AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

"Et demain... tu repartiras." - Emrys. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Joey Winters
joey ❝ my mind is a warrior, my heart is a foreigner. ❞

avatar

messages : 1740
date d'inscription : 11/08/2010
occupation : regretter ses faits.
envie : du joli corps de son voisin.

copyrights : matsou.
pseudo : tears emptiness.




Can you stop breathing ?
jukebox:
annuaire:
MessageSujet: "Et demain... tu repartiras." - Emrys. [terminé] Dim 27 Mar - 0:47

ANCIEN SUJET: http://love-always-remains.superforum.fr/t872-et-demain-tu-repartiras

« Ecoute.. je suis certain maintenant que... si nous nous étions rencontrés dans d'autres circonstances, toi et moi ça aurait pu marcher. J'en suis certain, oui. Mais.. tout est différent là, et il y a des choses qu'on ne peut pas foutre en l'air. Je crois que j'ai pas mal de questions à te poser... mais avant, je voulais juste te dire que ce soir, malgré le fait qu'on ait fait un peu n'importe quoi, je suis très heureux d'être auprès de toi. Tu auras beau penser que tu n'es pas assez bien, ou que tu me fais souffrir, tu ne pourras pas m'empêcher de me dire que tu es la femme... la plus sublime que j'ai rencontré. Et rassure toi sur un point Max....j'ai choisi... j'ai choisi de souffrir. Parce que je savais que tu étais mariée puisque tu me l'avais dit. J'ai choisi d'être dans la faute... c'est moi qui suis à blâmer. » Sentant la main du jeune homme glissait dans son dos, elle fermait les yeux quelques secondes. Maxine était bien là, dans ses bras, comme s'il n'y avait qu'eux et que rien ne pourrait les séparer pour autant ce n'était pas la réalité, tout pouvait les séparer. Qu'il choisisse de souffrir ? Cela était hors de question, bien qu'il soit en train à ce moment de souffrir, elle préférait le voir heureux, heureux avec une autre que souffrant avec elle. Il avait peut-être décidé de continuer avec elle, en sachant qu'elle était mariée, mais c'était elle la principale fautive. Elle aurait dû tout arrêter avant que des sentiments viennent se créer et se lier entre Emrys et elle. « Non, non, non Emrys. Je ne veux pas que tu prennes la décision de souffrir. Je ne veux pas te voir souffrir par cette situation, par le fait que je sois mariée ou je ne sais quoi encore. Je ne veux pas que tu sois mal, par ma faute. » Elle l'aimait, elle en était sûre, mais elle détestait le fait de le voir ainsi. Cette relation était en train de le détruire, elle s'en rendait compte, et par la même occasion, ça la détruisait aussi. « Je n'ai pas envie non plus que tu partes, c'est pour ça que je pense qu'il faut que tu restes un peu chez moi, histoire de te remettre les idées en place. Je t'en pris reste... je te laisserais tout le temps qu'il te faudra... et maintenant, j'ai quelques questions, parce que je pense qu'on doit jouer cartes sur table : Est-ce que tu aimes Riley? Pourquoi exactement ca ne collait plus? Je veux dire... qu'est ce qui justifie que tu trompes ton mari? Ce bébé était désiré? Est ce que tu...enfin.. est-ce qu'il aurait pu etre de moi? Si cela avait été le cas.. est ce que ca aurait pu tout changer? » Des questions qu'elle aurait préférées se passer, elle le savait, et pourtant, elle n'avait pas le choix. Elle devait lui donner des réponses claires. Maxine ne pouvait pas le laisser dans l'ignorance plus l'autant. Au fond de lui, il se doutait sans doute que la jeune femme portait encore des sentiments à l'égard de son mari, cela était une évidence. « Je pense rester, ne t'en fais pas. » Relevant son regard en direction de Emrys, elle se dégageait des ses bras tout en délicatesse. Se postant sur le fauteuil pour se retrouver face au jeune homme. Elle désirait répondre à ces questions tout en pouvant le regard dans les yeux, et voir toute la sincérité de ses paroles. Mentir ne lui servirait à rien, elle l'avait fait pendant de nombreux mois à son mari, et voilà où elle en était, entre deux hommes et un enfant. Prenant son souffle, elle fit un sourire rapidement Emrys assez gênée. « Oui.. J’aime toujours Riley. Mes sentiments ne peuvent pas s’éteindre comme ça, il est mon mari depuis sept ans, et je suis avec lui depuis onze ans, il fait partie de ma vie. Pourquoi je l’ai trompé ? Je n’en sais trop rien, tu sais, il était plus absorbé par son boulot que sa propre femme, je ne sais que ce n’est pas une excuse valable, mais j’avais besoin de me sentir aimer par quelqu’un. » Son regard se baissa quelques secondes. Elle avait parlé assez rapidement, pour en finir le plus vite possible. Les dernières questions dont Maxine n’avait pas répondu étaient au sujet de l’enfant, de cet enfant qu’elle avait dans son ventre. Désiré, pas désiré ? Entre les deux, bien sûr que Riley et Maxine avaient comme projet de fonder une famille, mais celui-ci ne devait plus être à l’ordre du jour après les derniers événements passés. « On avait jamais réellement parlé d’avoir des enfants, du moins, c’était dans nos projets oui, mais pas maintenant. Je préfère être sincère, je ne pense pas. Je veux dire, qu’il soit de toi ou de lui, je serais dans la même situation que je suis actuellement.. » Dans le doute, elle était confrontée à un choix. Le père de son fils ou son amant. Riley serait sans doute le choix le plus approprié, pour que son enfant vive avec ses parents, mais il s’agissait aussi de son bonheur à elle, et elle ignorait avec lequel celui-ci serait comblé. « Tu vas me virer de chez toi, maintenant ? » Elle laissait apparaître un léger sourire, accompagné d’un petit rire. Les paroles de Maxine n’étaient qu’ironiques, enfin, elle espérait que face à cette vérité, il allait encore souhaiter la garder chez elle, et ne pas changer de comportement.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Settle down with me. Cover me up, cuddle me in lie down with me and hold me in your arms. And your heart's against my chest, your lips pressed in my neck, I'm falling for your eyes, but they don't know me yet ❝ and with a feeling I'll forget, I'm in love now. ❞


