AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Don't touch him or I bite ![PV Derek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Mar 1 Mar - 0:34


« C’est toi le masseur, à toi de me dire quoi faire. » lui annonça-t-il dans un murmure. Naturellement, il état prêt à s’installer comme le souhaitait son ami. Andrew lui avait assuré que ça resterait bien sage et il lui faisait confiance sur cela. Derek pencha légèrement sa tête contre la main de son ami qui vint se poser sur sa joue. « Met-toi sur le ventre, au milieu du lit, alors ! » Le journaliste sourit et leva sa main, pour laisser le jeune homme rouler sur le côté et lui laisser libre place pour s’installer. Il se retourna pour s’assoir sur le lit, se penchant pour se débarrasser de ses chaussures, ne voulant pas salir le lit, puis finit par s’installer sur le ventre tout en passant ses avant-bras sous le coussin. Il sentit très vite son ami s’assoir sur lui et le produit sur son dos. « Maintenant, détend-toi ! Tu me fais confiance ? » « Oui », répondit-il dans un même souffle en fermant les yeux.

Il sentit les mains chaudes de son ami parcourir son dos, tentant de se détendre sous les massages d’Andrew. Mêmes mains qui montèrent en sentant légèrement le poids de son ami se pencher sur lui. Il rouvrit doucement les yeux en ayant le souffle chaud de d’Andrew contre son cou, mais surtout, il sentit un frisson le parcourir en sentant les lèvres de son ami sur son oreille. Il ne pu s’empêcher quelques secondes après, à se demander si cela pouvait bien faire parti d’un massage ?

« C'est agréable, j'espère ? » Derek inspira doucement et referma les yeux, trouvant très agréable de sentir les mains de son ami lui parcourir le dos. « Oui, très. C’est parfait » Juste que cela devait rester un simple massage, il le savait. Pas simple, quand Andrew, usait de ses points faibles ainsi, sans remords. Mais en tout cas le sentir ainsi contre lui était loin d’être des plus désagréables. « Tu te mets sur le dos ? » Le journaliste retira ses bras de sous le coussin et posa son regard sur son ami, tout en se retournant. Il garda ses bras levés pour les passer derrière sa tête, tout en laissant Andrew se réinstaller sur lui. Son regard suivit les traits du visage du médecin. Le voyant se rapprocher de lui, son cœur s’accéléra doucement. Près de son visage, Derek baissa les yeux sur les lèvres d’Andrew qui ne semblaient pas vouloir s’approcher davantage.

Il n’aurait peut être pas du jouer à ce même jeu y a peu. Le journaliste releva les yeux sur ceux de son ami et serra les poings pour éviter de bouger. Il avait envie de ses lèvres, mais il devait se retenir. Juste un massage, et Derek devait laisser faire cela au jeune homme. Pourtant de le voir ainsi assit, dressé sur lui… Il retira ses mains de sous sa tête et les posa sur jambes de son ami. S’y accrochant, il se redressa légèrement, cherchant à capturer les lèvres d’Andrew.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Mer 2 Mar - 0:45



« C'est agréable, j'espère ? » C'était important pour Andrew de poser cette question car il n'était pas là pour forcer ou imposer de quelque chose de déplaisant à son ami. Ils avaient posés ensemble les bases d'avancer doucement sans forcer le choses. Il n'y avait donc aucun tentative du médecin de violer Derek. Il n'avait pas dans l'idée de lui arracher le pantalon et de lui faire l'amour à en faire trembler les murs. Drew' avait trop de sentiments pour piéger son camarade. Par contre, il voulait vraiment faire plaisir à l'homme qu'il considérait comme son petit-ami. Il lui offrirait avec sensualité, le tout pour stimuler le désir qu'il aimait voir poindre dans les yeux de Morrison. Pour certain, cela était idiot, mais pour lui se sentir désirer était la seule qu'il demandait. Pouvoir sentir et voir, qu'il avait un pouvoir sur le reporter, qu'il n'était pas n'importe quel garçon avec qui il pourrait avancer vers le chemin tortueux de sa sexualité troublée. « Oui, très. C’est parfait » Il sourit à ses mots et continua de masser ce dos.

