AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Sam 26 Juin - 15:54

«Un peu d'amour et une glace à la fraise !»



Jake && Tallulah


S'activant de manière magistrale à dépoussiérer, nettoyer, balayer et désinfecter son appartement, la belle australienne n'avait pas remarquer l'heure qui tournait étonnamment vite. Enfin pas plus vite que d'habitude, mais elle était tellement dans son truc que le temps semblait s'écouler deux fois plus vite que d'habitude. Il était à présent seize heures passées et elle avait commencé à s'occuper du bordel qui régnait dans son appartement à treize heures, juste après s'être fait un plateau télé, d'ailleurs elle avait été désespérer par les informations diffuser. Les médias s'intéressaient à des choses futiles et ne prenaient pas le temps de s'intéresser aux évènements les plus importants. C'était à croire que l'anniversaire de la mort de Michael Jackson ou encore la Coupe du Monde était plus importants que les crimes qui régnaient en ville où alors les nombreux requins qui étaient dans la baie, mettant ainsi en danger les nombreux baigneurs. La jeune femme avait alors changer de chaine, furieuse. Elle se mit alors sur une chaine de musique, et apprécia les morceaux qu'elle diffusait. C'est alors que lui avait pris la soudaine envie de faire un grand nettoyage de son appartement, elle était motivée, c'était donc le moment ! Et voilà que trois heures plus tard elle avait fini, heureuse de retrouver son appartement d'origine, sans vêtements éparpillés, sans revues cinématographies et musicales posées n'importe où. «J'avais presque oublié que c'était aussi grand...» Elle avait légèrement délaissé son habitacle, préférant se concentrer plutôt sur la réussite de ses études que sur le ménage à faire, mais là, il en avait vraiment eu besoin.

Il faisait vraiment chaud, en Australie, et c'était tout le temps, et c'était encore pire en ville, à Sydney, les températures estivales étaient infernales, mais ça ne gênait pas la blonde, qui aimait la chaleur comme elle elle aimait son pays, l'océan et les hommes. En parlant d'océan, elle avait bien envie d'aller se tremper un moment, l'eau devait être à température parfaite, et à cette époque il n'y avait pas trop de touristes, il n'y avait que des surfeurs où des filles en train de bronzer. La jeune femme abandonna donc son aspirateur dans un coin, et partit à la salle de bain, où elle prit un sac, de la crème solaire, pour ne pas devenir rouge écrevisse, et des serviettes de plage. Elle prit aussi un large chapeau et se lunettes de soleil. Ensuite elle alla dans sa chambre où elle enfila son maillot de bain, avant de mettre une robe blanche légère par dessus. Tongues au pieds, sac de plage à la main, elle sortit de son appartement, se délectant du moment de détente qu'elle allait passer, même si elle était seule.

Déambulant dans les rues, où il y avait pas mal de monde à cette heure-ci, Tallulah flâna un moment, s'arrêtant devant ses magasins fétiches, repérant certains articles qu'elle pourrait acheter plus tard, où encore s'attardant devant un magasin de décoration. La jeune femme avait quatre passions, dans sa vie, enfin cinq mais elle ne comptait pas vraiment. La première, c'est le journalisme, la seconde le cinéma, la troisième la musique et la quatrième la décoration d'intérieur. Elle adorait passé des heures entières chez un disquaire, où dans un magasin de meubles. Se dirigeant vers la plage, qui n'était plus qu'à une centaine de mètres, la jeune femme mit ses lunettes de soleil et son chapeau. Quelques minutes plus tard elle posa un pied sur le sable blanc et chaud, et ce fut un régal. Car ça faisait tout de même un moment qu'elle n'avait pas eu un moment à elle, pour se détendre, venir bronzer et se baigner. Elle choisit un coin éloigné pour s'installer, et quand elle trouva le coin parfait, c'est à dire loin des surfeurs et des filles en trikini leur montrant leur soutien, Tallulah posa ses affaires et étala sa serviette sur le sol, avant d'aller tête la première dans l'eau. Elle se sentait bien, détendue, elle n'avait plus ce stress de savoir si oui où non elle avait validé son année à l'université. Il restait encore à savoir si elle serait prise au NIW, mais elle n'y pensa pas. Et alors qu'elle commençait à fatiguer de nager, elle regagna doucement la plage, et vit une silhouette familière près de sa serviette; nageant plus vite, elle arriva sur la plage, l'eau coulant sur son corps fin, parfait, ses cheveux se collant dans son dos. Elle fit alors un signe de la main au jeune homme, qui regardait au loin. Elle ne savait pas si il avait reconnu ses affaire, elle en doutait, où s'il l'avait vu nager au loin, en tout cas il ne lâchait pas l'horizon du regard. «Jake» s'écria t-elle, un immense sourire aux lèvres. «Qu'est-ce que tu fais ici ?» demanda la jeune femme tout en prenant sa serviette, qu'elle enroula autour de sa poitrine, avant d'aller déposer un baiser sur les lèvres de son... petit-ami.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 24 Juil - 1:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Sam 26 Juin - 17:19

    Le soleil frappait fort aujourd'hui, la météo avait annoncé de la pluie pourtant.
    Enfin bon, rien qui ne dérangeait réellement Jake, il a toujours adoré les journées ensoleillées à Sydney, en période de Juin, le temps était toujours très changeant, mais aujourd'hui, c’était une journée parfaite.
    Jake avait prit comme à son habitude un café rapide puis passa rapidement au commissariat pour avoir quelques nouvelles, rien d'intéressant...
    Après toutes ces années de recherches, le résultat était toujours le même : rien.
    Mais rien qui ne pouvait arrêter Jake, il ferait des recherches jusqu'au bout peu importe combien de temps cela prendra, il était décidé à retrouver les meurtriers de ses parents...

    Après sa petite visite, il rentra à nouveau chez lui. C'est à ce moment précis qu'il réalisa qu'il n’avait rien à faire de sa journée. Il n'avait pas de travail aujourd'hui, il se retrouva donc face à la réalité : Il passe le trois quart de sa vie au travail, et lorsqu'il n'y avait pas de travail, il n'avait rien à faire, pas d'amis en particulier qui lui proposaient des sorties. Tous ses amis savent très bien qu'il « n'a pas le temps pour ça », il leur répétait sans cesse cette réponse lorsqu'on lui proposait quoi que ce soit, au bout d'un certain temps, ses amis se sont fait une raison : Jake n'était pas le genre d'homme à sortir en boite de nuit tous les soirs.
    Il s’allongea donc sur son canapé, prit le NIW sur sa table basse puis l'ouvrit, deux secondes après il relança le journal sur la table après avoir lut encore des rumeurs sur ces stupides joueurs de football français et leur soit disant grève... Tous le monde en parle 24h/24, de quoi agacé Jake. Il adorait le football, oui, mais les stupides conversations qui tournaient autour de ce sport ces derniers temps l'exaspéraient.
    Il n'osa même pas allumer la télé de peur de retomber encore sur un reportage stupide du football, ou sur des agriculteurs ou je ne sais quoi cherchant désespérément l'amour.
    L'amour, un bien grand mot pour Jake, il ne prenait pas ça à la légère, à un tel point qu'il n'avait jamais osé dire à quelqu'un qu'il l’aimait, enfin pas dans ses souvenirs, sait-on jamais, un verre de trop ce qui peut sortir de la bouche du jeune homme... L'amour, cette idée faisait presque rire Jake, il n'y croyait pas vraiment, tout du moins, il était persuadé que toutes ses histoires de princesses et de princes charmant n'étaient qu'un... « gros tas de merde » comme il le répétait sans cesse...
    Plongé dans ses pensées, un rayon de soleil se faufila dans l'appartement frappant sur le visage de Jake, il n'y avait plus de nuages du tout dans le ciel. Le soleil régnait seul. Il se leva, jeta un coup d'œil par sa fenêtre et aperçut la mer à quelques mètres brillant de mille feux.
    Il faisait extrêmement beau aujourd’hui, la mer était probablement à bonne température... De quoi attirer le jeune homme, il avait besoin de se reposer : la plage était la bonne solution.
    Il enfila rapidement son maillot de bain bleu foncé puis un t-shirt gris clair, encore une fois, il avait prit un peu tout et n'importe quoi de son armoire... En même temps, il n'est pas le plus propre des hommes au monde... Enfin, c'est un homme quoi.

    Bref, il mit ses lunettes sur son nez, puis sortit de son appartement et se rendit directement à la plage.
    Il traversa la plage cherchant un endroit un peu éloigné des « petits jeunes » de 18ans qui passaient leur temps à se lancer l'un après l'autre dans l'eau, même si cela le fit légèrement sourire...

      « Ah la jeunesse... » Pensa Jake avant de réaliser qu'il sonnait comme un vieux grand-père ayant vécu la 2nd guerre mondiale.

    Il avança encore regardant la mer puis reconnut au loin une petite bouille blonde, enfin, elle revenait à la plage, il prit quelques secondes pour réfléchir, puis décida de s'installer juste à coté des affaires de sa… hmm bonne question, disons petite amie.
    Il la regardait arriver, d’ailleurs, il ne regretta absolument pas son choix, elle sortit de l'eau... Au premier abord, cet action semblait très futile, mais lorsque c'était Tallulah Belvins qui la réalisait : c'était tout un art. Il ne manquait plus que le ralenti à la « Alerte à Malibu » et c'était parfait. Il se pinça la lèvre inférieure à la vue du corps parfait de la belle blonde, puis remarqua aussitôt qu'il n'était pas le seul à apprécier ce spectacle, les fameux jeunes qui jouaient quelques secondes plus tôt se mirent à siffler et baver comme de vrais animaux, le sourire de Jake devint légèrement plus nerveux.
    La jeune femme arriva enfin Jake leva les yeux sur elle, elle lui donna un baiser furtif, il lui fit un léger sourire puis lui répondit simplement :

      « La même chose que toi. »

    Il jeta un coup d’œil aux jeunes d'à coté qui n'avaient pas manqué une seule miette du corps parfait de Tallulah.

      « J'aime pas trop les manières de ces débiles de te regarder… » Ajouta-t-il d'un ton plus sec.

    Protecteur, Jake. Très protecteur.



