AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mer 14 Avr - 5:25




(c)Sulky & Value & Mémorial_Fox

    Il faut bien l'avouer le simple fait qu'Isaiah est invité Sixteen chez lui l'avait rendu littéralement dingue. Il avait déjà perdu la tête après l'avoir vu à la pâtisserie quelque jour plutôt. Il avait adoré leur rencontre et tenait absolument à la revoir. Le plus tôt serait le mieux. Sur un coup de tête, il avait pris rendez-vous chez le coiffeur, chez un traiteur et chez un tatoueur. Tout cela juste avant de la recevoir. Avoir un horaire aussi amusant lui rappelait le plaisir qu'il avait eut à vivre le jet-set américain.
    Donc, le matin même, il s'était levé dans son immense lit vide, nu comme un ver. Avouons-le sans faire de misère, il n'avait pas passé la nuit seul. Il avait beau avoir avoué à Sixteen qu'il était amoureux, même profondément amoureux d'elle, les vielles habitudes ne pouvaient pas disparaitre. Isaiah s'était donc laissé draguer et il avait ramené la fille chez lui, histoire de prendre son pied. Elle était partie avant qu'il se réveille et avait laissé un petit mot du genre : « C'était génial. Merci pour tout. » La note lui arracha un sourire et chercha ces boxers perdu quelque part dans ses draps. Une fois son trésor retrouvé, il s’habilla, fit un peu de ménage dans le loft histoire de faire bonne impression ce soir.
    Il quitta le loft et fila chez le coiffeur à bicyclette. Il songea à se faire faire un mohawk, puis à les teindre à blond ou encore de les raser, mais il les fit seulement coupé plus court. Il ferait quelque chose de complètement dément au début de leur prochaine tournée, mais pas tout de suite. Ensuite, il s'arrêta pour prendre un café et un déjeuner riche, mais végétarien. Monsieur était une merde et c'est bien le cas de le dire, en cuisine. Il prit le temps de savourer petit-déjeuner et sauta sur son vélo pour ne pas être en retard chez le traiteur. Il lui fallu presque trois heures et demie pour choisir le repas parfait. Il avait même fini par laisser le traiteur français choisir pour lui. Il paierait tout sans problème. Il se doutait bien que ce serait simple et végétarien comme il l'avait demandé dès le départ et il allait le faire livrer histoire de ne pas y penser trop et de faire bonne impression.
    Il était fin près pour le tatoueur. Oui, Isaiah était l’un de ses mecs qui aimaient se faire tatouer. Isaiah avait déjà un tatouage sur les côtes. Comme baptême, il avait été très douloureux, mais il en valait largement le coup. C’était le nom de son groupe écrit de haut en bas. Classique, mais il était magnifique. Isaiah avait longtemps retourné l’idée de renouvelé l’expérience. Il profitait de son état un peu dingue et le fit. Au départ, il voulait se faire écrire une phrase totalement random, mais il la choisit avec soin : LIVE YOUR DREAMS NO MATTER WHAT. Bien sur, son tatouage aurait beaucoup de style et serait très long, mais il en voudrait le coup.
    Une fois satisfait, il rentra chez lui et Sixteen devait le rejoindre dans un peu plus d'une heure. Il pris simplement le soin de se changer et de replacer sa collection de photo de fans sur le mur à droite de son lit qui trônait au fond du loft. Il était à peine fait, mais ce n'était pas gênant. La cuisine et salle à manger comprise était près de la porte d'entrer. Tout le reste du loft était vide, il venait de s'installer et n'avait pas acheté d'autre meuble. Des cartons traînaient dans les coins du loft, mais les fenêtres qui couvraient la moitié des murs de l'endroit étaient totalement dégagés.Il n'y avait que le mur à droite de son lit qui était décoré. Au centre de ce dernier trônait une photo de lui : le nez casé, une jambe dans le plâtre et des bleus sur ses côtes qu'il dévoilait avec l'aide de deux fans et sans camoufler sa fierté.
    Bref, en l'attendant, Isaiah plaça le souper dans le réfrigérateur, retira le plastique qui couvrait son tatouage et s'échoua sur son lit. Il avait laissé la porte débarré au cas où il s'endormirait ce qui arriva d'ailleurs. Son poignet tatoué se retrouva par mégarde sur sa chemise blanche qui se retrouva rapidement tâché de sang. S'il bougeait, on pourrait croire qu'il s'était blessé grièvement. Son pantalon d'habit allait se prendre une quantité de plis presque gênante. Pourtant, il arrivait à dormir paisiblement et la note de sa conquête de la veille traînait encore sur l'oreiller à côté de lui.



Dernière édition par Isaiah Pearl le Lun 20 Sep - 5:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mer 14 Avr - 18:44

    Des jours étaient passés depuis le jour où j'avais revu Isaiah pour la première fois depuis six ans. Mais j'étais toujours super excitée de savoir qu'il était dans la même ville et surtout lorsque j'avais des appels de sa part ou des messages. Bien sûr on se voyait souvent, il venait souvent me chercher de l'université où de mon travail où encore en se donnant rendez-vous dans un lieu et on allait se promener. J'avais retrouvé un semblant de complicité avec lui, j'étais contente de sentir que je pouvais de nouveau rire avec lui sans que cela me fasse du mal. Je craignais plus que tout nos retrouvailles lorsque je souffrais encore de ce qui s'était passé. Je me disais toujours que j'allais sûrement paniquer et que je n'allais pas être moi-même avec lui, seulement voila. J'avais oublié qu'avec Isaiah, la complicité se faisait d'elle-même. Hier alors qu'on marchait ensemble dans les ruelles, redécouvrant Sydney ensemble, il m'avait proposé de venir manger chez lui. Oui c'était une super idée, j'allais découvrir le loft où il vivait et j'allais voir un peu ce qu'il allait en faire. Bien sûr, il était prévu que j'aille habiter chez lui, seulement on devait d'abord régler certaines choses avant que je n'emménage. J'avais passé la journée à l'université, les cours allaient bientôt commencer et je devais faire mon choix sur la spécialité à faire. J'hésitais beaucoup, après tout c'était mon avenir qui était en jeu seulement je perdais trop de temps à y réfléchir et puis il faut bien l'avouer, j'étais un peu ailleurs ses derniers jours et mes pensées se tournaient vers une seule et unique personne en ce moment. Je ne devais pourtant pas négliger mes études, mais c'était plus fort que moi. Il était bien plus important que mes études. Après ma journée à l'université, je rentrais chez moi pour me préparer. J'avais pris une douche, puis j'allais voir dans mon armoire ce que je pouvais mettre. J'hésitais beaucoup, mais j'avais finalement opté pour un jean slim avec des boots à talon noir en cuire, un chemisier noir également et un bonnet rouge. J'avais également mis une veste classique et j'étais sortie de chez moi prête à aller chez lui, suivant les instructions du papier où il m'avait écrit ses coordonnées .
    Une fois sur le chemin, j'avais décidé de m'arrêter pour acheter un petit quelque chose, j'étais entrée dans un super marché et je regardais ce que je pouvais prendre, je décidais alors de prendre une plante pour son appartement et du vin. Ensuite je m'étais remise en marche arrivant enfin chez lui après quelques minutes de marches.
    Je montais les escaliers et j'arrivais à son appartement, j'avais vu que la porte était ouverte et donc j'entrais tapant à la porte.

    « Isaiah?»

    Puis n'obtenant pas de réponse, j'entrais dans l'appartement et refermant la porte je regardais autour de moi disant encore une fois espérant avoir une réponse.

    « Tu ne devrais pas laisser la porte ouverte, ils ne sont pas tous des sains dans le coin.. »

    Puis je m'étais tus lorsque j'avais vu qu'il dormait en faite, je souriais amusé et m'approchais de lui, posant la plante et le vin sur une table. J'allais vers lui et je le regardais dormir. C'était un vrai ange, tellement beau et tellement adorable ainsi. Mon regard se porte ensuite sur un bout de papier à côté de lui et le prenant je me demandais ce que s'était. Lorsque j'avais lu le mot, je fronçais les sourcils. Comment ça « C'était génial. Merci pour tout. » . Je ne comprenais pas ce que cela signifiait, j'espérais qu'il m'éclaire la dessus. Je le sentais alors bouger et je le regardais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Jeu 15 Avr - 4:24


    Isaiah s’étira de tout son long avant d’ouvrir les yeux et de sourire en voyant Sixteen. Il se redressa et regarda ce qui attirait tant l’attention son amie. Merde, pensa-t-il. Il trouverait bien un moment de faire passé ce petit mot pour un rien du tout, mais son esprit encore un peu endormit allait lui nuire. Lorsqu’il voulu se levé pour la recevoir comme il se devait, il se rendit compte que son bras fraîchement tatouer était engourdit. Il rit faiblement, incapable de le bouger.

    « Salut six’ ! J’espère que je n’ai pas trop dormir ! »
    Dit-il en riant de nouveau.

    Il essaya lever son bras tout en jurant à voix basse. Il espérait que ses sensations allaient revenir rapidement. Il jeta un coup d’œil à sa chemise qui était désormais sale. Il soupira entreprit de retiré sa chemise. Cette idée lui arracha un immense sourire et il espérait réellement ne pas mettre Sixteen mal à l’aise, mais elle l’avait déjà vu non ? Pour la première fois, Isaiah sembla prendre conscience du nombre temps qu’il avait passé à l’étranger. Cette pensée le fit frissonner. Le chanteur chassa avec habitude sa culpabilité dans le temps de la dire. Il entreprit donc de se déboutonné d’une seule main. Sans camouflé son sourire, il lui demanda :

    « T’as pas eut trop de mal à trouver le loft ? On voit l’océan d’ici et puis… la plage est super accessible… Comme je surf durant mes temps libre, c’était l’endroit idéal selon Shiloh ! » Expliqua-t-il.

    D’un mouvement de tête, il désigna le mot sur son oreiller en espérant qu’elle comprenne que ce n’était rien d’autre que son assistante, mais ce n’était pas vrai. Alors, il se sentait mal. Si elle lui demandait la vérité, il la lui dirait à quelque détails près évidement. Il regarda son bras, qu’il avait heureusement retrouvé toutes ses sensations. Il hésita à enlever sa chemise et se leva du lit.

