AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 19 Sep - 22:28


JAKE&TALL'

«Just gonna stand there and watch me burn»

On ne pouvait pas dire que la semaine de Tallulah avait été de tout repos, et elle n'avait pas été franchement joyeuse non plus. D'abord, il avait fallu se remettre du soi-disant grand bal parfait et rêvé de tous. Mais bien sur. Si pour certains finir entre les mains de psychopathe était un rêve, pour d'autres c'était beaucoup moins drôle. Et Tallulah avait été une des nombreuses personnes à avoir été prises en otage, au Government House Castle. Malgré une belle gifle qui lui avait laissé un bleu, d'ailleurs, elle allait plutôt bien, physiquement. Mentalement, c'était une autre histoire... Chaque nuit depuis le bal, elle rêve, revoit les images, et n'arrive pas à oublier. Jamais elle n'aurait pensé être aussi choquée après un tel événement. Mais elle l'était. En plus de ça, elle a appris, il y a quelques jours, que Maxine était enceinte. Pas que ce n'était pas une bonne nouvelle, au contraire, mais sa meilleure amie avait des soucis de couple, était totalement perdue et la jeune femme ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour elle, ce qui était normal. Malgré tous ces évènements, elle n'en avait pas oublié Jake, loin de là. Il occupait même la majorité de ses pensées, surtout depuis le bal, où il n'avait pas hésité à la défendre lorsqu'on lui avait tapé dessus. Il tenait à elle, malgré tout, et c'était tout ce qui lui importait. Elle ne savait pas si elle était prête à lui pardonner l'histoire avec Ally-Jane, mais elle voulait faire des efforts, si lui en faisait aussi.

Tallulah voulait le voir, le remercier, lui parler, plonger les yeux dans les siens, être juste près de lui, même si elle ne savait pas où en était leur relation. Pour l'instant, un peu nul part, mais qu'importe. Juste lui parler, juste sentir son odeur suffirait certainement à l'aider à aller un peu mieux. Assise sur son canapé, elle regardait depuis déjà un long moment son téléphone portable qui était posé sur la table basse du salon, elle hésitait. L'appeler, lui demander si elle pouvait passer, ou alors lui demander de venir chez elle ? Où tout simplement ne rien faire, aller juste chez lui, au risque de trouver la porte fermée, ou alors de tomber sur sa sœur, ce que Tallulah ne voulait pas du tout. Personnellement, elle ne se voyait pas l'appeler et l'implorer pour qu'ils se voient, alors la deuxième solution était la meilleure. Avant de partir, elle étala un peu de font de teint sur son bleu et enfila un gilet.

Lincoln Crescent, appartement 41 3A, dans le même quartier que Tallulah. Et dire qu'ils n'habitaient qu'à quelques centaines de mètres l'un de l'autre... La jolie blonde monta rapidement les escaliers, et lorsqu'elle arriva devant la porte, l'hésitation qu'elle avait ressenti une demi-heure plus tôt revint, plus forte que jamais. Elle ferma les yeux, forma son poing et toqua doucement à la porte de l'appartement. Elle attendit une dizaine de secondes, lorsque la porte s'ouvrit. La jeune femme sourit légèrement.

«J'espérais que tu sois là.»


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 15 Jan - 19:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Lun 20 Sep - 18:06

    Cela faisait maintenant un peu moins d’une semaine que le fiasco du bal avait eut lieu. Lui qui était censé être une journée de rêve, un conte de fées, pour les inviter, s’est transformé en un cauchemar en une fraction de secondes. Personne n’avait imaginé l’horreur qui les attendait. Quand bien même Jake était policier et qu’il avait déjà été face à des situations dramatiques comme celle-ci, il n’avait jamais été victime d’une d’entre elles. C’était une grande première, et ce n’était pas vraiment prévu. Il n’avait rien prévu pour s’en protéger ou quoi que ce soit, ni arme, ni matériel pour se défendre… Il s’était sentit inutile, victime pour une fois.
    Qui plus est, beaucoup de ses proches s’étaient retrouvés dans le tas, entre Liam, Rosie, Ally-Jane et bien sûr Tallulah, il avait l’impression de n’avoir eut aucun contrôle pour protéger ceux qu’il aimait. Il avait beau avoir protégé Tallulah lorsque le criminel l’avait giflé et avoir manqué de se faire tirer dessus, ça ne lui était pas suffisant.
    Tallulah comptait plus que tout pour lui et il aurait voulu lui éviter ça, il aurait voulu la protéger plus que tout au monde et qu’elle n’ait pas à subir ça et le garder en mémoire toute sa vie mais il avait manqué à son travail une nouvelle fois.
    La plupart des survivants de ce drame s’en était sortit indemne, tout du moins physiquement. Un traumatisme était inévitable… Cependant pour Jake, ce n’était pas si différent des autres fois où il avait été face à des criminels, enfin en apparence, il ne semblait pas plus toucher qu’auparavant. Pourtant il garderait sûrement cet évènement dans sa tête éternellement et il n’est sûrement pas le seul.

    Le voilà alors, installé sur son canapé, les pieds levés sur sa table basse, une main derrière sa tête, l’autre tenant la télécommande de la télévision. Il changeait les chaînes toutes les dix secondes remarquant qu’il n’y avait vraiment rien à la télé le Lundi. Oui oui, un Lundi. Pourquoi est-ce qu’il ne travaillait pas ? Son chef lui avait laissé une semaine de repos depuis le bal pensant certainement que Jake avait besoin de prendre du recule et se reposer après un tel événement. Pourtant, Jake ne voulait qu’une chose : aller travailler. Son boulot lui permettait de s’évader de ses problèmes, penser à autres choses que ses erreurs, et puis Jake détestait n’avoir rien à faire, ses pensées se mêlaient souvent dans ces moments-là.
    Il arrêta de changer les chaînes au moment où il entendit le mot « bal » qu‘avait dit une journaliste d‘une chaîne locale.
    Il écouta quelques secondes ce qu’elle avait à dire au sujet du grand bal qui avait eut lieu à Sydney, puis il soupira. « Le cauchemar était terminé lorsque… » cette phrase le fit plutôt sourire. Le cauchemar était terminé ? Ah oui ? C’est bien les journalistes ça, toujours à croire qu’ils savent tout alors qu’ils sont les plus ignorants dans cette histoire. Plusieurs personnes ont eut et ont toujours du mal à se remettre de cet événement et les journalistes prétendent que c’est terminé ? Il soupira une nouvelle fois et lorsqu’il allait éteindre la télé, quelqu’un toqua à sa porte. Il mit un certain temps de réflexion avant de se lever pour ouvrir. Ca devait sûrement être Chelsea qui avait une nouvelle fois oublié ses clés.
    Il prit les clés de la table à l’entrée puis ouvrit la porte disant :

      « Chels ça fait la troisième fois cette sem-- »

    Il s’arrêta net remarquant que ce n’était pas sa sœur mais quelqu’un dont il n’attendait vraiment pas la visite.
    Il se racla la gorge à la réplique qu’elle lui donna puis il répondit après quelques secondes :

      « Tallulah… Je m’attendais pas à te voir par ici… »

    Il se sentit tout à coup mal à l‘aise face à elle, peut être même intimidé. Tallulah était la dernière personne qu‘il pensait voir toquer à sa porte :

      « Entre j‘t‘en prie. » lui dit-il reculant et lui laissant la place d‘entrer.

    Il la regarda marcher, un silence pesant s‘était installé entre les deux anciens petits amis pas vraiment petits amis… enfin quelque chose comme ça.
    Elle entra alors et se tourna vers lui, elle avait beau avoir essayé de le couvrir, le bleu du coup qu‘elle avait reçu lors du bal était toujours marqué sur son si clair visage.
    Jake sentit une nouvelle fois ce sentiment de culpabilité monté en lui en regardant le visage de Tallulah.
    Il répliqua alors dans un soupir :

      « Comment tu te sens ? »

    Question plutôt stupide vu les circonstances mais Jake s’inquiétait pour elle, il la connaissait que trop bien pour savoir que cette semaine a dut être difficile pour Tallulah et qu’elle ne s’était certainement pas encore remit de cette soirée…


Dernière édition par Jake A. Daniels le Dim 26 Sep - 0:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Lun 20 Sep - 19:55

Apparemment, il avait pris Tallulah pour sa sœur, chose qui fit sourire, intérieurement, la jeune femme. Elle connaissait Chelsea, ne l'aimait pas, et c'était réciproque. Enfin, elle l'aimait bien jusqu'à ce qu'elle lui dise que son histoire avec Jake n'était rien d'autre qu'une aventure sans lendemain, et qu'elle était une conquête de plus parmi tant d'autres. Depuis ce jour, elle la détestait, et moins elle la voyait, mieux elle se portait. Bien que Tallulah ne l'avouerait jamais, il fallait bien avouer que pour le moment, la petite sœur avait raison, l'histoire entre Jake et Tallulah ne se résumait à rien, mis à part des larmes et des cris. Mais bon, elle avait toujours de l'espoir. En ouvrant la porte, il eut visiblement l'air très surpris de la voir. D'ailleurs, elle même était surprise d'avoir fait le premier par, si l'on pouvait dire ça comme ça, pour venir le voir. Elle progressait, elle avait ravalé sa fierté. Parce qu'elle se sentait mal, parce qu'elle voulait le voir, et surtout parce qu'il lui manquait. Mais comment lui dire, comment aussi oublier ce qu'il avait fait ? Elle ne savait pas ce qu'il pensait. L'avait-il déjà oublié, ou alors voulait-il, comme elle, essayer de se faire pardonner, essayer de la retrouver ? Tant de questions auxquelles elle n'avait pas de réponses.

«J'espère que je ne te dérange pas.» fit-elle alors qu'il la laissait entrer dans son appartement.

Un silence tendu ce fit alors, mettant encore plus mal à l'aise les deux amoureux. La jeune femme ne se sentait pas très bien, elle en venait même à se demander si c'était finalement une bonne idée d'être venue. Se tournant vers lui, elle lui sourit légèrement. Un sourire qui disait beaucoup de choses. Elle l'aimait, il lui manquait, et elle était blessée. Moralement, psychologiquement, physiquement aussi, mais ça n'avait pas d'importance. Elle remarqua qu'il s'attardait sur son visage, surtout sur son bleu, près de son arcade. Il lui demanda alors comment elle allait, comment elle se sentait, avec un certain air d'impuissance. Elle soupira à son tour. Il s'en voulait, cela se lisait sur son visage, dans ses yeux, et il n'avait pas de quoi. Comme toutes les personnes présentes, il n'avait rien pu faire, il n'aurait pu rien faire, même s'il était flic. Il se retrouvait victime, comme tout le monde, et rien que le fait de l'avoir défendu, d'avoir limite risquer sa vie pour elle, ça la touchait énormément.

«Écoute... Je... ça va.»

Pas si bien que ça, mais tant pis. Elle ne voulait pas s'apitoyer sur son sort, elle voulait juste oublier. Tout. Il lui faudrait encore du temps pour se remettre de tout ça en plus de sa pseudo-rupture d'avec le jeune homme, mais elle y arriverait, comme elle était arrivé à plusieurs choses dans sa vie.

«Et toi ?» demanda t-elle.

La jeune femme n'avait qu'une envie, c'était éviter le sujet coûte que coûte, même si en parler lui ferait du bien, et certainement à lui aussi, mais ce n'était pas réellement le meilleur moyen pour essayer de remettre leur relation sur le droit chemin. Seulement, elle avait des remerciements à présenter.

«Je ne veux pas que tu te sentes coupable de quoi que ce soit. Cette gifle, je l'ai mérité, j'aurais du donner mon téléphone, mais tu me connais...»

Elle baissa les yeux et joignit ses mains, avant de les triturer, gêner d'avoir été aussi stupide pour un téléphone, un simple téléphone.