Dernière édition par Jake A. Daniels le Mer 30 Juin - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Dim 27 Juin - 4:08

Tallulah ne savait pas comment définir ce qu'elle vivait avec Jake, non franchement elle ne savait pas. Ils ne formaient pas un couple réel, mais ils étaient ensemble tout de même. Tallulah ne ressentait qu'une très forte attirance pour lui, elle ne pensait pas qu'elle était amoureuse, mais en même temps, c'était quoi l'amour ? Elle ne l'avait jamais vécu, elle n'était jamais tombée amoureuse de sa vie, même lorsqu'elle était adolescente. Alors franchement, elle ne pouvait rien dire sur leur relation. Ils sortaient ensemble comme les couples, mais ne s'obligeaient à rien, un peu comme un couple libertin, sans aller jusque là tout de même. Lorsqu'elle sortit de l'eau, elle vit Jake se pincer la lèvre, et elle savait que sa sortie de l'eau avait fait son effet, non seulement sur lui mais sur une bande de jeunes adultes plus loin, qui ne se gênaient pas pour siffler et regarder intensément la jeune femme, ce qui sembla énerver le jeune homme. Il répondit à la question de Tallulah en disant qu'il faisait la même chose qu'elle, il venait se baigner. Alors que les sifflements ne cessaient pas, Jake jeta un coup d'œil au groupe et se tourna vers la belle blonde, centre de toutes ces attentions. Il dit d'un ton sec qu'il n'aimait pas du tout la façon dont ils la regardait. Tallulah haussa les épaules. «Regarde, et admire.» dit elle en lui faisant un clin d'œil. Elle regarda en direction des adolescents et enleva sa serviette, qu'elle laissa tomber à terre. «Admirez, vous n'en verrez plus jamais de votre vie, des comme ça !» cria-t-elle en désignant son corps. Elle leva ensuite son majeur, bien droit, en leur direction, ce qui eut pour effet de faire taire tout le monde. La jeune femme détestait qu'on la prenne pour une poupée barbie, car certes elle était jolie, mais elle valait bien plus que ces marmots, bien plus que des sifflements. Elle méritait tout simplement de l'attention, de la part d'un homme qui l'aimait vraiment, pour ce qu'elle était. La blonde se tourna à nouveau vers Jake, et haussa les sourcils, lui montrant désormais comment il fallait qu'il s'y prenne pour faire taire les personnes un peu chiante. «De la répartie, c'est la base. Ensuite tu peux décliner...» dit elle avec entrain, tout en souriant. Elle s'allongea sur sa serviette et tapa le sable à côté d'elle, incitant le beau brun à s'installer près d'elle. Tallulah remit son chapeau ainsi que ses lunettes, et commença à étaler de la crème solaire sur ses bras et ses jambes, seulement il fallait qu'elle en mette aussi sur son dos, et toute seule, ce n'était pas facile. La belle se tourna alors vers Jake, et tout en faisant les yeux doux, elle montra la crème. «Tu peux m'en mettre dans le dos ? Je ferais pareil après.» Elle jouait son rôle de séductrice à la perfection, en même temps, il fallait dire qu'elle était habitué, avec tous ces hommes qu'elle avait séduit, pour une soirée, pour une semaine, où tout simplement pour rien, juste parce qu'elle savait que personne ne lui résistait, et elle aimait voir les hommes se retourner sur son passage, pour regarder un peu plus longtemps ses fesses, sa démarche, où ses cheveux tombés dans son dos. Elle avait entendu dire que les hommes adoraient les cheveux longs qui tombaient délicatement sur les épaules, dans le dos, parfois même jusqu'au creux des reins, pour celles qui avaient les cheveux très longs. «Tu es passé au poste ? Il y a du nouveau ?» s'intéressa sincèrement la jeune femme. Tout comme elle, il était très attaché à son métier, voulant à tout prix retrouver le meurtrier de ses parents. Car Tallulah ignorait beaucoup de choses sur Jake, mais elle savait qu'il avait souffert de la perte de ses parents, surtout quand ils partaient dans ces circonstances. Alors oui, elle s'intéressait, car lui aussi aimait savoir ce qu'elle faisait, dans ses articles... Elle posa sa tête sur son épaule et se mit à caresser doucement son bras, remontant du poignet à l'épaule, et vice-versa. On ne les connaitrait pas, on aurait pu dire qu'ils étaient un véritable couple, solide, vivant ensemble depuis déjà de nombreuses années, mais non, ils n'étaient rien de cela, et ne le serais certainement jamais, mais il ne fallait jamais rien dire trop vite, on était bien trop surpris par la suite...

    Les insomnies m'inspirent (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Dim 27 Juin - 18:10

    Il connaissait bien Tallulah, même très bien, mais chaque jour elle ne manque pas de le surprendre. Lorsqu'elle retira sa serviette, Jake était prêt à presque lui crier un gros « Mais qu'est-ce que tu fous ?! », mais il s'en empêcha sachant très bien que Tallulah avait une idée derrière la tête, lorsqu'elle leur leva son majeur, Jake éclata de rire regardant la gueule qu'avait tiré les jeunes.
    Tallulah... Il n'y en avait vraiment pas deux comme elle. Elle était drôle, intelligente, belle... même très belle, et elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. C'était réellement une perle.
    Lorsque Jake y pensait, il se demandait comment il faisait pour ne pas tomber raide dingue amoureux d’elle. C'était une femme vraiment exceptionnelle pourtant. Elle avait tout pour elle. Qui ne tomberait pas sous son charme ? Personne. Comment Jake faisait-il pour résister ? Lui-même ne le savait pas.
    Elle le regarda ensuite et lui sortit une de ces phrases qui donnent l’impression de donner une leçon. Pff, Jake n'en avait pas besoin, il l'aurait bien fait lui mais c'est apparemment pas lui qu'ils mataient... Elle le savait très bien d'ailleurs, il n'était pas du tout du genre à laisser qui que ce soit la regarder d'un air un peu trop pervers. Il était extrêmement protecteur envers les gens qu'il appréciait... Mais c'était Tallulah, elle savait déjà se défendre seule.
    Il lui fit un nouveau sourire puis s'approcha légèrement d’elle lorsqu'elle lui en donna l'ordre. Il la fixait lorsqu'elle se mit de la crème solaire, cette femme était réellement différente. Elle lui tendit la crème lui demandant de lui en mettre, il ne se fit pas prier et s'exécuta aussitôt, il s'ascia derrière elle écartant les jambes de manière à ce qu'il soit à l'aise pour lui mettre la crème, il commença à lui caresser le dos avec la crème. Sa peau était si douce, on aurait dit une peau de bébé. Enfin, même si ce n’était pas la première fois qu'il lui touchait la peau... il eut un léger sourire ayant des pensées assez coquines puis perdit plutôt rapidement ce sourire lorsqu'il entendit sa question...
    Elle connaissait quelques petites choses de son passé, pas tout, étant donné que Jake n'aimait pas parler de son passé... Malgré le manque total de discussion sur ce sujet, il se doutait bien que la belle blonde savait que son travail lui tenait à cœur. Elle le voyait bien travailler sans cesse, faire des recherches... Il n'était pas réellement d'humeur à en parler, non pas parce qu'elle le dérangeait, mais il passait déjà la plupart de son temps à y penser, il était venu à la plage justement pour oublier quelques temps.
    Il mit un certain temps à répondre à sa question légèrement tendu.
    Elle posa son dos contre lui puis posa sa tête contre son torse caressant son bras. Elle n'avait certainement pas remarqué la gêne du jeune homme à sa question. Mais ses caresses apaisaient Jake...
    Il lui répondit très simplement :

      « J'y suis passé rapidement. Il n'y avait rien que je ne savais pas déjà. »


    Il ne savait pas vraiment si le ton qu'il avait employé en répondant avait sonné sec ou non. Il se contenta de soupirer puis regarda la mer pour ne montrer aucun signe de faiblesse.
    Depuis la mort de ses parents, Jake s'était construit un mur qui empêchait qui que ce soit de le briser. Il ne montrait jamais de réels signes de faiblesse ou de tristesse, la dernière fois qu'il a parut triste... non en fait même lui ne pouvait s'en rappeler.
    Il entoura Tallulah de ses bras imposants, puis réalisa peu à peu qu'il se sentait bien ainsi. Il aimait passer du temps avec Tallulah, vraiment. Il n'y a rien qui ne lui plait pas chez elle, elle était tout bonnement : parfaite. Mais il n'y avait pas ce sentiment d’amour entre eux, enfin Jake le croyait, il n'était pas sur de ce qu'était réellement l'amour. Mais il avait déjà eut l'impression de le ressentir pendant un certain temps, il y a bien longtemps... et ce n'était pas le même sentiment qu'il avait à l'égare de Tallulah... Il se demandait bien souvent si c’était le même cas pour elle, si elle aussi savait qu'il ne vivait pas un réel amour. Enfin, ils en avaient déjà discuté au début de leur relation mais les sentiments ne changent-ils pas dans le temps ? Est-ce qu'elle pensait toujours de la même manière qu'avant ?

    Un grand silence s'était imposé après la réponse de Jake. Le manque de réponse de Tallulah lui prouva très vite qu'elle savait qu'il n’avait pas vraiment apprécié la question même si ce n'était pas du tout par sa faute à elle, n'importe qui aurait put lui poser cette question, sa réponse serait resté la même.
    Après quelques secondes, Jake décida de briser la glace de peur qu'elle pense qu'il lui en voulait à propos de quoi que ce soit.
    Il lui dit d'un air innocent :

      « Dis... J'ai une question à te poser… » Bon ok, lorsqu'une conversation commence par cette phrase ce n'est pas vraiment bon signe, mais Jake n'avait vraiment pas l'intention de sonner inquiet ou quoi que ce soit.

    Il poursuivit :

      « Est-ce que... hmm... » Il ne savait pas vraiment comment formuler cette question sans que cela paraisse maladroit. « Enfin, si tu devais me présenter à quelqu'un, comment est-ce que tu m'appellerais ? Enfin comment tu me qualifierais... ? Comme un ami ou... autre chose ? »

    Bien joué Jake, ça avait l'air complètement pas maladroit... pas du tout.

      « Plus con que toi y a pas Jake » pensa-t-il de lui-même.


Dernière édition par Jake A. Daniels le Mer 30 Juin - 18:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Lun 28 Juin - 1:15

Tallulah appréciait ce moment de complicité en compagnie du jeune homme, ces moments étaient rares chez eux, et elle commençait à y prendre sérieusement goût. Les mains douces mais puissantes de Jake se promenant sur son dos, étalant la crème solaire, elle respira l'air frais venant du large, et apprécia simplement. Le jeune homme s'était mis derrière elle, calant ainsi ses jambes contre celles de la jeune femme, puis s'était rapproché suffisamment pour qu'elle sente son souffle dans son cou. Lorsqu'il eut terminé de s'occuper de son dos, elle se cala contre son torse, aimant la fermeté de ces derniers. Lorsqu'elle posa la question de ce qu'il avait trouvé au poste, elle le sentit se contracter légèrement. Elle ferma alors les yeux, se sentant stupide; elle savait parfaitement, pertinemment qu'il ne fallait pas lui parlé de son passé, surtout pas de ses parents. Ils étaient morts assassinés alors qu'il était adolescent, et la plaie était toujours béante dans son cœur, il ne digérait pas, et voulait à tout prix retrouver le où les coupables. Tallulah admirait sa force et son courage, et son engouement dans toute cette affaire. Beaucoup, à sa place, aurait laissé faire la police, mais c'était bien connu, la police ne faisait plus grand chose, et les enquêtes n'aboutissaient plus. Seulement il avait choisi d'enquêter lui même, et il n'était pas comme tous ces autres, qui lâchaient l'affaire au moindre obstacle. Cela faisait de nombreuses années qu'il enquêtait maintenant, et apparemment cela restait vain. Alors comme pour s'excuser de sa maladresse, elle prit la main du jeune homme dans la sienne et la pressa avec une certaine force; les paroles auraient été de trop. Elle était définitivement bien, avec lui. Trop bien, peut-être ? Leur relation semblait parfaite, sans zone d'ombres, mais c'était parce qu'ils se laissaient des libertés, certainement. Si elle n'avait pas si peur de l'échec amoureux, Tallulah aimerait aller plus loin avec lui, approfondir leur relation, la faire murir, afin qu'ils deviennent un couple officiel. Seulement voilà, elle avait peur, peur que toutes ses histoires terminent comme celle de ses parents, par un divorce, un échec sentimental. Elle savait ce que ça donnait de s'attacher, elle avait déjà donné. Et si elle voulait aller plus loin, elle voulait à tout prix choisir l'homme, le seul, qui pourrait faire battre son cœur, encore longtemps. Le problème, c'est qu'elle ne savait pas si Jake, lui, avait les mêmes idées, et ça la préoccupait un peu. Il y avait, on disait, un homme pour chaque femme et une femme pour chaque homme sur terre, et quand ils se trouvaient, ils le savaient, le ressentaient. L'homme de Tallulah était-il Jake, où un autre homme se baladant encore dans la nature ? Dans tout les cas, la jeune femme avait déjà vingt-cinq ans, et elle songeait à apaiser ses histoires d'un soir pour une relation durable. Dans cinq ans elle aurait trente-ans, et ça devenait plus difficile de rencontrer quelqu'un, à cet âge là. Alors se caser maintenant serait l'idéal, mais avec qui ?