Dernière édition par Maxine Barney-Horsfield le Dim 27 Mar - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: "Et demain... tu repartiras." - Emrys. [terminé] Dim 27 Mar - 1:49


« Non, non, non Emrys. Je ne veux pas que tu prennes la décision de souffrir. Je ne veux pas te voir souffrir par cette situation, par le fait que je sois mariée ou je ne sais quoi encore. Je ne veux pas que tu sois mal, par ma faute. »

Il ne savait pas quoi répondre. Il aurait aimer lui dire que ça ne le dérangeait pas, mais il ne voulait pas qu'elle le prenne pour ce genre de mec accro qui sont prêt à tout, même au pire. Emrys était raisonnable, il n'aurait rien fait de fou ou qui aurait pu porter atteinte à l'ancienne vie tranquille de la jeune femme. Son coeur tambourinait dans sa poitrine et ses mains tremblaient, mais il devait se calmer. La soirée était lourde, chargée en émotions qu'Emrys aurait préféré refouler, de pensées douloureuses, de gestes que ni lui ni elle n'auraient dû avoir. Il observa Maxine s'écarter de lui et aller s'asseoir sur le canapé.

« Je pense rester, ne t'en fais pas. »

Il ne pu retenir un soupir de soulagement et un léger sourire. Il était heureux de l'avoir à ses côtés. Non seulement parce qu'elle représentait beaucoup à ses yeux, mais aussi parce qu'au moins, il n'aurait qu'à ouvrir la porte de sa chambre pour vérifier qu'elle allait bien. Lorsqu'elle était loin de lui, il n'avait aucun moyen d'apaiser ses angoisses, son inquiétude, car le moindre appel, le moindre SMS aurait pu tout foutre en l'air. C'est d'ailleurs ce qui s'était produit. Et aujourd'hui, Riley savait tout de leur liaison, et Maxine était malheureuse. Emrys se passe une main dans les cheveux, impatient de savoir si Max allait lui répondre.

