses, mais aussi de pirates, et de monde imaginaire mais il luttait pour dormir. Alors, tu sais que j'ai trouvé ? » demanda t-il en lui caressant tendresse le front. «  Et, bien tu vois je viens d'un pays lointain et là bas nous partageons nos terres avec des Shaman, des polynésiens. Un soir alors que je rentrais j'ai entendu l'une de leurs chansons, je me suis approché comme hypnotiser par le chant. », le jeune garçon prit une pause et changea de position car celle-ci commençait à lui faire mal.

Il revint vers Ewen et commença à lui masser le ventre comme on lui avait souvent montré en pédiatrie pour aider l'enfant à trouver le sommeil. Sa voix se faisait de plus en douce et rêveuse. «  Une fois qu'il termina de chanter, je suis allé voir la personne qui chantait cette chanson et je lui ai demandé de me l'apprendre. Et, après cela mon frère n'a plus fait d'histoire pour dormir. Je vais te la chanter mais doucement car je voudrais pas que ton oncle se moque de moi. », Andrew se racla la gorge, tourna la tête vers Derek qui était toujours en pleine conversation. Il se pencha et même s'il se trouvait un peu bête commença d'une voix très fine «  Ka poipoia ahau i te po marino... e te korowai o te atua taku whare okioki... » Sully' prit une aspiration voyant que Ewen commençait à fermer ses petits yeux. Il fallait pas qu'il s'arrête maintenant. Mais Derek avait terminé sa conversation et revint vers eux. « T’as un gros bisou de ta maman. Et elle t’aime fort fort fort, d’ici jusqu’à la lune, l’allé retour et… et le reste tu le connais par cœur je pari aussi. »

Andrew se redressa et arrêtant de chanter, c'était pas quelque chose qu'il se sentait vraiment prêt à partager avec Derek. Oui, il chantait, et il assurait encore mieux avec une guitare, combien de fois il avait pu emballer sur les plages avec la technique du chanteur. Pourtant, s'il s'arrêtait, le neveu de Derek allait retrouver toute sa vivacité. Il se tourna donc vers le beau brun et posa un doigt sur sa bouche pour lui montrer qu'il arrivait à quelque chose de son côté. Il se racla la gorge à nouveau, avala du même coup son trac et se remit à chanter tout doucement. «  Tera nga whetu korikoriko te marama taiahoaho hei ... hoa moku i te poho …  »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Lun 31 Jan - 15:29


Hum… mais c’était que son neveu était quasi endormi. Derek le regarda en souriant, le trouvant tellement mignon. Il lui caressa doucement le ventre et finit par lever son regard vers Andrew. Car tout de même, là le jeune homme avait fait fort. Ewen avait l’air bien calme là… Il vit son ami poser un doigt contre ses lèvres, lui imposant le silence. Bien, bien… Le reporter recula, pour aller s’assoir sur le canapé, observant son ami faire. Et Andrew se mit à chanter… quoi, il n’en avait aucune idée, mais c’était beau. En tout cas il comprenait pourquoi Ewen était si tranquille, Derek avait aussi déjà remarqué que le chant l’apaisait rapidement.

Le journaliste posa sa tête contre le talon de sa main et l’écouta tout simplement. Il était content qu’Andrew se soit déplacé jusqu’à chez lui en tout cas. Il écouta donc la chanson jusqu’à la fin et jeta un coup d’œil à Ewen qui semblait s’être assoupi. Bonne chose.

Il se redressa un peu et tendit son bras vers Andrew. Glissant deux doigts sous le col du pull, Derek le tira vers lui. Posant une main sur la nuque du jeune homme, il scella leurs lèvres pour un doux baiser. « T’as réussis à l’endormir, c’est bien. » Il l’embrassa à nouveau, sa main de libre, glissant sur le dos d’Andrew, pour finir de trouver le chemin sous le pull de celui-ci. « Tu m’as manqué », avoua-t-il, sans savoir trop pourquoi. C’est vrai qu’il n’avait pas trop eu le temps de penser au jeune homme pendant les journées, Ewen lui prenant quasi tout son temps. Mais maintenant que son ami était là…