    « Tu veux quelque chose à boire ? »
    Demanda-t-il en cherchant un t-shirt ou une camisole propre des yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Ven 16 Avr - 23:19

    Je le regardais s'éveiller doucement s'étirant, mais je n'avais pas pris la peine de cacher le mot. Je le voyais émerger en souriant doucement, je m'installais sur la table basse attendant qu'il me voit et je souris lorsqu'il prit conscience de ma présence. Je vis son bras et le tatouage qu'il avait fait. Je grimaçais, cela devait être assez douloureux en faite. J'avais toujours eu l'idée de me faire tatouer un de ses jours, mais j'avais trop peur des aiguilles et donc j'attendais d'être armée de courage pour ça. Il me regarda ensuite, il sembla voir la note qui était entre mes mains et je le vis tressaillir, je fronçais les sourcils me demandant sincèrement de qui venait ce petit mot et ce qui s'était passé. Ensuite il me salua, disant qu'il espérait qu'il n'avait pas trop dormit. Je ne savais pas s'il avait beaucoup dormit, mais en tous cas en ma présence il n'avait dormit que quelques minutes. Je haussais les épaules le regardant.

    « Je ne sais pas exactement si tu as dormis longtemps, mais je viens d'arriver alors pour moi tu n'as dormis que quelques minutes. Mais tu devrais tout de même faire attention à toi, tu es peut être habité à la sécurité en Amérique, mais il reste quelque voyous ici dont tu ferais mieux de te méfier.»

    Je souris puis je me levais m'asseyant sur le fauteuil qu'il venait de quitter, le mot était toujours entre mes mains, mais à présent je ne m'intéressais plus à ce dernier, mais plutôt à mon ami qui était torse nu. J'étais sorti avec pas mal de garçons après son départ, mais je n'avais jamais vu un corps aussi parfait. Je m'étais même mis à fantasmer et je rougis lorsqu'il se retourna vers moi pour me parler. Je toussais pour masquer mon mal aise et il parla alors d'un Shiloh. Ma gêne avait disparus et à présent je le fixais pour tenter de savoir qui s'était. Il désigna ensuite le mot et je compris. Sans le regarder je lui demandais.

    « J'ai trouvé facilement, en même temps je connais très bien Sydney alors..Je ne savais pas que tu surfais, tu m'apprendras un de ses jours quand tu auras du temps à me consacrer...D'autres part,Tu ne m'avais pas parlé d'une Shiloh, Qui c'est, une amie à toi? »

    Demandais-je en le regardant, lorsqu'il me proposa si je voulais boire quelque chose, je déclinais son offre, pour l'instant ce qu'il avait à me dire à propos de cette Shiloh, qui était elle et que venait elle faire ici. J'avais un peu peur de savoir qui elle était et encore plus de savoir ce qu'elle était venue faire ici. Je continuais de le fixer, je n'aimais pas m'imaginer des choses à propos de ses conquêtes, je n'aimais pas savoir qu'ils en avaient encore ici et qui était même venue ici avant moi. Je n'aimais pas savoir que j'étais "la prochaine". Je me faisais sûrement des idées, mais j'attendais tout de même une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Sam 17 Avr - 18:46


    Isaiah resta surpris lorsqu'elle s'informa au sujet de Shiloh dont il n'avait que très peu parler. Il savait que lorsqu'elle arriverait dans le décor, elle changerait la cadence de sa vie dans le temps de dire. C'était une étape qu'il enviait, mais en même temps qu'il redoutait. Bref, à son grand étonnement, la note laissé par sa compagne de veille était passé en second plan, tout comme le fait que la porte qu'il n'avait pas volontairement barrée. Derrière Sixteen, il repéra une camisole blanche. C'était en fait un t-shirt blanc uni qu'il avait reconverti en camisole sous un soleil trop chaud en Californie, mais bon... Un sourire malicieux s'installa l'espace de quelque seconde sur ses lèvres. Il dit d'un ton sérieux :

    « Non. Shiloh... C'est une déesse ! »

    Il s'approcha lentement d'elle, la moue la sérieuse du monde sur le visage et sans de changer de trajectoire, il se colla presque à son amie. Il s'étira pour saisir sa camisole. Avant de la mettre, il se décolla de la belle Sixteen et sourit amusé. Sa proximité avec Sixteen le perturbait, mais il ne le démontra pas le moins du monde.

    « Je rigolais ! »

    Il enfila sa camisole mine de rien et recula en même temps. Il était toujours souriant et un peu charmeur désormais. Il n'avait pas besoin de faire du charme, mais c'était naturel chez lui. Dès qu'il était un peu dans le pétrin, il avait besoin d'avoir le dessus, mais avec Six', il ne savais jamais comment elle allait prendre ce genre de comportement, surtout venant de lui. Il déposa une main sur l'une des épaules de la jeune femme.

    « Shiloh est mon assistante personnelle. Elle aide beaucoup le groupe.. La dernière fois que lui ai parler : hier soir, elle était entrain de s'organiser pour que l'appartement que j'occupais à Los Angles soit vide d'ici la fin de la semaine. Ensuite, elle... Elle vient m'aider pour la promo du groupe ici... Et elle m'a parler de contrat de publicité à Londres... Je sais plus trop.. Enfin, tu vois le genre ?!»


    Il se mordit l'intérieur des joues. Quel idiot... Il venait d'avouer que ce n'était pas de elle la note qu'elle avait entre les mains. Au moins, il n'avait pas vendu la mèche sur le fait qu'elle était un peu plus qu'une simple assistante, mais pas une petite amie. Il garda quand même son sourire espérant qu'elle est accroché sur autre chose. Dans l'espoir d'être rassurant et de lui faire oublier sa boulette, il caressa du revers de sa main la joue de Sixteen.

    « Est-ce que tu as faim ? »


    Il restait debout, devant elle. Prêt à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Dim 18 Avr - 18:09

    Shiloh était une déesse, selon les paroles qu'Isaiah venait dire. J'avais effectivement la réponse à ma question, mais pas à laquelle je m'attendais, ni que j'espérais franchement. Je le fixais et j'acquiesçais d'un signe de tête tout en posant le bout de papier sur la table, fixant un point devant moi et ne le fixant plus. Oui bien sûr, j'aurais dû m'en douter après tout. Il avait une déesse qui venait le voir, j 'avais été bête de croire qu'il aurait pu m'appeler moi une déesse ou qu'il aurait pu au moins éviter ce genre de remarque devant moi. Mais non, j'étais sa "meilleure amie" après tout alors pourquoi il se gênerait? Je fixais le salon, me demandant pourquoi je restais ici malgré tout. J'acceptais ses remarques qui étaient comme des claques, ses mots comme des poignards. Je soupirais et j'allais répliquer, tentant d'oublier ses paroles et faisant comme ci de rien n'était, lorsqu'il se pencha se collant presque à moi pour prendre une camisole juste derrière moi. Je le fixais faire, retenant ma respiration et mon coeur battant un peu plus vite et je rougis légèrement baissant la tête attendant qu'il s'éloigne. Puis il m'informa qu'en faite il rigolait et je fronçais les sourcils. Il faisait de meilleur blague avant et beaucoup moins blessante. Je le fixais dans les yeux puis je me redressais un peu pour bien m'assoir et je répliquais.

    « y a en tous cas une chose que tu as perdu, ton sens de l'humour..j'espère que tu le retrouveras vite! »

    Je souris tirant la langue et je le regardais sourire également. Puis il me répondit qui était réellement Shiloh, son assistante. Mais quelque chose attira son attention, pourquoi lui aurait-elle laissé un mot si elle n'avait pas dormi ici et si elle avait dormi ici, avait-elle dormi "avec" lui? Je le regardais ne comprenant pas .. mais je gardais ça pour moi, pour l'instant du moins. Je comptais bien éclaircir ce petit point qui me gênait assez je devais l'avouer. Puis il se leva et je fus surprise de sentir sa main sur ma joue. Je le regardais droit dans les yeux puis j'eus un petit sourire acquiesçant d'un signe de tête et le regardant.

    « J'ai un peu faim oui, en même je suis venue pour ça! Tiens au faite, je t'ai ramené une plante pour ton appartement, j'espère que tu en prendras soin. »

    Dis-je en lui montrant la plante posé sur la table du salon et en lui souriant sereinement, je me redressais en suite prête à le suivre pour manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Lun 19 Avr - 2:07


    Isaiah savait trop bien que son humour avait changé et qu'il l'avait blesser en parler de Shiloh comme d'une déesse. Sixteen était incomparable selon lui, rien n'arrivait à sa cheville et ça, même Shiloh le savait. Il l'aimait plus que n'importe quoi au monde rien de pourrait faire changer ça, mais elle lui avait demandé d'attendre. Il était trop attaché à sa vie libre et à ses habitudes américaines pour attendre sagement. Il ne pouvait pas lui dire ça ou encore lui avouer que la fille qui avait passé la nuit chez lui était sans doute l'une de ses collègues à l'université ou qu'il y a deux jours, il avait tenté le diable en mélangent alcool fort et cocaïne. Il y avait tant de chose pire qu'il essayait de lui cacher, mais il avait de la difficulté à lui mentir directement. Si elle lui demandait et qu'il était certains qu'elle était prête à entendre la vérité et bien, il la lui dirait, mais pas avant. Ils n'étaient pas un couple et Isaiah était encore libre de voir celle qu'il désirait. Il l'avait fait pendant six ans tout en l'aimant, alors il pouvait bien continué sans problème. La seule différence était que Sixteen était chez lui aujourd'hui et s'apprêtait à mangé un plan végétarien qu'il n'avait pas été foutu de préparer pour elle. D'ordinaire, Shiloh l'aidait toujours dans la cuisine... Ici, en Australie, il savait très bien que la présence de Shiloh allait rendre sa relation avec Sixteen compliqué. Si elle avait été sa petite amie, il aurait eu le même problème, cette idée le soulageait étrangement tout comme le fait que son assistante arriverait bientôt. Il s'ennuyait fermement de sa vie de rock star. Il avait envie de remonté sur scène, de chanter jusqu'à l'épuisement, d'enfiler les party et les after un en arrière de l'autre sans d'arrêté, de se présenter à tout les Fashion Show qui voudrait de lui et finir par tombé d'épuisement. Il aurait bien voulu qu'en plus de Shiloh qui gérait la presse et son image, Sixteen l'accompagne dans cette vie là, mais il ne savait même pas si elle savait ce que c'était...

    « Merci pour la plante ! J'ai pas le pousse vert, mais elle devrait s'en sortir. » dit-il tout en souriant pour camoufler les centaines de question que se bousculait dans sa tête sur les intentions et les attentes de son amie.

    Il se dirigea vers sa table de chevet, sortir quelque chose du premier tiroir pour le mettre dans ses poches d'habit sans ménagement et se dirigea vers la cuisine, invitant Sixteen à faire de même.