Alors qu'elle se posait toutes ces questions, Jake lui dit qu'il avait une question à lui poser, et elle fronça les sourcils, elle n'était pas vraiment fan des phrases commençant par ses mots. Intriguée, elle se releva légèrement et se tourna de façon à plonger ses yeux dans les siens. Il commença alors à lui demander comme elle le qualifierait si elle devait le présenter à des amis, où pire, ses parents. Surprise, la jeune femme s'attarda longuement dans les iris émeraudes du jeune homme, cherchant à savoir où il voulait en venir. Il semblait gêné d'avoir posé cette question avec autant de maladresse. Tallulah se remit en place contre le torse de Jake et réfléchit. Comment l'appellerait-elle devant ses proches ? Un simple ami ? Non, ça serait louche, elle ne présentait pas ses amis. Son petit-ami alors ? Oui, oui. Après tout ils n'étaient pas obligés de tout savoir de leur vies, et ils n'avaient aucun conseils à donner, vu leur situation amoureuse. «Tu poses des questions étranges...» murmura t-elle. Elle se redressa à nouveau et passa une main dans les cheveux de Jake, plongeant ses yeux de la couleur de l'océan dans les prunelles pétillantes du jeune homme. «Si je devais te présenter à imaginons... mes parents, ce qui j'espère pour toi sera le plus tard possible, tu serais mon petit-ami.» Car à ce stade là, on ne pouvait pas dire autre chose. Ils étaient bien trop proches pour ne passer que pour des amis, et le fait de penser qu'il pourrait un jour être son véritable petit-ami la faisait quelque peu rêver, même si elle ne l'avouerait jamais. Tallulah allait lui retourner la question mais elle se ravisa, ce n'était pas une bonne idée, étant donné qu'il devait déjà pensé que ses parents n'assisterait pas à son mariage, s'il se mariait un jour, où encore à la naissance de ses futurs enfants. Ça devait être déjà dur pour lui, alors elle se tut. Elle était sincère dans ce qu'elle disait, en plus, mais elle était un peu perdue à la fois. En lui posant cette question, que cherchait-il vraiment à savoir ? La blonde arrêta de se poser des questions et embrassa doucement le beau brun face à elle. Elle se leva ensuite et lui prit la main, pour qu'il se lève. «On va se tremper un coup ?» Elle voulait éviter les sujets fâcheux et voulait en plus se rafraichir, le soleil tapait encore fort même à cette heure-ci, et la chaleur était étouffante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Mer 30 Juin - 20:27

    Jake aimait passer du temps avec Tallulah. Elle semblait toujours être d’accord avec lui sur toute la ligne. Leurs caractères ont quelques points communs leurs addictions au travail étaient partagées. Rien ne semblait pouvoir nuire à leur relation. Ils étaient heureux ainsi, enfin normalement. Jake, lui, était bien heureux de ne pas avoir toujours les contraintes d'une relation durable, il peut aller voir ailleurs... parfois. Cela ne semblait pas déranger Tallulah, à première vue.
    D'après Jake, tout avait été éclairci au départ de leur relation, ils étaient ensemble, mais c'était non-officiel, rien de bien sérieux, un avenir peu envisagé, une séparation possible à tout moment, pas de tristesse, pas de disputes, tout pour lui avait été clair.
    Mais tous ces principes sont toujours d’actualité que si Tallulah était encore d’accord. Jake, lui, l'était totalement. Même si souvent, il se dit que Tallulah mériterait un homme qui soit là pour elle tous les jours, qui la fasse rire à tout moment, qui serait là pour l'écouter, la rassurer, la prendre dans ses bras lorsqu'elle ne va pas bien, la protéger du monde, l'encourager dans son travail, lui dire qu'elle est belle, qu'elle est exceptionnelle, qu'elle est sa raison de vivre. La plupart de ces actions sont faites par Jake aussi, mais occasionnellement, il n'était pas présent à chaque instant d’émotions de la vie de Tallulah. Elle méritait beaucoup mieux...

    Le mot « petit ami » ne fit qu'un tour dans l'esprit de Jake. « Parents » et « petit ami » dans la même phrase ont légèrement fait paniquer le jeune homme. Et si Tallulah ne voulait plus de lui comme un petit ami occasionnel, avec des libertés ? Et si elle voulait aller plus loin dans sa relation avec lui ? Est-ce qu'elle voudrait que Jake soit son homme, pire, son mari ? Est-ce qu'elle voudrait qu'ils vivent ensemble ? Qu'ils aient des enfants ? Des questions complètement stupides voir quasi irréalistes pour le moment trottaient dans la tête de Jake. Que devait-il fait si Tallulah tombait réellement amoureuse de lui ? Il regarda la mer d'un air presque perdu.

      « Dieu merci, elle ne m'a pas retourné la question » pensa-t-il inquiet.

    Il n'aurait pas sut quoi répondre après ce que venait de dire Tallulah. Si elle lui avait posé la question la première sa réponse aurait plus tourné dans le « une très proche amie » ou quelque chose comme ça, il n'aurait certainement pas répondu par une phrase incluant les mots « petite amie ».

    Ses pensées s'interrompirent au moment où Tallulah l'embrassa tendrement. Il l'aimait beaucoup, énormément, parfois ses sentiments pouvaient beaucoup ressembler à de l'amour, mais il n'avait pas l'impression que c'était le cas.
    La plus grande peur de Jake dans cette relation était de lui briser le cœur.
    Elle se leva puis lui prit la main l'entraînant à se lever aussi, la proposition d'aller à l'eau un coup le fit penser qu'il ne devait pas s'inquiéter de ça, qu'il avait déjà beaucoup à penser et qu'ils remettraient tout simplement cette conversation à plus tard.
    Il lui répondit amusé :

      « Se tremper un coup ? » répéta-t-il. « Avec plaisir. » continua-t-il souriant d'un air enfantin.

    L'expression de Talullah prouva qu'elle ne comprenait pas où il voulait en venir. D'un coup, il entoura son bras autour du dos de la blondinette puis la souleva du sol avec son autre bras avant de courir en riant rapidement à l'eau comme dans les vieux films d'amour.
    Dire que quelques minutes plus tôt, Jake se moquait des jeunes d'à côté à ce propos. Il n'était pas si vieux que ça en fin de compte...
    Il la lança à l'eau. Les problèmes seront toujours là après leur petite baignade en « amoureux », ils en reparleraient.
    Mais pour le moment, il était tout bêtement heureux de passer du temps avec elle, de la voir sourire et apprécier les moments qu'ils passaient ensemble.
    Ils 'jouaient' ensemble comme de vrais enfants, ou non... comme un vrai couple.
    Tous leur problèmes paraissaient bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Ven 2 Juil - 1:15

Tallulah ne savait pas, ne savait plus. Elle avait tout réussi, tout, jusqu'à maintenant, sauf à fonder une famille. Elle n'arrivait déjà pas à trouver l'homme qu'il fallait, alors avoir un enfant, c'était pas demain la veille. Elle n'était pas vraiment fière d'elle, de ce côté là. Combien d'homme avait-elle fuit, depuis son tout premier ? Une bonne centaine au moins, et dans cette centaine, peut-être avait-elle laissé partir le bon, le seul. Elle n'en savait trop rien, mais le regrettait amèrement. Avec des si, elle referait le monde, avec des si, elle ne serait peut-être pas là où elle en était aujourd'hui, avec des si, peut-être n'aurait-elle jamais rencontré Jake ? Et comment aurait été sa vie, si, encore une fois, tout avait été différent ? Serait-elle mariée à l'heure qu'il est ? Serait-elle en train de promener son enfant, comme Shantel le faisait si bien, tous les après-midi ? L'heure n'était pas aux questions, mais plutôt à la baignade. Talulah ne voulait pas insister sur le sujet glissant qu'avait lancé Jake, elle ne voulait surtout pas parler de ça maintenant, ce n'était pas le moment, pas l'endroit non plus, ils auraient bien le temps de discuter de tout cela plus tard. Alors elle lui proposa sa main pour qu'il se lève, tout en lui demandant s'il voulait aller se baigner. Jake se leva, et une avec un air d'enfant tout heureux, il lui répondit que c'était avec plaisir qu'il voulait aller à l'eau. Tallulah fronçait les sourcils, mais à peine eut-elle le temps de réagir qu'elle se retrouva prisonnière des bras du jeune homme, qui courait jusque dans l'eau. Elle essaya de se débattre, sans succès, étant donné la force du jeune homme, mais aussi parce qu'elle riait tellement qu'elle n'arrivait plus à bouger. On aurait dit deux gamins de seize ans, à batifoler et jouer comme ça, mais qu'importe, après tout leur adolescence n'était pas si loin. Il la lança à l'eau, et elle eut à peine le temps de fermer la bouche pour ne pas boire du liquide salé. A l'instant où ses yeux bleus entrèrent en contact avec l'eau translucide, ils lui piquèrent affreusement, mais elle était habitué. Ses cheveux blonds se mêlaient à l'élément liquide, et lorsqu'elle sortit enfin la tête de l'eau, après quelques secondes à se perdre, elle avait une tête affreuse. La jeune femme passa une main sur son visage, s'attardant sur ses yeux, qu'elle frictionna un instant. Lorsqu'elle put enfin voir, elle vit Jake à peine de l'eau jusqu'à la taille, et riant, fier de sa connerie. «Tu veux jouer à ça ?» demanda t-elle en levant un sourcil, ses yeux se faisant plus aguicheurs qu'elle ne l'avait voulu. Elle s'approcha doucement de lui et lorsqu'elle ne fut qu'à quelques centimètres de son visage, elle balança ses mains en arrière, dans l'eau, et ramena le plus possible d'eau sur Jake, le giclant. Alors qu'il était trop absorbé à rétorqué, la jeune femme enroula ses jambes autour de sa taille et ils tombèrent tous les deux à l'eau, ce coup-ci. Revenant à la surface, Tallulah éclata de rire. Elle n'en revenait pas de comment ils paraissaient normaux, à jouer ainsi, comme on voyait les couples de stars s'amuser dans l'eau, se faisant photographier par les paparazzis, à la recherche d'un quelconque corps dénudé, d'une quelconque tendresse qui pourrait faire parler. La journaliste se sentait bien, elle ne pensait plus à ses problèmes, elle ne pensait à rien, sauf à passer une bonne fin d'après-midi, en compagnie du très beau jeune homme qui se tenait face à elle, des gouttes perlant sur son torse musclé. A cette vue sublime, la jeune femme se retint d'aller se coller contre lui et de lui caresser ses si beaux muscles. Elle aimait les hommes, les hommes l'aimait, et lorsqu'elle avait rencontré Jake, elle s'était dit qu'il allait être encore un homme comme les autres, avec qui elle coucherait quelques temps, avant qu'elle ne parte de son côté et lui du sien. Mais elle ne se doutait pas une seconde qu'elle allait ressentir une si forte attraction envers lui. Et tout cela n'était pas seulement physique, mais il l'intéressait. Il était intelligent, drôle, adorable et il écoutait en plus de la très bonne musique. Pour la jeune femme, il était parfait tout simplement; mais était-ce par peur, où à cause d'autre chose, elle ne savait pas, dans tout les cas, elle n'arrivait pas, où ne voulait pas ressentir de l'amour pour lui... du moins c'est ce qu'elle croyait, depuis un moment déjà, mais ces petits moments de complicité, ces regards échangés, et ces conversations réelles qu'ils entretenaient la faisait douter, et Dieu sait qu'elle n'aime pas douter, ça non. Elle quitta ses pensées pour se concentrer sur l'objet de tous ses désirs. «Attrapes-moi si tu peux !» et voilà qu'elle ressortait sa culture du cinéma. Quand je vous disais que c'était une véritable passion, comme un pratiquant aime son dieu, ça en ai pas loin, à présent. Alors qu'elle prononçait cette phrase, elle se mit à nager. Bien qu'elle n'était pas une professionnelle dans la discipline, elle se débrouillait très bien et savait nager comme une sirène, et toutes les nages, en plus. Le crawl, le papillon, la brasse, etc... elle savait tout faire. Elle arriva bien vite à une bouée, où elle s'y accrocha, car depuis bien longtemps elle n'avait plus pieds, avec son mètre cinquante cinq à tout casser. Jake arriva vers elle quelques secondes après elle. Lui aussi savait très bien nager, et le voir dans un effort pareil animait intérieurement la jeune femme. Elle voyait ses épaules se dessinées hors de l'eau, ses mains se levées et son visage sortir et rentrer dans l'eau, régulièrement. Un frisson parcouru Tallulah, et elle vit ses poils se hérisser sur ses bras. Elle n'avait pas froid, mais c'était une autre sensation qui lui faisait cet effet là. Un mélange d'excitation mélangé à une très forte attirance, pour cet homme qui semblait si parfait, et qui s'approchait doucement d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Ven 2 Juil - 20:42