Après de longues minutes à lui masser les clavicules, la colonne vertébrale, les épaules et les bras, le tout à l'aide de ses mains, de son corps et de son souffle chaud, il décida de lui demander de changer de position. « Tu te mets sur le dos ? » Son patient sembla lui obéir et regarda le beau brun passer ses main sur sa nuque en terminant sur le dos. Est-ce que c'était difficile pour lui de tenir ? Cela en était certain, mais c'était un doux supplice : s'approcher ainsi de ses lèvres alors qu'il remontait le long de ses biceps, c'était juste parfait. Le souffle du masseur s'accéléra, car il prenait lui aussi plaisir à toute cette mise en scène. Est-ce que Derek en voulait plus ? Sullivan sentit un changement dans le regard de son patient. Le sang lui monta au visage quand il vit les mains de son ami se poser sur ses jambes. Pourtant, il continua son massage et ne put s'empêcher de sourire en voyant le petit coquin essayer de capturer ses lèvres. Une promesse était une promesse ! Le médecin évita le baiser en se cambrant en arrière. «  Tss ! Tss ! Monsieur, je suis un masseur sérieux et j'embrasse pas les clients ! » lui annonça t-il en passant sa langue sur ses lèves. Il voulait jouer ? Ils pouvaient être deux. Il massa avec force les pectoraux sous sa paume, effleurant du bout de ses doigts les tétons ambrés.

Petit vilain, qu'il était, il se pencha pour venir narguer les lèvres de Derek mais il détourna la tête au dernier moment. Drew' remonta tout fier du tout nouveau jeu qu'il venait d'instaurer : «  Tu n'auras pas mes lèvres ! Ou attrape-les si tu peux ! » Il dévora des yeux le reporter pendant tout son massage. Il aimait l'éclat de ses yeux marrons dans le reflet de la pièce plongée dans le noir. Qu'est ce qu'il pouvait l'aimer, le désirer. Il voulut lui dire, comme ça car Sullivan avait toujours été un garçon spontané, mais il se mordit l'intérieur de la lèvre à la place. C'était bien mieux ainsi...

Le masseur aurait pu jouer ce petit jeu toute la nuit, mais cela s'appellerait de la torture. Il s'occupa donc de terminer ce qu'il avait promis. Sully' massa l'intérieur du ventre de son patient, en évitant toutes zones sensibles. Le jeune homme termina donc en remontant le long des bras du beau brun et leva ses mains tout fier de lui – mais aussi car elles étaient maintenant toutes poisseuses - «  Alors, monsieur est-il satisfait ? Il reviendra ? » avança t-il toujours sur le ton de plaisanterie. Bon ! C'était pas tout cela ! Il fallait qu'il se lave les mains maintenant. Le médecin essaya de se dégager avec difficulté de sa position – c'était dur sans les mains – car il gardait toujours ses mains en l'air comme si on venait de le menacer dans la rue avec un revolver.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Mer 2 Mar - 16:49


Et voila comment il était facilement puni ! Derek arqua un sourcil en voyant Andrew reculer le visage, l’empêchant ainsi de venir l’embrasser. Ça c’était méchant. Car les lèvres de son ami lui faisaient envie. Surtout là. Dans une position plus qu’équivoque. « Tss ! Tss ! Monsieur, je suis un masseur sérieux et j'embrasse pas les clients ! » « Ainsi donc je suis un client comme un autre… », dit-il d’un air déçu. Il sourit alors, reposant sa tête sur le coussin. Bien tant pis, pas de bisou échangé avec ce séduisant masseur. Il caressa doucement les cuisses qu’il avait sous la main, ne pouvant pas simplement être spectateur de ce qui se trouvait en face de lui.

Mais peut être que son masseur changea d’avis. Ravi de le voir s’approcher, Derek entrouvrit ses lèvres pour accueillir celles de son ami. Pourtant celles-ci lui échappèrent à nouveau. « Tu n'auras pas mes lèvres ! Ou attrape-les si tu peux ! » Bien. Ok, il ne se ferait plus berner. Et ne tenterait plus rien pour le moment. Il lâcha même son ami, reposant ses mains sur le drap, profitant simplement encore des paumes chaudes d’Andrew sur lui.

Il sourit peu de temps après en voyant le médecin finir son massage, relevant les mains. « Alors, monsieur est-il satisfait ? Il reviendra ? » Avant qu’Andrew puisse se dégager de la, Derek se redressa rapidement en l’entourant de ses bras et le fit basculer sur le lit, se mettant au dessus du jeune homme. Son visage près de celui du médecin, il frôla juste les lèvres de celui-ci, laissant son souffle chaud se déverser sur lui. « Je suis loin d’être satisfait », murmura-t-il en baissant ses yeux sur les lèvres de son ami.

Le journaliste quitta la taille de son ami des mains et les leva pour saisir les poignets d’Andrew et les garder contre le lit. Il sourit, loin d’être un sourire bien tendre, mais surtout d’envie et malsain. Andrew l’avait défié et il voulait tout simplement goûter a ses lèvres. Pourtant avant d’en arriver à ce qu’il voulait, Derek déposa un baiser sur la joue de son ami, continuant ces baisers papillon jusqu’au cou, pour finir par remonter sur le visage de son ami. Il le regarda encore une seconde avant de presser ses lèvres contre celles du jeune homme, pour un baiser fougueux.