«Et merci.» ajouta t-elle en murmurant, plongeant ce coup-ci ces iris bleues océans dans les doux yeux verts émeraude du jeune homme.

Elle aurait voulu lui dire tellement d'autres choses, mais rien ne sortit. Ils étaient redevenus les adultes timides du début de leur relation, ceux qui ne savaient pas quoi dire pour ne pas blesser l'autre. Oh oui, elle aurait aimé dire plus qu'un simple merci, le serrer dans ses bras, l'embrasser même, lui montrer qu'elle ne lui en voulait plus, qu'au fond elle ne lui en avait jamais voulu, seulement c'était trop simple, trop facile, et la pudeur était plus forte que le reste. Elle n'oubliait pas les mots prononcés ce fameux jour au centre commercial, elle ne les oublierait certainement jamais, elle espérait juste que Jake en ferait de même.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Mer 22 Sep - 17:10

    La réponse qu’avait réussit à donner Tallulah à Jake sur sa question ne le rassura pas vraiment. Tallulah était bien trop sûre d’elle à sa connaissance pour prendre ce ton et se mêler dans ses mots pour répondre à une question aussi simple à première vue mais si dure à répondre parfois.
    Il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle lui demande la même question à son tour étant donné qu’il était censé aller parfaitement bien… plus ou moins… normalement.
    Il soupira puis lui dit d’un air faussement détendu, limite enjoué :

      « Oh mais moi ça va très bien t’inquiètes pas. »

    Il lui fit un léger sourire se voulant convaincant. Comme à son habitude, il cachait encore une fois que lui aussi n'allait pas très fort depuis le bal... Il finit par ajouter cette fois-ci plus sérieusement :

      « Ce qui compte pour moi, c’est que toi tu ailles bien. »

    Il soupira une nouvelle fois, se sentant une fois encore plus coupable que jamais de ne pas avoir su la protéger. D’autant plus qu’elle semblait elle-aussi se sentir stupide de ce qu’il s’était passé, elle le regarda alors les yeux dans les yeux le remerciant d’avoir essayé de la défendre face aux hommes armés.
    Il la regarda quelques secondes sans rien dire puis baissa la tête lâchant un petit rire :

      « Ne me remercie pas pour ça Tallulah, tu ne méritais pas cette gifle, et surtout pas pour un téléphone. J’aurais voulu faire les choses différemment Tal… »

    Il la regarda d’un air sincère puis poursuivit :

      « J’aurai du faire les choses différemment dès le début, dès le centre commercial… »

    Il avait enfin osé prononcer un mot en rapport avec leur vrai problème. A entendre Tallulah, il s’était douté qu’elle n’était pas très motivée à discuter de ça avec lui, pourtant ils devaient en discuter pour savoir où ils allaient. Etaient-ils encore ensemble ou non ? Comment tout ça allait se finir ?
    Il prit un grand souffle puis se lança :

      « Ecoutes Tal, je sais que tu n’as pas envie de parler de ça mais on ne peut pas rester comme ça, enfin pas toi et moi, pas nous. On n’est pas comme ça Tallulah, toi et moi, on était bien, on avait tout pour durer et j’ai fais une erreur.. Une très grosse erreur je le sais, mais, je ne voulais pas te perdre, je savais que ça ne passerait pas, enfin, moi si tu m’annonçais ça du jour au lendemain, je n’aurais certainement pas réagit de la bonne manière malgré tous les sentiments que j’éprouve pour toi. Je ne veux pas me disputer avec toi Tal, je veux retrouver ce qu’on avait, je veux retrouver ta confiance… Je veux être avec toi Tallulah. »

    Il avait prononcé sa dernière phrase d’un ton sincère et certain, il voulait lui faire comprendre qu’il tenait réellement à elle et que malgré tout ce qui a put se passer, il voulait la retrouver, qu’ils soient ensemble, qui sait peut être qu’il s’était trompé depuis le début et que les contes de fées existent vraiment ? Il voulait juste retrouver ce qu’il avait bêtement perdu : Tallulah.
    Il attendait patiemment de voir sa réaction avant de poursuivre, il se doutait qu’elle va lui parler de temps : qu’elle a besoin de temps, mais combien de temps ? Cela faisait maintenant deux semaines qu’ils n’avaient pas discuté, lui fallait-il encore plus de temps ? Jake ne sait pas combien de temps il lui faudra, mais il savait que peu importe le temps, ce qui comptait c’est qu’elle lui revienne un jour…
    Il aurait voulu la prendre dans ses bras, lui dire combien il l’aimait mais n’osa pas de peur d’être repoussé et d’aller beaucoup trop vite pour elle…
    Il la regardait maintenant d’un air peiné cherchant dans son regard une réponse à ce qu’il venait de dire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Mer 22 Sep - 21:57

On a tous des mots que l'on a besoin d'entendre, qui nous font du bien et qui nous rassure. Pour Tallulah, les mots de Jake étaient de ceux-là, de ceux qui rassurent, et qui vous conforte. Dans un choix, une décision, un espoir. Dès les premiers mots qu'il avait prononcé, elle s'était sentie faiblir. Elle ne l'était pas pourtant, mais avec Jake, elle changeait. Il l'avait changé. En bien. Elle n'était plus de celles qui sortaient tout le temps, qui changeaient de mecs comme de jupes. Non, elle n'était plus la Tallulah de vingt-cinq ans qui ne pensait qu'à elle, et à son plaisir, elle était devenue la Tallulah de vingt-cinq ans qui pensait à son avenir, tant professionnel que familial et qui avait de nouveau un espoir en l'amour, le vrai, celui que l'on ne trouve qu'une seule fois dans sa vie. Jake était-il celui qu'il fallait ? Jake était-il l'homme de sa vie, celui qui lui ferait vivre le bonheur ? Elle ne savait pas, mais elle était confiante. Seulement, tout ne pouvait pas être si facile... Il allait bien, mieux qu'elle du moins, et tout ce qu'il voulait, c'est que elle, elle aille bien. La jeune femme quitta les yeux du jeune homme pour les poser au loin, gênée. Lorsqu'elle lui dit qu'elle ne voulait pas qu'il se sente coupable, il émit un petit rire et la contredit, avant d'ajouter qu'il aurait du faire tout différemment, depuis le centre commercial. Là, elle plongea à nouveau ses yeux dans les siens, ne sachant quoi dire, ni quoi faire. Il avait juste prononcé les mots qui les menaient directement à leurs problèmes, au lieu exact où tout avait commencé, mais Tallulah n'avait pas vraiment envie d'en parler, ou plutôt elle ne voulait pas en parler, puisqu'elle redoutait ce moment où il faudrait dire ce qu'elle pensait, ce qu'elle ressentait. Elle était si perdue d'un côté, mais si sûre d'elle d'un autre. Perdue car elle ne savait quoi faire, lui pardonner aussi vite serait trop facile, trop simple, trop beau, et sûre d'elle, car elle savait pertinemment ce qu'elle ressentait pour lui. C'était quelque chose de fort, de dangereux, de magnifique, mais qui pouvait faire mal au moindre faux pas. Ne sachant toujours quoi dire, quoi répondre à ses paroles, il continua, et abaissa ses barrières. Elle n'avait pas envie de parler de ça, c'était bien vrai, mais c'était une nécessité, à présent, la situation dans laquelle ils étaient avait beaucoup trop durée. Il lui dit ensuite que ça ne pouvait pas terminer comme ça, car ils n'étaient pas comme ça justement, puis il ajouta qu'il avait fait une grosse erreur, et qu'il ne voulait pas la perdre. C'était certain, il avait fait un énorme erreur, mais le mal était fait et personne ne pouvait revenir en arrière. Il ne voulait pas se disputer avec elle, il voulait retrouver leur histoire, et surtout sa confiance. Il ajouta ensuite, simplement, qu'il voulait être avec elle. C'est à ce moment là qu'elle faiblit, qu'elle se rendait compte qu'il s'en voulait vraiment, et que malgré tout ce qu'elle avait pu penser, il tenait à elle, comme elle tenait à lui. C'était clair, elle ne savait carrément plus quoi dire. Elle ne pouvait pas dire quelque chose, elle ne pouvait pas donner de réponses à ses questions maintenant.

«Jake... Je n'ai pas cessé de penser ces deux dernières semaines, à toi, à moi, à nous, et puis à cet enfant que tu as quelque part, je ne sais où. Et puis tu n'es pas le seule fautif dans l'histoire, à mon avis Ally-Jane a voulu nous faire du mal en révélant tout au centre commercial. Car je ne doute pas une seconde, je sais que tu me l'aurais dit, je sais que tu cherchais juste le bon moment. Et sache aussi, je ne veux pas que tu doutes de mes sentiments. Ils sont sincères, je n'ai plus ressenti ça depuis des années. Tu m'apportes du bonheur, et de tout ce dont j'ai besoin. Je t'aime Jake.»

Elle s'avança tout près de lui et plongea ses pupilles dans les siennes. Elle prit une de ses mains dans la sienne et la serra très fort, tandis qu'elle lui disait :

«Je t'aime mais j'ai encore besoin de quelques temps. Quelques semaines, je ne te demande que ça.»


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Ven 24 Sep - 20:42

    Pendant quelques minutes, quelques courtes minutes, il avait l’impression que tout allait revenir à la normale ou presque. Pendant quelques instants, il avait eut l’impression que leur histoire allait reprendre… Il avait eut tort.
    Elle lui prit la main doucement et elle poursuivit détruisant tout espoir à Jake de la retrouver aujourd’hui. Il baissa la tête à sa phrase… Quelques semaines… Ce qu’elle venait de lui dire le fit penser à leur petite dispute sur la plage il y a quelques semaines où la question de la pause avait été mise en jeu, une pause, justement c’est exactement ce qu’ils font à ce moment précis : Une pause, une longue pause… La différence était qu’habituellement, la pause dans un couple est choisit à deux, ici, Jake ne veut qu’une chose : la retrouver…
    Mais, en même temps, il ne pouvait pas la forcer, il pouvait la comprendre ; il l’avait trahit, il a déjà de la chance qu’elle pense à se remettre avec lui après quelques semaines de pause…

    Il resta ainsi sans rien dire, la tête baissée, se reprochant une nouvelle fois son erreur.
    Finalement, il leva les yeux vers Tallulah et finit par hocher la tête en signe de réponse. Il ouvrit enfin la bouche et répondit alors :

      « Prends tout le temps qu’il te faudra… » dit-il dans un soupir.