    Dieu seul sait combien Jake adorait passer des moments de ce type avec Tallulah. En même temps, ces instants enfantins se passaient généralement avec Tallulah. Mais, Jake les adorait, il aimait se sentir jeune, non pas qu'il était un vieux grand-père, mais ce n'est plus vraiment de son âge ou son genre de s'éclabousser et se courir après dans l'eau comme... de vrais animaux...?
    De plus, Tallulah semblait motiver à jouer encore longtemps, de quoi amuser Jake. Elle tentait tant bien que mal de se débattre contre les 'attaques' de Jake, ces coups semblaient comme des chatouilles pour le jeune homme qui passait beaucoup de temps à se muscler sans compter que son travail nécessitait un minimum de force.
    Les voilà s'éclaboussant comme deux enfants dans l'eau salée de la mer, finalement, Tallulah se mit à courir, enfin à s'éloigner, défiant Jake de la rattraper. Pendant quelques secondes, il s'arrêta réalisant que ce que venait de dire Tallulah lui rappelait quelque chose, dont il se fichait royalement, mais dont il avait déjà entendu parler bref, il ne se fit pas plus prier et commença à nager après elle.

    Elle arriva à une bouée plus loin. Jake la suivait. Sa manière de nager semblait quasi professionnelle, il avait l'habitude de venir se détendre (ou pas) ici surtout que la mer était juste à côté de son appartement.
    Bref, il arriva enfin à Tallulah qui paraissait ailleurs, dans le sens où elle le fixait d'un air étrange. Jake s’arrêta de nager puis lui dit :

      « Alors ? Déjà fatiguée ? » Se moqua-t-il.

    Il eut un sourire amusé à l'expression de Tallulah. Elle semblait complètement envoutée par Jake. En même temps, il y avait de quoi. Jake était un homme qui avait un charme irrésistible, et il le savait. Il en jouait même. Non pas qu'il était du genre très vantard, mais il ne voulait pas être comme toutes ces personnes qui passent leur temps à dire qu'ils sont moches pour qu'on leur dise, au contraire, qu'ils sont ravissants.
    Il poursuivit taquinant Tallulah :

      « Tu peux baver autant que tu veux en me regardant mais essaie de le faire moins évident quand même. » ajouta-t-il levant ses sourcils et souriant.

    Il s'approcha un peu plus d'elle puis enroula ses bras à la petite taille de la blondinette qui entoura ses bras au cou du jeune homme lâchant la bouée, elle n'avait même pas besoin de faire quoi que ce soit pour rester à la surface, Jake s'en était chargé. Tallulah était déjà naturellement légère alors si en plus on la met à l'eau, elle devenait légère comme une plume.
    Il approcha son visage du sien lentement la faisant languir puis il leva peu à peu sa main dans le dos de la belle blonde la caressant doucement. Finalement, il déposa un tendre baiser sur les lèvres de Tallulah qui avaient désormais un goût salé dut au liquide qui les entourait. Il aurait bien aimé continuer encore longtemps mais il s'arrêta écourtant ce doux baiser. Il la regarda dans ses magnifiques yeux avant de lui dire dans un murmure :

      « J'aime vraiment passer du temps avec toi Tallulah... »

    On aurait dit un vieux film romantique. Il semblait si franc, si sérieux dans sa manière de lui dire cette phrase... et il l'était vraiment, il le pensait sincèrement. Il adorait passer du temps avec elle, elle lui ressemblait beaucoup, ils s'entendaient à merveille mais parfois, il se disait que tout allait pour le mieux car ils ne s'étaient jamais vraiment engagés à fond dans leur relation.
    Jake était un homme très romantique, vraiment, toutes les femmes se mettaient à fondre devant lui lorsqu'il leur sortait ses belles phrases. Il était romantique... mais jamais très longtemps :

      « ... Sauf que je commence sérieusement à fatiguer à force de nager. »

    Un petit rire amusé suivit cette phrase. Oui il était un homme très romantique, mais généralement, il mélangeait romantisme et humour ce qui faisait d’ailleurs craquer toutes les femmes...



    (tu t'attendais tout de même pas à un grand moment d'amoureux ? xD)


Dernière édition par Jake A. Daniels le Lun 19 Juil - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Mer 7 Juil - 0:17

Tallulah rit de bon cœur lorsque Jake lui demanda si elle était déjà fatiguée, alors qu'elle était accrochée à la bouée, où elle l'attendait patiemment. Elle répondit à la négative, un peu absente, certainement trop absorbée par le corps qui lui faisait face. Et elle se rendit compte qu'à l'avenir, elle devrait se montrer plus discrète, prendre des cours de discrétion, n'importe, car Jake avait remarqué son regard perdue et le sourire ébahi qui trahissait l'admiration qu'elle portait à ses pectoraux. Aux mots que prononça Jake, Tallulah rougit légèrement. C'était naturel chez elle, et elle n'arrivait pas à contrôler ses rougeurs lorsqu'on la complimentait où qu'on la surprenait à quelque chose. Alors là ses joues blanches se teintèrent d'une légère couleur rosée, qui était difficile de dissimuler, sur une peau pâle telle que celle de l'Australienne. Elle tira la langue au jeune homme et lui lança à nouveau de l'eau, tout en souriant. Il vint alors enrouler ses bras autour de la taille fine de la jeune femme et approcha lentement son visage du sien, faisant attendre la belle blonde, qui détestait ça, et qui, attendant, plongea ses yeux bleus dans les yeux d'émeraude de son... elle ne trouvait pas de qualificatifs pour le désigner, et ça l'embêtait sérieusement. Elle ne pourrait plus l'appeler juste amis après ce qu'ils vivaient, mais elle ne pouvait pas non plus l'appeler petit-ami, malgré ce qu'elle avait dit auparavant. Sur la plage, elle avait dit cela pour ne pas plonger dans le sujet, et pour ne pas vexer Jake, car elle ne savait pas ce qu'il ressentait, alors elle avait eu peur de le blesser. Pourtant, lorsqu'elle avait prononcé le mot fatidique petit-ami, il n'avait pas réagi. Il avait semblé... étonné, quelque peu. Le jeune homme déposa alors ses lèvres humides et au goût salé sur celles de Tallulah, qui apprécia ce geste d'affection. Tout bas, il lui dit alors qu'il adorait passer du temps avec elle. Oh oui, elle aussi aimait, et elle ne pensait pas que Jake sache à quel point. Elle tenait énormément à lui, et lui paraissait très sincère dans ses paroles, ce qui fit rougir de nouveau la jeune femme. Décidément, deux fois en quelques minutes, Jake savait lire en elle, voir même lui faire baisser sa garde en ce qui concernait les longues histoires d'amour. Enfin ce n'était pas la question, car Jake laissait sa phrase en suspens, et comme la jeune femme le connaissait bien, elle se dit qu'il allait rajouter quelque chose, mais qui changerait complètement le sujet. Et lorsqu'il lui dit qu'il commençait à fatiguer, elle sourit. Elle le connaissait trop bien. Elle aimait son côté à la fois romantique mais pas le genre de garçon qui en fait des tonnes. Jake était un des rares qui mélangeait romantisme et humour, légèreté, et il fallait avouer que ça plaisait aux filles, qui la plupart du temps, n'aimait pas trop les mecs lourds. Enfin, Tallulah ne les aimait pas.

Riant aux paroles du jeune homme, Tallulah s'enquit «Tu as raison, ne pas avoir pieds, être juste accroché à une bouée, c'est pas super confortable, alors...» Elle commença à se défaire de sa douce et si agréable emprise et à se détourner de lui pour être face à la plage, maintenant à quelques cinquante mètres de l'endroit où ils se trouvaient. Elle se tourna à nouveau vers le beau brun et lui dit «Le premier qui arrive sur la plage se voit offrir une glace !» Elle lui fit un clin d'œil et commença à nager. Elle était prévoyante, elle prit de l'avance car elle savait qu'elle n'avait aucune chance de gagner contre lui. Il était beaucoup plus sportif qu'elle, et avait de plus longues jambes, ça aidait beaucoup, même si on s'en doutait pas vraiment.

A peine avait-elle parcouru vingt mètres qu'elle était déjà essoufflée, elle était allée trop vite pour son corps, pour son endurance, pas habitué à des courses à la nage. Il fallait dire que ça faisait déjà un moment qu'elle n'avait pas fait une course. La dernière remontait à celle qu'elle avait faite au lycée pour une note de sport. Oui, ça faisait bien dix ans maintenant. Ahlala, tout ça se perdait bien vite. En même temps, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de nager ses derniers temps, où alors que très peu de temps. D'ailleurs, elle n'avait jamais passé autant de temps dans l'eau, elle ne s'était jamais senti aussi bien en compagnie d'un homme et comme ils s'amusaient ensemble, ça la faisait rire, mais elle trouvait ça aussi un peu cliché et stéréotypé. Enfin bon, elle n'allait pas se plaindre, elle aurait pu tomber sur un mec bien moins beau et beaucoup plus pénible.

Alors qu'elle nageait, elle regarda derrière elle, Jake n'était qu'à quelques mètres derrière elle, il allait vite la rattraper, d'autant plus qu'elle nageait plus vraiment très bien, trop fatiguée pour continuer l'effort. Car là, les paroles que Jake avaient prononcé plus tôt étaient réelles, elle était vraiment fatiguée.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Lun 19 Juil - 11:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Jeu 8 Juil - 3:57


    Jake adorait le rire de Tallulah qui ressemblait plus à un rire d'enfant qu'autre chose. La plupart du temps, lorsqu'elle se mettait à rire, Jake souriait à son tour, non pas pour la dernière blague qu'il avait sortit mais pour le rire de Tallulah. Une nouvelle fois, il se mit à sourire, elle se détacha ensuite de son emprise puis regarda la plage avant de le défier d'arriver le premier en échange d'une glace. Pour être honnête la récompense qui l'attendait au retour ne l'intéressait pas plus que ça, c'était le fait de jouer comme des ados qui l'amusait plus.
    Jake & Tallulah étaient tout deux de vrais bosseurs, ils passaient beaucoup de temps à travailler, beaucoup moins à s'amuser, Jake réalisa d'ailleurs que la plupart du temps, lorsqu'il s'amusait le plus, il se trouvait avec Tallulah. Elle se mit à nager la première très rapidement vers la plage. Jake ne la suivit pas tout de suite, malgré tout, il savait d'avance qu'il la rattraperait, voir dépasserait, très facilement. Après quelques secondes, il la suivit, pour lui, il semblait nager plutôt normalement enfin tranquillement, d'un point de vue extérieur, il nageait très vite.