« Oui.. J’aime toujours Riley. Mes sentiments ne peuvent pas s’éteindre comme ça, il est mon mari depuis sept ans, et je suis avec lui depuis onze ans, il fait partie de ma vie. Pourquoi je l’ai trompé ? Je n’en sais trop rien, tu sais, il était plus absorbé par son boulot que sa propre femme, je ne sais que ce n’est pas une excuse valable, mais j’avais besoin de me sentir aimer par quelqu’un. »


Une partie d'Emrys était d'accord avec elle. C'était son mari, elle avait vécu beaucoup de choses avec lui et ils étaient ensemble depuis bien longtemps. Malheureusement, l'autre partie n'était pas d'accord. Il maudissait ce Riley. Cet homme qui n'avait pas su voir la chance qu'il avait d'avoir une femme aussi merveilleuse à lui tout seul. La chance qu'il avait de pas devoir se cacher pour l'aimer, de pouvoir lui tenir la main dans la rue, de pouvoir l'embrasser au cinéma sans avoir l'impression de faire quelque chose de mal. Il comprenait la raison que lui donnait Maxine, mais ne la comprenait pas en même temps. Ainsi était-ce les limites de son amour pour un homme? Il se mit, le temps d'un instant, à la place de Riley. Trompé. Cela devait être dur de se rendre compte qu'on a été pris pour un con. Sans se rendre compte Emrys s'était mis à tapoter son genoux avec sa main.

« On avait jamais réellement parlé d’avoir des enfants, du moins, c’était dans nos projets oui, mais pas maintenant. Je préfère être sincère, je ne pense pas. Je veux dire, qu’il soit de toi ou de lui, je serais dans la même situation que je suis actuellement.. Tu vas me virer de chez toi, maintenant ? »

Elle lui avait sourit, et rien que pour ça, Emrys aurait pu tout lui pardonner. Mais il se ressaisit.

« J'ai qu'une parole. Tu peux rester ici aussi longtemps que tu en auras besoin. »

Il se leva et se servit rapidement un verre d'eau fraiche de la cruche d'eau qui se trouvait sur la table. Il avait besoin d'air. Tout allait trop vite. Maxine avec Riley, Maxine et l'enfant de Riley, Maxine loin de lui, dans les bras d'un autre. Des flashs qui lui traversaient l'esprit et qu'il n'arrivait pas à chasser. Etait-ce normal de ressentir de la jalousie à ce point? Alors que c'était lui même qui avait décidé de se lancer dans cette histoire qui, au final, n'aurait pas la fin qu'il aurait aimé qu'elle eut. Il fallait qu'il se rende à l'évidence: Maxine resterait la femme inaccessible, et n'aura jamais la chance d'être celui qui lui tiendrait la main avec fierté, plein d'amour et de respect, au milieu d'un foule de passants inconscients de leur malchance d'être seuls, ou mal accompagnés.

« Max... je pense qu'il faut que toi et moi nous mettions au clair notre ... enfin, ce qui se passe entre nous, il faut qu'on se décide, qu'on fasse un choix. Je sais que ce n'est pas le moment, et on ne va pas s'aventurer sur ce terrain-là maintenant. Une bonne nuit de sommeil nous fera du bien. Tu peux t'installer dans ma chambre et prendre un de mes tee shirt en guise de pyjama. On ira chercher des affaires chez toi demain si tu veux. En attendant je vais prendre une douche. Hésite pas à me réveiller la nuit si t'as besoin d'un truc »

Il s'avança vers elle et lui déposa maladroitement un baiser sur la joue. Il luttait pour ne pas l'embrasser, mais il fallait qu'elle remette de l'ordre dans son esprit, et il était hors de question qu'il la perturbe encore plus...

« Bonne nuit Max.. »
Revenir en haut Aller en bas
Joey Winters
joey ❝ my mind is a warrior, my heart is a foreigner. ❞

avatar

messages : 1740
date d'inscription : 11/08/2010
occupation : regretter ses faits.
envie : du joli corps de son voisin.

copyrights : matsou.
pseudo : tears emptiness.