Mais là aussi, Derek, pour se venger un peu, se recula brusquement. « Je les ai eu tes lèvres », reprit-il dans un même murmure. Il passa sa langue sur ses lèvres, sans quitter Andrew des yeux. Ses mains glissèrent doucement sur les coudes de celui-ci, reculant un peu, pour baisser la tête et venir poser ses lèvres sur le torse de son ami. Le bout de sa langue se fit un plaisir de prendre le chemin entre les pectoraux du médecin, bifurquant sur la gauche pour venir contourner le mamelon qui se trouvait un peu plus haut.

Pourtant il savait que c’était mal là. Il fallait qu’il arrête. Après tout ils n’étaient pas seul. Surtout qu’aucune porte ne se trouvait entre cette pièce et le salon. Donc il fallait vraiment qu’ils se calment tous les deux. Malgré ce qu’il savait, il continua à venir embrasser le ventre de son ami, remontant tout de même jusqu’au cou d’Andrew et l’embrassant rapidement sur les lèvres. Le souffle rapide, il posa les yeux sur son ami. « Dit moi d’arrêter Andrew. » C’était le meilleur moyen de stopper tout ça. Car il savait, mais n’avait pas forcément la force de s’arrêter, sauf si son ami le lui disait. Derek se pencha légèrement sur le côté, continuant à goûter au cou si offert de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Ven 4 Mar - 11:37



Le massage se termina du côté du masseur, en regardant son réveil sur la table de nuit, une demi-heure quand même, c'était tout à fait honorable. Drew' essaya de se dégager sans tacher les draps avec ses mains grâces, mais c'était sans compter la surprise qui lui préparait le beau journaliste. Le regard étonné, il ne fit aucune remarque alors qu'il bascula sur le lit. Le médecin étouffa juste un petit rire, car ils n'étaient pas tout seul. Derek essayait-il de se venger ? Son souffle chaud courant sur ses lèvres l'empêcha de faire un seul mouvement, il l'avait fait prisonnier d'un simple regard. « Je suis loin d’être satisfait » Andrew la bouche entrouverte, s'humecta les lèvres, essayant de se raccrocher à son humour pour ne pas se jeter sur la bouche de son voisin. «  Vous voulez un formulaire pour noter vos remarques ? » glissa t-il en essayant de se relever.

C'était sans compter les mains de son client insatisfait qui remontèrent et se plantèrent sur ses poignets. Oh ! Il était sérieux là ! Pensa t-il. Andrew se retrouva vraiment prisonnier, il lutta mais sans grande conviction, la bouche du journaliste le fit frissonner. Il essaya de détourner la tête, n'offrant que sa joue et sa nuque, mais le combat était déjà perdu d'avance. Derek le regarda et il fondit devant cette envie qu'il sentait de plus en présente. Le jeune homme offrit ses lèvres que le reporter n'oublia pas d'embrasser avec fougue. Le médecin lâcha un râle de plaisir qui se perdit dans la bouche de son camarade.

Pourquoi il s'arrêtait ? Le médecin le regarda comme un petit chat qu'on aurait oublié sur la route. Il voulait plus, toujours plus. « Je les ai eu tes lèvres », se nargua t-il fièrement. C'était une douce vengeance, il n'allait pas s'en plaindre. Si le but de Derek avait été d'attiser le feu du désir, il avait réussi. Le médecin se tortilla en sentant la langue du beau brun sur ses lèvres. Quand il décida de descendre pour attaquer son torse, Andrew ne savait plus quoi penser, il était complétement perdu dans le plaisir et la culpabilité de savoir son frère juste à côté. Mais, il avait gagné, le reporter le désirait et savait lui montrer avec beaucoup d'application. Non, il ne l'arrêta pas même si c'était un doux péché. Sentir cette simple bouche effleurer sa peau incandescence le rendit complétement fou de désir. Le jeune homme se cambra, enfonçant ses mains libérés dans l'épaisse chevelure de son ami. Il lui caressa la nuque alors qu'il lui embrassait le ventre, se mordant avec frénésie l'intérieur de la bouche pour ne pas crier ce plaisir certain.