    Quelques secondes plus tard, il remarqua que Tallulah ralentissait et nageait de moins en moins bien, il s'approchait d'elle peu à peu puis finalement, lorsqu'il fut à un peu moins d'un mètre d'elle, il la prit par la taille puis la souleva pour l'asseoir sur ses épaules, apparemment, elle ne s'y attendait pas vraiment, mais gentleman comme il était, il n'allait tout de même pas la laisser derrière lui pour avoir sa glace. Il prit un ton plus serein et sérieux tout à la fois amusé puis ajouta :

      « Ne t’inquiètes pas Tal’, Superman est là pour te sauver ! »

    Il laissa échapper un rire avant de se remettre à nager, cette fois-ci avec Tallulah sur ses épaules. Le poids de Tallulah ne changeait rien à la vitesse de Jake pour nager, il nageait évidemment différemment mais toujours aussi vite.
    Finalement, après quelques mètres, il toucha enfin pieds ce qui ne l'empêcha pas pour autant de laisser Tallulah descendre... De plus, elle ne touchait surement pas encore elle.
    Bref, il avança encore plus puis porta finalement Tallulah par la taille pour la reposer au sol en face de lui pensant certainement qu'il serait étrange de la laisser sur ses épaules devant toutes les personnes présentes sur la plage :

      « Mademoiselle peut descendre de son carrosse maintenant. » dit-il souriant.

    Ils avancèrent ensemble puis Jake lui proposa :

      « Etant donné qu'on est arrivé ensemble aux mêmes moments je te propose qu'on s'achète tout les deux une glace, ça te va ? »

    Il ne lui laissait pas vraiment le choix de dire non à vrai dire, mais bon, après la réponse positive de la blondinette, ils se mirent tout deux à avancer vers le marchand de glace au bout de la plage. Ils ne se touchaient absolument pas pourtant Jake était tenté de la prendre par la main, comme signe d’affection mais également pour « marquer son territoire » disons face aux autres hommes qui pouvaient avoir tendance à tourner la tête au passage de Tallulah. Mais quelque chose l’empêchait de le faire : après tout, ils avaient décidé d’avoir une relation plus libre donc il n'avait pas besoin de marquer son territoire ou quoi que ce soit, elle avait le droit d'aller voir ailleurs comme lui, qui d'ailleurs ne se gênait pas de le faire. Pourtant, il détestait le fait qu'elle aussi avait ces droits, il voulait avoir l'exclusivité de passer du temps avec elle. Et puis qui sait, peut être qu'aujourd’hui, ils jouaient tous deux ensembles dans l'eau et que demain, elle referait la même chose avec un autre homme. Cette pensée déplaisait au jeune homme, il n'aimait pas ça, jaloux comme il était, il ne supportait pas les regards des autres sur elle. Ils continuaient leur chemin, lorsqu'un jeune pervers d'une vingtaine d'années se mit à mater carrément Tallulah, comme un animal ayant trouvé de la bonne viande, sous les yeux de Jake, bavant presque devant le corps parfait de la jeune femme et remarquant probablement que Jake & Tallulah marchaient chacun de leur coté... Il se permettait même de siffler au passage de Tallulah. A ce moment là, Jake sentit la colère monter en lui, siffler en voyant SA petite amie devant lui ? Peu importe les règles de leur relation, ça ne plaisait pas du tout à Jake. Il ne put s'empêcher d'entourer les épaules de Tallulah de son bras fixant le jeune homme, qui avait le regard un peu trop insistant encore vers Tallulah mais qui tourna la tête vers Jake lorsqu'il remarqua son geste. Le regard de Jake en disait long, il le fixait d'un air de dire « Regardes ailleurs si tu ne veux pas que je te refasse ta face » en quelques sortes... prêt à lui foutre un coup de poing dans la figure à tout moment.

    Ils arrivèrent enfin au marchand de glace et ce n'est qu'à ce moment là que Jake remarqua que Tallulah n'avait pas l'air d'avoir apprécié son geste, ils s'arrêtèrent de marcher. Elle le regardait d'un air insistant que Jake donnerait tout pour déchiffrer. Il ne savait pas vraiment comment elle avait prit ce geste protecteur et affectif envers elle, lui-même ne savait pas vraiment pourquoi il l'avait fait exactement.
    Au fond, il n'avait pas commit un crime, mais en vue de leurs restrictions au niveau de leur relation, ça n'allait pas. Il espérait qu'elle ne l'est pas très mal prit mais en même temps, il se disait que si elle le prenait normalement c'est que leur relation avait évolué, dans un sens que Jake ne savait pas s'il approuvait ou non...


Dernière édition par Jake A. Daniels le Lun 19 Juil - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Mar 13 Juil - 2:13

Alors qu'il arrivait à sa hauteur et que Tallulah était limite en train de couler, la jeune femme se sentit d'un coup plus légère, et c'était normal. Jake l'avait prise par la taille, l'avait soulevé et mise sur ses larges épaules. La jeune femme ne s'y attendait pas du tout et cria légèrement lorsqu'il l'empoigna avec force, juste avant de l'asseoir. Elle se mit à rire et il avancèrent jusqu'au bord, où il la posa à terre alors qu'ils étaient encore à l'eau, et c'était une très bonne idée, car bien que le ridicule ne tuait pas, à presque trente ans les deux, ils auraient eu l'air fins comme ça. Bref, comme un gentleman, il prononça une phrase tellement cliché que Tallulah en éclata de rire. «Les clichés ne nous vont pas vraiment !» Elle essora ses cheveux pour que l'eau s'échappe, elle détestait avoir les cheveux mouillés, qui coulaient dans le dos, c'était désagréable. Par contre, elle adorait les avoir juste humides, il séchaient alors naturellement et avaient ensuite une belle forme. Le jeune homme lui proposa qu'ils achètent tout les deux une glace, vu qu'ils étaient forcément arrivé en même temps. Elle acquiesça vivement et ils se dirigèrent alors vers le marchand de glace, qui se trouvait à quelques dizaines de mètres de l'endroit où ils étaient actuellement. Passant une main dans ses cheveux, elle observa les gens autour d'elle. Il y avait des enfants construisant des châteaux de sable, des adolescents jouant au volley, des adultes lisant sous l'ombre d'un parasol, bref c'était toute une vie qui s'étalait sur quelques mètres de sable. Alors qu'ils se rapprochaient de plus en plus du marchand de glace, Jake vint entourer les épaules frêles de la jeunes femmes de son bras puissant. Surprise elle le regarda et le vit qui lançait un regard noir et reprochant à un homme qui apparemment regardait un peu trop Tallulah. Alors ça c'était la meilleure ! Elle ne savait pas ce qu'il lui avait pris de faire ça, pourtant ils avaient été très clairs sur leur relation, ce n'était pas exclusif ni pour l'un ni pour l'autre, et chacun pouvait aller voir ailleurs. Tallulah ne se gênait pas, elle le disait, et Jake non plus. Alors pourquoi un regard trop insistant d'un type qu'elle ne reverrait jamais avait-il mis Jake dans tous ses états ? Elle l'ignorait mais ça l'agaçait. Beaucoup de filles bavaient devant lui et Tallulah ne disait rien. Ils avaient tous les droits, ils se l'étaient dit, très clairement, alors pourquoi ? La jeune femme se racla la gorge, alors qu'ils arrivèrent devant le marchand, où une file d'attente s'était formée. Jake du percevoir le signe de son agacement car il l'interrogea en quelques sortes du regard, tandis qu'elle, ses yeux s'assombrissaient légèrement, chose qui arrivait à chaque fois qu'elle était agacée où en colère. En l'occurrence elle était agacée. La jeune femme croisa les bras et soupira fortement, avant de tourner son regard vers les yeux verts du jeune homme qui lui faisait face. «C'est quoi le problème Jake ? Tout à l'heure je comprenais que des ados qui me matent t'agaces, mais là c'est quoi le problème ?» Sa voix était légèrement plus rauque qu'à l'habituel, encore un signe d'un bouillonnement intérieur. Elle secoua la tête négativement, comme si la situation la dépassait et qu'elle n'arrivait plus à gérer. Elle ne comprenait tout simplement pas, et en plus, elle ne voulait pas se disputer maintenant avec lui, mais il fallait mettre les choses au clair très vite. Elle ne savait même pas si lui comprenait son geste. Est-ce que c'était une façon à lui de demander à Tallulah d'aller plus loin, ou alors est-ce qu'elle était pour lui un objet qu'il ne fallait pas partager ?

Il allait falloir qu'ils parlent. Ça allait être de vive voix, mais au moins, ça mettrais les choses au point. «Ce type je ne le reverrais jamais, et je n'ai interdit personne de me regarder, même avec insistance. Est-ce qu'au moins tu as remarqué toutes les filles qui t'observes du coin de l'œil, et de haut en bas ? Moi je les ai vu et ce n'est pas pour autant que j'en fais tout un cirque !» Là, elle avait limite crié et avait accompagné ses paroles de grands gestes très explicites. Les gens qui les suivaient, ainsi que ceux devant eux la dévisageait bizarrement. Elle lança des coups d'œils agacés à tout le monde, elle n'en avait rien à faire qu'ils entendent toute sa vie amoureuse ou sexuelle. Elle voulait juste avoir une explication claire avec Jake. Point. Elle se calma quelque peu et dit «Finalement, la conversation qu'on a commencé tout à l'heure aurait peut-être été bénéfique. On aurait du continuer.» Elle faisait bien sur allusion à la question de Jake, la fameuse question du comment elle le qualifierait devant des proches. Après tout, elle, elle ne savait pas comme il la considérait vraiment. Tout en parlant, ils avaient avancé vers le marchand et ils étaient à présent devant un choix difficile. Quel parfum choisir ? Pour Tallulah, c'était clair, c'était fraise. Le marchand lui donna sa glace et elle paya, avant de s'éloigner vite, bientôt rejointe par Jake. Elle était toujours agacée, voir énervée à ce stade. «On met les choses au clair maintenant où on attend encore de se faire souffrir ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Mer 14 Juil - 20:57


    Après la première phrase de Tallulah, il ne fallait pas être un géni pour en déduire qu’elle n’était pas contente de la réaction de Jake.
    C’est quoi le problème de Jake ? Très bonne question, il se contenta de baisser la tête la secouant à son tour. Bien sûr que n’importe qui avait le droit de la regarder tant qu’elle le voulait mais Jake, lui, ne le voulait pas, pourquoi ? Il ne le savait pas vraiment, il ne le voulait pas, c’est tout ce qu’il savait. A ce moment précis, il se demandait ce qu’il devrait dire ou faire mais rien ne lui vint à l’esprit.

    Elle leva la voix et se mit à faire de grands gestes. D’autres personnes sur la plage se mirent également à écouter la conversation mais Jake s’en moquait, il la regardait sans rien dire, pendant quelques temps, il eut l’impression qu’un long silence avait prit place, c’était limite il n’entendait plus Tallulah, il se remettait en question… Oui, il ne veut pas que Tallulah tombe amoureuse de lui réellement, mais en même temps il se demandait pourquoi il avait besoin de la protéger, de l’avoir seulement pour lui, de l’embrasser, de lui dire des mots doux… Techniquement, ça n’avait pas de sens, ils ressemblaient beaucoup trop à un couple, un vrai.