    A vrai dire, il n’était pas vraiment content de sa réponse, même s’il essayait de le cacher , il n’avait pas le choix, il devait la comprendre.
    Il hésita avant de retirer sa main de la sienne sentant étrangement que s’ils commençaient à se toucher et à se dire qu’ils s’aimaient au même moment, il n’allait pas réussir à retenir son attirance et ses sentiments envers Tallulah.
    Sans aucune raison apparente, il expliqua :

      « Je connais Ally depuis très longtemps… Il y a 6 ans, on a.. commencé à sortir ensemble. On était bien ensemble, ça a duré deux ans… Tous nos amis nous comparaient au couple parfait, le couple qui ne se séparera jamais… et j’y croyais aussi. Je l’ai aimé. Elle était parfaite, elle arrivait à me changer, je n’avais jamais été aussi heureux depuis la mort de mes parents… Enfin, elle était tout pour moi. Elle a énormément compté. Et du jour au lendemain, elle était partit. Elle ne m’avait rien dit, n‘a pas essayé de me joindre, rien. Pendant 4 - longues - années, je n’avais eu aucune nouvelle d’elle. J’avais l’impression d’être seul au monde, j’étais complètement perdu, j’ai essayé de la retrouver, de la joindre, n’importe quoi, mais ses parents m’empêchaient d’avoir n’importe quelles informations à son sujet, ils me détestaient pour je ne sais quelle raison d’ailleurs mais ils étaient persuadé qu’Ally méritait beaucoup mieux…
      Il y a pas un mois, je l’ai revu et j’ai su les réelles raisons de son départ… Elle était enceinte et elle a fait adopté l’enfant à Paris, en France, sans me dire quoi que ce soit. J’ai un fils de 4ans à Paris qui n’a aucune idée de mon existence.
      Malgré toutes ces années, je ne peux pas m’empêcher de penser que si elle était resté ici, je serais sûrement marié et avec un enfant ou deux à ce moment précis. Mais c’est en me disant ça que je réalise ce que j’allais manquer : Toi. Tu es unique, tu es l’opposée d’Ally-Jane, tu es différente de toutes. Je t’aime plus que je n’ai jamais aimé Tallulah…
       »

    Etrangement, il avait sentit ses yeux s’embués, il avait envie de la prendre dans ses bras et de lui dire qu’il l’aimait et qu’il voulait vivre avec elle pour le restant de ses jours peut être.
    Il ajouta alors :

      « Je ne veux plus rien te cacher Tallulah, je veux qu’on soit ensemble oui, et je te laisse tout le temps qu’il te faudra pour décider si oui ou non tu veux l’être aussi, mais on ne pourra jamais avancer si je te cache encore des choses. »

    Il la regarda d’un air abattu puis baissa la tête s’attendant maintenant à n’importe quelle réponse de sa part : le pire comme le meilleur.
    Il s’était ouvert à elle et ce n’était d’ailleurs pas la première fois depuis le début de leur relation, oui, il avait aimé Ally et il pensait qu’il n’aimerait jamais quelqu’un plus qu’il ne l’a aimé ; Tallulah lui a montré qu’il avait tort.


Dernière édition par Jake A. Daniels le Jeu 7 Oct - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Ven 24 Sep - 23:30

Prends tout le temps qu'il te faudra. De simple mots qui laissaient sous-entendre qu'il l'attendrait, peu importe si elle avait besoin de une semaine, un mois ou plus. Elle le savait, il l'attendrait. Le jeune homme retira sa main de la sienne, et c'est à contre cœur qu'elle l'a laissa glisser. Il ne s'attendait surement pas à ce que la jeune femme, après sa déclaration, finisse par lui dire qu'elle avait besoin de temps. À vrai dire, elle ne savait pas de quoi elle avait besoin, elle avait juste simplement peur de l'avenir. Peur, c'était le mot.

Et alors, sans qu'elle ne demande quoi que se soit, il lui avait expliqué sa relation avec Ally-Jane et bien que la jeune femme savait qu'entre eux, ça n'avait pas été qu'une simple histoire, elle ne se doutait pas que Jake avait aimé si profondément son ex petite-amie et la mère de son enfant. Non, elle ne savait pas, et le fait que Jake parle d'elle comme ça ne la gênait pas, il en parlait au passé. Elle remarqua juste ça, qu'il en parlait au passé, et donc que tout entre eux, était terminé. Il lui parla de son fils aussi, qui était à Paris. Et là Tallulah avait du mal. En fait, elle réalisa que ce n'était pas le fait qu'il lui ai menti qui la gênait le plus, non, mais c'était de savoir qu'il avait déjà un fils, à des milliers de kilomètres de là, et qu'il n'était pas le leur, le sien. Elle avait du mal à s'y faire, mais elle n'avait pas le choix. Alors elle se décida à accepter, à tout accepter : la complexité de leur relation, et son fils. Celui qu'il avait avec Ally-Jane, et non avec elle. Ça lui faisait mal de se dire ça, mais elle savait qu'elle ferait tout pour lui, qu'elle irait même jusqu'à changer s'il lui demandait. Après cela, il lui avoua que si AJ était restée, il serait surement marié et père de famille comblé, mais qu'il aurait manqué Tallulah, qu'il considérait unique, et différente des autres.

«Je t’aime plus que je n’ai jamais aimé Tallulah…» finit-il par dire.

Les battements de son cœur se firent soudain beaucoup plus rapprochés et rapides dans sa poitrine. Il l'avait touché au plus profond de son être, elle ne savait pas s'il s'en rendait compte. Il l'avait touché, bouleversé. Cupidon avait réussi son coup, la flèche avait atteint son but. Le cœur de la jeune femme. Elle était bel et bien amoureuse, il n'y avait plus aucun doute, et jamais des mots ne l'avaient autant émue, à un tel point qu'à présent, elle en avait les larmes aux yeux.

Elle avait envie d'hurler comment elle l'aimait, envie de se coller à lui, de se sentir entouré par ses bras forts, de sentir son odeur sur son visage, envie de passer une main dans ses cheveux, envie de l'embrasser. Avant qu'elle n'ai pu dire quelque chose, il ajouta qu'il voulait être avec elle, qu'il lui laissait du temps, mais qu'ils ne pourraient jamais avancer si il lui cachait encore des choses. Les yeux de la blonde s'embuaient de larmes, elle ne trouvait pas les mots pour dire ce qu'elle ressentait.

«Jake...» finit-elle par dire.

Elle n'avait plus besoin de temps, elle savait que leur histoire était solide, que tout était arrangé, les mots de Jake avaient réussi à lui faire tout oublier. Elle le regarda longuement, cherchant quoi dire où quoi faire. Elle finit donc par hocher la tête et s'accrocha aux lèvres du jeune homme. Peut-être était-ce une bêtise de lui pardonner trop vite, mais il lui manquait trop. Surtout, elle l'aimait trop. Elle l'embrassa longuement, profitant du moment de retrouvailles.

«Tu m'as tellement manqué.»


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 26 Sep - 1:23

    La belle blonde prononça alors le nom de Jake dans un murmure.
    Celui-ci la regardait à présent dans ses yeux, il lui donnait le regard le plus sincère qu’il pouvait donner. Il ne savait pas ce qui allait suivre, mais le ton qu’elle avait prit en disant son nom lui donnait à nouveau espoir. Sa parole fut suivit d’un hochement de tête, Jake ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait dire par là, mais ça semblait être positif.
    Il eut confirmation lorsqu’elle posa ses lèvres contre les siennes dans un doux baiser amoureux. Jake savourait ce moment, ce baiser qu’il avait tant attendu, il n’imaginait pas qu’une personne pouvait lui faire ressentir ça, que quelqu’un pouvait le rendre si fou, fou d’amour. Il n’imaginait pas qu’un jour, il se confierait à quelqu’un comme Tallulah, qu’il l’aimerait plus que tout, qu’il rêverait d’un futur avec elle. Non, il n’imaginait pas qu’il vivait depuis si longtemps avec un vide si énorme en lui que Tallulah avait remplit.
    Il posa sa main à sa nuque allongeant encore plus ce baiser qu’il avait l’impression d’avoir pour la première fois.
    Ils détachèrent enfin leurs deux lèvres les unes des autres restant tout de même très proches semblant vouloir s’embrasser une nouvelle fois à tout moment.
    Tallulah prononça alors une phrase qui réchauffa le cœur de Jake, une phrase qu’il avait lui aussi ressentit, elle lui avait manquée plus que tout.
    Il finit alors par enrouler ses bras autour d’elle et l’enlacer doucement. Etrangement, il avait l’impression de retrouver quelque chose en lui qu’il avait perdu, son amour.
    Qui aurait imaginé qu’il ressentirait un tel sentiment envers Tallulah ? Qui les aurait vu à présent l’un dans les bras de l’autre s’aimant plus que jamais ? Qui aurait put imaginer que l’âme perdue qu’était Jake et la femme joueuse qu’était Tallulah allaient se retrouver indispensable l’un pour l’autre ? Certainement personne.
    Pourtant, Jake en était persuadé, ils étaient fait pour être ensemble et fait pour durer.
    La sentir contre lui le rendait fou de joie, il finit alors par la regarder à nouveau posant ses deux mains sur son visage pâle et il lui dit dans un souffle :

      « Je t’aime Tallulah. »


    Il posa ses lèvres contre les siennes puis continua :

      « Je pensais que tu ne me pardonnerai jamais, je suis tellement désolé de t’avoir blessé, je t’aime trop pour ça, tu es tout ce dont j’ai besoin. »


    Romantique ? Oui, c’est vrai. Jake avait beau ne pas du tout être le genre d’hommes à répéter sans cesse qu’il aimait quelqu’un, Tallulah était la seule qui réussissait à lui faire dire ces mots, elle était la seule avec qui il voulait être.
    Il déposa une nouvelle fois un baiser sur ses lèvres puis la regarda gardant ses mains sur les joues de Tallulah caressant tendrement de son pouce la blessure qu’elle avait reçu pendant la prise d’otages au bal, il murmura alors :

      « Je ne laisserai plus rien t’arriver, je te le promets. »


    C’était décidé, Jake et Tallulah étaient le couple le plus beaux et le plus mignons de Sydney. Ne sont-ils pas trop chous ? Malgré les erreurs, malgré les cris, malgré les pleurs, malgré leur aventure non-officielle, malgré l’ex, malgré le bal, malgré la prise d’otages, malgré la jalousie, malgré les problèmes, ils avaient réussit à surmonter ça et devenir à nouveau un couple, un vrai, un « officiel », ils étaient devenu ce dont-ils se moquaient dans le passé : un couple amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Lun 27 Sep - 0:05

C'était comme si tout s'était arrangé en l'espace de quelques minutes, comme si tous leurs problèmes n'avaient jamais existé, qu'ils avaient toujours su rester solides. Ce baiser était comme le premier, et même si ce n'était pas le cas, c'était tout comme. Il était rempli d'amour, d'un véritable amour, sans failles, et certain. Ils s'aimaient, ils n'arrêtaient pas de se le dire, comme si c'était une nécessité, qu'ils prouvent l'un à l'autre leur amour. Ils s'embrassèrent l'espace de quelques secondes. Quelques secondes de bonheur total, de plénitude, de sérénité, où plus rien ne semblait exister à part leurs deux corps serrés l'un contre l'autre. Lorsqu'elle mit fin au baiser et qu'elle prononça d'une voix qu'il lui manquait, il l'enlaça doucement, et elle posa ses mains sur son dos, posant aussi sa tête sur son torse. Elle ferma les yeux, savourant ce moment. Elle se sentait juste bien. Jake prit le visage de la blonde entre ses mains, et à nouveau, lui dit qu'il l'aimait, posant juste après, une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes.

«Il n'y a que les imbéciles qui ne pardonnent pas.» dit-elle en réponse à ce qu'il avait dit, comme quoi il pensait qu'elle ne le pardonnerait pas, et qu'il était désolé de l'avoir blessé.

Elle était tout ce dont il avait besoin, et c'était réciproque, jamais personne ne lui avant tant apporté en si peu de temps. Ils s'embrassèrent à nouveau tendrement, comme un couple qui ne s'était pas vu pendant des semaines. Ensuite il plongea ses yeux dans les siens et caressa sa blessure, lui assurant que plus jamais il ne laisserai quelqu'un lui faire du mal. Elle lui sourit. Un simple regard suffisait à lui dire tout ce qu'elle ressentait à son égard, tout ce qu'il déclenchait chez elle. Et dire qu'il y a à peine quelques mois, elle était encore de ses filles qui se promettaient de ne jamais retomber amoureuse, elle s'était fait prendre au piège, à son propre piège même.

«Je t'aime.» prononça t-elle alors, serrant le jeune homme.

Ils transpiraient d'amour, c'était touchant. Ils avaient réussi, après toutes les mauvaises passes, après tous les problèmes. L'Amour a encore triomphé. Elle se retira de ses bras et lui dit :

«Qui aurait cru que toi et moi, on finirait ensemble, il y a quelques mois, quelques semaines ? Au début, je ne croyais pas que tu deviendrais plus qu'un autre homme. Mais... tu as changé ma vie.»