Pourtant même s’il gardait Andrew avec lui, les paroles du jeune homme ne l’avaient pas encore quitté et il aimerait bien savoir ce qui se passait. Mais il n'allait pas en parler, après tout Andrew lui en parlerait quand il le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Mar 1 Fév - 15:28

Cette chanson semblait faire son effet, et l'infirmier fut alors très content de voir Ewen s'endormir. Il continua jusqu'à sentir les doigts de Derek sur sa nuque, et ce contact fut électrique. Le garçon ne lutta donc pas en sentant le journaliste le tirer vers lui. Il était bien trop content de pouvoir revenir au contact si brûlant de celui qu'il désirait si ardemment qu'il avait prit un taxi en plein milieu de la soirée pour venir le rejoindre. C'est vrai qu'il l'avait rejoint pour un raison précise, comment avait-il oublié ? Depuis qu'Ewen avait fermé les yeux, la magie du nourrisson semblait s'être estompé. Drew' plongea ses doigts dans les cheveux du beau brun et pressa contre lui cette bouche qu'il ne put s'empêcher de dévorer.

« T’as réussis à l’endormir, c’est bien. » Il lui sourit et l'embrassa aussi à son tour, frissonnant par ses doigts sur sa peau si sensible. Le garçon se posa tout contre Derek, se couchant presque sur lui alors qu'il était toujours assit dans ce canapé. Il laissa ses mains s'aventurer sous le haut de son ami, car il voulait sentir sa chaleur, sentir ses muscles et bien plus. Sa libido venait de se réveiller et il ne voyait aucune raison de s'arrêter. « Tu m’as manqué » L'infirmier leva la tête pour plonger dans ce regard noisette qu'il aimait tant. «  Toi aussi...mais tu as dû le remarquer quand j'ai sonné à ta porte dans l'intention d'abuser de toi honteusement ? » avoua t-il sur le ton de la confidence. Il le serra dans ses bras, et posa sa tête sur sa nuque. Le jeune homme avait besoin tout comme Ewen d'affection et s'inquiétait beaucoup pour demain.

Il se défit des bras si puissants de son camarade et le regarda, c'était plutôt délicat dans ce moment précis. Sa libido lui hurlait de tirer Derek vers sa chambre et lui faire l'amour toute la nuit. Qu'est-ce qu'il avait envie de lui à ce moment précis ! Mais, il fallait qu'il lui parle, pourquoi le monde était si cruel ? Sully' tout en regardant le beau Morrison, lui caressa la joue, puis fit glisser sa main le long de son bras pour lui pendre la main. «  Suis-moi ! On pourra parler plus tranquillement dans la cuisine », dit-il en regardant Ewen. C'est qu'il ne voulait pas réveiller le petit bouchon. Il tira son ami hors du canapé et l'invita tout en gardant sa main dans la sienne à le rejoindre dans la cuisine. Maintenant éloignés, il se rapprocha du reporter et posa ses mains de chaque côté de ses hanches, tout en le regardant droit dans les yeux. «  Ce que je voulais te dire, c'est à propos de demain, il n'y a pas de raison pour que je loupe mon examen mais si c'est le cas, je perdrais mon visa et je devrais alors retourner en Nouvelle-Zélande... », bien sûr, il avait une version longue et des explications à tout cela. Mais il ne voulait pas tourner trois heures autour du pot et dire ce qu'il avait à dire. Après, il pourrait s'étendre sur le sujet et répondre aux questions du journaliste. Et, surtout que leur relation pourrait changer et se transformer dans une relation à distance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Mar 1 Fév - 21:56


« Toi aussi...mais tu as dû le remarquer quand j'ai sonné à ta porte dans l'intention d'abuser de toi honteusement ? » Derek ne put s’empêcher de sourire. « Même pas une onde de remords dans tes yeux, c’est-ça ? » Et oui, ça il avait bien vu, qu’il n’aurait même pas pu avoir le temps de dire quoi que ce soit, avant que son ami n’ait prit les choses en main. Derek continua à caresser la nuque d’Andrew et le laissa venir contre lui. Il jeta alors un coup d’œil à la télé, où le journal du soir était toujours en cours.