    « Alors... »

    Il sorti du frigidaire deux assiettes bien garnis. Leur présentation était identique et leur contenu strictement végétarien avait l'air délicieux. Il enleva les plastiques qui les recouvrait et mit la table. Mettre la table était probablement la seule chose qu'il réussissait à faire dans une cuisine avec la vaisselle. Étrangement, c'était toujours lui qui faisait la vaisselle et cela arrangeait pas mal tout le monde.

    « Je vais te le dire maintenant avant que tu le découvre et que cela te choques... J'ai fait faire le repas par un traiteur et je suis végétarien. Je sais. J'aurais dû me forcé à faire à manger, mais la dernière fois que j'ai fait à manger pour le groupe... on a fait une indigestion et on a été sur le carreaux pendant trois jours... donc c'était mieux pour nous deux que je fasse affaire avec un traiteur... j'espère que tu ne m'en voudras pas ! »

    Il invita Sixteen à s'assoir en face de lui. Isaiah était encore accablé de différente question qui allait le rendre encore plus dingue avec le temps, mais il fit mine de dire. Ses doigts s'attardèrent sur son nouveau tatouage qui guérissait déjà. Lorsqu'il le gratterait, il aurait du mal à se retenir, mais il y arriverait sans doute. Il baissa les yeux sur son assiette et saisit sa fourchette.

    « Dit moi Six', est-ce que le fait que mon assistante personnel soit une femme te dérange ? Je veux dire... Tu as jeté un coup d'œil au magasine à potin non ? Tu sais ce qu'on dit sur moi non ? Alors est-ce que... Merde... »
    Il soupira en posant sa fourchette et en leva ses yeux azure sur la jeune femme. « Oublie ça... Est-ce que tout ce passe bien à l'université ? »

    Il savait très bien qu'elle ne passerait pas à côté de sa question et il tenait à une réponse, mais il ne savait plus trop s'il était simplement près à l'entendre surtout maintenant avec toute ses questions dans sa tête et l'idée que si elle n'avait pas lu ses magasines, il allait devoir lui expliqué le pourquoi de sa question. Cette idée l'effraya véritablement, à tel point que cela ce vit sur son visage d'ordinaire souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Lun 19 Avr - 21:53

    J'étais sûr qu'Isaiah me cachait quelque chose, je le sentais un peu hésitant à tout me dire, mais j'étais bien décidée à tout savoir. Oui par exemple, qui était Shiloh réellement pour lui, qui sait peut-être qu'il éprouvait des sentiments pour elle. Ce qu'il avait fait durant tout ce temps loin de moi, s'il avait eu beaucoup de relations avec des femmes. Oui, car cela m'aidait à mieux comprendre à quoi je devais m'attendre et si je devais m'inquiéter. Je le regardais il semblait perdu dans ses pensées. Finalement, j'avais bien fait d'attendre. Oui, car tout d'abord, pour être sûr que j'arriverais à tout digérer. Je savais que je finirais par supporter sa vie d'avant, que je finirais par accepter ce qu'il était devenu et ce qu'il était à présent ainsi que tout ce qui faisait son quotidien, que je pourrais même vivre son rêve avec lui, mais il me fallait vraiment du temps. Ensuite je voulais savoir s'il pouvait renoncer à ses mauvaises habitudes pour moi, pour être avec moi. Je voulais sentir qu'il tenait vraiment à moi plus qu'à ses mauvaises habitudes. Qu'il était prêt à tout faire pour me garder auprès de lui et à ne pas me faire souffrir, car moi j'étais prête à tout abandonner cette fois-ci pour être avec lui, s'il voulait bien de moi. Puis ensuite, je voulais attendre également pour qu'il soit sûr de ses sentiments. Peut être qu'il croyait m'aimer toujours, je ne savais pas. Cette Shiloh semblait être une personne très importante pour lui, j'allais de toute façon avoir toutes les réponses à mes questions durant cette soirée, la réponse au petit mot que j'avais trouvé et à propos de Shiloh. Lorsqu'il me parla de la plante me disant qu'il n'avait pas le pousse vert, je souris légèrement et je hochais la tête le regardant.

    « J'espère qu'elle va durer au moins une semaine dans ce cas, elle a besoin de soin.. »


    Je le suivais alors en cuisine allant m'installer sur la table le laissant sortir le diner. Il avait sortit des plats végétariens et je fronçais les sourcils. Apparemment, il était devenu végétarien et je ris amusée le regardant. Intéressant je ne m'attendais pas du tout à ça. Mais je respectais son choix et j'allais donc manger végétarien comme lui. Il m'avoua ensuite qu'il avait fait livrer le plat et qu'il était devenu végétarien. Qu'il espérait que je ne lui en voulais pas. Je souris amusée et je hochais la tête en signe de négation. Pourquoi cela me dérangerait? Ce n'est pas comme ci je me faisais à manger chaque soir moi aussi. Je le regardais et je haussais les épaules.

    « Je n'ai aucune raison de t'en vouloir. On ne peut pas être doué en tout, toi tu es doué pour la musique et le chant, tu es nul en cuisine .. cela garde l'équilibre. Et puis ce n'est pas comme ci je ne mangeais jamais dehors alors t'inquiète. »


    Je m'installais face à lui et j'attendis sagement. Mais je le voyais sincèrement partagé comme s'il hésitait beaucoup sur ce qu'il voulait dire et qu'il se retenait par peur de ma réponse ou de ma réaction. Il me parla ensuite et ce qu'il me dit me cloua sur place. En faite, c'était une question et je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire. J'avais lu un seul magazine à potin, je n'osais pas du tout lire d'autres de peur de trop souffrir. Oui ce que j'avais lu du premier c'était qu'il sortait avec une fille et je ne me souvenais plus de son prénom. Je baissais la tête puis je le regardais, après tout autant commencer par là. J'ignorais donc sa question sur l'université et je répondis à sa question d'une voix hésitante.

    « Écoute Isaiah, je sais..je sais que tu as dû fréquenter beaucoup de filles. Mais si je te répondais que oui, que cela me dérangeais. Crois-tu sincèrement que tu changerais ça pour moi? Que tu irais jusqu'à la renvoyer .. ce que je veux dire c'est que.. J'ai peur de dire ce que je pense, ce que je désire et que cela ne change rien au final. J'ai peur d'entendre qu'elle est devenue indispensable et très importante pour toi .. J'aurais aimé me sentir en sécurité, mais à vrai dire à chaque fois que je pense à toi .. j'ai peur de te perdre encore une fois. Tu vois par exemple..Je sais que la note n'est pas de ton assistante, à moins qu'elle ne soit restée la nuit..»

    Je ne pouvais pas lui expliquer à quel point j'avais peur que mes sentiments pour lui, aussi fort soit il ne soit finalement pas suffisant pour qu'il arrête. J'avais peur aussi qu'il entretienne des relations étroites avec son assistante, qu'à la fin c'était moi qui souffrais encore. J'avais pris ensuite une fourchette et je me suis mise à manger silencieuse. Il était resté silencieux et je redoutais de relever mon regard vers lui. Préférant manger lentement, jouant un peu avec ma nourriture avant de la manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mar 20 Avr - 4:20


    Isaiah se demanda l'espace d'un instant combien de temps la plante allait survivre. Il avait l'impression qu'il s'agissait d'un test. Comme si cette plante représentait ce qu'il était prêt à faire pour elle, mais il savait très bien qu'elle n'y survivrait pas. Il n'avait pas le pouce vert comme il n'était pas doué pour les relations longues. Il n'était jamais chez lui si ce n'est que pour dormir et encore, il passait beaucoup de temps dans un hôtel, alors la plante allait manquer d'eau comme Sixteen allait sans doute s'ennuyer de lui lorsqu'il devrait s'en aller à l'étranger alors qu'elle aurait de l'université. Il savait que c'était déjà perdu d'avance. S'il devait faire cette publicité en Angleterre, il était persuadé que la plante mourrait alors que ses sentiments pour Sixteen duraient encore et toujours. Il secoua la tête. Il savait qu'il accordait trop d'importance à cette plante, mais c'était plus fort que lui.
    Isaiah sentit la surprise de Sixteen lorsqu'il lui avoua être végétarien. Il l'était devenu suite à six mois de vie dans un un-et-demi avec les autres membres du groupe et a travailler dans un fastfood. Le gras l'avait littéralement dégoûté et lorsqu'il était insomniaque, il avait vu plusieurs documentaire sur le traitement fait aux bétails alors il était passé du côté des végétariens sans trop se poser de question. Bref, son alimentation n’avait aucune importance.

    « Je sais, mais j’aurais quand même voulu avoir des talents en cuisine... Et je voulais juste que tu ne sois pas déçu ou fâché parce que je ne l'avais pas dit. Techniquement, j’aurais peut-être dû t’amené au resto, mais ici, c’est beaucoup plus intime et sa évite toute sorte de problème…»

    Il n'avait jamais prit autant de soin de Shiloh. Enfin pas de cette façon. C'était elle qui s'occupait de lui comme il le faisait avec Sixteen et il y avait une raison évidente pour ça : il aimait profondément la jeune femme. Seulement, l’inverse était aussi vrai. Shiloh aimait Isaiah et ce dernier hésitait à l’avouer. Il le savait et en avait profité allégrement lorsqu’il était au États-Unis. Il se demandait comment Shiloh allait le prendre lorsqu’elle rentrerait. La connaissant, elle serait comme une bombe, difficile à contrôler et imprévisible. Cette pensée l’inquiéta, mais fit mine de rien. Il prit sa fourchette, bien qu’il n’est pas réellement faim et commença à mangé. Il s’arrêta sèchement lorsqu’elle avoua être au courant pour ses aventures. Il était rassuré qu’elle sache tout même si ce n’était pas nécessairement bon.

    « Non. Je n’ai pas l’intention de renvoyer Shiloh. Elle m’est indispensable. Je sais que tu ne veux pas entendre ça, mais c’est la vérité. Elle ne compte pas pour moi autant que toi… Simplement, elle fait presque parti du groupe. Il est évident qu’il y a des choses assez importantes que tu dois savoir à son sujet, mais pas aujourd’hui. On va régler autre chose avant. »

    Il prit une courte pause et déposa sa fourchette. Son tatouage commençait déjà à le démanger. Il grimaça et laissa son bras reposé sur ses genoux. Il sembla se rappeler ce qu’il avait mit dans ses poches et le saisit à travers son pantalon d’habit.