Elle lui sourit, elle était heureuse. C'était clair qu'à présent, elle ne voyait plus sa vie sans lui. Après tout ce qui les avait freiné dans leur histoire, ils ressortaient plus forts, et ça lui donnait énormément de confiance pour la suite. Maintenant, elle voulait tout oublier. Ally-Jane, son fils, ses peurs, ses doutes, tout. Elle voulait partir sur de nouvelles bases, sans aucunes contraintes, sans ombres à leur bonheur. Tallulah voulait juste avancer, être heureuse, le rendre heureux. Ils le méritaient tout les deux.

«Je suis heureuse.» ajouta t-elle.

Elle n'avait rien d'autre à dire, à part ces trois mots, car c'était vrai, elle l'était. Vraiment beaucoup.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 3 Oct - 17:03

    Jake serrait dans ses bras la femme qu’il aimait l’entendant susurrée un « je t’aime » doucement. Il aurait put la garder contre lui une éternité, il aurait voulu la garder contre lui, ils étaient tellement bien comme ils étaient là maintenant, heureux ensemble, heureux… mais pour combien de temps ? Jake l’aimait à un tel point qu’il aurait voulu que tout aille réellement bien entre eux, que tout soit parfait, qu’ils soient ensemble, qu’ils aient des enfants ensemble… qu’ils vieillissent ensemble… Une larme finit par couler le long de sa joue lorsqu’il se rappela de la nouvelle qu’il avait eut la veille… non, ils ne resteraient certainement pas heureux éternellement.
    Il se racla la gorge ravalant sa tristesse et la regarda, elle finit par lui dire combien elle était bien avec lui et combien il l’avait changé en mieux, combien leur relation avait évolué au bout d’un mois ou deux. Elle finit par lui dire qu’il avait changé sa vie.
    Le visage de Jake se referma à cette phrase là, et pendant un laps de temps très court il avait espéré qu’ils n’en soient jamais arrivé jusque là : jusqu’à ne plus pouvoir vivre l’un sans l’autre. Tout aurait été beaucoup plus simple pour Jake. Il n’aurait pas eut cette peine qui le rongeait à l’intérieur et qu’il devait faire partager à Tallulah et il n’aurait pas eut cette peur de la perdre pour toujours.
    Il s’apprêtait à parler lorsqu’elle lui dit d’une voix sincère qu’elle était heureuse. A cette phrase, Jake referma sa bouche se sentant à présent coupable de devoir annoncer une telle chose dans un moment pareil.
    Des larmes remontaient à présent aux yeux de Jake mais cette fois-ci ce n’était plus le bonheur de la retrouver qui lui donnait envie de pleurer, mais la peine de devoir briser leur court moment de joie, il remarqua aussitôt le regard de Tallulah qui avait changé, apparemment elle avait deviné que quelque chose n’allait pas, vraiment pas… Jake soupira puis afficha un sourire faux mais qui se voulait convaincant :

      « Je suis moi aussi heureux de te retrouver Tallulah, tu m’as tellement manqué. »


    Il la prit une nouvelle fois dans ses bras couvrant la tristesse qui lui était apparut. Cependant, il avait beau avoir essayé de le cacher, le visage de Tallulah affichait un regard inquiet, Jake l’aurait parié : elle savait qu’il lui cachait encore une fois quelque chose. Il voulait le lui dire, il allait le lui dire, vraiment, il allait là maintenant lui dire qu’il n’allait pas aussi bien qu’il en a l’air, mais c’était bien plus difficile qu’il l’avait imaginé. A vrai dire, la veille, il s’était dit que c’était peut être même mieux qu’elle le déteste et qu’ils ne se remettent pas ensemble, mais en la voyant devant sa porte, cette pensée lui était complètement sortit de la tête, il ne pouvait pas lui résister, elle était trop belle, trop importante pour lui pour qu’il puisse la repousser.
    Il aurait suffit qu’il lui mente et lui dise « J’aime Ally-Jane » pour qu’elle s’en aille et qu’elle ne revienne plus jamais vers lui, mais il n’avait pas put le faire, il n’avait pas put lui mentir et lui cacher combien il l’aimait et pour être franc, il ne savait pas non plus s’il aurait put vivre longtemps encore et se battre pour survivre sans elle…
    Elle le repoussa de ses bras posant sa main sur son torse et le regarda d’un air peu convaincu, il lui fit un sourire qui se voulait réel puis lui dit prétendant ne pas comprendre sa réaction :

      « Quoi ? Il y a quelque chose qui ne va pas ? »


    Il priait à présent pour qu’elle abandonne et qu’elle lui dise que non tout allait bien et qu’il pouvait passer la soirée ensemble en restant toujours aussi heureux.
    Lui dire qu’il avait un fils à Paris lui semblait à présent encore plus facile, un jeu d'enfants par rapport à ce qu’il voulait lui annoncer il y a une minute. Il ne pouvait pas changer ce qui était en lui, il ne pouvait pas s’excuser de l’avoir, il ne pouvait pas décider si oui ou non, il voulait apprendre cette nouvelle hier, il ne pouvait rien choisir, il était obligé de vivre avec cette chose qui le tuait à petit feu ou tout du moins qui essayait, il ne pouvait juste rien faire que de survivre avec cette bête en lui. Ce qu’il pouvait faire ? Profiter de chaque instant de sa vie, chaque instant comme si c’était le dernier… jusqu’à ce que ce le soit réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 3 Oct - 23:31

Tout semblait si irréel, si parfait que ça en était presque déroutant, presque comme dans un rêve. Dans les bras l'un de l'autre, rien ne pouvait leur arriver, rien ne pouvait les séparer. Elle lui murmura doucement qu'elle l'aimait, et qu'elle était heureuse. Comme jamais elle ne l'avait été, même. Pour une fois elle se sentait réellement vivre, elle se sentait forte. Pourtant quelque chose semblait clocher, elle sentait Jake mal à l'aise, et là, la tête posée contre son cœur, elle le sentait battre anormalement vite. Elle leva la tête vers lui, il semblait inquiet, comme si il avait encore quelque chose à lui avouer. Le regard de la blonde s'assombrit, et alors il lui sourit, et lui dit qu'elle aussi lui avait manqué. La jeune femme soupira. Elle le connaissait bien maintenant, du moins bien assez pour voir, pour ressentir que quelque chose n'allait pas. Le jeune homme la serra à nouveau contre lui, et Tallulah resta quelques secondes dans cette position, sans rien dire, seulement elle ne pouvait se résoudre à laisser la question qu'elle se posait en suspens. Se retirant doucement, elle posa les mains sur son torse et plongea ses yeux dans les siens. Jake lui sourit, et lui demanda si quelque chose n'allait pas. Cette fois-ci, elle se retira complétement de ses bras et s'éloigna quelque peu, soucieuse. Elle croisa les bras face à son petit-ami. Elle fronça légèrement les sourcils, puis soupira. Elle voulait juste qu'il n'y ai plus de secrets et de cachotteries entre eux, elle voulait que tout soit clair comme de l'eau de source, que tout aille bien, qu'ils puissent vivre heureux sans avoir à se soucier que quoi que ça soit.

«Moi je vais très bien. C'est toi qui m'inquiète.»

Que pouvait-il bien encore lui cacher ? De toute façon, c'était soit il lui cachait quelque chose, soit elle se faisait des films, mais le comportement de Jake n'était pas normal, pas dans ses habitudes. Il devrait être réjoui, heureux, comme elle, seulement quelque chose semblait venir altérer son bonheur. Mais quoi ? Ils avaient réellement tout pour être heureux, alors quoi ? Que pouvait-il bien y avoir pour que Jake soit si étrange, si faux ? Elle ne savait pas, mais elle comptait bien savoir, et cela très vite. Peut-être n'était-il plus sur de ses paroles, ou alors peut-être partait-il pour Paris bientôt pour voir son fils ? C'était une possibilité, et elle imaginait toutes les situations possibles et inimaginables.

«Qu'est-ce qui se passe ?»

Se noyant dans les iris émeraude de celui qui faisait battre son cœur, elle l'interrogea, d'un simple regard. Voyant qu'il ne réagissait pas vraiment, elle se mordit la lèvre et s'avança vers lui.

«On a dit plus de secrets Jake.»

Se faisait-elle réellement des films, avait-elle soudain peur pour rien ? C'était complétement absurde ce revirement de situations, pourtant quelque chose tracassait Jake, et elle s'inquiétait. De plus elle ne savait pas la cause de tout ça, alors les questions se soulevaient dans sa tête. Était-ce à cause d'elle, avait-elle dit quelque chose de mal ? Non, rien de tout ça, du moins pas qu'elle sache. Alors quoi d'autre ?


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Jeu 7 Oct - 0:35

Jake l’avait deviné, Tallulah voyait clair dans son mensonge. Il soupira à la phrase qu’elle lui dit en premier. Il l’inquiétait avant même qu’il ne lui ai dit ce qui lui arrivait vraiment ; rien qui s’annonçait de bon pour leur futur. Il répondit souriant toujours aussi faussement qu’au départ :

    « Je vais bien, je t’assure, tout va bien. Ne t’inquiète pas pour moi, vraiment. »

Il mentait, une nouvelle fois, il cachait la vérité à celle qu’il aimait mais cette fois-ci c’était différent, parce qu’il se mentait également à lui-même. Il se sentait bien, il avait l’impression que tout allait bien chez lui, lui-même voulait y croire : il va bien. Il est avec celle qu’il aime, il a tout pour être heureux à présent même sa sœur qui lui cassait les pieds la plupart du temps lui semblait parfaite aujourd’hui.
Il ne se l’avouait pas, il n’avait pas versé une larme depuis qu’il avait apprit la terrible nouvelle hier, sauf là, maintenant, dans les bras de Tallulah parce qu’il le savait, tout pouvait arriver dans un avenir proche ou lointain, on ne peut pas vraiment savoir, mais un moment ou un autre, il sentait qu’il allait lâcher prise et partir dans un endroit où il espérait ne pas retrouver ses amis et ceux qu’il aimait. Oui, il s’en doutait parfaitement bien, la mort lui tournait autour, ce sentiment étrange qui lui rappelait sans cesse qu’il pouvait mourir lui rongeait l’esprit, essayait d’être plus fort que lui, lui donnait envie d’abandonner, pourtant, il le repoussait autant que possible, il le repoussait. Personne ne le savait jusqu’à présent : Personne ne savait ce qui attendait Jake, ce qui le menaçait chaque minute, seconde.