    Elle poursuivait son monologue à propos des filles qui l’observaient lui aussi alors que Jake se disait qu’il devait dire ou faire quelque chose rapidement, quoi que ce soit qui aurait fait comprendre à Tallulah que ses intentions étaient bonnes et qu’il était tout simplement perdu, qu’il ne savait pas pourquoi il avait besoin d’elle mais il ne disait rien du tout, se contentant de la regarder d’un air ressemblant assez à un enfant se faisant gronder.

    Finalement, ils arrivèrent au marchand de glace, elle commanda puis s’en alla, le marchand de glace demanda à Jake ce qu’il voulait comme parfum, Jake se contenta de secouer la tête puis de suivre Tallulah, il n’était plus trop d’humeur à manger une glace à vrai dire.

    Depuis le début de leur dispute, Jake n’avait pas ouvert à un seul moment la bouche pour essayer de s’expliquer, mais au moment où Tallulah posa cette question, Jake n’avait plus réellement le choix, il la regarda plutôt surpris par les mots qu’elle avait employé plus particulièrement un mot « souffrir », ils avaient justement décidé d’être un couple non-officiel pour éviter de souffrir. Comme l’a toujours pensé Jake, lorsqu’une relation commençait à devenir réelle, les disputes, les jalousies et toutes ces petites choses qui vous pourrissent la vie arrivaient en même temps. Ce n’est que maintenant que Jake réalisait que leur relation avait changé, sans même qu’ils ne le sachent. Il prit quelques secondes de pause avant de répondre cherchant les bons mots, puis finalement, il répliqua sereinement cherchant à calmer Tallulah :

      « Depuis le début de notre relation, on avait décidé qu’il n’y aurait ni jalousie, ni petit ami/petite amie, ni disputes, ni souffrances et encore moins de l’amour. Sincèrement, ça m’allait parfaitement, j’avais pas du tout de problèmes avec ça, ça m’arrangeait même. C’était exactement ce que je cherchais. » Il marqua une pause cherchant une nouvelle fois ses mots pour s’expliquer le mieux possible. « Aujourd’hui, je sais plus exactement ce que je veux. Je dis pas que je suis fou amoureux de toi ou quoi que ce soit, pas du tout. C’est juste qu’on passe de bons moments ensemble et que même si on est pas vraiment en couple… j’aime passer du temps avec toi et je pense que toi aussi, mais tu ne le vois apparemment pas de la même manière que moi. Ta réaction me rassure mais m’attriste aussi. Bien sûr, tu fais ce que tu veux, tu peux aller maintenant, tout de suite, sauter dans les bras de ce mec, j’ai pas le droit de t’en empêcher mais je le voudrais. Ne me demandes pas pourquoi je pourrais même pas te donner une vraie réponse. »

    N’étant absolument pas du genre à s’ouvrir aux autres, Jake avait fait un effort incroyable pour avouer tout ça à Tallulah. Cela faisait plusieurs années qu’il n’avait pas été aussi sincère envers quelqu’un. Il n’avait jamais été aussi honnête avec Tallulah, il avait toujours fuit toutes questions pouvant toucher les mots « sentiments », « amour » ou « sincérité ».
    Mais aujourd’hui, il se disait qu’il était temps qu’elle sache qu’il ne savait plus réellement où il en était dans leur relation, après tout, ils étaient tout de même un couple même si c’est seulement occasionnellement. Il hésita quelques temps avant d’ajouter dans un soupir :

      « Maintenant que c’est dit, si tu veux plus qu’on se voit, je comprendrai totalement. »

    C’était bien la conversation la plus sérieuse qu’il n’ait jamais eut depuis très longtemps et il était assez surprit que celle-ci se déroule avec Tallulah.


Dernière édition par Jake A. Daniels le Lun 19 Juil - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Dim 18 Juil - 21:10

Comment avait-elle pu croire que tout serait différent ? Un couple reste un couple, avec tout ce qui va avec. Les disputes, les histoires de jalousie, tout ça. Tout ce qui était futile, tout ce qui vous faisait perdre votre temps, tout ça pouvais même vous faire perdre votre amour. Et avec le désastre du mariage de ses parents, Tallulah les avaient vu souffrir et elle ne l'avait pas supporté, et surtout, elle ne voulait pas que ça lui arrive à elle. Si un jour elle se mariait, ce serait avec une personne la comprenant, qui la faisait aussi rire et avec qui elle passait des bons moments. Jake rassemblait ces points-là, et il avait beaucoup plus. Il était charmant, beau, drôle, protecteur, tout ce qu'une femme pouvait désirer. Elle ne savait pas ce qu'elle ressentait pour lui, de l'amour et de l'amitié, une très forte attirance, tout ça mélangé, ça lui faisait perdre la tête, ça la rendait dingue de ne pas savoir, de ne pas pouvoir dire si oui ou non elle était amoureuse. Elle ne l'était pas entièrement, mais elle ne cachait pas non plus qu'elle n'avait pas des sentiments pour le jeune homme. Seulement elle avait tellement peur de souffrir que rien que le fait de penser qu'elle ne pourrait plus se passer de sa présence quotidienne l'effrayait, elle ne voulait pas être dépendante d'un garçon, elle aimait beaucoup trop sa liberté. Alors lorsqu'ils avaient décidé de commencer une relation libre, ce qui d'ailleurs n'était pas très explicite, ils avaient cru que ça en resterait là. Des bons moments, des baisers volés par-ci par-là. Seulement, avaient-ils conçus une seule fois que leurs sentiments pouvaient changer ? Non, apparemment, ils avaient omis de penser à tout ça, et voilà où ça les menaient: ils étaient en train de se disputer pour un geste en plein milieu de la plage. Tallulah trouvait la situation ridicule, mais il fallait que les choses s'éclaircissent entre eux, sinon ils n'y arriveraient jamais.

La jeune femme avait prononcé des mots qui n'étaient pas vraiment appropriés, comme le fait qu'ils fallait qu'ils prennent une décision car ils souffraient. Le mot souffrir n'était pas juste ici, car c'est vrai, ils ne souffraient pas. Ils pouvaient tous les deux aller fricoter avec d'autres, ils n'avaient pas de contraintes, ils étaient libres, et ça leur allaient. Seulement, elle ne savait même pas pourquoi elle avait prononcer le mot, peut-être la colère, l'agacement. Mais maintenant c'était trop tard... A sa grande surprise, Jake répondit à ces mots calmement, comme s'il s'attendait à ce que Tallulah réagisse de cette manière après son geste trop possessif. Il lui répondit par une tirade, il lui disait que leur relation était parfaite, que ça lui convenait, mais qu'aujourd'hui, il ne savait plus. Elle se sentait rassurée d'un côté, elle n'était pas la seule à se poser des questions sur eux. Elle ne dit rien, à vrai dire elle ne savait pas quoi dire, et les mots étaient inutiles, il avait tout dit, ils pensaient la même chose les deux. Pourtant, lorsque Jake lui dit, pour clore son petit discours, que si elle ne voulait plus qu'ils se voient, il comprendrait, elle ne pu retenir une larme. Une simple larme qui pouvait cependant dire tant de chose. Une trainé limpide sur ses joues rosies par le soleil australien. Elle s'empressa de la sécher en passant la main sur sa joue et plongea ses yeux dans les iris verts de Jake. Elle s'y noya quelques instants et secoua la tête négativement. «Je suis complétement perdue aussi. Tu sais, j'essaie de ne pas faire toutes les erreurs qu'on fait mes parents, car de voir où ça les a mené, ça me fend le cœur, et je ne veux pas qu'il m'arrive la même chose. J'ai peur de ce que je peux ressentir, j'ai toujours refuser d'avouer mes sentiments pour quelqu'un, mais avec toi... Je me sens sereine, comme si rien ne pouvait m'atteindre, et je ne sais plus quoi penser de notre relation. Ça ne tiendrait qu'à moi j'aimerais surement aller plus loin, mais tu es là aussi. Quoiqu'il en soit je ne veux pas qu'on arrête de se voir, car même si je le voulais, je ne pourrais pas me passer de ta présence.» dit-elle avec un léger sourire.

La jeune femme se dévoilait, se révélait au grand jour, et pas avec n'importe qui. La seule personne à qui elle confiait tout c'était Shantel, et voilà qu'elle se mettait à mettre son cœur à nu pour Jake. Il l'avait fait lui, elle lui devait bien ça. A présent, elle ne savait plus comment réagir, leur discution avait quand même jeté un froid, léger certes, mais tout de même. Elle passa une main dans ses cheveux, évitant le regard de Jake. La jeune femme ne savait plus du tout quoi dire, et elle avoue que Shantel aurait été d'une grande aide pour la conseiller, dans ce moment si... spécial de sa vie amoureuse. «Bien... je te propose quelque chose. C'est sans engagement bien sur. Je...» Elle ne savait pas comment formuler sa phrase. «Si on essayait de former un... un vrai couple ? Voir ce que ça fait, je... Nan oublies c'est stupide !» Elle agita la main dans un signe qui devait vouloir dire oublies tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Lun 19 Juil - 2:10

    Jake avait attendu avec impatience la réponse de Tallulah, qu’il essayait tant bien que mal de cacher. Finalement, une larme coula le long de la douce joue de Tallulah. Il devait l’avouer, il se sentait extrêmement mal à ce moment-là. Il détestait faire pleurer quelqu’un qui lui était cher, comme la plupart des gens sûrement, mais pour lui, c’était différent, surtout là, c’était Tallulah.
    S’il avait su que ce simple geste qu’il avait fait plutôt l’aurait fait pleurer, il n’aurait sûrement rien fait du tout. Tallulah était une femme forte et fière, la voir pleurer surtout par sa faute, lui donnait tout simplement envie de la prendre dans ses bras et de lui dire qu’il est désolé.
    Il ne fit rien de tout ça attendant toujours sa réponse, il préférait ne pas montrer un autre signe de « vrai » couple, tant qu’elle n’avait pas répondu.

    A vrai dire, il s’attendait à une réponse du type « Oui ce serait mieux qu’on arrête maintenant. » vu la réaction qu’elle avait eut plus tôt. Mais sa réponse fut tout autre. Elle lui avoua certaine chose qu’elle n’aurait sûrement jamais révélé à lui quelques mois plus tôt. Leur relation avait évolué, ils étaient plus proche et avaient maintenant chacun des sentiments l’un envers l’autre. Pourquoi ils ne sortent pas ensemble ? Car chacun a ses craintes de l’amour. Jake a eut une belle mésaventure avec son ex qui s’était envolé du jour au lendemain et son travail qui lui prenait une grande partie de sa vie comme Tallulah d’ailleurs, et elle avait aussi eut un sacré mauvais exemple avec ses parents. Ils avaient tout deux peur de tomber amoureux et de souffrir à nouveau, c’était ça tout le problème les empêchant d’être réellement ensemble.

    Le cœur de Jake fit un bond lorsqu’elle commença à parler d’aller plus loin. C’était effectivement pas du tout ce qu’il attendait comme réponse. Lorsqu’elle ajouta qu’elle ne pouvait se passer de sa présence, Jake se mit à sourire légèrement. Il aimait la sincérité dont elle faisait preuve à ce moment-là. Pour une fois depuis le début de leur relation, ils avaient une conversation réelle à propos de sentiments et d’avenir.
    Il ne savait pas trop quoi répondre à ça, à vrai dire, il ne savait même pas s’il devait répondre ou pas. Un silence s’était installé alors qu’il réfléchissait à ce qu’elle venait de dire : aller plus loin, elle n’attendait que de savoir si lui aussi le voulait.