    « Je te le concède, la note n’est pas de Shiloh. Elle est d’une autre femme qui n’a pas passé la nuit chez moi apparemment et elle va probablement à l’université avec toi. Tu m’as demandé d’attendre ! Tu voulais que je fasse quoi ? Je me tourne les pouces dans le salon de ce loft en attendant que tu décides que tout était parfait ? Que je te raconte les six mois d’enfer que j’ai vécu à Brooklyn avant d’enregistré un premier album et de faire un première tournée ? Tu veux savoir si je me protège peut-être ? Ou encore combien de fois j’ai fait affaire avec un dealer avant de réalisé que j’avais un véritable problème ? Tu m’as demandé de t’attendre, alors je le fais, je t’attends, mais je ne peux pas rien faire et te raconté ma vie. J’ai des hobbies, je fume quelque fois pour me détendre, je surf quand il fait beau, je bois du chocolat chaud quand je m’ennui, je sors quand l’occasion se présente et j’attends déjà que Shiloh revienne pour avoir quelque chose de mieux pour m’occupé… J’adore te rejoindre à l’université, allé te chercher à ton boulot, mais tu sais… Je suis un mec et apparemment, je suis beau gosse. On m’accoste partout, on veut toujours de moi, un peu plus et puis… quand je bois ça se finit dans les draps. Ce n’est plus la vie que je veux parce que tu es là. Je ne vais pas disparaitre dans minute ou dans les mois à venir. Et puis, si je devais aller en Angleterre avec Shiloh tu n’aurais rien à craindre… »

    Il se leva de table et sorti de ses poches une boîte noir rectangulaire. Elle n’était pas trop grande ni trop petite et renfermait un bracelet avec une multitude de breloque qu’il avait acheté tout au long de sa tournée. Elles étaient toutes différentes et venaient de différents états et même du canada. Il était aller une fois en France et l'une des breloque représentait une tour Eiffel. Tout comme une breloque avait la forme de l'Australie. Il la lui tendit et attendit qu’elle la prenne avant de s’assoir de nouveau.

    «Peut importe où j’étais, il n’y a pas un moment, une seconde durant lequel je n’ai pas pensé à toi. J’ai fini par me mordre les doigts pour ensuite faire comme si de rien n’était. Maintenant, je suis là comme ça et c’est tout. Je suis prêt à changer et je sais que ce ne sera pas facile »

    Isaiah saisit de nouveau sa fourchette après avoir effleuré du bout des doigts son tatouage presque brulant. Il soupira au contact presque soulagent de sa peau, mais refusa de se gratter.

    «S’il y a une chose que j’ai appris au États-Unis c’est que si tu veux quelque chose dans la vie, alors tend la main et attrape le… Mais tu préfère attendre et voir… La perfection n’est pas de ce monde Sixteen. »
    finit-il sur un ton doux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Ven 23 Avr - 1:27

    J'avais ramené cette plante avec moi pour le féliciter de son loft et du fait qu'il se soit enfin installé chez lui en espérant qu'il reste ici le plus longtemps possible. J'avais envie qu'il possède quelque chose de moi ici qui lui rappellerait que j'étais là et que je pensais à lui et que j'étais toujours là pour lui, quelque chose qui lui rappelait que j'avais besoin de lui. Je ne savais pas comment lui avait interprété cette plante, mais de toute façon cette plante restait une plante avant tout et comme tout être vivant, elle avait besoin d'amour et de soin pour durer et vivre le plus longtemps possible. Lorsqu'il me disait ensuite qu'il aurait préféré avoir un don culinaire pour les plats ou encore m'emmenait dans un restaurant, je hochais la tête trouvant que ce qu'il avait fait était tout de même parfait. Bien sûr que c'était parfait, car après tout, tout ce que je voulais c'était une soirée en tête à tête avec lui, une soirée rien que pour nous et comme il le disait si bien, seuls et en quelques sortes intimes sans que quelqu'un nous dérange. On pouvait ainsi parler librement et dire ce qu'on avait envie de dire tout en ayant pas peur que les personnes autour de nous puissent entendre ce qu'on disait. C'était encore une fois, une sorte de bulle rien que pour nous où j'aimais m'enfermer en sa présence. Je le regardais et je souris répliquant à sa remarque sur sa cuisine.

    « Ne t'inquiète pas pour ça, je t'assure que c'est parfait ainsi et tu as raison je préfère nettement quand on est tous seuls plutôt que de voir des inconnus autours de nous, puis je suis sûr que c'est très bon alors je ne m'en fais pas..»

    Puis on s'était mis à parler de son assistante - Shiloh - il était évident qu'il y avait beaucoup de choses à dire à son sujet, beaucoup de points à éclaircir et je voulais absolument savoir à quoi je m'attendais. Je voulais savoir qui elle était réellement pour lui, je voulais voir son comportement en sa présence, comment réagissait-il à sa présence ou à l'évocation de son prénom?. J'étais très nerveuse en faite, j'avais peur de comprendre à travers son attitude qu'en réalité il tenait à elle plus que je le croyais et plus qu'il ne le croyait. J'avais envie d'être sûr, j'avais besoin d'être rassuré. Les mots qu'il me disait ensuite ne furent pas du tout ceux que je m'attendais à entendre. Oui, elle était indispensable, encore une fois il avait presque lu dans mes pensées. J'avais reçu un coup au cœur, mais les mots qu'il m'avait dit ensuite m'avaient soulagé en quelque sorte. Car elle faisait presque partie du groupe non? Je le fixais alors parler, attendant qu'il continue ne voulant pas le couper en pleine paroles. Je le regardais fixement tout en écoutant ce qu'il avait à me dire. Il avait alors commencé à parler, débiter un flot de paroles continues sans s'arrêter. J'étais de plus en plus choquée par chacune de ses paroles, tout d'abord il m'avoua clairement de qui était la note. Je ne pouvais pas dire que je ne le savais, je m'en étais doutée. Mais la réponse m'avait fait un choque auquel je ne m'étais pas attendue. J'avais baissé la tête, écoutant ensuite la suite. Je n'arrêtais pas de me dire que j'avais besoin de savoir tous ce qu'il avait à dire pour pouvoir aller de l'avant, mais c'était dur de l'écouter parler de sa vie d'avant. Ainsi donc, il avait déjà touché à la drogue, mais il me parla aussi de ses envies et de ses hobbies. Je le laissais terminer puis je levais la tête prête à répliquer, mais il ne me laissa pas le temps qu'il me tendait déjà une petite boite. Je fixais la boite plissant les yeux puis la prenant je l'ouvris lentement, mes yeux se mettant à briller lorsque j'avais vu ce que contenait la petite boite. C'était réellement très beau, magnifique même. Je souris légèrement ensuite lorsqu'il m'avait dit qu'il ne s'était pas passé un jour sans qu'il ne pense pas à moi. Les mots qu'il disait ensuite était tellement sincère et touchant que j'avais levé le regard vers lui le regardant. Je restais muette encore quelques instants le laissant parler, disant que la perfection n'existait pas et je soupirais disant d'une voix douce et lentement.

    « Je n'ai jamais cherché la perfection Isaiah..Jamais. Je n'ai jamais voulu d'une relation parfaite, j'ai longtemps voulu qu'une chose de toi..j'ai tenté de tendre la main pour la prendre, mais j'ai échoué. Tu comprends maintenant mes réticences à tenter de tendre la main de nouveau, mais cela ne veut absolument pas dire que je ne veux pas la même chose que toi, je le désire plus que tout et tu es le mieux placé pour le savoir..Alors, tout ce que je peux te dire, c'est que j'aimerais que tu me dises tout. Tout sur tout ce que tu as vécu, tes moments les plus forts, les plus horribles. J'aimerais que tu me dises tous sur cette Shiloh, je veux tout savoir et je suis prête à rester toute la nuit s'il le faut.»

    J'avais dit cela avec détermination. Je le voulais plus que tout à présent, connaitre tout de son passé pour être capable de tout lui donner au futur. J'avais besoin de savoir tout ce qu'Isaiah était devenu en plus de l'homme que j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Lun 26 Avr - 6:51


    Isaiah fut soulagé de voir à quel point Sixteen aimait le bracelet qu’il venait de lui offrir. Il avait acheté la chaine avant même de partir, de mettre le pied dans l’aéroport. Il savait qu’il pourrait faire sa pour elle. Ce n’était pas une rivière de diamant comme celle qu’il avait offerte à Shiloh à noël dernier, mais c’était cent fois plus significatif.

    « Chaque breloque vient des différents états dans lequel le groupe à jouer. Il y en a du canada aussi et j’ai eut des vacances en France alors… La tour Eiffel vient de Paris. »


    Il se tortilla nerveusement pour sortir de sa poche arrière son téléphone, éteint pour une fois, et un paquet de cigarette. Elle tenait absolument à connaître la vérité et ce maintenant. Ce n’était pas que l’idée lui déplaisait au contraire, seulement il avait un peu peur et était très nerveux. Il poussa doucement son assiette à peine touché vers le centre de la table. Son appétit avait considérablement rétréci depuis quelque mois et il n’y avait pas de quoi s’inquiété pour le moment. Il sorti une clope de son paquette et la coinça entre ses lèvres. Il ferma les yeux un instant en allumant sa cigarette. Il n’avait presque pas fumé depuis six mois, il y avait une éternité qu’il n’avait pas été tendu. Lorsqu’il ouvrit de nouveau les yeux, il fixa Sixteen d’un air joueur. Il était sérieux, mais tentait tout de même de se détendre.

    « Si tu y tient tant que ça… »
    Dit-il avant de se mettre à tiré sur sa cigarette et de rejeté la fumé vers le haut.

    Il ne savait pas s’il incommodait Sixteen et il n’avait pas trop envie de s’arrêter. Elle savait maintenant pourquoi il le faisait alors, il n’avait pas à se justifier ou à s’arrêter. En y pensant bien, il ne savait même pas si elle fumait. Déçu de ne pas connaître ce détail, il laissa quand même coulé son récit.

    « En vérité, quand j’ai quitté l’Australie, le groupe n’avait rien signé. Le contrat devait… c’était effective seulement six mois plus tard. J’ai précipité le départ… »

    Évidement, il n’aurait pas pu rester tout en sachant que Sixteen souffrait et que ses sentiments étaient partagés. Il avait fait un choix et devait l’assumer même si s’était dans la fuite.

    « New York City nous a accueilli chaleureusement. On a du d’abord se trouver un endroit ou logé. Je ne sais pas si tu connais la réputation de Brooklyn, mais on vivait dans un un-et-demi dans ce quartier. » Il prit une courte pause comme pour accepter lui-même ce qu’il venait de dire. « À trois, c’était étroit et relativement cher, alors on a fait des petit boulot. Je suis végétarien depuis que j’ai travaillé dans un fast-food proche de l’appartement. J’étais tellement dégoûté… enfin tu vois le genre ?! »

    Il se réinstalla sur sa chaise pour être confortable. Le reste de cette partie de l’histoire était amusante à raconter, mais sans doute pas agréable à entendre pour Sixteen. Il baissa les yeux et attrapa sa fourchette pour jouer dans son assiette non loin de lui.