Can you stop breathing ?
jukebox:
annuaire:
MessageSujet: Re: "Et demain... tu repartiras." - Emrys. [terminé] Dim 27 Mar - 12:44


Cette grossesse changeait tout. Si elle était enceinte de Riley, ce n'est pour autant que cela la réjouissait. Elle restait encore plus perdue qu'elle ne l'était déjà. Elle savait qu'elle risquait de perdre Emrys, il fallait se rendre à l'évidence, qui voudrait d'une femme enceinte d'un autre homme ? Elle le savait, leur amour était impossible, cependant elle s'y forçait d'y croire. Emrys était différent de Riley, il avait été présent ses derniers mois, attentionné, à son écoute. A cet instant, lorsqu'il avait appris sa grossesse, qu'elle portait l'enfant de son mari, il restait présent. Alors qu'il aurait pu la mettre dehors, lui dire que leur relation était terminée, il ne l'avait pas fait. Lorsqu'il lui avait posé diverses questions, elle avait été sincère. A quoi mentir ? Elle ne voulait pas lui faire croire des choses fausses. Non Maxine n'était pas comme ça. Que cet enfant soit de Riley, cela est la même chose que s'il avait été de lui, elle n'aurait pas su quoi faire. Cependant, avant de prendre une décision, elle devait affronter son mari à qui elle avait promis que cette relation était terminée, chose fausse. « J'ai qu'une parole. Tu peux rester ici aussi longtemps que tu en auras besoin. » Suite à ces paroles, Emrys se dirigea vers la table, se servant un verre d'eau. Maxine le voyait perturbé, elle en était la seule fautive. Elle voulait qu'il soit heureux, et malheureusement avec toutes ses histoires elle faisait le contraire. Elle savait qu'une seule chose pourrait le rendre heureux : se porter loin de lui. Cette relation devrait se terminer, il trouverait une femme qui saurait le rendre heureux. Elle en était incapable, mais la seule idée de le voir dans les bras d'une autre femme qu'elle, la rendait folle. Maxine l'aimait, oui, elle voulait son bonheur, oui et pourtant, elle était incapable de lui apporter. « Max... je pense qu'il faut que toi et moi nous mettions au clair notre ... enfin, ce qui se passe entre nous, il faut qu'on se décide, qu'on fasse un choix. Je sais que ce n'est pas le moment, et on ne va pas s'aventurer sur ce terrain-là maintenant. Une bonne nuit de sommeil nous fera du bien. Tu peux t'installer dans ma chambre et prendre un de mes tee shirt en guise de pyjama. On ira chercher des affaires chez toi demain si tu veux. En attendant je vais prendre une douche. Hésite pas à me réveiller la nuit si t'as besoin d'un truc. » Faire un choix, en le disant, cela semblait si simple et pourtant, elle avait besoin de temps, de faire le point dans son histoire avec Riley et avec celle avec Emrys. Maxine sentit les lèvres d'Emrys touchaient sa joue, il ne l'embrassa pas. Elle n'en manquait pas d'envie, seulement, il le fallait. Un peu de distance à prendre ? Cela serait difficile en sachant que Maxine va vivre les prochains jours chez le jeune homme. « Tu as sans doute raison, oui. Merci Emrys.. » A son tour ses lèvres se déposèrent au coin de la joue du jeune homme, pendant quelques secondes elle déposa son regard dans le sien, effleurant de la pointe de ses doigts la peau si douce de celui-ci. « Bonne nuit. » Chuchotant quelque peu, son visage angélique affichait une expression quelque peu peinée. C'est avec des regrets qu'elle se dirigea vers la chambre d'Emrys, laissant le jeune homme seul dans le salon. Elle ne s'attendait pas à passer la nuit dans ses bras, même s'il est certain que Max en avait envie, et en avait besoin. Se réfugier contre lui, se sentir protéger, voilà de quoi elle avait besoin. Cependant, elle devait arrêter de penser qu'à elle, mais plus au bonheur des autres. Elle agissait égoïstement en engrenant cette relation avec Emrys, elle le faisait souffrir.

Sujet terminé.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Settle down with me. Cover me up, cuddle me in lie down with me and hold me in your arms. And your heart's against my chest, your lips pressed in my neck, I'm falling for your eyes, but they don't know me yet ❝ and with a feeling I'll forget, I'm in love now. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "Et demain... tu repartiras." - Emrys. [terminé]

Revenir en haut Aller en bas

"Et demain... tu repartiras." - Emrys. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMMENCEMENT. :: Corbeille :: RP terminés-