Le visage de Derek remonta et il céda des soupirs étouffés alors qu'il ne pouvait s'empêcher d'agiter son corps devant tant de délicatesses. « Dit moi d’arrêter Andrew. » C'était horrible ce qu'il venait de lui demander, il plongea son regard dans celui de son voisin. Ils devaient arrêter, ce n'était pas correct pour son frère qui n'était pas loin. Cependant, l'homme qu'il restait ne voulait pas clore cet échange fougueux. Andrew le voulait, il le désirait, son regard plus sexué que jamais. Il profita que Derek se pencha sur le côté pour le faire choir sur le dos. Le médecin glissa sur lui avec fébrilité. Les rôles s'inversèrent, il fit prisonnier le beau brun en agrippant ses poignets et approcha sa bouche pour délivrer son souffle sur ses lèvres si gourmandes. «  Je ne veux pas qu'ont arrêtent ! » murmura t-il d'une voix clairement possédée.

Son frère ne se réveillait pas ! C'est que Sullivan se répéta avec force. S'il avait un peu de justice dans ce monde. Christopher les laisseraient tranquilles. Le vil masseur embrassa son client, enfonçant sa langue avec passion. Il mordilla son oreille, embrassa sa nuque, descendit lui aussi sur un torse qui avait un goût de chocolat et de citron. Il lécha ce torse, sa langue agile explora ses pectoraux et s'arrêtera contre ce mamelon qui lui faisait de l'œil. Drew' l'attrapa en bouche et le suçota avant de le relâcher. Ses mains n'étant pas en reste, elles caressérent ses épaules, ses bras et sa nuque. Le médecin descendit jusqu'à ce pantalon, il posa une main sur la boucle de sa ceinture. Il s'arrêta, leva la tête et demanda dans une voix étouffée par l'excitation. « Dit moi d’arrêter Derek. » Il défit la boucle de la ceinture pour montrer qu'il était loin de plaisanter. Puis, pour montrer son inclination, le médecin se mit debout sur le lit. Il défit les boutons de son propre pantalon et le retira, se retrouvant en boxer blanc qui épousait parfaitement ses formes masculines.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Ven 4 Mar - 14:01

Derek savait que ce qu’il venait de dire était quasi impossible à faire. Sauf si Andrew avait une maîtrise de soi en béton, mais sinon, il ne risquerait pas d’entendre une demande pour arrêter tout ceci. Surtout avec toute cette tension qu’ils avaient accumulée quand ils se retrouvaient. Il était certain qu’à un moment donné, il fallait aller plus loin. Et Derek profita de s’attaquer à nouveau avec envie sur le cou de son ami, en attendant une réponse de sa part. Quelle soit positive ou négative… peu importe en fait, vu qu’il ferait comme bon semblait au jeune homme.

Mais au lieu d’une réponse, il se sentit basculer sur le côté. Se retrouvant sur le dos, ayant le beau médecin maintenant au dessus de lui. Il s’agita un peu, tentant faussement de se dégager de l’emprise de son ami et se calma en sentant les lèvres d’Andrew aussi proches des siennes. Juste un peu et il aurait pu les dévorer. Il passa sa langue sur ses lèvres pour les humidifier. « Je ne veux pas qu'ont arrêtent ! » Le journalise quitta les lèvres d’Andrew des yeux pour le regarder. Cette réponse, il s’en était douté et même si au fond de lui il savait que c’était pas une bonne idée ce qu’ils faisaient, il avait non plus pas l’envie d’arrêter.

Et il n’eut pas à y répondre, sentant les lèvres de son ami à nouveau sur les siennes. Le reporter répondit avec la même frénésie et la même passion à ce baiser. Il ferma les yeux en sentant les lèvres de son ami lui échapper. Laissant sortir un soupire de plaisir, il se cambra légèrement sous l’exploration des lèvres d’Andrew sur lui. Il sentit la main du médecin sur sa ceinture, ne faisant aucun geste pour l’empêcher de défaire celle-ci. « Dit moi d’arrêter Derek. » Le reporter lâcha un grognement, entre désir et une claire négation à la demande de son ami, sans quitter des yeux, ce qui se dévoilait en face de lui. Derek posa ses mains sur son propre pantalon pour défaire rapidement les boutons. Il souleva ses hanches assez pour faire passer le pantalon, se redressant, profitant d’être devant le torse d’Andrew pour y déposer un baiser tout en se débarrassant de son pantalon et de le jeter au loin.

Derek passa ses bras autour de son ami, le basculant à nouveau sur le lit, et l’embrasser à nouveau sans perdre de temps. Il aimait embrasser Andrew. Tout comme il aimait caresser la peau qu’il avait sous sa paume. Et il le désirait. A cet instant même, il désirait le jeune homme plus que tout. C’était fou ce que leur simples baisers et caresses pouvaient déjà tant l’exciter. Il soupira entre deux baisers, se collant contre Andrew. Derek avait toujours été assez silencieux, même pendant l’acte, mais là rien qu’avec son ami, tout semblait si différent. Sa main vint caresser la joue du médecin, son pouce passant avec tendresse sur la lèvre de celui-ci, avant qu’il scelle à nouveau leurs lèvres pour un baiser passionné.