    «Mi appart mon végétarisme, New York nous a donné l’occasion de faire des vraies expériences de la rue. J’étais pas mal le seul à être vraiment tenté par d’autre chose que la marijuana ou encore le speed avant de sortir en boîte. Oui, de la drogue. C’était le truc le plus fastoche à avoir dans le coin. On avait fait une promesse : ce qui arrive à New York reste à New York. Pour le moment, j’aimais m’envoyer des autoroutes de cocaïne pour planer avant le vrai vol. C’était l’extase et je ne savais pas dans quel enfer je m’embarquais. J’ai aussi essayé la mescaline durant cette période là. J’ai l’impression que je pourrais faire comme les astronautes et aller te chercher la lune, mais de la dope, c’est de la dope. »


    Il termina sa clope en fixant Sixteen. Il voulait lui donnée le temps de tout assimilé. Il se demandait si elle était choquée ou quoi que ce soit.

    « Tu veux que je continue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mer 28 Avr - 20:58

    J'avais réellement adoré le bracelet, il était vraiment significatif pour moi et lui même me le prouva en me disant que chaque breloque venant d'un des pays de sa tournée et où il avait fait un concert. Me prouvant ainsi qu'en réalité je n'avais jamais quitté ses pensées. Oui, tout comme lui n'avait jamais quitté les miennes, moi aussi j'étais présent avec lui à chacun de ses concerts. J'étais assez émue, je regardais le bracelet puis lentement tendis qu'il parlait, je le mettais à mon poignet et je le regardais me mordant la lèvre inférieure. Il était réellement merveilleux, puis respirant doucement je le fixais et je souris légèrement tout en murmurant, étant très sincère.

    « Merci, il est vraiment très beau.. »


    Je lui avais ensuite demandé de tout me raconter, tout ce qui s'était passé pour lui après son départ. Je voulais tout savoir sur les débuts de son groupe, comment avait-il finalement réussi à s'en sortir et à devenir la star qu'il était. Je voulais savoir si cela avait été dur ou au contraire cela avait été rapide et très facile. S'il avait trop souffert, s'il avait connu des problèmes. Je désirais réellement tout savoir à présent. Je me fichais un peu d'être sous le choque ou encore d'être trop touché parce qu'il allait dire, je voulais en finir. Je voulais tout savoir pour tout digérer le plus vite possible, pour pouvoir enfin être avec lui et tenter de construire avec lui un avenir, Car après tout, je n'allais plus le laisser m'échapper. Je n'allais plus le lâcher, je le voulais prés de moi aussi longtemps que lui me voudrait près de lui. Il commença alors son récit et je m'étais tue pour l'écouter attentivement. Je le laissais parler alors, le fixant et m'attendant au pire lorsqu'il parla de Brooklyn. Oui je connaissais la réputation de ce quartier, je n'aimais pas savoir qu'il avait vécu dans un lieu pareil. Je fronçais les sourcils tout en l'écoutant. Lorsqu'il commença à fumer, cela ne me surprenait pas. Moi même je fumais après tout et d'ailleurs je sentais que j'allais m'en griller une . Il était entré dans les détails de sa vie la bas, la drogue. C'était, sans exagérer, la chose que je redoutais le plus. Je ne savais pas si Isaiah avait déjà pris de la drogue durant sa vie de folie en Amérique. A présent que j'étais fixée. Je respirais doucement, puis sans rien lui dire, j'avais pris une clope sur la table et je l'avais allumé. Tirant dessus puis lorsqu'il me demanda si je voulais qu'il continue, je le regardais et je murmurais d'une voix un peu rauque.

    « Hum..Bien sûr, continus je veux tout entendre, ne t'inquiète pas pour moi..je gère. »

    J'avais dit ça avec un léger sourire, pas très sûr de moi. Je continuais de fumer tout en le fixant et attendant la suite, une pointe douloureuse au cœur quand même que je tentais d'oublier pour mieux me concentrer sur son récit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mar 25 Mai - 2:14


    Isaiah la fixa sans dire un mot. Il ne voulait pas attarder trop d'importance à ce que Sixteen pensait. Ce n'était pas qu'il n'en avait rien faire, mais il ne voulait pas cette situation l'arrête. Elle voulait tout entendre et devait assumé son choix.

    « - Une fois qu'on est arrivé au Los Angeles et que le contrat a été signé, on a commencé à enregistrer. J'ai du faire une cure trois mois plus tard. Le résultat a été rapide : fini la dope... pour le moment. Avec les gars, j'ai remplacé tout ça par la boisson et le sexe. »

    Il prit une courte pause. Sixteen lui avait demander d'être franc, mais pas cru. Il n'avait même pas remarqué qu'elle fumait. Il sourit en le réalisant, au moins, elle ne pourrait pas lui en vouloir pour ça.

    « Désoler... Il n'y a pas grand nuit que j'ai passé seul depuis la cure ! Parfois c'était la même fille pendant quelque semaine... mais souvent c'était une différente. Quand on a lancé le Cd et on a goûté au succès, j'ai juste à sourire à quelque fille et elles étaient à mes peids. Contrairement à ce que tu peux pensé, j'ai eut des petites amies. Je pensais les aimer comme toi, mais c'était différent. Je savais qu'elles étaient avec moi parce que j'étais Isaiah Pearl la Rock Star. Puis Shiloh est entré dans ma vie et la drogue a fait un léger comme back, mais rien de sérieux. »


    Il prit une nouvelle cigarette et la coinça entre ses lèvres. Il savait que Shiloh était un sujet chaud et il aimait bien savoir qu'elle pouvait provoqué des réaction.

    « - Les magasines à potins s'en sont donné à coeur joie. Je ne les ai jamais lu, mais Shiloh les lissait et bon... je regardais les titres et s'était du genre : ''Pearl and his new ho' ''. Crois moi, elle n'a rien d'une putain. Elle est une assistante extraordi naire et... »

    Il s'arrêta net. Il n'était quand même pas pour lui dire qu'elle était aussi bon coup au lit qu'elle était bonne assistante. Il n'avait pas envie de parler de ça. Il alluma sa cigarette en fixant Sixteen comme s'il s'attend à ce qu'elle dise quelque chose de très important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Lun 31 Mai - 15:57

    J'avais demandé à Isaiah d'être franc avec moi et de tout me dire honnêtement sans rien me cacher et je ne regrettais pas du tout mon choix, il était franc et j'aimais cela, il ne m'épargnait pas les détails et c'était encore mieux, si je voulais accepter tout ce qu'il avait pu faire, tout ce qu'il avait pu être, je devais tout entendre et ne rien perdre de ses paroles. Je l'écoutais parler, ayant des pincements au coeur lorsqu'il me parlait de quelque chose que je n'aimais pas, mais je continuais de le fixer, me disant que tout cela n'était que du passé et que rien de tout cela n'allait plus se reproduire. Je m'étais promise de ne pas le laisser revenir à son ancienne vie, bien sûr il devait vivre son rêve, mais il ne devait pas négliger sa vie, car être une rock star toute sa vie n'était pas la meilleure chose à faire. Même si cela ne devait pas être avec moi, même si cela ne devait pas être ici, je m'étais promise de toujours l'encourager et de toujours être la pour lui. Il me parla ensuite de la drogue et qu'il avait remplacé par la boisson et le sexe lorsqu'il l'avait arrêté. C'était exactement la partie que je redoutais entendre, je tirais une fois de plus sur ma cigarette, me raclant la gorge et je m'asseyais plus confortablement sur ma chaise, prête à écouter ce qu'il avait à dire sans l'interrompre. Le laissant parler sans rien dire, je ne faisais que l'écouter. J'avais un peu deviné qu'il ne lui fallait pas déployer de gros efforts pour avoir des filles dans son lit, j'avais très bien deviné cette partie. J'étais la première à dire qu'Isaiah ressemblait à un ange, ses yeux bleues si pétillant de vie, ses cheveux noirs si parfaits, son sourire charmeur, je ne pouvais m'empêcher de dire que je comprenais toutes ses filles. Lorsqu'il me dit qu'il pensait aimer ces filles comme moi, j'avais senti mon cœur bondir dans ma poitrine, je ne pus empêcher un petit sourire venir se loger sur mes lèvres, mais je continuais de l'écouter sans l'arrêter. J'avais pourtant vite perdu ce sourire lorsqu'il me parla de l'arrivée de Shiloh. Je me mordis la lèvre, puis je tirais de nouveau sur ma cigarette l'entendant parler de son assistante. Mais il se tut soudain ne voulant pas continuer sa phrase apparemment. Je le fixais, restant curieuse sur la fin de sa phrase. Puis après un petit silence, je demandais pour satisfaire ma curiosité d'un côté.

    « - Et quoi?.. Je t'ai dis de tout me dire, sois juste franc cela m'aidera beaucoup plus. Mais j'aimerai pourtant que tu réponde à une question, quel est le rapport entre Shiloh et la drogue? Tu as dis que la drogue a fait un léger come back lorsqu'elle est entrée dans ta vie, pourquoi? »


    Avais-je demandé d'une voix neutre tout en le regardant, j'avais un peu froncé les sourcils à cette remarque, je voulais vraiment savoir pourquoi cela s'était-il passé ainsi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mar 8 Juin - 7:15

    Isaiah écrasa sa cigarette dans le cendrier en soupirant et s'étira de tout son long. Il n'était pas fatigué, il avait seulement besoin de bouger un peu. Il n'était pas sportif, mais il aimait bien quand il pouvait soit courir dans tous les sens, se jeter dans une foule en délire, etc. Il était en manque de la scène et avait très hâte de revoir Shiloh pour qu'elle lui trouve un petit festival pas très loin où il allait pouvoir s'éclater de nouveau. Non pas qu'il s'ennuyait à mourir avec Sixteen... seulement, il avait envie de remonter sur scène.
    Il préférait pensé à au moment où il remontait sur scène que de dire à Sixteen ce qu'il faisait régulièrement avec Shiloh. Elle lui avait offert une charmante porte de sortie, mais il connaissait son amie et elle n'allait pas laissé passer ce détail. Il soupira de nouveau et bu sa coupe de vin d'un trait. Qui ne tente rien n'a rien, pensa-t-il. Il prit le temps de se resservir un verre et regarda la plante qu'elle lui avait offert. D'instinct, il détourna le regard vers le bracelet qu'il lui avait offert en se demandant ce qu'elle dirait si elle savait qu'il avait offert à Shiloh une immense rivière de diamant. Le prendrait-elle mal ? Si elles se rencontrent et que Shiloh porte son cadeau... elle serait bien capable de lui dire que c'était lui qui lui avait offert. Il ferma les yeux un court instant pour imaginé la scène. Il décocha un sourire imaginant qu'elles entendent merveilleusement bien et que finalement, elles acceptaient de le partagé. Dans tes rêve oui !, pensa-t-il. Il secoua la tête pour chassé cette idée de sa tête.