Mais il ne pu s’y intéresser plus longtemps, qu’il senti son camarade se retirer de son étreinte. Il reposa donc son regard sur lui pour voir ce qui se passait, tandis qu’Andrew lui saisit la main. « Suis-moi ! On pourra parler plus tranquillement dans la cuisine » Oh… parler de ce qu’Andrew voulait lui dire tout à l’heure ? Bien… il espérait vraiment que ce ne soit rien de grave… En tout cas, vérifiant par un regard rapide qu’Ewen dormait bien tranquillement dans son lit, Derek quitta le canapé pour suivre son ami en quelques pas vers la cuisine. Ceci fait, le reporter s’arrêta pour voir l’infirmier se tourner vers lui.

« Ce que je voulais te dire, c'est à propos de demain, il n'y a pas de raison pour que je loupe mon examen mais si c'est le cas, je perdrais mon visa et je devrais alors retourner en Nouvelle-Zélande... » « Ah… », lâcha-t-il. Okay… Derek inspira, regardant sur le côté, en passant sa main sur ses cheveux. « Ok ! » Que dire ? « Ecoute on en parlera si jamais tu ne réussis pas… » Andrew partir ? ça laissait une pensée bien amère en lui. Il ne le souhaitait pas. Derek le regarda dans les yeux et leva ses mains pour saisir avec douceur le visage de son ami. « Tu vas réussir, n’est-ce pas ? », demanda-t-il doucement, sa voix trahissant légèrement son inquiétude. Andrew devait réussir. Son ami n’avait pas le droit de s’en aller ainsi, pas maintenant… Même si la Nouvelle Zélande était pas si loin, de prendre l’avion pour se voir, ils finiraient par se ruiner tous les deux.

Derek serra légèrement ses doigts sur le jeune homme et se pencha pour embrasser l’infirmier. Il le fit reculer jusque le plan de travail, se collant à lui, cherchant rapidement à approfondir le baiser. Non Andrew ne devait pas partir ! « Tu ne dois pas t'en aller, Andrew... », dit-il doucement entre deux baisers langoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Mar 8 Fév - 22:22

« Même pas une onde de remords dans tes yeux, c’est-ça ? » Andrew l'embrassa, il ne pouvait y résister, Derek l'attirait et faisait vrombir son corps rien qu'à l'idée qu'un jour ils pourraient s'unir dans le plaisir de la chair. Mais en attendant il termina son baiser par une caresse sur sa joue. «  Si, quand même maintenant ! Je t'ai dit que je serais patient et je tiendrais parole. » Oui, ce n'était pas une course, et ils n'avaient rien à gagner à précipiter les choses. L'infirmier souffla intérieurement, qu'est-ce qu'il pouvait l'aimer ! Il ne pensait pas qu'une seule seconde que Morrison puis-ce simplement savoir ce qu'il était prêt à sacrifier pour lui.

Les deux hommes se dirigèrent vers la cuisine à l'initiative de Sullivan, c'était comme il l'avait annoncé plus pratique pour discuter. Ce qu'il avait à dire n'était pas facile, car on ne sait jamais ce que demain peut être fait, et la possibilité de devoir quitter le journaliste l'attristait au plus au point. Cependant, il lui devait la vérité, alors il lui annonça que s'il ne réussissait pas son examen, il devrait quitter le pays. « Ah… » Qu'est ce qu'il aimait pas quand le jeune homme se refermait de cette manière. Il passa sa langue sur ses dents alors que son voisin détournait la tête pour lacher son : « Ok ! » Il posa une main sur l'épaule de son camarade, essayant de lui apporter un reconfort au moins physique. « Écoute on en parlera si jamais tu ne réussis pas… » Ce n'était pas forcément une mauvaise idée, et ils seraient bientôt fixés. Il aurait les résultats demain soir, deux heures après la fin de ses examens. L'infirmier se mit à sourire alors que le reporter venait de prendre son visage avec douceur. « Tu vas réussir, n’est-ce pas ? » Andrew se mordit avec frénésie les lèvres, que répondre à cette inquiétude ? Il n'avait pas de formule toute faite, alors que lui même était complétement terrifié à l'idée d'échouer. Avec Derek dans sa vie, il avait un stress supplémentaire... « Je sais pas je dois dire...Je suis un terrifié là ! » arriva t-il à dire d'une voix plus aussi légère. Il avait laissé tomber le masque du jeune homme qui prenait tout cela avec le sourire.