Sa seconde main glissa sur le torse d’Andrew, allant se perdre sur la cuisse de ce dernier, commençant de doux mouvement de bassin sur lui. Ce qui fit clairement accélérer le souffle du reporter et grossir son excitation plus bas. « J’ai envie de toi », avoua-t-il dans une confidence, entre deux baisers. Ses doigts s’accrochèrent avec un peu plus de force sur la cuisse d’Andrew. Ses lèvres quittèrent celles de son ami, pour plonger dans son regard. « Tant envie » Sa main remonta un peu pour caresser la fesse d’Andrew sous le tissu. Derek en tremblait d’impatience et de désir. Il souhaitait passer la nuit avec lui, toute la nuit en espérant qu’elle ne finisse jamais, car il se sentait déjà si bien avec lui.

Derek embrassa le jeune homme le long de la mâchoire, remontant pour attraper la lèvre inférieure de son ami entre les siennes. Il retira sa main pour venir saisir le boxer d’Andrew et de le tirer vers le bas. Pet être trop impatient, mais l’envie était là et il ne prit pas la peine d’abaisser l’habit totalement. Sa main remonta, caresser l’aine de ses doigts, avant de venir frôler l’intimité de son ami. Il observa les réactions d’Andrew, sans quitter les lèvres de celui-ci, même s’il ne l’embrassait pas. Et il finit par le caresser en le prenant doucement en main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Sam 5 Mar - 11:38

« Dit moi d’arrêter Derek. » Andrew avait besoin de l'entendre de la bouche de son amant, car il ne se sentait plus la force de lutter. Il le désirait plus que tout, c'était l'envie primaire qui avait prit le dessus sur son esprit éclairé. Il n'était plus le médecin, il était l'homme qui voulait faire l'amour à celui qu'il aimait. Le grognement de Derek le soulagea, ne voulant clairement pas arrêter leurs ébats. Drew' se leva et enleva son pantalon, ils seraient plus à l'aise sans, non ? Voir le journaliste le suivre attisa la passion qui grondait dans son ventre, sentir son baiser sur son ventre alors qu'il jetait son pantalon, lui fit pousser un léger râle, signe de son excitation. Car, cela faisait longtemps qu'ils attendaient, trop longtemps pour Sullivan...

Ils tombèrent sur le lit, notre jeune homme laissant Morrison le recouvrir de son corps, tout ce qui l'intéressait ici c'était ses baisers. Ils s'emparèrent de la bouche de l'autre sans ménagement, leurs caresses s'intensifièrent. Sulli' explora le dos de son ami avec délectation, sentant cette vague de chaleur se concentrer au fond de sa gorge. Il voulait hurler son désir mais le pouce du beau brun contre ses lèvres l'en empêcha, comme possédée, il avala le doigt qui lui avait été offert et le suçota tout en dévorant de son regard son amant. S'il avait pu se revoir sur une bande vidéo avec du recul, notre jeune garçon aurait eu honte de lui, mais aussi il se sentait juste allumer d'un feu ardent. La main experte qui descendit sur son torse, l'encouragea dans son envie de garder ce pouce prisonnier de sa bouche. Les mouvements de bassin opérant leur doux supplice, l'excitation grondant en contre-bas. « J’ai envie de toi » Andrew relâcha son prisonnier et embrassa Derek. «  Oh, moi aussi, Derek ! » Il se cambra à la main du reporter sur sa cuisse et se mordit la lèvre pour ne pas pousser un râle de plaisir. Ils se regardèrent et ce doux échange était aussi agréable que tout le reste. « Tant envie » Les mains du jeune homme glissèrent jusqu'au fesses du journaliste et appuya avec fébrilité pour imposer un coup de rein qui scellèrent leurs corps pour un instant. « Je te veux en moi (...) » Le genre de phrase que le médecin ne pensait jamais prononcer de sa vie, mais l'excitation agissait contre lui.

La main de Derek se faisant plus aventureuse, le garçon fit de même en passant ses main sous le sous-vêtement voisin. Il glissa une main sur ses fesses rebondies et mordit avec plus d'intensité ce menton alors que tout son corps tremblait. Drew' alla chercher les lèvres adjacentes quand il frôla son intimité. Il fit de même en serpentant autour de ses hanches et sa main retombant sur l'objet de son désir. Le médecin s'accrochant avec plus d'intensité à ses lèvres, agitant son bassin devant la caresse si agréable de son amant. Il fit de même par pur acte mimétique et termina par passer ses doigts autour de cette virilité pour commencer à la caresser lentement.