    « Quand tu vis à Los Angeles... tu as beau faire une cure de désintox.. il y a de la drogue partout autour de toi tout le temps. Si tu n'as plus de volonté pendant trente secondes... tu es cuit... Un soir... Je sortais de l'hôtel, il s'était passé un truc que j'avais adoré, mais que je ne pouvais pas assumé ni comprendre... J'ai littéralement perdu le contrôle... Un de mes amis avec qui je me tapais des autoroutes de cocaïne, je dis bien autoroutes parce que c'était littéralement deux lignes qu'on se faisait dans le temps, bref il était là et m'a offert d'oublier tout. »

    Il se tu. Isaiah revivait ce moment avec tant de précision. L'odeur de Shiloh partout sur son corps, ses cheveux en bataille, la porte de sa chambre qu'il ferme doucement, ses pas rapide vers la sortie et le bar le plus proche, son cœur qui bat à la chamade sans qu'il ne le comprennent, son ami avec lui dans les toilettes et la cocaïne sur le comptoir et dans son nez... Il déglutit avec difficulté sentant de nouveau le manque courir dans ses veines.

    « À partir de ce moment précis... J'ai recommencé à consommé, mais avec modération. J'avais un problème un peu trop complexe pour le moment, mais depuis presque un an, je n'ai rien prit. Il faut aussi que j'ai réglé ce qui n'emmerdais. Je décline toute offre et je ne suis plus ami avec mes ''chum'' de drogue. Je bois encore, mais qui ne bois pas à mon âge ? »

    Il rit. Secrètement, Isaiah espérait que Sixteen ait oublier ce qui concernait Shiloh.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Ven 25 Juin - 14:27

    Je n'étais pas dupe, je savais qu'il tentait d'esquiver le sujet qui me tenait à cœur, je savais qu'il faisait tout pour ne pas parler de cette jeune femme. Je n'aimais pas ça, je le regardais pourtant parler et me détailler ce qu'il avait vécu à Los Angeles. Les drogues ainsi que les amis peu fréquentables qu'il avait eu, je comprenais qu'il soit tombé dans tout cela. C'était un peu normal, être loin de sa famille et des gens qu'il aimait, il était perdu et donc il avait tenté de se trouver une place même si cela devait passer par des pratiques peu recommandées. Je me demandais sincèrement ce qu'il pensait réellement de toute cette situation, avait-il vraiment envie de rester ici ou avait-il juste hâte de partir d'ici avec sa Shiloh pour de nouvelles aventures? Avait-il juste voulu se rassurer que j'allais bien avant de débuter une nouvelle vie loin de moi? Je ne comprenais vraiment pas pourquoi il refusait de me parler de la jeune femme. Je regardais mon bracelet, c'était vraiment très jolie et très important pour moi de savoir qu'il avait pu penser à moi à chaque instant dans chacune de ces villes. Je croisais les bras sur la table ayant terminé ma cigarette, je passais une main dans mes cheveux puis je le regardais silencieusement attendant qu'il termine. Il parlait d'une chose, mais j'étais sûr qu'il pensait à autre chose. Son regard trahissait quelque chose et je le connaissais assez même après toutes ces années pour savoir qu'il pensait à autre chose et qu'il savait que je n'allais pas abandonner aussi facilement. Lorsqu'il termina de parler, j'eus un sourire puis prenant le verre posé à côté de moi, je buvais tout en cherchant mes mots puis après avoir terminé je le regardais de nouveau reposant mon verre sur la table.

    « Donc ça n'a pas été facile pour toi, en même temps on pouvait s'y attendre vu que tu étais loin de ta famille, mais tu as su t'en sortir et c'est impressionnant surtout que ce n'est pas facile une fois qu'on est dans ce milieu..bref, je suis contente que tu m'en parles après tout l'essentiel c'est que tu t'en sois sorti. Seulement.. »

    Je continuais de le regarder puis je répliquais de nouveau le fixant droit dans les yeux.

    « Seulement tu tentes d'éviter le sujet qui me tient le plus à cœur et je t'avoue que ça me fait peur, pourquoi évites-tu de me parler de ton assistante? Si tu éprouves quelque chose pour elle tu peux me le dire, je ne compte pas te priver de ton bonheur et je ne t'en voudrais pas.. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mar 29 Juin - 18:45


    Isaiah ne voulait pas vraiment éviter de parler de Shiloh. Elle était au courant de plus important, pour lui. Que voulait-elle savoir de plus ? Il trouva sa réflexion stupide. Sixteen voulait savoir s'il couchait avec elle, s'il avait des sentiments plus intense de que l'amitié pour son assistante. Il ne savait pas quoi répondre et il devait faire tout ce qu'il pouvait pour ne pas trop y penser. Il savait pourtant que s'il ne lui disait pas, Shiloh prendrait un malin plaisir à lui fournir tout les détails les plus croustillant de leur relation.
    Le chanteur se leva et ramassa son assiette et son paquet de cigarette. Il voulait repoussé le plus possible son délais. Comme la cuisine était à deux pas, il alla dépose sa vaisselle dans l'évier et sans aucune hésitation, Isaiah jeta son paquet de clopes. Il se frotta les mains tout sourire.

    « C'est maintenant que j'arrête, lança-t-il pour lui-même. »

    Fier de lui, il retourna vers la table et s'assit près de Sixteen cette fois. Elle était magnifique, encore plus que dans ses souvenirs. Malgré le fait qu'il lui ai raconté son passé pas trop joyeux, elle était toujours aussi ravissante. Doucement, il tapota sur ses genoux pour l'invité à s'assoir sur lui comme Shiloh avait l'habitude le faire. Il se demandait si elle oserait le faire ou si elle refuserait son invitation.
    Son téléphone se mit à sonner, mais il ne le prit pas sur le coup. Il devait dire quelque chose à Sixteen avant.

    « Demande moi tout ce que tu veux au sujet de Shiloh et je te répondais honnêtement, je te le promets ! »

    Il saisit rapidement son téléphone et jeta un coup d'oeil au charment texto qu'il venait de recevoir : Shiloh serait en ville d'ici quelque heures... Il aurait de ses nouvelles dès que son avion aurait touché terre. Il était dans le beau drap et sentait la prise de bec à plein nez. Il voulait évité soit un le meurtre ou tout simplement de blessé soit Sixteen ou Shiloh... En fait, il ne savait plus du tout quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mer 30 Juin - 19:24

Après avoir posé ma question, je le regardais attendant une réponse. Mais je voyais surtout qu'il tentait encore de se défiler en se levant et en prenant leurs assiettes et son paquet de cigarette. Je le regardais de dos et je me demandais de quoi avait-il aussi peur. Je lui avais pourtant dit d'être franc, même si cela concernait son cœur, même si cela concernait son corps ou autre chose. Je voulais qu'il me parle de cette fille, je voulais savoir ce qu'il faisait avec elle, qu'était-elle pour lui? Je voulais voir au plus profond de ses yeux s'il désirait sa compagnie plus que la mienne. Plus le jeune homme restait silencieux sur ça, plus je m'inquiétais et plus je me sentais mal à l'aise. Quand on s'était rencontré au café, il m'avait bien avoué qu'il avait pensé à moi, qu'il ne m'avait jamais effacé de son esprit. Aujourd'hui encore en m'offrant ce bracelet, il me prouvait que je n'avais jamais vraiment quitté ses pensées. Tout comme lui n'avait jamais quitté les miennes. Je ne comprenais tout de même pas pourquoi ce silence, pourquoi tant de secrets. Si lui voulait changer de vie, je n'allais pas lui en vouloir, je le soutiendrais, chose que je n'avais pas faite lorsqu'on était jeune et qu'il avait décidé de partir au lieu de rester avec moi. J'étais jeune et lui aussi, mais à présent que j'avais un peu grandi, je ne pouvais pas en vouloir à Isaiah d'avoir eu envie de vivre son rêve, surtout qu'il avait très bien réussi, mieux encore que tout ce qu'il avait espéré. Mais peut être avait-il peur de ma réaction? Peut être qu'il voulait garder ça pour lui, mais pourquoi? Je n'aimais pas les relations ambigus, à vrai dire je sentais que je n'allais pas pouvoir être avec lui tant que cette histoire avec Shiloh ne serait pas mise au clair. Je ne voulais pas m'inquiéter à chaque fois que je le savais avec elle, je ne voulais pas avoir peur de voir ses yeux brillaient lorsqu'il la verrait. Je soupirais un peu et le vis revenir s'assoir à côté de moi. Je tournais le visage vers lui, le regardant dans les yeux. Il tapota ses genoux, j'hésitais un peu tout en les regardant, puis je me redressais. Après tout, pourquoi refuser, si cela devait l'aider à me dire tout. Je m'installais donc sur ses genoux et le regardais de nouveau. Il me demandait de lui poser n'importe quelle question et qu'il répondrait.
« très bien, j'aimerais savoir ce qu'elle est pour toi réellement. Pas seulement son travail, mais à tes yeux. Je veux savoir si sa compagnie t'es plus agréable. Si tu es revenu juste pour m'annoncer que tu voulais être avec elle ou si, au contraire, tu es revenu pour moi..si je dois m'inquiéter de te savoir avec elle. Le faite que tu fuis ainsi de répondre à tout ce qui se rapproche de près ou de loin à elle me rends folle, je ne supporte plus le suspense alors s'il te plait..libère moi, dis moi toute la vérité. »
Je le regardais avec une expression assez triste et assez frustré, je voulais me libérer de cette peur ou au contraire, qu'il me donne une bonne raison de pleurer mais qu'au moins je sois fixée, je voulais qu'il soit honnête avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Dim 4 Juil - 7:32


    La vérité s'imposait à Isaiah. Il devait répondre à Sixteen, mais il ne voulait pas lui faire de mal. Il n'avait pas grand choix à faire, puisqu'il savait très bien que s'il ne lui disait pas maintenant ce qu'il y avait entre Shiloh et lui, cette dernière prendrait un malin plaisir à torturé Sixteen. Ce qui le faisait hésiter était si simple : il ne voulait n'en perdre aucune... Elles étaient si importantes pour lui.
    Lorsque Sixteen s'installa sur ses genoux, Isaiah eut l'impression que tout ce qui les entourait avait disparu, qu'elle était devenue son centre de gravité. D'un geste lent, il caressa tendrement la joue de la jeune femme. Ses yeux azure la fixait avec une intensité dont lui seul avait le secret. Il aimait profondément ce qu'il voyait, mais ne voulait en aucun cas et sous aucun prétexte croire qu'il s'agissait de l'amour. Dans son milieu, personne ne s'aimait d'amour... Cette pensé rendit son regard amer, mais il s'attendrit en remarquant la tristesse et la colère sur le visage de Sixteen. Il savait qu'elle avait besoin d’être rassurer... Il murmura alors :

    « Shiloh est dans ma vie de puis quatre ou cinq ans, je ne sais plus trop... »

    Il déglutit et ne perdit pas le contrôle de ses émotions. En la regardant toujours intensément, Isaiah replaça une mèche des cheveux de Sixteen derrière son oreille. Il avait toujours eut une préférence pour les blondes depuis qu’il était en mesure de ressentir quelque chose pour elle. Bien que Shiloh ait les cheveux noirs, elle lui plaisait fortement. S'il ne se retenait pas, il embrasserait son amie sur le champ, mais valait mieux qu'il termine ce qu'il avait commencé.