On a tous souvent imaginé en parlant de notre mort que ce serait dans un avenir lointain, on ne se doute jamais que cet avenir peut être aujourd’hui, maintenant, à tout moment, dans un claquement de doigt, nos vies peuvent basculer, en un claquement de doigts, tout peut s’arrêter. On ne sait jamais quand la mort nous arrivera, mais on sait pertinemment qu’elle arrivera un jour ou l’autre, on prétend ne pas s’en inquiéter, nous sommes tous menteurs dans ce monde, nous voilons tous la vérité : 158 500 personnes et plus meurent chaque jour dans le monde, ce n’est qu’un nombre, un nombre qu’on nous apprend à l’école, dans le journal, un peu partout, on le retient, on l’écrit, on ne sourcille même pas, on trouve ça parfois même normal, on ne s’attriste pas pour ces personnes qui nous semblent étrangères, on ne déprime pas pour eux, on ne verse aucune larme, on ne fait que lire ce nombre comme lire le prix d‘un pack de lait… pourtant, un jour, nous en ferons nous aussi partit. Comme tout être humain, comme Jake, un jour, cette peste de mort ne nous manquera pas. Et parfois, on sait qu’elle s’approche, qu’elle nous surveille, qu’elle rôde autour de nous, qu’elle attend le moment parfait pour nous enlever à jamais de ceux qu’on aime, ce « parfois » est aujourd’hui pour Jake.
Tallulah le regardait droit dans les yeux lui ayant poser une question qu’il n’avait même pas entendu enfouit dans ses sombres pensées, puis elle poursuivit en lui rappelant qu’il n’y avait plus de secrets entre eux. Cette phrase ramena Jake à la réalité. Il marqua un nouveau silence le visage figé, finalement, il réussit enfin à dire :

    « Je vais bien Tallulah… Crois-moi, je vais bien. »

Le ton qu’il avait prit pour lui répondre trahissait ses mots, sa voix était calme et tremblante à la fois, il avait dit ces mots presque machinalement, il ne les pensait plus à présent, il réalisait dans quoi il était aujourd’hui, dans quoi il devait se battre. Sans même que Tallulah ne le lui demande et le visage pâle presque absent, il répéta :

    « Je vais bien. Crois-moi. »

Son regard s’embuait peu à peu, il tourna enfin les yeux de nouveau vers Tallulah prêt à s’effondrer à tout moment. A ce moment-là, un sentiment qu’il ressentait que très rarement arriva : la peur. Il avait l’impression qu’il venait tout juste d’apprendre qu’il pouvait mourir, que c’était une possibilité, que ça pouvait arriver et que ce ne serait pas facile, pourtant il répéta encore une fois :

    « Crois-moi. Je vais bien. »

Il répétait cette phrase comme pour faire comprendre le contraire à Tallulah, comme pour lui lancer l’alerte en quelques sorte comme pour lui dire « je ne vais pas bien, ne le vois-tu pas ? » Il ne pourrait pas le dire, il n’y arriverait pas, il ne pourrait pas dire à celle qu’il aimait « je vais sûrement mourir dans peu de temps. » Il n’y arriverait jamais, il avait beau essayé de formuler une phrase plus ou moins ressemblante, il n’y arrivait pas, les seuls mots qui sortaient de sa bouche étaient « Je vais bien, crois-moi. », il répétait ces mots comme il le disait chaque jour qu’on lui posait la fameuse question « ça va ? », la personne qui pose la question ne cherche pas vraiment à avoir une réponse sincère et honnête, ce n’est qu’une question qu’on pose de la même manière qu’on dit « bonjour », une question qui nous semble souvent inutile mais qui parfois aimerait enfin avoir la réponse « Non, je ne vais pas bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Sam 9 Oct - 16:56

Quelque chose clochait, quelque chose n'allait vraiment pas, et il ne voulait rien dire. C'était comme si ce n'était pas grave, mais pourtant, elle ne l'avait jamais vu comme ça. Dans une telle détresse. Car oui c'était de la détresse qu'elle pouvait lire dans ses yeux, et de la peur dans le même temps. Et elle ne comprenait pas ce qui pouvait le désorienté avec un telle force. À sa question, il ne répondit pas, trop absorber par certaines de ses pensées, que la jeune femme aurait aimé pouvoir lire, pouvoir décortiquer. Elle ne savait jamais réellement quand un de ces proches allait mal, elle ne savait pas deviner cette détresse, qui aujourd'hui, ce lisait dans les yeux verts et brillants de celui qu'elle aimait. Pourtant là, elle voyait, elle ressentait même cette gêne, cette peur, et ne pas savoir ce qui en était la cause la rendait dingue. Après qu'elle ai dit que désormais, il n'y avait plus de secrets ni de mensonges entre eux, Jake répondit qu'il allait bien, qu'il fallait qu'elle le croit. Elle s'apprêtait à dire quelque chose mais il répéta sa phrase, tandis que ses yeux s'embuaient et sa voix se faisait tremblante, presque trop calme pour croire que tout aille bien. Et encore une fois, il répéta qu'il allait bien, qu'elle devait le croire. Complétement surprise par le comportement de Jake, Tallulah sentit ses yeux s'humidifier. Ça ne lui ressemblait tellement pas, ce comportement, ces mots, cette insistance. Mais que lui cachait-il, qu'est-ce qui n'allait donc pas ?

Il n'en fallut pas plus à la jeune femme pour savoir que non, ça n'allait pas, définitivement pas. C'était sans se douter de la gravité de la chose, c'était sans se douter non plus que les instants qu'ils allaient vivre ensemble, à partir de maintenant, seraient précieux, et seraient de plus en plus rares.

«Je t'en prie Jake, arrête.»

Elle savait qu'il était fort, et que tout comme elle, il avait du mal à faire transparaitre ce qu'il ressentait, mais elle était là, maintenant, ils étaient ensemble, elle pouvait le comprendre, elle pouvait tout entendre. Il ne voulait pas flancher devant elle, mais pourtant, cette chose qui le hantait, c'était aussi son problème maintenant. Car maintenant, ils étaient deux, les problèmes de l'un concernaient l'autre. Ils avaient mis si longtemps à se construire, sans savoir réellement où ils allaient, qu'ils pouvaient ressortir plus forts de n'importe quelle épreuve, quelle qu'elle soit.

«Ne me fais pas croire que tu vas bien, je ne suis pas stupide.»

La peur la gagnait elle aussi, et cela s'en ressentait dans ses paroles, et dans sa voix. Pourtant, ce n'était pas du tout le moment de se disputer et de s'énerver. Pourtant, il lui mentait encore, et après tout ce qu'il lui avait déjà caché, elle n'en pouvait plus. Elle ne voulait plus qu'ils se mentent, qu'ils de disputent, elle voulait juste la vérité. Elle haussait la voix, ça ne servait à rien, mais elle était comme ça. Lorsqu'elle était stressée, ou qu'elle avait peur, elle devait se faire entendre, évacuer ses nerfs sur quelqu'un.

Ils étaient à quelques dizaines de centimètres l'un de l'autre, et Tallulah baissa le ton. Elle s'approcha de lui, se cala contre son torse, et murmura un mot d'excuse.

«Je suis désolé... Je ne supporte pas de te voir comme ça sans savoir... ce que tu as.»

Elle plongea ses yeux dans les siens, l'embrassa tendrement, sa façon à elle pour qu'il lui dise -enfin- ce qu'il avait, où ce qu'il se passait dans sa vie qui le mette dans un tel état.

«Est-ce que c'est... grave ?»

Elle s'écarta alors de lui, ses yeux s'embuaient. Elle ne savait pas encore, non, mais si c'était réellement grave, et si ça le concernait, alors elle avait toutes les chances de tomber des nus, et d'avoir du mal à s'en remettre. C'était ça qui lui donnait envie de pleurer, c'était le fait de se dire que le bonheur qu'il vivait à présent était peut-être juste éphémère, et que tout allait s'arrêter bientôt, pour une raison encore inconnue aux yeux de l'australienne.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 10 Oct - 19:20

Le cœur de Jake battait de plus en plus vite face aux regards insistants de Tallulah. Aucun son ne parvenait à sortir de sa bouche à présent après qu‘il ai dit une dernière fois qu‘il allait bien, son regard en disait déjà long sur ce qu’il cachait en lui. Tallulah l’arrêta refusant d’entendre une nouvelle fois qu’il allait bien. Il le voyait, il le voyait très bien dans ses yeux à elle, elle avait deviné très clairement que quelque chose n’allait pas du tout, son regard était remplit d’inquiétude et de questions dont Jake donnerait tout pour effacer. Tallulah… sa Tallulah était au bord des larmes face à la peur qui ressortait dans le regard de Jake. Il baissa la tête échappant à son regard. Ca ne sembla pas être la réponse qu’attendait Tallulah car elle leva légèrement le ton en ayant assez que Jake lui cache quelque chose encore une fois. N’avait-elle pas compris encore ? Il n’y arrivait pas, il ne pouvait pas dire quelque chose, il ne voulait pas le lui cacher et il se doutait trop bien que lorsqu’elle le saura clairement, elle regretterait d’avoir insisté. Lui l’aurait regretté. Il aurait peut être préféré ne rien savoir, rester comme il était, dans le noir, seul, sans avoir aucune idée de ce qui se tramait en lui, de ce qui le bouffait. Il aurait préféré cette option : l’option de l’inconnu, l’ignorance est parfois mieux que la vérité. Jake aurait préféré rester dans l’ignorance totale, mourir oui, mais mourir sans le savoir. Il aurait préféré ne pas avoir à être en face de celle qu’il aime et devoir lui avouer que ce qui lui arrivait était irréparable, incontrôlable, destructible. Il était lâche, il était bien plus lâche qu’on pouvait l’imaginer, il était faux, lâche et égoïste. Il préférait mourir dans un silence complet plutôt que de préparer ceux qu’il aimait à sa fin à lui. Il aurait préféré ne pas devoir faire ça. Il réalisa tout juste que Tallulah était la première : la première d’une très longue liste. Entre larmes, colère, pitié et compassion, il ne savait pas s’il réussirait à supporter ça ; ses proches pleurant à chaudes larmes son départ possible et peut être proche. Il ne savait pas s’il réussirait à le vivre, à remonter le moral de ceux qui pleureraient justement pour lui, il ne savait pas comment il allait faire, comment il allait avouer ça à ses amis, à sa seule famille : Chelsea et enfin à Tallulah qui était encore perdue dans son regard. Il n’en avait pas la moindre idée, et il s’étonna à croire que le fait de devoir le dire aux autres était peut être plus dur que devoir vivre avec ce monstre en lui chaque jour. Il réussit enfin à prononcer après qu’elle se soit mise en colère sous le silence de Jake :

    « S’il te plait, ne t’énerve pas contre moi. »

Sa voix était faible, limite inaudible, lui-même se demandait pourquoi il n’arrivait à parler normalement, puis il réalisa que la raison de son ton blessé était sa gorge sèche et serré qui l’empêchait de sortir le moindre son net et précis. Il se mordit la lèvre inférieure alors qu’elle s’approchait de lui et le regardait droit dans les yeux, il ferma les yeux quelques secondes priant pour trouver enfin les mots exactes pour définir sa douleur. Elle s’approcha de lui et l’embrassa tendrement. Le baiser avait beau avoir été court et futile, il venait de lui réchauffer un peu plus le cœur. Il rouvrit les yeux et la regarda, elle sembla plus calme, prête au pire, prête à l’entendre briser leur moment de bonheur, prête à l’entendre briser leurs vies.
Il ne répondit rien, alors qu’elle venait de poser une question qui s’approchait de plus en plus de la réponse qu’il voulait donner. Il ne répondit pas immédiatement, perdu dans ses pensées. Il la regardait dans les yeux, ses yeux perdues aussi, cherchant le bon chemin, cherchant une réponse. Pendant un instant très court, Jake crut y voir de la peur, de l’appréhension et pendant un instant très court, il crut lire ses sentiments dans ses yeux à elle. Dans un silence glacial, Jake prononça enfin :

    « Je suis malade. »

Trois mots, trois petits mots qui avaient répondu aux questions de Tallulah. Trois mots qui avaient l’effet d’une bombe. Lui-même ne savait pas comment il avait trouvé la force de prononcer ces mots là, comment avait-il réussit en un claquement de doigts a lâché ça ? Après réflexion, il en a déduit que c’était le regard de Tallulah dans le sien qui lui avait enfin donné le courage de prononcer ces trois mots. Il connaissait assez Tallulah pour savoir qu’elle ne penserait pas qu’il parle d’une grippe ou de je ne sais quoi, elle était assez intelligente pour savoir que les trois mots qu’il avait prononcé étaient bien plus grave qu’ils ne le laissent paraître. Ils étaient la fin de leur bonheur et le début d’un combat sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Jeu 14 Oct - 19:43

Une lente torpeur s'empara de Tallulah. Vous savez, cette peur, cette angoisse, cette tristesse, cette immense peine qui vous glace le sang, vous tord l'estomac et vous ronge l'esprit. Il n'y avait même pas de mot pour traduire, pour retranscrire, ce qu'elle ressentait au moment où les lèvres de Jake avait émis ce son, si faible, ces petits mots si simples mais pourtant si importants, à ce moment là. Si dangereux, aussi. C'était simple, c'était comme si on lui avait planté un couteau dans le cœur, comme si tout en elle n'était plus que cendres. Son âme toute entière venait de s'envoler avec ces mots. Elle se demanda même, l'espace d'un instant, s'il n'avait pas dit autre chose, autre chose de totalement diffèrent, autre chose de simple. Noyée dans ses yeux, elle ne réalisa pas tout de suite ce qu'il venait de dire, ça lui était monté au cerveau, bien sur, mais l'impact n'avait pas encore eu lieu, la bombe à retardement n'était pas loin de son amorçage. Un sentiment étrange l'habitait à présent, elle ne savait elle même pas ce qu'elle ressentait, réellement, si ce n'est que tout s'écroulait autour d'elle. C'est lorsque tout commença à tourner autour d'elle qu'elle comprit de quoi il en retournait. Sans s'en rendre compte, ses yeux s'étaient remplis de larmes, et elle était devenue très pâle. Elle s'éloigna de Jake presque inconsciemment, et tout en allant s'asseoir sur le canapé, non loin de là, elle sentit les larmes coulées sur ses joues en de longues trainées humides.