«  Qu'est ce que vous faites ? » demanda Christopher qui se tenait devant la porte. Est-ce que cela avaitla faute de l'excitation ? Mais, il ne l'avait même pas entendu arriver. Andrew poussa un «  OH ! PUTAIN ! » mental et repoussa de tout son corps Derek avant de soulever la couverture sous leurs pieds. Il la fit voler aussi vite qu'un super-héros tient le besoin de sauver le monde, pour se couvrir le bas. Il glissa un coin de la couverture vers Derek pour le couvrir lui aussi. Le corps en feu, une goutte de sueur perla le long de son front, il ne savait que répondre à l'autiste. «  Heu ? Non ? Rien ! (…) On faisait de la lutte ! Hein? Derek ? » lâcha t-il d'une voix haut perchée, tout en déglutissant. C'était l'excuse la plus pitoyable du monde, mais comment expliquer qu'ils soient en sous-vêtements ? Il chercha dans le regard du beau brun un peu d'aide ou au moins qu'il le suive dans cette explication un peu trop simpliste.

Christopher devait n'avoir rien vu car ils se frottaient encore les yeux. Il marcha comme un zombie puis posa un genoux sur le lit. Son visage s'illumina, la réponse devait lui convenir. «  Moi, aussi je peux jouer ? » Le dernier des Sullivan se tourna vers Derek, montant vers lui avec avidité. «  Tu veux faire de la lutte avec moi, Derek ? » Andrew lâcha un petit sourire de panique. C'était l'émotion rien d'autre, alors que l'excitation commençait lentement à redescendre. Il attrapa Christopher et le serra dans ses bras. «  Tu vas pas embêter Derek ! Il est fatigué maintenant. Pas vrai, Derek ? » Petit clin d'œil en coin vers son partenaire en crime. «  Et, il veut dormir ! » Christopher soupira, mais ne semblait pas décider à s'en aller. Il s'installa dans le lit entre les deux hommes et ne bougea plus. Andrew ne savait pas quoi faire et regardait Derek avec interrogation. « Moi, je veux dormir avec vous, alors ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Sam 5 Mar - 17:11


Derek passa lentement sa langue sur les lèvres de son ami, s’enivrant de son odeur musquée. Sa main sur l’épaule d’Andrew se resserra quand celui-ci entreprit de le caresser en retour. Et il était certain que dans une telle situation, il n’y avait plus que son partenaire qui comptait, qu’eux deux et l’espace qu’ils créaient autour d’eux. Et donc un élément intrus se fit entendre. Derek n’eut que le temps de retirer sa main plus bas, qu’il se sentit repousser sur le côté. Le cœur battant, il vérifia que son caleçon était bien en place, en posant son regard vers l’entrée de la pièce, où se tenait Christopher.

Il leva sa main pour s’essuyer la sueur au front, la respiration encore rapide. « Heu ? Non ? Rien ! (…) On faisait de la lutte ! Hein? Derek ? » Le dit Derek, avala sa salive, acquiesçant simplement de la tête, même s’il n’avait pas trop saisit ce que son ami venait de dire. Une des craintes qu’il avait eu, venait justement de se produire. Et certainement que le reporter se pétrifia sur place quand Christopher vint vers lui, mais heureusement qu’Andrew le prit vite contre lui. « Tu vas pas embêter Derek ! Il est fatigué maintenant. Pas vrai, Derek ? Et, il veut dormir ! » « Oui. », dit-il simplement. Non, il ne voulait pas jouer maintenant avec le jeune Sullivan. « Moi, je veux dormir avec vous, alors ! » A nouveau il acquiesça de la tête. Peu importe pour lui, mais là, il devait juste reprendre ses esprits. « Ok, mais je reviens », prévint il juste en quittant le lit pour entrer dans la salle de bain sans prendre la peine d’allumer la lumière.

Le reporter se posa devant le lavabo et ouvrit l’eau pour passer ses mains en dessous et se nettoyer le visage. Il passa sa main sur sa nuque, se rafraichissant un peu. Bon sang… Il arrivait pas à croire ce qui venait de se produire. Derek souffla, voulant se détendre un peu. Le tout lui semblait encore si irréel. Et pourtant il avait clairement désiré Andrew, aurait pu lui faire l’amour jusqu’à épuisement. Derek observait son reflet sur la glace et finit par baisser la tête, regardant ses mains encore sous le jet d’eau. Il tourna sa paume vers lui. Et pourquoi ce qui venait de se produire, il ne le prenait pas mal ? Il aurait cru que… enfin, ça avait été loin d’être désagréable. Il venait de toucher un autre homme et il l’avait apprécié. Le peu qu’il avait déjà ressenti avec lui, était déjà mieux qu’une bonne partie de son expérience jusqu’à maintenant.