Le stress monta mais tout s'effaça bientôt quand Derek l'embrassa. Le journaliste avait ce pouvoir sur lui d'effacer toutes ses peurs. Sully' recula contre ce plan de travail, aimant particulièrement ce corps contre le sien. L'infirmier enfonça sa langue plus profondément dans cette bouche qu'il ne se lassait pas d'explorer. « Tu ne dois pas t'en aller, Andrew... » Il fit courir ses mains sur ce dos car le jeune homme ne voulait pas partir. «  Je ne veux pas m'en aller ! » arriva t-il à dire lui aussi entre deux baisers. C'était alors tellement difficile pour lui de quitter les lèvres voisines. La peur de ne plus le revoir, implora en lui l'envie de son corps, de son odeur et de bien plus encore. «  Je ne veux pas te perdre! » toujours entre deux baisers passionnées, il laissa les mains aguerries descendre sur ce dos musclé et plonger à travers ce jogging. L'idée de dévorer son corps germa dans son esprit, et une douce chaleur attisa sa virilité, ce que son ami ne put louper vu leur position. Pourtant, il se décolla de ses lèvres si chaude sans vraiment prévenir et le repoussa gentiment pour le regarder dans les yeux. «  Je pense qu'il faut mieux que j'y aille, sinon je pense que tu vas te retrouver à devoir t'occuper de deux urgences ! » termina t-il de dire en orientant son regard vers le lit d'Ewen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Mer 9 Fév - 23:15

« Tu vas réussir, n’est-ce pas ? », demanda Derek. Oui il était inquiet. Il ne savait pas s’il aurait du prendre cela avec moins d’importance ? mais ce n’était pas le cas. Il ne souhaitait vraiment pas le voir s’en aller. Andrew n’était tout de même pas entré dans sa vie en trompe pour s’en aller aussi vite ? « Je sais pas je dois dire...Je suis un terrifié là ! » Vraiment ? C’est sûr… il pouvait le comprendre. Et lui… ce ne devait qu’être un détail. Il y avait certainement plus important. Mais tout de même. Non mais il savait ! Andrew allait réussir. Il y avait bien trop en jeu, n’est-ce pas ? Et puis le jeune homme était doué. D’accord, il n’avait été que soigné une fois par l’infirmier, mais il n’avait vraiment pas eu à se plaindre.

Le journaliste s’approcha d’Andrew pour presser ses lèvres contre celles du jeune homme. Sa main trouva sa place sur la nuque de celui-ci pour le garder contre lui, se serrant contre Andrew quand ils atteignirent le plan de travail de la cuisine. « Tu ne dois pas t'en aller, Andrew... » Une demande prononcé entre deux baisers qui devenaient de plus en plus brûlant… même si Andrew allait certainement faire de son mieux. « Je ne veux pas m'en aller ! » Une simple phrase, qui pourrait bien inclure bien des choses, sans que ce ne soit clairement pour lui. Mais une phrase qui le rassurait déjà. Derek posa sa seconde main sur le creux du dos d’Andrew, y serrant ses doigts pour le tenir contre lui. « Je ne veux pas te perdre! » Cela comme aveu, c’était encore plus beau à entendre. Car il ne le voulait pas non plus. Ça il le savait très bien.

Tandis que sa main glissa sur le dos de l’infirmier, celle de son ami trouva rapidement chemin sous les seuls habits qu’il portait. Même si au début, elle ne la dérangeait pas, la place qu’elle trouva lui fit tout de même comme effet qu’il ralentisse leur baiser et rouvre les yeux. Il ne prenait pas le geste d’Andrew mal, juste que… « Je pense qu'il faut mieux que j'y aille, sinon je pense que tu vas te retrouver à devoir t'occuper de deux urgences ! » Derek le lâcha en reculant d’un petit pas. Oui, ils ne devaient pas laisser leur crainte, fausser leur jugement. Il était mieux de ne pas sauter des étapes trop précipitamment.