«Il faut que je m'assois.» fit-elle, la gorge serrée.

Cela ne faisait que quelques longues minutes qu'il lui avait annoncé la nouvelle, mais déjà elle savait que seule, elle ne serait pas assez forte. Elle ferait tout pour le soutenir, elle irait même jusqu'à décroché la lune pour qu'il guérisse, et pour qu'ils puissent vivre heureux, un jour.

Elle ne savait pas si ils avaient tout les deux un destin voué à l'échec, mais en tout cas, la vie ne leur faisait pas de cadeaux. Ils auraient pu avoir une vie de couple stable, construire quelque chose, mais une putain de maladie était venue tout détruire. En quelques secondes, détruisant le bonheur de deux vies, et même plus. Car certes elle était là, mais Jake avait d'autres personnes dans sa vie. Entre autre Chelsea et Jammy, qu'elle connaissait bien. Et puis un certain Liam, dont il lui avait parlé plusieurs fois. Assise sur le canapé, Jake toujours debout, elle posa ses coudes sur ses genoux et posa sa tête sur ses mains, appuyant les paumes sur ses yeux, déjà rougis par ses larmes, qu'elle n'avait pourtant pas voulu verser, surtout pas devant Jake, mais pendant les minutes qui s'étaient écoulées, elle n'avait plus rien contrôlé.

Après quelques minutes, elle sentit Jake s'asseoir près d'elle. Tallulah ne le regarda pas, elle se contenta juste de se réfugier dans ses bras, et de le serrer très fort. Entendre son cœur battre lui faisait soudain mal, c'était comme si à présent, c'était un décompte, et elle n'arrivait pas à se faire à cette idée. Elle se mordit la lèvre inférieure pour s'empêcher de pleurer encore plus et releva la tête vers lui.

«Je ne devrais pas faiblir Jake, je ne devrais pas. Tu as besoin de moi et c'est toi qui vient me réconforter...»

Elle s'en voulait. Ce n'était pas elle qui avait besoin d'aide, mais lui, et elle n'avait pas trouvé mieux que de faiblir devant lui. Elle renifla, puis plongea les yeux dans les siens. Ce qu'ils exprimaient était à présent beaucoup plus clair, elle comprenait, et ça lui faisait peur. Elle savait que ce qui l'empoisonnait n'était pas quelque chose d'anodin, qui passerait avec des antibiotiques, elle savait que c'était bien plus grave, bien plus lourd qu'une simple angine. C'était autre chose, et ça le tuait déjà lentement.

«Promets-moi de te battre Jake.»

Elle avait dit ça sur le ton de quelqu'un qui veut gagner une bataille, quelqu'un qui a une hargne sans limite.

«Promets-moi de te battre. Je me battrais avec toi, et pour toi de toute façon.»

C'est alors qu'elle le serra très fort dans ses bras, c'était comme pour sceller sa promesse, pour lui montrer que quoi qu'il arrive, elle serait là, car tous les deux avaient besoin de l'autre, à présent.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 24 Oct - 15:32

Un silence glacial venait de s’installer dans la pièce pourtant, Jake avait l’impression qu’un bruit affreux l’entourait par le simple regard que lui lançait Tallulah. Sa phrase avait été courte et pourtant elle avait résonné dans la tête de Jake au moins mille fois durant ces longues minutes de silence. Elle le regardait, le scrutait, le dévisageait, elle avait l’air perdu mais à la fois complètement sereine. Ils se regardèrent ainsi de longues minutes et Jake remarqua très vite la couleur rosée de sa belle se ternir et devenir d’un blanc presque inquiétant. Il posa l’une de ses mains au bras de Tallulah ne sachant pas vraiment s’il faisait ça pour la rassurer ou pour la ramener sur Terre. Dans tous les cas, elle s’éloigna de lui pour aller s’assoir sur le canapé du salon. Ouch. Jake la regardait comme attendant sa réaction, qu’elle crie, qu’elle s’énerve enfin ce qu’elle voulait, il l’attendait, il attendait une réaction, une expression qui le rassurerait ou qui l’inquiéterait. Il ne put s’empêcher de penser qu’elle pourrait le laisser tomber après ça… Enfin, techniquement, leur relation lui semblait en plein milieu d’un ouragan et il avait du mal à imaginer Tallulah essayer de s’en sortir avec lui alors qu’elle est encore très jeune, qu’elle peut trouver un mari en deux secondes, qu’elle avait un avenir à construire, qu’elle pouvait complètement le laisser tomber en supposant qu’il mourrait bientôt et que ça ne servait rien de perdre son temps avec lui. Horrible, certes, mais elle ne serait ni la première ni la dernière à se dire ce genre de choses. La seule différence est que les gens sont hypocrites et ne le disent pas tout haut, mais plusieurs ont déjà abandonné leur conjoint dans ce genre de situation en se disant que peu importe ce qui arriverait, ce serait une perte de temps.
En même temps, quand on y pense très sérieusement, des heures et des heures à l’hôpital pouvait suivre, des mois, des années peut être même… Le nombre de personnes survivants à ce genre de maladie est assez mince malgré tous les soins possibles à ce jour. Et parfois, en cours de route… on perd ceux qu’on croyait être avec nous pour toujours. Ca a beau avoir l’air complètement affreux d’envisager ce genre de chose, mais ce n’est que la vérité.
Un nombre incalculable de personnes dans le monde meurt entièrement seul… et c’était certainement la plus grande hantise de Jake. Il voulait être seul dans ce combat pour ne pas blesser ceux qu’il aimait, oui, mais il voulait aussi être seul pour ne pas avoir à devoir l’être plus tard. Le vouloir était plus facile à vivre que le devoir.
C’est en ayant cette dernière pensée qu’il prit place à côté d’une Tallulah à présent ronger par la peine comme lui l’est depuis un petit moment.
Elle pleurait et c’était tout ce dont Jake ne voulait pas qu’elle fasse. Ses larmes résonnaient pour Jake comme de la pitié, de la peine et de la peur, elles résonnaient comme une nouvelle douleur qui naissait en Jake. La voir pleurer le faisait déjà plus réaliser encore que c’était grave, très grave, qu’il y risquait sa vie, qu’il pouvait mourir et ensuite… ça lui faisait réaliser qu’il allait faire souffrir ceux qu’il aimait avec lui.
Il posa sa main sur son genou comme pour tenter de la réconforter mais elle se blottit contre lui pour pleurer encore plus. Jake la regarda puis posa sa main faisant des cercles réconfortants sur son dos. Lui n’avait laissé échapper aucune larme à ce moment-là, sentant que trop bien que s’ils se mettaient à pleurer tout les deux, ils ne seraient pas prêt de s’arrêter ni même de se réconforter l’un l’autre. Et puis, quand votre petite amie pleure, il faut toujours être là pour la réconforter peu importe la raison… et même si cette raison est la peur de votre propre mort.
Finalement, elle releva enfin la tête vers Jake, le visage trempé par les larmes qui n’avaient cessé de couler. Jake laissa échapper un petit rire à sa phrase, non pas qu’elle était drôle mais qu’il préférait rire plutôt que de se mettre à pleurer… Il ne savait pas vraiment quoi répondre à ce qu’elle venait de lui dire… elle avait raison dans le fond, mais Jake préférait se montrer fort devant celle qu’il aimait plus que tout pensant certainement que si les rôles étaient inversés - ce qu’il n’espère vraiment pas - il aurait réagit plus ou moins de la même manière que Tallulah.
Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose à la phrase qui suivit mais réalisa qu’un énorme mensonge allait sortir de sa bouche. Se battre ? Vraiment ? C’était donc ça qu’il devait faire ? Se battre… et jusqu’à quand ? Il baissa la tête, oui, se battre était certainement ce qu’il devait faire, ce qu’il avait l’obligation de faire… mais à vrai dire, aujourd’hui, maintenant, il n’était pas sûr d’être assez fort pour ça. Remarquant peut être que Jake n’avait rien répondu jusque là, elle répéta. Jake leva les yeux vers elle et y vit autant de hargne et de détermination qu’il se demanda presque si cette détermination l’était assez pour eux deux en même temps. Il soupira un grand coup puis hocha la tête positivement en guise de réponse. Elle le serra alors dans ses bras.
Il répondit enfin :

    « Je me battrai pour nous Tallulah… » Il ferma les yeux avant de continuer : « J’essayerai. »

Son dernier mot avait sonné comme un murmure, il n’était même pas sûr que Tallulah l’avait entendu et c’était justement ce qu’il voulait. Il essayera, il essayera vraiment, ne serait-ce que pour elle. Ne serait-ce que pour passer plus de temps avec elle.
Son cœur battait à une vitesse incroyable, à un tel point qu’il ne sentait même pas celui de Tallulah contre lui, il battait vite et le tambour incessant résonnait jusqu’à sa tête, il avait l’impression qu’il allait exploser, il battait à une vitesse inquiétant presque. Ce n’est que lorsqu’il regarda de nouveau Tallulah, qu’il réalisa qu’il battait si vite par peur de la perdre. Il posa sa main sur le visage Tallulah puis déposa un baiser sur ses lèvres si douces.
Avant de sourire légèrement :

    « Je ne veux pas que ce soit comme ça Tal, je ne veux pas que tu pleures pour moi, on y arrivera tous les deux, mais je te le demande : Ne pleure pas… Parce que… Si tu pleures pour moi, si tu pleures de peur que je parte du jour au lendemain… » Sa voix se brisa légèrement et il dit dans un murmure regardant Tallulah dans les yeux : « Je ne sais pas si je pourrais tenir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Jeu 28 Oct - 2:22

La nouvelle qu'elle venait d'apprendre l'avait complétement assommée. C'était tout bonnement impossible. Pas lui, pas là, pas maintenant. Surtout pas maintenant, maintenant que tout allait bien, que tout allait vraiment pour le mieux. Tallulah ne l'acceptait pas, au fond d'elle. Elle faisait semblant, mais c'était dur. Elle ne voulait pas qu'il la laisse, pas après tout ça, pas toute seule. L'idée même qu'il puisse un jour partir, de cette façon, lui donnait la nausée, et l'insupportait à un point inimaginable. D'autant plus qu'elle n'allait pas très bien elle non plus, quelque chose clochait dans son organisme. Bien sur ce n'était rien comparé à ce qui rongeait Jake, mais ce n'était pas anodin. Depuis plusieurs jours elle se sentait fatiguée, et ce n'était pas seulement du aux jours qui précédaient. C'était une autre fatigue, et puis ce n'était pas tout. Elle aurait du être réglée depuis plus d'une semaine déjà, et là, rien. Et elle n'avait jamais un retard aussi important. Ça l'inquiétait fortement. Ça aurait pu la réjouir, mais non. Pas maintenant, surtout pas maintenant que Jake avait déjà assez de soucis. Et comment lui dire ça ? Comment lui dire qu'elle était peut-être enceinte ? Ça allait être un sacré choc. Oh oui.