Derek ferma l’eau et saisit une serviette pour se sécher les mains et la passer sur le visage. Il la rangea à sa place, mais resta encore dans la pièce. Quand même, c’était totalement perturbant tout ceci. Il inspira et expira longuement, quittant enfin la pièce pour retourner dans la chambre. Il fit le tour du lit, pour retourner à sa place, glissant sous le drap. Il se pencha par contre encore sur les deux frères, déposant un baiser sur le front de chacun. « Bonne nuit à vous deux. », avant de se recoucher et de simplement scruter le plafond, car il était loin de trouver le sommeil d’ici tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Sam 5 Mar - 22:25

« Ok, mais je reviens » Andrew essaya d'envoyer des regards, je suis désolé, car il l'était vraiment. C'était si dur de stimuler la libido du journaliste, non qu'il le pensait frigide, mais avec toutes ses interrogations, le médecin savait que c'était un chemin de croix. Intérieurement, Andrew n'arrêtait pas de hurler et de taper les murs, mais devant ses frères, il n'offrit que des gestes affectueux. C'était pas de sa faute, Andrew et Derek se désiraient il n'y a pas d'explication à cela, ils se voulaient l'un, l'autre et c'était déjà un grand pas. L'aîné de la famille s'accrocha à cette idée et se leva du lit. C'est qu'il fallait trouver un oreiller à ce petit monstre. Il avança donc vers l'immense armoire, laissant son frère se rouler sous les couvertures. Drew' le trouvait bien agité et arrêta de se concentrer sur lui pour fouiller dans son armoire. Quelle erreur ! Christopher aussi agile malgré sa taille qu'un serpent se défit de ses vêtements : son bas de pyjama Pokemon et son haut. Il cacha le tout sous l'oreiller de son grand-frère et retomba sur le côté comme s'il dormait. Andrew se tourna un oreiller dans les mains. «  Et, tu retires pas tes vêtements pas cette nuit, d'accord ? » Est-ce que Andrew avait lu dans les pensées de l'autiste qui ne voyait pas le mal à dormir nu. «  Promis ! » jura Christopher avec un grand sourire.

Dans la pénombre, Andrew marcha jusqu'au lit en évitant de se cogner. Il se mit sous les couvertures et attendit que son frère vienne lui faire un câlin de bonne nuit, mais il resta curieusement éloigné au milieu du lit. Le médecin osa les sourcils et s'approcha juste pour déposer un baiser sur son front. «  Bonne nuit petit ange ! » «  Bonne nuit. » lâcha Christopher étrangement agité. Derek arriva et prit place dans le lit, Christopher gloussa mais resta bien caché sous l'espace de couette qu'il gardait pour lui. Andrew sourit en sentant ce baiser sur son front. «  Bonne nuit Monsieur D. » « Bonne nuit à vous deux. » L'aîné dormant toujours sur le côté droit, se tourna et ferma les yeux. C'est vrai que lui n'avait aucun problème pour dormir, mais ce n'est pas pour cela qu'il avait oublié son camarade. Sur la table de chevet du côté du reporter, il avait préparé avant même son entrée dans l'appartement, ce verre d'eau et une boîte de médicaments pour l'aider à dormir. C'est qu'il voulait que cette nuit se passe bien, malgré la présence de son frère maintenant.

Christopher toujours au milieu du lit, n'avait pas fermer l'œil et n'avait pas encore dit bonne nuit à l'ami de son frère. Il l'aimait bien Derek et il avait décidé de lui montrer. Le garçon de 20 ans quitta sa position et glissa comme un serpent vers Derek. «  Câlin, Derek ! » murmura t-il. L'autiste passa son bras pour entourer la taille du beau brun, une jambe sur sa cuisse et enfin il se colla à lui sans même le prévenir d'un rapprochement aussi furtif. Si, cela n'était pas encore fait, le journaliste allait pouvoir profiter tout à loisir de la virilité du deuxième Sullivan qui se fit un plaisir de chatouiller ses hanches. Tout cela, ne semblait pas choquer Christopher qui ferma les yeux et posa sa tête sur l'homme contre lequel il avait décidé de dormir ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Lun 7 Mar - 10:29


Derek leva sa main pour la poser sur son front. Malgré le fait qu’il savait qu’il devait arrêter de penser sur ce qui venait d’arriver, il n’y arrivait pas vraiment. Bon, il devait juste laisser le temps passer, espérer de pouvoir fermer l’œil assez vite. « Câlin, Derek ! » Câlin ? Le reporter baissa la tête pour voir Christopher s’approcher et le sentit rapidement contre lui. Il le sentit même un peu de trop. Il eut un léger sursaut et se redressa un peu, tout en reculant sa jambe. Ce n’était pas un problème pour lui si le jeune Sullivan aimerait dormir à côté de lui, mais il y avait tout de même un détail qui gênait vraiment. Et là, c’était un peu trop pour Derek, qui se leva du lit, pas trop vite, ne voulant pas blesser Christopher.