    « Je te mentirais si... si je te disais qu'il n'y a rien entre nous... Elle partage mon quotidien et le prévois même ! Elle est... Elle est très attirante. »

    Isaiah encercla la taille de Sixteen avec sa main libre. Lorsqu'il faisait ça avec Shiloh, il savait immédiatement où ils allaient finir : avec un peu de chance, c’était dans la chambre à couché sinon directement au salon ou encore dans la salle de bain... Il sourit malgré lui et se pencha lentement vers Sixteen. Il lui adressa un subtil clin d’œil avant d’embrasser Sixteen. Il lui accorda un de ses baisers qui avait le don de faire perdre la tête à n’importe qui. Lorsqu’il la lâcha, il sourit de nouveau et lança, sans crier gare ou encore sans penser à ce qu’il venait de faire :

    « Entre Shiloh et moi s’est… une histoire de travail, de complicité… »

    Il évita comme la peste de lui dire qu’il ne savait pas du tout ce qu’il ressentait pour son assistante. Il avait toujours été nuancé, mais il n’avait jamais été en couple avec elle. Il avait préférer être le libre de séduire et de couché avec les femmes qui lui plaisait. Pourtant depuis un an et demi, il n’avait plus couché avec d’autre femme que Shiloh, mais il avait séduit des tonnes…

    « et de sexe… murmura-t-il . »

    Il savait qu’elle l’avait entendu, mais il n’allait pas ce rétracté pour autant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Dim 4 Juil - 19:20

Je ne savais pas à quel point cela était dur pour lui. Non je ne pouvais pas imaginer que cela avait pris autant de place dans sa vie, qu'il en était arrivé à prendre une décision. Je pensais qu'il avait tout bonnement fait son choix et qu'il devait tout simplement le dire pour qu'on puisse vivre normalement. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que sa réponse soit ainsi. Pourtant lorsqu'il m'avoua que Shiloh était dans sa vie depuis quatre ou cinq ans, j'avais eu un pincement au coeur, me rendant compte que cela avait quand même duré très longtemps si jamais quelque chose s'était passée entre eux. Je continuais de le fixer, mon regard trahissait ma peine et surtout ma douleur. Je ne pouvais pas imaginer la suite, qu'allait il me dire? Surtout après ce qu'il m'avait dit au café la première fois qu'on s'était vu. Je respirais doucement, attendant la suite de ses paroles. Je continuais pourtant de le fixer dans ces grands yeux bleus, je n'avais pas à détourner le regard tant qu'il n'aurait pas fini. Tant qu'il n'aurait pas tout dit je continuerais à le regarder. Puis ensuite il me parla un peu plus d'elle et d'eux plus précisément. Il m'avoua en quelques sortes que la jeune femme était très importante pour lui, ce que je comprenais tout à fait. Après tout, Cinq ans de vie commune, ce n'était pas "rien" mais cela me mettait d'avantage mal à l'aise. Je baissais légèrement les yeux puis je le regardais de nouveau lorsqu'il encercla ma taille de son bras. Je le regardais qui s'approchait alors de moi, je ne pouvais refuser un de ces baisers alors que j'étais aussi amoureuse, je le laissais faire et répondis même à ce baiser avant de le fixer de nouveau et d'attendre un peu plus d'information de sa part. Lorsqu'il m'avoua enfin qu'entre lui et son assistante, c'était une histoire de sexe. Je grimaçais légèrement et je finis par détourner le regard un instant. Je ne pouvais pas dire que sa réponse me satisfaisait. Bien sûr, que ce soit une histoire de sexe ce n'était pas très important. Il en avait eu des relations après tout j'en étais sûr. Tout comme moi j'en avais eu ici. Mais la réponse ne me satisfaisait pas, car il ne m'avait pas vraiment répondu. Je le fixais de nouveau dans les yeux étant cette fois-ci sérieuse et sans sourire.

« Isaiah..je comprends tout à fait, mais ma question c'était si tu avais des sentiments pour elle. Tu as dû en avoir des relations sexuelles et pas qu'avec elle j'en suis sûr..Mais tu n'as pas dû être amoureux autant de fois je me trompe? Ce que j'aimerais savoir..c'est si pour toi ce n'est rien qu'une affaire de sexe ou alors plus que ça? »

Je le regardais dans les yeux et je murmurais presque douloureusement.

« Est-ce-que tu l'aimes? Est-ce-que tu t'imagines vivre sans elle? Est-ce-que tu crois que moi je te suffirais? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Dim 4 Juil - 21:42


    Une fois à l’aéroport, Shiloh n’avait pas prit la peine de téléphoner à Isaiah, car il n’avait pas répondu à son dernier message texte et elle avait envie de lui faire une surprise. Elle du attendre un Taxi, heureusement, elle en avait l’habitude et n’était pas réellement pressé. Enfin si, elle l’était, mais c’était plus l’idée de revoir Isaiah qui lui donnait envie de presser. Elle s’attendait à tout, le voir avec une autre, avec Sixteen, ou seul avec sa guitare. Le chauffeur de Taxi remarqua son air amoureux et rêveur. Il le souligna, mais la jeune femme préféra en faire abstraction. Elle n’était pas en couple et ne risquait pas de l’être tant qu’il restait ici. Elle lui adressa tout de même un charmant sourire et le paya généreusement lorsqu’il l’a déposa devant l’immeuble d’Isaiah.
    Heureusement pour elle, sa valise n’était pas très lourde et elle avait l’habitude de voyager et par le fait même de trainer sa valise avec des talons hauts or. C’était ses préférer et elle ne les portait quasiment jamais. Ils étaient hauts et simple, ils étaient parfaits. Elle arrivait à tirer sur sa valise sans difficulté. Elle portait des shorts d’un bleu azure et un t-shirt blanc presque transparent sur lequel se trouvait une charmant Hello Kitty et on voyait son soutien-gorge mauve presque noir. Elle portait à son cou, l’immense rivière de diamant qu’il lui avait offert il y a quelque temps. Elle lui allait comme un gang. Ses cheveux lui tombaient sur les épaules raides et simples. Elle n’avait pas voulu trop en faire pour ses cheveux. Ainsi-vêtu et coiffé, elle termina de monter sa valise vers l’appartement d’Isaiah avec autant d’enthousiasme qu’une gamine à noël. Le vol Los Angeles Australie n’avait pas su tuer Shiloh. Elle mourrait d’envie de voir son chanteur et surtout de lui annoncée que sa vie reprendrait un court normal dès le lendemain.
    Une fois devant la porte, elle utilisa sa propre clef et pour entrer, mais remarqua que ce n’était pas barrer. Combien de fois allait-elle devoir lui dire ? Dans un bref soupir et de dos elle poussa la porte. Elle entendit bien que ce fut murmurer :

    « Est-ce-que tu l'aimes? Est-ce-que tu t'imagines vivre sans elle? Est-ce-que tu crois que moi je te suffirais? »

    La jeune femme avait mainte fois maudit son ouïe fine et son don d’arrivé au mauvais moment. Seulement cette fois, elle savait profondément qu’en arrivant maintenant, elle sauvait la mise d’Isaiah. Shiloh savait toujours quand on parlait d’elle et bien qu’elle meure d’envie de connaître la réponse elle sourit et se tourna vers le couple.

    « Isaiah ! Vivre sans moi ? elle rit. Surement, mais pas en étant chanteur… »

    Elle abandonna sa valise et s’avança vers eux.

    « Bonsoir Superstar... Je suppose que tu dois être Sixteen… Je suis ravie de te rencontrer ! »

    Shiloh sourit ravi de la rencontrer. N’importe qui même Isaiah aurait été surprit de sa réaction, mais elle voulait apprendre à connaître cette jeune femme pour un but très précis. Pour ça, elle devait être très discrète et jouer son jeu à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Dim 4 Juil - 21:45


    Isaiah ne manqua pas de réfléchir à ce que Sixteen lui demanda, mais le simple fait qu’elle comprenne lui fit réaliser qu’elle aussi avait eut des relations. Il devait avouer quand six ans, si elle n’en avait pas eut, il aurait trouvé sa vie bien triste. Il l’aimait, mais il ne savait pas s’il aimait aussi Shiloh et encore moins s’il arriverait à vivre sans son assistante. Toutes ses questions étaient loin d’enthousiasmer le jeune chanteur, mais il n’avait pas envie de s’y attarder. Il soupira et se pencha de nouveau vers Sixteen, mais cette fois pour lui murmurer quelque chose. Pourtant, il n’eut pas le temps de dire ou de faire un autre mouvement. Son assistante, Shiloh venait de débarqué. Toujours aussi sexy et plaine de grâce, elle était fidèle à elle-même.
    Son chandail Hello Kitty et ses shorts bleus le surprirent. Elle avait rarement porté ce genre de vêtement avec lui et encore moins affiché son affection pour le chaton blanc. Elle était vraiment belle aujourd’hui. Il sourit ravi de la voir. Encore plus ravi de constaté qu’elle n’avait pas changé une seule seconde et qu’elle avait transporté sa valise jusqu’à son loft avec ses talons-hauts. Il adorait ses petites habitudes loufoques ou tout simplement… féminines.