Tallulah soupira aux paroles du jeune homme, qui lui demandait de ne pas pleurer. Car si elle pleurait, il n'y supporterait surement pas. Et elle devrait en rire ? Et puis elle devait comprendre quoi au juste dans ses paroles ? Que si elle pleurait trop, il la laisserait ? Elle fronça les sourcils, l'incompréhension régnait dans ses yeux. Sa réaction était tout-à-fait normal, c'était tout un amoncellement de choses qui faisaient qu'elle n'avait pas su retenir ses larmes. Entre le bal la semaine dernière, Maxine qui n'allait pas fort, et puis Jake, sans compter ce qu'elle pensait qu'il se passait dans son ventre, elle avait tout simplement craqué. Elle était forte, mais c'était trop pour elle seule. Elle leva les yeux vers le jeune homme. Elle s'y plongea quelques minutes, cherchant comment elle pouvait lui faire part de ses doutes, sans qu'il ait une mauvaise réaction, et sans être trop brutale dans ses propos.

«C'est un ensemble de choses qui me font pleurer Jake. Entre le bal, Maxine, toi et... et...» elle s'arrêta brutalement.

Ce n'était pas le bon moment, pas du tout. Elle le sentait, elle aurait pu deviner dans toutes les particules de l'appartement que ce n'était pas le moment de lui dire ça. Elle soupira à nouveau, se sentant totalement impuissante. Lorsqu'elle releva les yeux, elle pu rencontrer le regard interrogatif et inquiet de Jake. Elle se défit de ses bras, et se leva. Elle se demandait bien comment elle pourrait lui dire maintenant que justement, elle en avait trop dit sur ses préoccupations. Elle se gifla intérieurement, elle était beaucoup trop bavarde, surtout en ces circonstances. Mais parler lui faisait du bien aussi, elle s'exprimait, ça lui donnait l'impression de ne pas être seule. Parfois même elle parlait seule, mais ça personne ne le savait. Et personne ne le saurait.

«Je crois que je suis enceinte.» dit-elle alors rapidement, venant presque à se demander si il pouvait bien avoir compris les mots qu'elle avait prononcé.

Au fond, elle espérait que non, mais alors il lui ferait répéter, et elle ne voulait pas, car elle savait que cette fois, elle ne pourrait peut-être plus les redire. Pourtant elle voulait qu'il sache, que peut-être dans quelques mois, il allait être papa. D'ailleurs, elle était légèrement venu pour ça, pour qu'ils fassent ensemble le test de grossesse qu'elle avait dans son sac. Mais il l'avait devancé en lui annonçant autre chose, qu'elle n'aurait d'ailleurs jamais voulu entendre.

En tout cas maintenant, la bombe était lâchée, et il était bien trop tard pour revenir en arrière, trop tard ne serait-ce que pour penser à revenir en arrière, même. Inquiète, elle posa son regard sur lui. Mais qu'est-ce qu'elle avait fait ? Intérieurement, elle se mit alors à prier pour que le résultat soit négatif.


Dernière édition par Tallulah S. Belvins le Sam 13 Nov - 1:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Lun 8 Nov - 1:29

Attendez, le bal, oui normal… Maxine, oui sûrement normal aussi… Jake oui aussi c’est normal que ça la fasse pleurer… et ? Et quoi ? Qu’est-ce qu’il y avait de plus ? Jake n’avait pas l’impression qu’il y avait quelque chose d’autre, enfin, elle ne lui avait pas parlé d’autre chose pouvant la rendre malheureuse, si ? A moins qu’il n’y ait pas fait attention… C’est un homme après tout, ça écoute une fois sur dix ces bêtes là mais il n’était quand même pas aussi peu attentif, si ? S’était-il passé quelque chose entre leur dispute et leur réconciliation qu’elle n’avait pas encore mentionné ?
Jake fronça quelques peu les sourcils sans même s’en rendre compte et regarda Tallulah d’un air perdu cherchant à comprendre ce qu’il se passait dans la petite tête de sa petite amie. Qu’est-ce qui pouvait l’inquiéter autant ? Il la regarda quelques secondes dans les yeux alors qu’elle semblait perdue… Comme pour l’encourager à continuer, il posa sa main sur la cuisse de Tallulah qu’il caressa doucement plus pour lui montrer sa présence qu’autre chose. Puis, elle lâcha enfin la bombe. Ses caresses s’arrêtèrent automatiquement et il resta quelques secondes comme figer face à Tallulah. Elle avait parlé vite mais Jake avait enregistré ce qu’elle avait dit, en-- en quoi ? Non, pas encore, non, pas maintenant. Jake ouvrit plusieurs fois la bouche comme cherchant à trouver une réponse claire et nette mais rien ne sortait. Il se sentit pâlir sous la pression du regard de Tallulah, elle l’attendait et Jake n’avait aucune idée de comment réagir à ce moment précis. Il évita le regard de Tallulah puis eut une impression soudaine qu’il faisait un chaud étouffant. Il se releva rapidement dos à Tallulah puis prit un grand souffle en fermant les yeux quelques secondes comme pour reprendre le contrôle de son esprit. Il se retourna vers elle et la scruta quelques secondes avant de demander la gorge serrée :

    « Tu-- Enfin, tu es sûre ? Moi ? Enfin je veux dire, tu-- tu as fais un test ? »

Lui-même se sentit stupide à ce moment-là. C’était une femme après tout, elle devait sûrement se douter de ce genre de chose, enfin, quand la graine pousse dans le ventre de maman, ça a plusieurs conséquences si on peut dire ça comme ça. Qui plus est, il ne se rendit même pas compte que la simple question : « Moi ? » insinuait une autre question : « Est-ce que c'est le mien ? » Et là, il se sentit encore plus stupide qu'il ne l'était déjà. Il ferma les yeux une nouvelle fois en passant une main à son visage qui commençait à sérieusement suer. Puis la regarda de nouveau, il se racla la gorge avant de lui dire :

    « Je suis désolé Tal… C’est juste que… je ne m’attendais pas vraiment à ça. »

Il essayait tant bien que mal d’avoir l’air calme et prêt à en discuter, mais honnêtement, au moment même où elle avait sortit ces quelques mots, il eut l’impression qu’il allait avoir une crise cardiaque. Tallulah était sa petite amie, oui, mais elle venait tout juste de l’être, enfin, il ne s’était même pas encore vraiment stabiliser, ils viennent à peine de se réconcilier, ça va vite, beaucoup trop vite pour Jake. Et avec sa maladie qui grandissait de jour en jour, ça n’arrangeait rien. Ce n’était pas le moment, vraiment pas le moment. Des milliers de questions sur l’avenir lui passaient à l’esprit maintenant : comment feraient-ils ? Et si… et si Jake ne s’en sortait pas de sa maladie ? Et s’il mourrait et la laissait seule alors qu’elle est enceinte pire encore alors que le bébé est né ? Et si il n’était pas là pour son nouvel enfant exactement comme il ne l’est pas avec son premier ? Et si tout son monde s’écroulait en un seul claquement de doigts ? Et si Jake n’avait plus aucun contrôle sur sa vie qui semblait si paisible il y a pas moins de cinq mois ? Comment en étaient-ils arrivés là ? Non enfin, un enfant, ok, on sait tous comment ça se fait... mais comment ? Enfin, ils avaient couché ensemble oui mais ils s’étaient protégés, enfin scientifiquement, c’était impossible s’ils avaient tout fait pour ne pas que ça arrive, un accident ? Oui ça aussi ça arrive.
Jake la regardait alors qu’elle semblait paniquer à son tour puis il se pinça la lèvre inférieure et s’approcha d’elle de nouveau pour s’assoir exactement là où il était quelques minutes plus tôt. Il regardait dans le vide, il semblait perdu, cherchant la bonne chose à dire, il semblait mélanger entre panique, peur, inquiétude et surprise. Il reprit d’un ton plus calme :

    « Je suis désolé de réagir comme ça Tal, ça ne doit pas être facile pour toi autant que pour moi. Mais… » Il tourna enfin la tête vers elle puis poursuivit d’un ton qui se voulait rassurant : « Je serais là. Je serais là dans tous les cas Tallulah, crois-moi, je ne te laisserai pas… pas temps que je suis en vie. »

Sa dernière phrase pourrait très bien paraître normale dans une situation comme celle-ci, paraître même rassurante mais dans le fond, elle cachait une vérité atroce à comprendre, temps qu’il serait en vie, il serait là, supposant aussi qu’il pourrait ne plus l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Sam 13 Nov - 2:19

À ce moment précis, Tallulah aurait préféré être ailleurs, très très loin de Sidney, et ne pas avoir à affronter les questions de Jake. Questions qui se devaient d'avoir des réponses, même si tout était très logique. Enfin quoi, durant sa vie, elle aurait pu tomber des centaines de fois enceinte, et il avait fallu que ça tombe là, à ce moment précis, alors que tout n'allait pas comme ils le souhaitaient, alors qu'ils étaient ensemble depuis à peine quelques semaines. C'était impossible. Mais pourtant les faits étaient bien là, bien que la jeune femme ne soit pas encore tout à fait sûre du résultat. À ses côtés, le jeune homme sembla totalement déboussolé face à la nouvelle. En même temps, il y a de quoi... Tandis qu'elle espérait une réaction pas trop violente, il lui posa trois questions en même temps. Ça aurait pu la faire rire, sourire, où n'importe quoi, mais non. Est-ce qu'elle était sûre ? Non. Est-ce qu'il était de lui ? Très certainement. Est-ce qu'elle avait fait un test ? Une nouvelle fois, non. Il se passa la main sur le visage à de nombreuses reprises, tandis qu'elle restait là à le regarder, ne sachant trop quoi dire. Alors elle resta simplement là, face à lui, comme déconnectée de la réalité. Elle ressentait tellement d'émotions en même temps que c'était comme si elle ne ressentait plus rien, tout se croisait, se mélangeant. Le bien et le mal, le bonheur et le malheur, la joie et la peine. Jake ajouta ensuite qu'il ne s'attendait pas vraiment à cette nouvelle. Et bah comme ça, ils étaient deux. Ensuite, à son plus grand bonheur, et c'est ce qui la fit redescendre sur terre, il lui dit que malgré tout, il serait là, quel que soit le résultat. Oui, d'accord. Mais pour combien de temps ? Si elle l'était vraiment, vivrait-il au moins jusqu'à la naissance ? Plus ou moins longtemps que neuf mois ? Neuf mois. C'était si peu... Reprenant doucement ses esprits, elle réalisa qu'elle était surprise qu'il réagisse aussi bien, du moins pas aussi mal qu'elle ne l'avait d'abord pressentie. Se calmant aussi bien que possible, elle finit par dire, avec une voix qui se voulait rassurante :

«Attends, attends, Jake. Il n'y a rien de sur. Mais sache que si c'est bien ce que je penses... Je ne sais pas comment ça a pu se passer. J'aurais voulu n'avoir jamais à te dire ça. Pas maintenant du moins. Mais je n'ai rien fait pour que ça arrive, je ne comprends pas.»

Elle était consternée, et elle avait peur de ce qu'il pouvait penser. Et s'il se mettait à penser qu'elle avait fait exprès d'oublier sa pilule, où je ne sais quoi du même genre, pour réaliser son souhait d'être maman, comme elle lui avait dit quelques mois plus tôt ? Non. C'était complétement absurde. Elle l'aimait bien trop pour lui faire un coup pareil, et elle espérait qu'il est confiance en elle.