    Finalement elle lui fit une proposition, une proposition énorme pour lui, on l’aurait demandé en mariage sa réaction aurait été la même, il sentait son cœur s’accélérer, il devait dire quelque chose, faire un choix. Elle tenta de retirer ce qu’elle venait de dire mais s’était trop tard, Jake réfléchissait déjà à vitesse grand V. Tallulah voulait effacer ce qu’elle venait de dire et Jake n’essaya pas de l’en empêcher préférant attendre quelques secondes pour avoir une réelle réponse à lui donner.
    Un nouveau silence avait prit place, cette fois-ci plus tendu.
    Jake prit un grand souffle et lui répondit enfin après plus d’une minute sans rien dire :

      « Je ne sais pas si ce serait vraiment une bonne idée… »

    Ca y est, il avait lâché la bombe et avait très vite remarqué qu’il venait de la blesser sérieusement, il poursuivit essayant de s’expliquer clairement :

      « Ecoutes, ça me plairait vraiment mais… Je ne sais pas si on est encore prêt pour ça, tu viens à peine de me crier dessus parce que j’ai voulu te protéger ou peu importe comment tu vois ça, comment ce sera si on est vraiment ensemble ? Je veux dire un couple, un vrai ? C’est différent, oui, mais je ne sais pas si… c’est vraiment ce que je veux. J’ai pas envie qu’on se dispute pour un rien, il y a pas deux jours j’étais en train de draguer une autre fille dans un bar, enfin, je veux pas te blesser, essaies de comprendre. »

    Il commençait à bafouer et se perdre dans ses mots. Il voulait dire trop de choses à la fois pour essayer de faire glisser plus facilement son refus mais il faisait tout l’inverse, il devenait maladroit dans ce qu’il disait. Il n’était pas sûr de vouloir être en couple, ni si elle aussi le voulait. Ca faisait un certain temps qu’il ne s’était pas fixé avec une seule personne, il avait peur de la blesser et de la perdre ensuite.
    Mais il fallait l’avouer, à ce moment précis, il ne savait pas s’il l’avait déjà perdu à partir de sa première phrase.


Dernière édition par Jake A. Daniels le Dim 22 Aoû - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Lun 19 Juil - 11:28

Face à sa dernière question, Tallulah n'attendait pas moins qu'une réponse négative, mais lorsque Jake prononça tous ces mots, tous ces mots qui lui faisait bien comprendre que ce n'était pas une bonne idée, ce fut un réel choc pour elle. Tallulah ne savait pas pourquoi ça lui faisait cet effet, pourquoi est-ce qu'elle était tant affecté, car elle le connaissait, elle savait pertinemment qu'il répondrait négativement, et il aurait fait le contraire, elle aurait pris peur et ça aurait été peut-être pire. Mais quelle idée lui avait pris pour sortir ces mots débiles, qui ne voulaient rien dire ni pour l'un ni pour l'autre ? A présent, elle se sentait vraiment mal, c'était de sa faute, elle avait lancé la perche, et tout ce qui lui revenait à la figure était sans doute mérité, elle avait cherché, elle avait trouvé. Jake n'était pas près, et ne le serait certainement pas avant encore longtemps. Alors qu'elle ne réagissait pas vraiment à ce qu'il avait dit, il se mit à parler, à dire que ça lui plairait mais qu'il n'était pas prêt, et qu'en plus il ne savait pas si c'était cela qu'il voulait vraiment. Il se mélangeait dans ses mots, il se perdait. Il termina sa phrase en demanda à Tallulah d'essayer de comprendre. «Ça va, arrête de te fatiguer, j'ai compris.» avait-elle lâché d'un ton brusque et sec, limite froid. Elle se tourna et commença à marcher vers leurs affaires, sa glace ayant quelque peu fondu sous le soleil et la chaleur. Elle en mangea un bout, mais écœurée, jeta le reste dans une poubelle, sous le regard médusé d'un petit garçon, qui n'avait surement pas du en avoir. Arrivant vers ses affaires, elle mit son chapeau sur sa tête, rangea sa serviette et prit son sac de plage. Jake était là, qui la regardait. «J'ai vingt-cinq ans maintenant, j'ai aussi des rêves de gamines, comme avoir des enfants, une belle maison, un chien, un mari. Je pensais avoir trouvé l'homme qui me ferait vivre tout ça, mais apparemment je me suis trompée.»

Et voilà qu'elle lui sortait le topo sur la famille parfaite et qu'elle faisait culpabiliser le jeune homme. Elle était vraiment stupide, et plus que perdu, car tout ce qu'elle lui avait dit quelque temps auparavant contredisait tout ça. A présent, elle voulait le laisser quelques jours, pour qu'ils réfléchissent chacun de leur côté, à tout ça. Cette dispute qui n'avait pas lieu d'être, mais qui pourtant était si importante, du moins pour Tallulah, car oui, elle y avait vraiment cru, que Jake pourrait être le père de ses enfants, dans quelques années. Regardant ses pieds, la jeune femme releva enfin la tête vers le jeune homme. «Je ne changerais pas d'avis, tu comptes beaucoup pour moi et je ne veux pas qu'on arrête de se voir... mais je pense que finalement ce serait bien qu'on fasse "une pause" pour... réfléchir à tout ça.»

Elle esquissa un léger sourire, qui se voulait plus confiant qu'autre chose, mais qui cachait tellement de choses. Elle se faisait du mal, car elle était à quatre-vingt pour cent certaine qu'il accepterait, et ça la ferait flancher encore un peu plus. Les vingt pour cent qui restaient étaient un mince, un infime espoir, un grain de sable sur cette plage, qu'il change d'avis. C'était beau de rêver, oui, bien beau, seulement elle ne voulait pas plus se prendre la tête avec lui. Il est bien loin le temps où ils se disaient que leur relation était bien, car ils ne se disputaient jamais, n'avaient aucune jalousie, et pourtant, c'était bien Jake qui avait montré sa jalousie. Quoique là elle ne savait pas si c'était de la jalousie où de la possessivité, mais ça l'avait blessé, car il lui faisait se faire des espoirs, et quand une fille se fait des espoirs, c'est mauvais, pour l'un et l'autre.

Maintenant qu'elle avait toutes ses affaires dans les bras, elle voulait partir, et aller s'enfermer chez elle, seulement ses pieds ne voulaient pas bouger, où alors s'était Tallulah qui ne voulait pas partir, malgré tout. Partir c'était laisser tout derrière soit, le laisser lui. Lui tout entier. Elle rit intérieurement, mais de façon ironique, car elle se rendit compte qu'il lui manquait déjà, alors qu'elle n'avait pas bougé d'un seul millimètre. Et ça, était-ce de l'amour ? Elle ne pouvait pas savoir, ne voulait pas savoir, et ne voulait pas ressentir ça. Elle avait eu l'exemple de ses parents, et celui de Shantel, qui elle avait eu un enfant en plus d'avoir perdu son petit-ami. Ne tombez jamais amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Lun 19 Juil - 22:16

    Lorsque Tallulah lui demanda d’arrêter, le ton qu’elle avait prit avait donné la couleur, ça ne lui avait pas plut.. et ça n’étonnait pas tellement Jake en fait.
    Elle s’éloigna juste après prenant ses affaires pour partir, Jake s’approcha à son tour un peu plus, restant tout de même à une certaine distance ne sachant plus vraiment quoi faire, il paniquait, qu’est-ce qu’il était censé dire ?
    S’il ne disait rien du tout, elle en déduirait qu’il n’en avait rien à faire et qu’il n’éprouvait réellement rien pour elle…
    Elle poursuivit parlant de son âge comme quoi il était temps qu’elle est une famille et tout le tralala habituel, Jake n’y croyait pas ses oreilles, elle avait pensé à une famille ? Même à un chien ? Et que Jake aurait été le mari et père aimant ? Wow, Jake n’était pas allé si loin, ça ne lui avait même pas éffleuré l’esprit. Le mariage était bien loin pour lui, à des kilomètres, des enfants ? Un jour peut être, dans quelques années… Jake n’y songeait pas du tout, n’avait jamais imaginé vivre ainsi. Déjà que son présent était difficile si en plus, il devait se casser la tête à penser à l’avenir… mais maintenant qu’elle en parlait, il imagina pendant quelques secondes à quoi ressemblerait leur vie, une grande maison avec un immense jardin, un bon gros chien, des enfants courant partout dans la maison, quand il était petit Jake disait qu’il voulait autant d’enfant que de joueurs dans les équipes de football, quand même pas autant, mais quelques uns… et enfin Tallulah, radieuse comme toujours, ils seraient ensemble et heureux.
    Tout ceci s’effaça rapidement de son esprit lorsqu’il repensa à ce qu’elle venait de dire, elle s’était trompée apparement. Est-ce que Jake avait changé d’avis ? Pas vraiment. Mais il comptait changer d’avis plus tard, dans quelques mois plus ou moins, peut être… certainement. Malheureusement, Tallulah semblait ne plus vouloir l’attendre… Et tout l’avenir qu’elle avait créée, s’évaporait peu à peu. Elle trouverait sûrement un autre homme avec qui le construire, Jake n’était pas le seul qui pouvait être cet épou qu’elle cherchait, il était même peut être le seul qui eut la stupidité de refuser une demande comme celle que lui avait faite Tallulah.

    Il se sentait maintenant coupable, coupable de l’avoir déçue de l’avoir fait croire à ce rêve qui lui paraît à lui impossible pour le moment, elle semblait y tenir et l’avoir réellement planifié.
    Elle ajouta ensuite qu’elle ne changerait pas d’avis ce qui rassura quelques peu Jake, mais poursuivit en parlant d’une « pause ». Une pause ? Une pause dans un couple ? Jamais bon signe. Généralement, les couples qui faisaient des « pauses » ne volaient pas très haut. Leur pause pouvait même durer très très longtemps, leur couple ne redémarrerait jamais. Jake ne voulait pas la perdre, il tenait à elle et voulait tout garder d’elle, il ne supporterait pas de ne plus du tout la voir.
    Il secoua la tête ne voulant pas accepter sa nouvelle proposition finalement, il s’approcha d’elle se trouvant maintenant à une trentaine de centimètres d’elle :

      « Une pause ? Nous ? Faire une pause ? Sérieusement ? Tallulah me sort pas les trucs pourris qu’inventent les vieux couples qui valent rien, si on fait une pause, jamais on ne se remettra ensemble, on essayera peut être mais ça ne marcherait pas et tu le sais très bien au fond de toi. Une pause, c’est comme gâché tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant. C’est comme si tu aimais quelqu’un et que d’un coup tu arrêtais de l’aimer comme ça du jour au lendemain, je ne veux pas ça, je ne veux pas qu’on devienne comme ça. » Il posa ses mains sur les épaules de Tallulah et la regarda droit dans les yeux, parlant très vite, « Ecoutes, je sais que tu veux avancer, avoir une famille, vivre le parfait amour, mais je ne sais pas si je suis l’homme qui pourrait t’offrir ça. Par « je ne sais pas » ce n’est pas que je ne veux pas, ce n’est pas que ça ne pourrait pas arriver, ça peut complètement arriver, sincèrement, je dis pas ça comme ça pour que tu changes d’avis, c’est vrai, ça peut arriver, c’est juste que je ne suis pas sûr que ce soit le bon moment. Je sais que tu as beaucoup beaucoup attendu déjà que ce déclique arrive et que finalement on soit un vrai couple, qu’on se marie peut être, tout ce que tu veux. Mais le coup d’une « pause » ça ne marche pas pour moi, ça ne peut pas marcher, c’est oui ou non et par oui, ça ne signifit pas qu’on serait un vrai couple, parce que je sais que c’est ce que tu attends de moi, mais je n’ai pas changé d’avis sur ça, tu tiens à moi toi-même tu me le dis, et je tiens à toi énormément mais… je ne suis pas prêt pour ça. »