Mais il n’arrivait pas à comprendre comment Andrew avait pu laisser son frère se déshabiller. Totalement ! Il hésita à aller dormir au salon. C’était peut être mieux pour lui. Juste un besoin de se détacher un peu de… tout ça.

« Je vais aller dormir au salon », annonça-t-il en ébouriffant les cheveux de Christopher. Il ne voulait pas que le jeune homme le prenne mal, même si sa nudité avait pu être le déclencheur de cette décision.

Derek attrapa la boîte de médicament qu’il avait vu, sentant bien qu’il en aurait besoin, pour pouvoir fermer l’œil. Et aussi parce qu’il était tout simplement fatigué et aimerait vraiment dormir un peu. Il n’attendit pas vraiment leur avis et quitta la chambre pour retourner au salon. Soufflant, il passa sa main sur son visage en allant vers la cuisine. Il ouvrit la boîte pour prendre un des médicaments et le mit en bouche avant d’aller boire un peu d’eau.

Ceci fait, il se dirigea enfin vers le canapé-lit ou il s’allongea. C’était même un exploit qu’il ne soit pas déjà parti… ça ne servirait à rien de le faire et puis il avait dit qu’il serait là aussi pour la fin du weekend. Derek attrapa la couverture et la fit retomber sur lui, puis passa ses avant bras sous sa tête, décident d’essayer enfin de dormir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek] Lun 7 Mar - 17:31

Andrew qui n'était pas encore endormi sentit bien que quelque chose ne tournait pas trop rond dans son lit. Son frère distant, lui qui ne pouvait s'empêcher de lui faire des câlins pendant des heures avant de trouver le sommeil. Puis, voir Derek soudain troublé, leurs annoncer : « Je vais aller dormir au salon ». Il avait anguille sous roche. Pourquoi ? Comment ? La phrase de Derek ne sembla pas plaire à Christopher qui voulut aussitôt rattraper le journaliste. Cependant, le grande frère veillait au grain, il attrapa Chris' par le bras et jeta un œil sous la couette. Il pesta alors que le reporter était déjà loin et regarda l'autiste avec indignation. « Rhaa ! Chris' c'est pas des choses à faire ! Qu'est ce que je t'ai déjà dit ? » Ragea t-il. Le médecin chercha les vêtements du petit naturiste et les trouva rapidement sous son oreiller. Qu'est ce que Derek allait penser d'eux ? Qu'il était un frère pervers qui aimait son frère nu dans son lit ?

Il rhabilla Christopher qui commença à sangloter. « Allez, c'est pas grave, je t'en veux pas, mais il faudra t'excuser demain auprès de Derek, d'accord ? » Le petit monstre hocha la tête maintenant complétement couvert. Peut-être qu'il pouvait rappeler Morrison maintenant, pour qu'il revienne ? Non, il se sentait bien trop gêner pour cela. Il pensa alors que c'était mieux de dormir chacun de leurs côtés pour cette nuit, déjà avec Christopher entre eux, il aurait été impossible qu'il puisse se câliner, en tout cas si son ami en avait eu envie...Ce qui était une autre histoire !

Andrew regarda l'oreiller qu'avait laissé son camarade et décida de lui rapporter. Il caressa la tête de son frère pour le rassurer et se rendit dans le salon où il lança l'oreiller vers le canapé-lit. Il ne savait pas trop quoi dire, pourtant dans la pénombre il s'adressa à Derek. « Je suis désolé si Chris' t'a gêné. Il sait qu'il n'a pas le droit de faire cela normalement. J'aurais du être plus attentif, désolé ! Bonne nuit. » dit-il se sentant toujours aussi gêné. Allez, une bonne nuit de sommeil et tout pourrait s'oublier ! Andrew retourna dans son lit avec son frère et trouva vite le sommeil. Christopher se colla à lui et trouva le sommeil sur son torse, comme un jeune chat qui cherche sa mère. La maison put enfin trouver un bon sommeil réparateur après toutes ses aventures.


- SUJET CLOS -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Don't touch him or I bite ![PV Derek]

Revenir en haut Aller en bas

Don't touch him or I bite ![PV Derek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMMENCEMENT. :: Corbeille :: RP terminés-