«Pour répondre à ta question, non je n'ai pas fait de test. J'attends juste le bon moment. Seulement je ne sais pas quand ce sera le bon moment. Je pensais que c'était aujourd'hui, mais... je ne suis plus sûre de rien.»

Elle plongea ses yeux dans les siens, feignant un léger sourire, qui se voulait rassurant, mais qui cachait une grande crainte et pas mal de peur. Qu'allaient-ils devenir si elle était réellement enceinte ? Elle savait que c'était délicat pour Jake, car il lui était déjà arrivé la même chose avec Ally-Jane, mais en plus de ça, maintenant venait se greffer sa maladie. Tallulah soupira, et glissa ses yeux sur son sac posé par terre, dans un coin de la pièce. Le test était dedans.

«Le test est dans mon sac.» dit-elle tout en se dirigeant pour le prendre dans ses mains.

Du sac, elle en sortit une boite, qu'elle montra a Jake, avant de le regarder longuement. Jake, la petite boite. La petite boite, Jake. Ses yeux faisaient des allers-retours, cherchant des réponses, qu'elle ne trouverait pas tant qu'elle n'aurait pas fait ce satané test. Elle avait juste peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Dim 14 Nov - 22:56


«you need to get up, gotta keep your head up, look at the people all around you, the way you feel is something everybody goes through.»

Un enfant, un bébé, c’est tellement de responsabilité, c’est tellement beau mais que lorsqu’on l’attend vraiment, c’est tellement fragile et à la fois si fort. Un bébé, Jake en voulait, il en voulait vraiment un mais peut être pas maintenant. Pourtant, la question de l’avortement ne sert strictement à rien, il n’y songe même pas, c’est son enfant à lui aussi et si, je dis bien si, cet enfant se développe dans le petit corps tout fin de la belle blonde qui se tenait à côté de lui, il ne voudrait absolument pas le perdre, jamais. Il en avait déjà perdu un, il ne voulait absolument pas perdre un second.
D’ailleurs, en parlant de son premier enfant, son fils à l’autre bout du monde, son propre sang, il ne le verrait pas… certainement jamais, en tous cas pas avant qu’il ne meurt. Jake avait imaginé tout un tas de scénario pour rencontrer un jour son fils ; peut être qu’un jour il aurait eut le courage d’aller lui rendre visite, peut être que l’enfant aurait grandit et aurait cherché à connaître ses parents biologiques, peut être qu’un jour il aurait besoin de lui, de ses vrais parents et qu’il viendrait à leur rencontre, peut être qu’un jour il se retrouverait réunit, peut être qu’un jour cet enfant viendra en Australie à Sydney, qu’il passera à deux rues de chez Jake et qu’il ne le remarquerait même pas, il y avait tellement de peut être qui traversaient l’esprit de Jake parfois. Peut être aussi que lorsque son fils sera devenu un homme grand et fort, il viendra pour le rencontrer et que Jake ne sera déjà plus là, qu’il sera mort à cause de sa maladie qui le suivra certainement encore longtemps. Peut être que Jake ne verra tout simplement jamais son enfant qu’on lui avait retiré sans le prévenir, sans le mettre au courant de quoi que ce soit. Cette simple pensée le ramena aussitôt au problème actuel qu’était si oui ou non sa petite amie était enceinte et si oui ou non Jake allait de nouveau être père.
Les phrases de Tallulah ne semblaient ne rien changer à l’état de Jake et ce même si elle semblait essayer de le rassurer.
Puis après qu’il se soit calmé, le mot « test » attira automatiquement son regard sur Tallulah, un regard plus insistant et qui laissait paraître ce sentiment étrange qui le rongeait et qui l’inquiétait à la fois. Positif ? Négatif ? Positif ? Négatif ? C’était exactement ces questions qui se posèrent dans l’esprit de Jake au moment où Tallulah s’était levé pour aller chercher la boîte de son sac à main.
Puis Jake regarda la boîte quelques secondes ; c’est incroyable ce que ce simple petit objet caché dedans pouvait changer toute une vie enfin pouvait changer deux vies et demie en l’occurrence. Une simple couleur ou le simple nombre de barres pouvait donner une réponse nette et précise de si oui ou non leurs vies allaient changer.
Il se leva à son tour et s’approcha de Tallulah sans lâcher une seule seconde la boîte qu’elle tenait dans sa main. Il arriva à sa hauteur puis s’arrêta et osa enfin relever les yeux vers elle trouvant dans son regard, à elle, une peur sans limite du résultat de ce test.
Jake soupira, puis posa sa main sur le dos de Tallulah comme pour lui montrer sa présence puis répliqua enfin :

    « Tu as besoin de le faire Tal. On a besoin que tu le fasses… Il nous faut une réponse. »

Il tenta d’esquisser un sourire comme pour marquer encore plus sa présence et le réconfort qu’il essayait de lui donner puis s’approcha encore plus d’elle pour déposer un baiser sur son front et lui dire dans un calme parfait :

    « Je sais que tu as peur Tallulah, crois-moi, je le sais, parce que.. J’ai peur aussi. Et c’est normal. Mais il n’y aura pas de bon moment pour faire ce test… pas maintenant que tu sais pour… moi. »

Il esquissa un nouveau sourire léger pour la rassurer, puis prit la boîte de ses mains et en sortit le test, il le regarda quelques secondes alors que la pièce était installée dans un lourd silence puis il releva les yeux vers Tallulah et remarqua :

    « Et… c’est sur ça que tu es censée.. »

Il accompagna sa phrase d’un geste de sa main libre comme pour terminer la phrase indirectement. La situation n’avait rien de comique mais Jake ne put s’empêcher de sourire à la phrase qu’il venait de dire. Il n’était pas personnellement d’humeur à rire mais il était plutôt fier d’avoir réussit à lâcher un sourire à sa belle. C’était bien Jake ça, capable de faire rire la compagnie et ce même dans une situation aussi catastrophique que celle-ci, enfin, ce n’est pas comme si Jake était malade et Tallulah était peut être enceinte, si ? Si ? Et alors ? La vie était censée s’arrêter maintenant ? Non, Jake comme Tallulah se devaient de rester forts et ce malgré tous les obstacles qui viendraient sur leur route, ils sont ensembles, ils ont survécu à pas mal de soucis jusque là, ce n’est pas maintenant que ça s’arrêtera et si même la mort tentait de leur jouer un tour, ils réussiraient ensemble à le détourner et qui sait, peut être qu’un jour, Jake guérira, que Tallulah aura son enfant et qu’ils vivraient ensemble dans une belle et grande maison, qu’ils seraient heureux, c’est exactement ça : juste heureux.
Jake regarda de nouveau le test puis le tendit à Tallulah en lui lâchant un nouveau sourire :

    « Je t’attends ici Tal. »

Insinuant qu’elle doit aller faire le test pendant que lui l’attendrait ici-même. Peu importe le résultat, Jake sera là. Il la regardait avec insistance alors qu’il avait encore le test dans sa main et tendu vers elle, il esquissa un nouveau sourire :

    « Ca ira Tallulah, je serais là. »


Dernière édition par Jake A. Daniels le Sam 15 Jan - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Lun 15 Nov - 0:26

Ils avaient tous les deux le regard fixé sur cette boite, cette simple boite qui changerait -ou pas- leurs destins. Cette simple boite qui faisait pourtant si peur à la jeune femme qu'était Tallulah. Alors qu'elle le tenait, presque fébrile, entre ses mains, Jake vint à ses côtés, et lui montra sa présence en posant sa main dans son dos. Geste qui réchauffa le cœur de la blonde. Elle détacha ses yeux de la boite et les posa sur Jake, qui l'incita un peu plus encore, en lui disant qu'ils avaient besoin de réponses. Elle était tétanisé, elle avait peur, et l'angoisse montait au fur et à mesure que les minutes passaient. Il avait totalement raison, plus elle attendait, plus l'envie de le faire serait petite. Elle souffla un grand coup, tandis qu'il déposait un tendre baiser sur son front, et qu'il lui fit remarquer qu'il savait qu'elle avait peur puisque lui aussi ressentait la même angoisse. Il ajouta ensuite qu'il n'y aurait plus jamais de bons moments pour faire le test. Oh oui, elle le savait, elle s'en rendait bien compte, mais elle aurait tellement préféré que tout ce passe autrement, que tout ne soit pas si précipité, si prématuré, si dénué de sens. Ils n'étaient ensemble que depuis quelques mois seulement, ne vivaient même pas dans le même appartement, alors avoir un enfant maintenant ? C'était complétement insensé, et pourtant la réalité était belle et bien là. Et là jeune femme ne savait pas si elle devait être heureuse. Mais pourtant, un enfant, c'était le fruit d'un amour, de leur amour, c'était leur descendance, leurs sangs, leurs chairs. C'était la vie, et c'était son souhait. Seulement tout n'était pas comme elle l'aurait voulu.

Tallulah sourit à la remarque de Jake et hocha la tête. Il avait sorti le test de sa boite, l'avait regardé et avait fait sa remarque, qui redonna le sourire à la jeune femme. Oui, c'était bien sur ça qu'elle devait uriner. Et par la suite, elle saurait. Enfin. Elle avait si peur, elle était si anxieuse. Comme elle ne l'avait jamais été. Le jeune homme lui tendit le fameux test, celui qui changerait leur vie à jamais. Leur futur s'inscrirait d'ici une dizaine de minutes, sur cette petite languette. Elle ne fit que le regarder, hésitante, tandis qu'il lui annonçait qu'il l'attendait là. Heureusement qu'il serait là. Elle en vint à penser à toutes ces femmes qui tombaient enceinte, qui s'en rendaient compte seules, et qui vivaient leur grossesses seules aussi. Tallulah avait la chance d'avoir Jake, elle n'avait pas à se plaindre, car il aurait très bien pu partir, comme beaucoup d'hommes le faisaient maintenant. Elle sentit son regard insistant posé sur elle, et elle releva alors les yeux vers lui, avant de poser ses yeux sur ses mains, et donc sur le test. Il lui murmura qu'il serait là, et prise soudain d'un immense courage, elle s'empara du petit objet, avant de se rendre à la salle de bain.

Les mains tremblantes, elle s'assit sur les toilettes et fit ce qu'elle avait à faire, respirant calmement, le mieux qu'elle pouvait. Elle attendit ensuite quelques minutes, comme indiqué sur la boite. Face au miroir, le test posé sur le lavabo, elle évitait de le regarder. Quand le résultat s'indiqua, et à sa surprise, il émit une légère sonnerie. Elle aurait pu être pressé, elle aurait du se réjouir d'entendre cette sonnerie, mais encore une fois, tout était différent. Prenant son courage à deux mains, elle prit la languette dans une main, ferma les yeux, souffla un grand coup, et les rouvrit. Une barre bleue, c'était négatif, deux barres bleues, alors elle serait future maman. Posant ses yeux sur l'objet, elle mit quelques minutes à réaliser. Le résultat était là, il n'y avait plus qu'à annoncer ça à Jake.

Le test en main, elle sortit de la salle de bain, et Jake était toujours au même endroit, il n'avait pas bougé. Elle lui sourit, le regarda longtemps, toujours devant la porte de la salle de bain. Elle brandit le test devant elle, et dit d'une petite voix :

«Je vais être maman.»

Les larmes lui montaient aux yeux, mais c'était le bonheur ce coup-là. Ils allaient être parents, d'ici quelques mois, malgré tout. Elle s'approcha doucement de lui, déboussolée mais heureuse. Le bonheur faisait irruption d'un coup, après la peine et la peur. S'engouffrant dans ses bras, elle répéta :

«Je vais être maman.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: [T] Jake&Tallulah•• «Just gonna stand there and watch me burn.» Sam 15 Jan - 1:25