    Il recula d’un pas retirant ses mains des épaules de Tallulah réalisant que tout ce qu’il venait de dire n’avait pas de sens au fond, il parlait d’aimer, de famille, de mariage, il ne se rappelle même plus quand est-ce qu’était la dernière fois où il avait eut une vraie discussion à ce propos.
    Il regarda le sol s’en voulant affreusement d’avoir déçu voir blessé Tallulah. Il ajouta d’un ton beaucoup plus calme n’osant plus vraiment la regarder dans les yeux après avoir avoué mot pour mot qu’il n’était pas prêt :

      « Je suis vraiment désolé Tal. »

    Il leva les yeux vers elle cherchant à savoir ce qu’elle pensait à ce moment-là. Il ne le savait pas vraiment, il avait l’impression de perdre la tête, de devenir complètement fou, il n’aurait jamais imaginé ressentir une telle peine rien qu’à l’idée de se retrouver sans Tallulah.
    Il ajouta comme un dernier joker :

      « Je veux seulement que tu sois patiente encore quelques temps, je te promet… Tu n’imagines pas ce que je peux ressentir pour toi. »


Dernière édition par Jake A. Daniels le Sam 24 Juil - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Jeu 22 Juil - 1:47

Elle s'était caché tellement de choses, durant ces dernières années, réfutant ce qu'elle était vraiment au plus profond d'elle même, tout ça à cause de ses parents, de leur fichu histoire d'amour, et de tout ce qu'elle voyait ailleurs. Ces couples qui se déchiraient, se faisaient du mal, s'insultant même, alors qu'ils s'étaient aimés. Elle trouvait cela d'une extrême stupidité, qui reflétait le caractère des hommes et des femmes du vingt et unième siècle. Comment pouvait-on insulter son ex-femme, renier son ex-époux, après l'avoir aimé pendant quelques années ? Tallulah ne comprenait pas, elle ne comprenait pas tout ça, et elle ne voulait pas vivre la même situation, c'était donc pour cela que pendant près de sept ans elle avait tourné le dos à l'amour, faisant de ce sentiment quelque chose de futile, d'inutile à la vie, à sa vie. Oui, Tallulah avait tout simplement décidé de changer ce qu'elle était, et de devenir, d'essayer de devenir quelqu'un d'autre, une femme volage, extravertie, qui couchait avec le premier venu pour s'éclater, ne pas s'attacher et ne pas à avoir à faire comme elle était en train de faire avec Jake, c'est-à-dire se prendre la tête pour des choses qui ne paraissaient pas importantes pour certaines personnes, mais qui l'étaient extrêmement pour d'autre. Alors elle avait changé, volontairement ou pas, elle n'en savait rien, mais le divorce de ses parents avait créé un choc chez elle, et l'avait fait se méfier de tout. Des hommes, des sentiments, de l'attachement, de tout ce qui concernait l'amour. Lorsqu'elle avait rencontré Jake, elle pensait qu'ils seraient un homme parmi tant d'autres, avec qui elle passerait simplement du bon temps, mais au fil du temps, elle lui avait découvert d'autres attraits, d'autres que les hommes précédents n'avaient pas, et qui l'attirait amplement. Alors petit à petit, elle était redevenue la fille qu'elle était avant toutes ces histoires, la fille qui rêvait d'avoir une vie de famille parfaite, en bref. Et tout ça sans même qu'elle ne s'en rende compte. Ça la rendait un peu dingue, à cet instant même, qu'elle ne s'en soit pas aperçu avant, ça aurait évité bien des choses, par exemple, elle ne se serait pas attaché à Jake si elle avait su qu'il n'avait pas les même centres d'intérêt qu'elle en ce qui concernait la famille, et elle aurait alors passé son chemin. Seulement, voilà, par le destin, tout avait été différent, et peut-être était-ce fait exprès ?

A la grande surprise de la jeune femme, lorsqu'elle proposa à Jake de faire une pause, celui-ci sembla le prendre mal, comme si tout cela ne rimait à rien. Il lui rappela que toutes ces histoires étaient des conneries, que beaucoup des couples qui prétendaient faire ce genre de choses ne se relevaient pas, et se quittaient inévitablement, même s'ils essayaient de refaire tout ce qu'ils avaient mal fait auparavant. Il posa ensuite ses mains sur les épaules de la belle, et tout en la regardant dans les yeux, lui avoua que tout ce qu'elle avait dit auparavant était possible, avec lui, sauf qu'il n'était pas prêt, et qu'il ne savait même pas si il pouvait lui offrir ça. La jeune femme, elle, en était convaincue, mais elle ne dit rien, il ne fallait pas insister. Après cela il recula légèrement et regarda le sol. Tallulah fut peiné de le voir comme ça, il avait l'air de se sentir si coupable de ce qui arrivait que ça mettait la jeune femme affreusement mal à l'aise. Elle n'avait surtout pas voulu lui remettre la faute sur le dos, d'autant plus qu'elle s'était vraiment emballée. Ils ne se connaissaient pas vraiment, pas de là à construire quelque chose dans l'immédiat, mais comme l'avait dit le jeune homme, elle avait déjà assez attendu et souhaitait à présent faire quelque chose de sa vie sociale, quelque chose de concret, de précieux. Résultat de sa trop grande impatience, elle avait l'impression que l'infime espoir qu'elle avait s'émiettait petit à petit sous ses yeux, et ça lui était insupportable.

Son cœur battait la chamade, et elle avait du mal à respirer. Tout ce que lui avouait Jake lui faisait un drôle d'effet, comme si elle n'était plus habitué à recevoir tant d'attention, tant de paroles sérieuses. Ça ne lui était pas désagréable, seulement elle aurait voulu que tout se passe autrement, dans d'autres conditions. Et lorsqu'il lui dit qu'il était vraiment désolé, et qu'il lui demanda d'attendre encore quelques temps, car elle ne savait pas ce qu'il ressentait pour elle. Tallulah ne savait pas, c'était certain, mais elle imaginait, et pensait savoir. Trop attendrit et surtout surprise pour dire quoi que se soit, elle posa juste ses affaires à même le sol et s'approcha de Jake, plongeant ses yeux bleus dans ceux du policier. Elle passa une main dans ses cheveux, doucement. «Jake, c'est moi qui suis désolé. En ce moment, j'ai l'impression que tout m'échappes, et du coup je vais beaucoup trop vite, dans tout ce que je fais et entreprends.» Elle avait prononcé ses paroles calmement, comme pour rassurer le jeune homme, qui semblait vraiment gêné. Tallulah, malgré l'hésitation, l'enlaça tendrement. Toute la colère avait disparu, laissant place à ce qui était le plus présent dans leur relation la tendresse. «Je peux attendre, je me doute que tout ça doit te faire peur, te faire paniquer, ça doit sembler trop prématuré...» Elle lui sourit légèrement, essayant d'effacer sur le visage du brun, ce qui ressemblait à de l'inquiétude mélangé à de la tristesse. Elle se tourna vers l'étendue d'eau, le soleil se couchait à l'horizon, il devait pas être loin de dix-neuf heures, et la plage se vidait quelque peu. Beaucoup de touristes admiraient le coucher de l'astre de feu, au loin. Les bateaux, que l'on pouvait apercevoir, rentraient au port, et les restaurants, de l'autre côté de la digue, étaient déjà allumés depuis un bon moment, certainement et comme chaque été à Sydney, pleins de vacanciers dégustant les traditions locales. Tallulah se tourna à nouveau vers Jake, et avec un petit sourire, lui demanda «Je peux peut-être t'inviter à dîner chez moi. On serait beaucoup plus au calme qu'au restaurant.» Elle l'interrogea du regard, tout en reprenant ses affaires. Si ils devaient dîner ensemble, c'était certain qu'ils seraient beaucoup plus au calme chez Tallulah, car les restaurants étaient vraiment bondés à cette heure-ci, et puis un dîner au restaurant, ça faisait trop véritable couple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !» Sam 24 Juil - 0:54

    Jake ne savait plus quoi faire pour que sa belle ne l’abandonne pas. Pour une fois, il s’était réellement attaché à quelqu’un, il ne voulait absolument pas la perdre.
    Elle s’approcha alors de lui, puis le regarda intensément dans les yeux, ses magnifiques yeux bleus la rendaient encore plus radieuse qu’elle ne l’est déjà.
    Elle fit ensuite passé ses doigts dans les cheveux du jeune homme tentant de le rassurer, elle lui expliqua ensuite qu’elle était, elle aussi, désolée d’être allé beaucoup trop vite. A vrai dire, Jake n’était pas réellement d’accord sur ce qu’elle venait de dire mais s’il avait répondu que non c’était de sa faute, la conversation aurait put durer encore longtemps…
    Finalement, il se contenta de seulement hocher la tête puis fut assez surpris qu’elle l’avait par la suite enlacé, il avait hésité avant d’entourer ses bras autour de la petite femme à son tour.
    Il se sentait mieux, plus en confiance, rassuré et… aimé. Malgré ce qu’il venait de se passer, Jake restait inquiet de ce qu’il s’était passé quelques minutes plus tôt, il était impossible de faire comme si rien était arrivé, autant pour lui que pour elle.
    Il savait à présent qu’elle l’attendait et elle savait, elle, que tout ce qu’ils avaient tout deux imaginé comme avenir, pouvait arriver.
    Il ne répondit toujours rien à ce qu’elle continua d’expliquer, apparemment, elle avait bien remarqué que l’engagement dans un couple faisait quelques peu peur au jeune homme, il n’avait jamais été fixé avec une seule et unique femme, pourtant, il sentait que Tallulah lui donnait de plus en plus envie de l’être et de construire peu à peu une vraie vie de couple et une famille.
    Il garda ses bras autour de la jeune femme qui le regarda lui offrant un sourire, Jake le lui rendit, se sentant à présent tout bêtement : bien.

    Elle lui proposa alors de la suivre chez elle pour dîner. Pendant quelques secondes, Jake se demandait comment se passerait leur conversation s’il disait oui, est-ce qu’il serait tout de même gêné par ce qui s’était passé ici ? Ou allaient-ils tout simplement oublier ? Voir peut être s’engager entièrement ? Est-ce que Jake allait s’engager ? Pas ce soir, en tout cas, il ne le pense pas.
    Cependant, l’idée de se rendre chez elle, leur permettrait d’entièrement remettre les choses en place pour le bon fonctionnement de leur couple.
    De plus, autant Jake pouvait être un vrai gentleman, il fallait avouer qu’il se demandait aussi comment se terminerait la soirée… enfin, ok, il va chez elle, ils mangent, discutent, rient, s’embrassent… et ensuite ?
    Jake ne put s’empêcher de sourire légèrement se rendant compte que ses pensées n’étaient totalement pas adaptées à la situation actuelle et la discussion sérieuse qu’ils avaient eut.
    Il répondit enfin après un très court silence :

      « Bien sûr, pourquoi pas. Les restaurants sont trop bondés à ces heures-là de toute façon. »

    Il lui fit un sourire puis prit à son tour rapidement ses quelques affaires qu’ils avaient précédemment posées près de celles de Tallulah.
    Ils se mirent alors à marcher pour partir ensemble en direction de chez Tallulah.
    Sans même s’en rendre compte, Jake avait prit la main de Tallulah tout en marchant vers la ‘sortie’, il regardait tout simple le soleil se coucher et avait automatiquement prit la main de la belle blonde qui n’avait certainement pas manqué de le remarquer.
    Ils s’en allèrent alors de la plage, main dans la main, ensemble. Une bonne relation, une vraie relation s’était alors construite.


CLOTURE DU SUJET,
OUVERTURE PROCHAINE D'UN NOUVEAU DANS LES RESIDENCES.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !»

Revenir en haut Aller en bas

[T] Jake&Tallulah•• «Un peu d'amour et une glace à la fraise !»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COMMENCEMENT. :: Corbeille :: RP terminés-