Le reporter acquiesça de la tête, sachant que de toute façon il était mieux pour Andrew de ne pas rester pour la nuit. Ewen se réveillait encore en pleine nuit et il ne voulait pas que l’infirmier soit fatigué pour demain. « Tu as raison… Tu crois que ça va aller ? », demanda-t-il alors après avoir jeté un œil vers le lit d’Ewen. Oui, Derek parlait aussi du fait qu’Andrew ait un peu plus réagit que lui à leur… étreinte. Mais il ne s’en faisait pas pour Andrew de ce côté-là.

Il retourna au salon, se penchant un peu sur le lit d’Ewen pour l’observer quelques secondes avant de tourner la tête vers son ami et de reprendre plus bas pour ne pas déranger le bébé. « Tu me téléphone dès que tu as terminé ton examen ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé Jeu 10 Fév - 0:30

« Je pense qu'il faut mieux que j'y aille, sinon je pense que tu vas te retrouver à devoir t'occuper de deux urgences ! » Oui car les choses commençaient à devenir bien tendu du côté du futur médecin. Est-ce qu'il avait honte ? Non ! Il désirait de tout son corps le reporter et même si cela devait être bien nouveau pour le beau brun d'être en contact direct à ce genre d'effervescence. Andrew en sourit donc en quitter les bras de son voisin, un petit rire coquin qu'il ne put s'empêcher de laisser échapper. En tout cas, il tenait toujours ses promesses, et ce qu'il ressentait pour Morrison le poussait vraiment à lui laisser tout le temps qu'il lui serait nécessaire.

Le jeune homme face à lui semblait d'accord avec lui, ce qui l'aidait à ne pas céder bêtement. Car il devait se reposer, et se concentrer pour son examen. Mais qu'est ce qu'il avait besoin de ses bras, et aurait tout donné pour s'endormir dans ses beaux bras, juste cela, pas de sexe, juste la peau et l'odeur pour se sentir rassuré. Cependant, il devait être fort, et c'est le sourire aux lèvres qu'il hocha la tête lui même. Car il était bien d'accord avec le journaliste, c'était mieux pour son neveux. La petite tête blonde avait besoin de toute l'attention de son gentil tonton pour passer une bonne nuit. « Tu as raison… Tu crois que ça va aller ? » Il regarda avec des grands yeux. De quoi il parlait là ? Oui, il parlait peut-être de son retour ? Mais c'était sans compter l'esprit déplacé de Sullivan. Et, comme il n'y avait aucun enfant tout proche d'eux, il se permit un petit geste juste pour le garçon qu'il ne pouvait s'empêcher de dévorer du regard. Andrew plongea une main à l'intérieur de jogging, et replaça son attirail qui s'était légèrement coincé à cause de ce tout nouveau enflamment. Ah ! Voilà ! C'était mieux comme cela ! Puis il s'adressa vers Derek. « T'inquiète, je penserais fort à toi dans mon lit ce soir ! » lui susurra t-il sans aucune gêne.

Andrew commença à réunir ses affaires, et se prépara à partir. « Tu me téléphone dès que tu as terminé ton examen ? » Il lui sourit et s'approcha à pas de loup pour ne réveiller Ewen. Il l'embrassa tendrement et termina par demander d'une voix tout aussi basse :« Tu préfères pas que je t'appelle quand j'ai les résultats ? Allez, j'y go ! Tu prends soin de toi en tout cas et ce petit cœur. » Il se pencha mais n'embrassa pas le petit ange pour surtout pas le réveiller mais le cœur y était. Andrew n'arrivait pas à quitter le journaliste, il lui vola un baiser, puis un autre, et se décida enfin à s'en aller à contrecœur. Mais alors qu'il avait ouvert la porte, il revint sur ses pas et vola un dernier baiser à Derek. Il le regarda avec des yeux pleins d'étoiles. Le garçon se retira et ferma délicatement la porte derrière lui, et disparu dans la nuit. Beaucoup de choses allait l'entendre demain, il devait prendre des forces, une bonne nuit de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé

Revenir en haut Aller en bas

Un plus un ça fait trois, tu ne savais pas ? terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMMENCEMENT. :: Corbeille :: RP terminés-