    « Bonsoir Shiloh! Ton vol n’a pas été trop pénible à ce que je vois ! »

    Il remarqua sa rivière de diamant et déglutit. Pourquoi la portait-elle maintenant ? Il serra un point si fort que ses jointures devinèrent blanche et se promis de lui demander lorsqu’il verrait en privé. Isaiah savait qu’ils ne parleraient très longtemps et utiliserait le moins de mot possible… comme à leur habitude. Il se demandait si son assistante avait loué une chambre d’hôtel au centre ville ou si elle avait l’intention de dormir ici.

    « Sixteen voici... Shiloh mon assistante ! »

    Il ferma lentement les yeux et les rouvrit. Il redoutait ce moment depuis qu’il avait mit les pieds en Australie, mais le simple fait que Shiloh soit si douce et si polie le rassurait. Maintenant, il craignait la réaction de Sixteen. Pour la rassurer et sans ce douté du démon qu’il éveillait en Shiloh, Isaiah resserra sa prise sur la taille de Sixteen.

c'est court... désoler... :oops:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Dim 4 Juil - 22:12

Je devais avouer que j'attendais sa réponse en stressant, j'avais vraiment peur de son silence, de son air soucieux. Je craignais comprendre alors que, ce dont j'avais peur, était d'actualité. Qu'Isaiah avait bel et bien des sentiments envers son assistante. Je ne voulais pas affronter ça ce soir, je ne voulais pas l'entendre dire oui. Que ferais-je alors si jamais je ne lui suffisais pas? Il était hors de question que je le partage, je pouvais certes tout partager mais sûrement pas l'homme que j'aimais, sûrement pas lui. Il devait faire un choix et je n'allais pas lui mettre la pression. Si jamais il choisissait L'autre, j'allais rester près de lui même autant que meilleure amie. Je ne pouvais pas le chasser de ma vie, je n'étais pas ainsi. Je ne désirais que le bonheur de ce jeune homme qui retenait tant mon attention, je resterais donc à ces côtés tant qu'il désirerait ma compagnie, seulement je ne serais jamais rien de plus que sa meilleure amie. Je n'allais pas seulement respecter son choix si jamais il choisissait Shiloh, j'allais également le forcer à lui même le respecter. Seulement penser à ça me faisait tellement mal au coeur, que je sentais que je n'allais pas pouvoir le regarder en face durant un moment, le temps que je digère. Pour l'instant, il n'avait rien dit et donc je devais rester forte . Il se contentait de me regarder et moi de lui retourner son regard. Il se pencha ensuite, voulant apparemment me murmurer quelque chose lorsque j'entendis la porte d'entrée. Je sursautais légèrement sur les genoux d'Isaiah et je tournais mon visage vers la source du bruit. Je continuais de fixer la jeune femme qui venait d'arriver la bouche légèrement entrouverte. Elle était très jolie, je devais bien l'avouer et elle semblait être une bonne vivante. Elle répondit en quelque sorte à ma question, je souriais légèrement gêner et je continuais de la regarder hochant la tête. Je jetais un coup d'oeil à Isaiah et je vis son sourire heureux de voir son assistante. Je baissais légèrement la tête puis je regardais Shiloh et la jeune femme sembla heureuse de me rencontrer. Je sentais la main d'Isaiah se resserrait sur ma taille et je souris tendant ma main vers la jeune brune, j'avais cru qu'à travers ce geste il voulait que je sois sympa, j'allais donc me comporter normalement avec elle, après tout ce n'était pas de sa faute.

« Je suis ravie également..comme tu as dû l'entendre, Isaiah m'a beaucoup parlé de toi. J'espère que tu as fait un bon voyage. »

Je serrais sa main puis je la reposais sur la table, ne sachant pas quoi dire ni quoi faire.



c'est très bien tkt =D c'est aussi court désolé =S
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mer 7 Juil - 7:10


    Shiloh détailla Sixteen avec attention. C’était une très jolie jeune femme. Blonde avec beaucoup de style, la jeune américaine reconnu en l’amie d’enfance d’Isaiah une importante rivale. D’ailleurs, elle savait qu’Isaiah avait toujours eut un faible pour les blondes, mais ses cheveux noirs ne lui avait déplu… En remarquant le bras de son patron autour de la taille de Sixteen, elle dégluti discrètement et détourna le regard. Shiloh savait qu’il ne perdrait pas de temps avec elle et elle savait aussi très bien que ce ne serait pas si facile de lui faire perdre sa place. La jeune américaine était sur le point de dévoilé ses attentions lorsqu’elle réalisa qu’Isaiah n’avait sans doute pas informé l’australienne sur tout les détails de leur relation et elle saurait en tiré profit. Le loft d’Isaiah n’avait pas été décoré. Pourtant, il avait pris le temps d’afficher ses quelques trophées et quelques photos avec ses fans. Connaissant le jeune homme comme le fond de sa poche, Shiloh savait que dans les prochain jour, il lui demanderait de lui prévoir un rendez-vous avec un agent d’immeuble pour vendre le loft et acheter quelque chose d’un peu moins ouvert et surtout de plus grand. Elle avait comme le sentiment qu’à trois… ils étoufferaient ici. La jeune femme posa de nouveau les yeux sur eux, totalement calmée.

    « Oh… Excellent vol en classe économique… je préfère de loin voyager avec Isaiah ! N’est-ce pas superstar ! »

    Shiloh adressa un sourire coquin au chanteur révélateur des événements de leur dernier vol ensemble. Les heures avaient passé si vite et étaient mémorable. La jeune américaine se demandait encore comment ils avaient fait pour passé autant de temps dans les toilettes sans être véritablement dérangé… Elle mit ça sur le dos de la première classe. C’était d’ailleurs le seul vol qu’elle avait fait en première classe. Elle s’avança vers le couple toujours en souriant. Elle était un peu triste, mais surtout déterminé à avoir son Isaiah Pearl pour elle seule. Il semblait si loin de se douter de tout ce qui se tramait dans la tête de la jeune femme.

    « J’espère que tu n’as pas autant parler de moi que tu parles d’elle superstar ! »

    D’instinct, Shiloh jeta un coup d’œil au téléphone professionnel d’Isaiah et sourit. Il était grand temps qu’il se remette au boulot. Elle déposa doucement le blackberry sur la table de cuisine et retourna rapidement à sa valise pour y sortir un joli dossier fuchsia. Elle sourit radieuse et se dirigea de nouveau vers le couple. Elle retira de l’un de ses poignets un élastique et fit un rapide chignon avec ses cheveux.

    « Oh… J’allais presque l’oublier Isaiah ! KROQ va téléphoner dans quelque minute ! Ils veulent te parler et j’ai promis que tu le ferais dès ce soir ! Puis… je voudrais que tu jettes un coup d’œil à la dernière offre que j’ai reçu avant de partir pour Sydney ! Tu sais… le voyage à Londres dont je t’ai parlé ?! Je n’ai pas encore fait le changement d’adresse, donc… »

    Shiloh glissa le dossier et le téléphone à Isaiah, toujours souriante. Puis elle adressa un sourire désoler à Sixteen.

    « Je suis désoler de parler boulot maintenant, mais… tu sais ce que sais… Ohh…. J’oubliais… Il y a une éternité que tu ne l’as pas vu… Je suis désolée de… te le prendre de cette façon, mais son boulot ne dort jamais ! »


Dernière édition par Shiloh Wagner le Mer 7 Juil - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner Mer 7 Juil - 7:28


    Isaiah fut surpris de constaté à quel point Shiloh et Sixteen semblait bien s’entendre. Il se doutait qu’il y avait anguille sous roche, mais il préférait en profité plutôt que de se méfier. Doucement, il desserra son emprise sur Sixteen, non pas qu’il avait envie qu’elle s’en aille et contrairement à ce qu’il avait laissé croire, il voulait simplement ne mettre personne mal à l’aise. Si Shiloh était arrivé quelque minute plus tard, qui sait où il en serait avec sa chère amie. En regardant son assistante détailler le loft, il su dans l’instant qu’elle avait lu dans ses pensées et se doutait même qu’elle n’aimait pas trop cela. Il sourit, même qu’il rit lorsqu’elle parla de leur dernier vol ensemble.

    « Ne m’en parle pas… j’ai eu mal partout deux jours après notre arrivé ! »

    Il resta bouche-bée lorsqu’elle avoua à Sixteen qu’il parlait régulièrement d’elle à son assistante. Il n’était pas fâché qu’elle l’ait fait. En vérité, il était même satisfait. Cela ne ferait que confirmer ce qu’il avait dit à Sixteen quelque heure plutôt. Il ne releva pourtant pas la remarque. Il voulait qu’elle fasse elle-même son effet. Dit de la bouche de Shiloh, cela aurait sans doute un effet soit rassurant soit tout simplement bonifiant.

    « KROQ à cette heure-là ? Shiloh… Je sais une promesse est une promesse, mais je suis un peu… Le voyage à Londres ? Wow! Tu m’impressionnes ! Je n’arrive pas à y croire ! »

    Le chanteur ne camoufla pas son enthousiasme. Il avait toujours rêvé d’y retourner dans un cadre professionnel. Il savait que Shiloh l’aiderait à prévoir un horaire équilibré entre ce qu’il devait absolument visité et son travail. De plus, il était certains que se ne serait pas un voyage éclaire comme son précédent. Dans son élan enthousiasme, il serra Sixteen contre lui et songea à lui demander de l'accompagner, mais il n'allait pas l'inviter devant Shiloh. Il allait lui imposé son choix. C'était le meilleur moyen pour éviter tout emmerdement.

    « Je suis désoler Sixteen... Shiloh ! Tu devrais... »

    Isaiah aurait bien voulu dire à Shiloh d’être moins comme ça et d’être plus indulgente, mais son téléphone professionnel sonna. Il souleva Sixteen avec un sourire charmeur et une aisance qui le surprit lui même : il y avait déjà un petit moment qu'il avait arrêté le gym et songeait même à s'y remettre. Puis aussi facilement qu'il l'avait soulevé, le chanteur la déposa sur la même chaise désormais vide. Il était sincèrement désoler de devoir s’éclipsé de cette façon surtout qu’il adorait l’avoir sur ses genoux comme ça.

    « Je reviens dans quelques minutes ! Soyez sage ! »

    Isaiah adressa un regard presque fâché à Shiloh et sourit à Sixteen avant de décrocher son téléphone et de filer à l’extérieur du loft.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner

Revenir en haut Aller en bas

It's not what you think ♦ PV Sixteen E. Presley & Shiloh Wagner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMMENCEMENT. :: Corbeille :: RP terminés-